archive-com.com » COM » C » CRIMINOLOGIE.COM

Total: 279

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Articles Mots-clés | criminologie.com
    pénale santé mentale sciences criminelles sécurité sécurité privée sociologie des organisations statistiques surpopulation carcérale surveillance Thèmes agression sexuelle analyse longitudinale carrière criminelle chiffre noir contrôle de la police contrôle social crimes contre l humanité crimes de guerre criminalité organisée criminalité transnationale droit droit international délinquance juvénile détention exécution des peines famille France immigration justice marchés police politique prison prévention surveillance sécurité technologie terrorisme violence État more tags Sous la direction

    Original URL path: http://criminologie.com/th%C3%A8mes/s (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • Articles Mots-clés | criminologie.com
    choix rationnel théories de la réaction sociale traces trafic trafic de migrants traite de personnes traite des personnes tribunaux Thèmes agression sexuelle analyse longitudinale carrière criminelle chiffre noir contrôle de la police contrôle social crimes contre l humanité crimes de guerre criminalité organisée criminalité transnationale droit droit international délinquance juvénile détention exécution des peines famille France immigration justice marchés police politique prison prévention surveillance sécurité technologie terrorisme violence État more

    Original URL path: http://criminologie.com/th%C3%A8mes/t (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • Articles Mots-clés | criminologie.com
    11 V 4 1 victimisation viol violence violence urbaine Thèmes agression sexuelle analyse longitudinale carrière criminelle chiffre noir contrôle de la police contrôle social crimes contre l humanité crimes de guerre criminalité organisée criminalité transnationale droit droit international délinquance juvénile détention exécution des peines famille France immigration justice marchés police politique prison prévention surveillance sécurité technologie terrorisme violence État more tags Sous la direction de Benoît Dupont et Stéphane Leman

    Original URL path: http://criminologie.com/th%C3%A8mes/v (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • Articles Mots-clés | criminologie.com
    T 11 V 4 1 low self control Thèmes agression sexuelle analyse longitudinale carrière criminelle chiffre noir contrôle de la police contrôle social crimes contre l humanité crimes de guerre criminalité organisée criminalité transnationale droit droit international délinquance juvénile détention exécution des peines famille France immigration justice marchés police politique prison prévention surveillance sécurité technologie terrorisme violence État more tags Sous la direction de Benoît Dupont et Stéphane Leman Langlois

    Original URL path: http://criminologie.com/th%C3%A8mes/%C2%AB (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • abolitionnisme | criminologie.com
    importante encore la criminologie critique a permis de mettre en lumière le fait que le crime à titre de conduite spécifique n est pas tant un phénomène brut qu une construction juridique et sociale Ce qui caractérise toutes les conduites qualifiées de crime ce ne sont pas les caractéristiques inhérentes à ces conduites mais bien le fait qu elles transgressent un code de conduite qui a été instauré par des institutions politiques et juridiques Le crime est avant tout le produit d une incrimination qui est suivi d une transgression Robert 2005 Chez les néo marxistes par exemple on insiste sur la désignation politique de certaines conduites comme étant des crimes du fait qu elles menacent le maintien de l ordre social des groupes dominants Le système de justice pénale serait dès lors considéré comme un instrument de répression entre les mains de l élite économique permettant de mieux gérer la force de travail Rusche et Kirchheimer 1994 Chez Michel Foucault on porte encore plus loin cette analyse de la qualification institutionnelle qui s opère au sein de la pénalité Il souligne entre autres que la production d un savoir positiviste sur le criminel aurait permis de doubler le caractère juridique du crime d une nouvelle valeur scientifique ouvrant ainsi la porte à la mise en place de nouvelles technologies de contrôle des marginaux Foucault 1975 et 1999 Cette emphase mise sur le processus de désignation a ainsi permis l émergence en criminologie d une tradition de recherche portant sur les processus de mise en forme juridique et institutionnelle de certaines conduites jugées répréhensibles Cette attitude critique a conduit des chercheurs à dénoncer le recours à certaines notions ou concepts soi disant neutres et objectifs mais qui en fait étaient calqués sur le jargon et les catégories des institutions de prise en charge Dans cet esprit les tenants de la criminologie critique se sont toujours efforcés de proposer des façons alternatives d aborder et de définir l objet du crime qui est au cœur de leur discipline On peut penser en particulier à Louk Hulsman qui allait proposer l expression de situations problématiques pour désigner les situations de conflit qui seront prises en charge par le système pénal Cette redéfinition de l objet permettait dès lors tout en échappant au langage et à la logique propres au système de justice pénale de tracer des nouvelles frontières au sein de la discipline criminologique Le concept de situation problématique deviendra d ailleurs l un des principaux éléments théoriques de sa perspective abolitionniste Hulsman et Bernat de Celis 1982 Dans la même veine on peut aussi mentionner la criminologie clinique de Christian Debuyst dans laquelle on retrouve ce même regard critique par rapport aux catégories et aux notions cliniques héritées de la logique pénitentiaire Debuyst 2009 C est en privilégiant une perspective critique qu il propose de traiter des comportements problématiques plutôt que des conduites criminelles ce qui permet de recouvrir une réalité clinique plus large et moins empêtrée dans les impératifs correctionnels

    Original URL path: http://criminologie.com/categorie/articles-mots-cl%C3%A9s/abolitionnisme (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • accords internationaux | criminologie.com
    travaux de recherche et l analyse de l internationalisation des activités de policing a donné lieu à d heuristiques travaux en criminologie mais aussi en relations internationales et en science politique Les premiers pas des services d Interpol Deflem 2002 les groupes de travail de l UE Anderson 1995 Bigo 1996 les groupes d experts du G8 Scherrer 2009 l internationalisation de certains services de police Andreas Nadelmann 2006 ont ainsi fait l objet de nombreuses études offrant une compréhension plus fine de la genèse et des développements de ces acteurs du policing transnational Échanges collaborations coopérations Les activités de ces groupes d acteurs se sont d abord concentrées sur les thématiques suivantes trafic de stupéfiants d armes à feu crimes liés à l immigration clandestine corruption Les moyens d actions pour contrer et prévenir ces crimes ont surtout été mobilisés dans ces domaines lutte contre blanchiment d argent et la falsification des documents d identité et de transports l échange de renseignements la coopération judiciaire dans les affaires pénales la mise en place de structures opérationnelles transfrontalières et la promotion de techniques spéciales d enquête Plus récemment sont apparus de nouveaux secteurs de prédilection liés notamment au renouveau de la lutte contre le terrorisme après les attentats du 11 septembre 2001 et à la diffusion massive des nouvelles technologies Dupont 2003 le financement du terrorisme la radicalisation la protection des infrastructures le cyberterrorisme cybercriminalité mais aussi la protection des enfants contre l exploitation sexuelle sur Internet les fraudes et délits économiques et enfin les crimes environnementaux Les agents chargés de ces questions sont bien souvent des fonctionnaires issus des services de police de justice mais aussi de la diplomatie et des finances Parmi ces groupes d acteurs du policing transnational certains sont professionnellement uniformes réunions de magistrats pour les groupes spécialisés dans les coopérations judiciaires ou seulement de policiers pour des aspects plus opérationnels et d autres font délibérément intervenir différentes compétences et expertises professionnelles à l instar du groupe de Lyon Rome du G8 spécialisé dans les questions de criminalité et de terrorisme Scherrer 2009 tout comme le tout récent Comité permanent de coopération opérationnelle en matière de sécurité intérieure COSI de l UE qui regroupe à la fois des acteurs des États membres issus de ministères reconnus compétents et des représentants des agences européennes Europol Eurojust et Frontex Les services diplomatiques ont par ailleurs un rôle souvent central dans l organisation de ces groupes dans la négociation des réunions et dans les processus de centralisation des archives D ailleurs la plupart des gouvernements occidentaux se sont munis au sein de leurs diplomaties respectives de pôles ou de départements dédiés aux questions de sécurité internationale Comme souligné précédemment ces acteurs du policing transnational travaillent de concert à la facilitation des échanges de savoir faire que ce soit en termes d apprentissage de bonnes pratiques de knowledge transfer dans les champs d activité concernés ou de données policières plus confidentielles et à la mise en place d accords bilatéraux ou régionaux afin de favoriser légaliser et d entériner les formes de coopération et de collaboration L échange de bonnes pratiques et de savoirs constitue un aspect très important de ce policing transnational créant un fond de références et de normes communes au niveau international Dans le domaine de la justice il s agit surtout d homogénéisation des procédures d enquête et de poursuite La mise en place d instruments uniformisés est ainsi centrale dans l adoption de traités d extradition ou dans les modalités des enquêtes transfrontalières Les débats anciens sur le mandat d arrêt européen ou les débats plus actuels sur la mise en place d un procureur européen sont autant de signes que le policing transnational adopte des contours de plus en en plus formels au niveau européen mais aussi par le biais de traités inter étatiques ou d accords de principes négociés lors de ces réunions internationales Dans le domaine de la police stricto sensu le policing transnational s organise autour là encore de l échange des expériences et des savoirs et de la mise en commun de la formation mais aussi des activités de renseignement C est l UE qui offre à ce niveau les exemples les plus aboutis de ces pratiques Outre la coopération opérationnelle ponctuelle notamment au cours d enquêtes transfrontalières l UE a mis en place un Collège Européen de Police le CEPOL visant à harmoniser les pratiques policières mais aussi à éduquer les fonctionnaires de police des États membres à l harmonisation et à l européanisation de la lutte contre la criminalité et le terrorisme Souvent critiqué pour son absence de visibilité et pour le manque de transparence de son budget le CEPOL est néanmoins en passe de devenir avec l adoption du programme de Stockholm en 2010 un instrument primordial du policing transnational au niveau européen L importance croissante de l intelligence led policing est également à prendre en compte dans le travail des services de renseignement au niveau international Ce type de policing axé sur la prévention des crimes et notamment des actes terroristes s assimile de plus en plus à de la prédiction basée sur le recueil la centralisation et ou l échange de renseignements Malgré le caractère moralement contestable de ces mesures et les inhérentes difficultés juridiques entourant ces notions de prévention prédiction préemption de nombreuses négociations et accords ont été promus et mis en place afin d organiser ce recueil et ces échanges de données Au sein de l UE cela prend la forme de systèmes d information formalisés et opérationnels Système d Information Schengen SIS II Visa Information System VIS EURODAC fichier d empreintes digitales Au niveau bilatéral un exemple qui ne cesse de susciter la polémique notamment au niveau du Parlement Européen concerne le transfert aux autorités nord américaines de fichiers des passagers détenus par les compagnies aériennes Passenger Name Records PNR qui a fait l objet d accords successifs entre l UE et les États Unis l Australie et le Canada L absence

    Original URL path: http://criminologie.com/categorie/articles-mots-cl%C3%A9s/accords-internationaux (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • action collective | criminologie.com
    anti criminalité BAC Par delà les alternances politiques ces deux types de politiques publiques ville et sécurité guideront l action des gouvernements jusqu à nos jours sans parvenir à renverser la donne Depuis 1990 des émeutes locales ont éclaté quasiment chaque année La généralisation Enfin entre le 27 octobre et le 17 novembre 2005 l émeute perd son caractère localisé pour s étendre à l ensemble du territoire national Pour la première fois une émeute se déroulant dans un quartier d une ville a des répercussions à des centaines de kilomètres elle suscite un processus d identification collective Et dans la mesure où les télévisions montrent des voitures en feu depuis 25 ans ce processus ne saurait s expliquer par sa médiatisation Durant trois semaines des incidents de gravité très diverse surviennent dans près de 300 communes occasionnant 10 000 incendies de véhicules particuliers et plusieurs centaines d incendies ou de dégradations à l encontre de bâtiments publics notamment scolaires La répression est lourde La panique est telle au sommet de l État que le Premier ministre décide de recourir au couvre feu Le 8 novembre est décrété l état d urgence en application d une loi du 3 avril 1955 prise au temps de la Guerre d Algérie Comment expliquer ce phénomène Les émeutiers interviewés dans la région parisienne donnent deux séries de raisons à leur colère Mucchielli Le Goaziou 2007 Les premières sont relatives aux événements de Clichy sous Bois et à l attitude des pouvoirs publics C est ce qui est considéré comme un déni et un mensonge de la part des autorités qui fonde l indignation et donc le sentiment de légitimité morale de la colère émeutière Les secondes raisons évoquent non pas le contexte de l émeute mais certaines dimensions de l expérience de vie quotidienne de ces jeunes qui nourrit en profondeur la rage et la haine Cette expérience révèle d abord un vécu d humiliations multiples accumulées Viennent d abord les souvenirs les plus forts Certains racontent des expériences de discriminations à l embauche voire font du racisme une explication généralisée La plupart font remonter leur sentiment d injustice et d humiliation à l école Enfin tous disent que la source quotidienne de leur sentiment d injustice et d humiliation est leur relation avec la police avec moult récits Ensuite en orientant l analyse vers leurs conditions de vie générale il apparaît que cette expérience est liée à l absence de perspective d intégration sociale et d abord au chômage dont le niveau n a cessé d augmenter durant les années 1990 creusant les écarts en fonction des niveaux de diplôme maximisant les frustrations économiques et sociales des moins diplômés et accroissant le caractère durablement discriminatoire des parcours scolaires Cette non insertion économique pèse sur l ensemble du processus d intégration sociale et d entrée dans la vie adulte Derrière l absence d emploi et donc de revenu se profile en effet l impossibilité matérielle du départ du domicile des parents pour accéder

    Original URL path: http://criminologie.com/categorie/articles-mots-cl%C3%A9s/action-collective (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • agressivité physique | criminologie.com
    leurs actes d agression plus tôt dans la vie Côté 2007 Par ailleurs les études longitudinales qui se poursuivent jusqu à l adolescence montrent que la période préscolaire est une période charnière pour ce qui est de l apprentissage de la régulation de l agression physique En effet la minorité des enfants à l école primaire de 5 à 10 qui continuent à manifester des niveaux élevés d agression physique présentent le risque le plus élevé de se livrer à des comportements de violence physique pendant l adolescence Broidy et al 2003 Nagin et Tremblay 1999 Il est intéressant de noter que la fréquence des agressions physiques diminue à partir de la troisième ou la quatrième année après la naissance alors que la fréquence des gestes d agressivité indirects propos désobligeants à l insu de la personne visée augmente de façon importante entre quatre et sept ans et que les filles ont tendance à user de cette forme d agressivité plus souvent que les garçons Côté et al 2007 Les principaux facteurs de risque qui font que les femmes peuvent avoir des enfants qui éprouvent de graves problèmes d agressivité sont les suivants un faible niveau d études une histoire de problèmes de comportement une première grossesse à un jeune âge la consommation de tabac pendant la grossesse et de faibles revenus Côté et al 2006 Liben et Bigler 2002 Tremblay et al 2004 Nagin et Tremblay 2001 Keenan et Shaw 1994 Les résultats d une étude récente sur un important échantillon de jumeaux semblent également indiquer qu il y a une dimension génétique dans les différences individuelles quant à la fréquence des agressions physiques à l âge de 19 mois Dionne et al 2003 Conclusions Contrairement aux croyances traditionnelles les enfants n ont pas besoin d observer des modèles d agression physique pour commencer à user de ce genre de comportement En 1972 Donald Hebb a fait remarquer que les enfants n ont pas besoin d apprendre à faire une crise de colère Hebb 1972 Dans son livre de 1979 sur le développement social Robert Cairns a rappelé à ceux qui étudient le développement humain que les animaux agressifs étaient dans la plupart des cas ceux qui ont été isolés dès la naissance Cains 1979 Les petits enfants semblent spontanément recourir à l agression physique pour atteindre leurs objectifs quand ils sont fâchés À la suite des travaux novateurs de Charles Darwin Michael Lewis et ses collègues ont montré qu on observe des réactions de colère dès l âge de 2 mois Lewis et al 1990 Lewis et al 1992 Aussi les enfants semblent ils spontanément jouer à se battre Peterson et Flanders 2005 Ainsi plutôt que d apprendre à recourir à l agression physique par l intermédiaire de leur environnement les enfants apprennent à ne pas recourir à l agression physique grâce à divers types d interactions avec leur environnement Les études sur le développement de l agressivité pendant les années préscolaires n ont pas encore élucidé de manière adéquate les mécanismes qui expliqueraient pourquoi certains petits enfants sont plus physiquement agressifs que d autres pourquoi certains se livrent très peu à des formes d agression physique pourquoi les petites filles tendent à se livrer moins souvent à des formes d agression physique que les petits garçons pourquoi la plupart des enfants apprennent à réguler leurs comportements d agressivité physique avant de commencer à aller à l école pourquoi certains enfants ne l apprennent pas pourquoi certains enfants commencent à se livrer à des formes d agression indirecte pourquoi les filles se livrent davantage à des formes d agression indirecte que les garçons dans quelle mesure le recours à l agression indirecte réduit l agressivité physique ce qu on peut faire pour aider les enfants d âge préscolaire qui éprouvent des difficultés à apprendre à contrôler leur tendance à devenir plus physiquement agressifs Implications pour la prestation de services et pour l élaboration des politiques Les études précitées ont deux implications importantes pour la prévention de l agression physique Il y a d abord le fait que la plupart des enfants acquièrent d autres moyens d expression que l agression physique pendant leurs années préscolaires Par conséquent cette période de l enfance est sans doute la plus favorable aux interventions visant à aider les enfants qui risquent de devenir des agresseurs physiques chroniques à apprendre à réguler leur comportement Le soutien intensif destiné aux familles à risques élevés qui commence pendant la grossesse devrait avoir des effets à long terme Côté et al 2007 Olds et al 1998 Schweinhart et Xiang 2003 Ensuite comme la plupart des êtres humains ont eu recours à une forme ou à une autre d agression physique pendant leur jeune enfance la plupart courent probablement le risque d y recourir de nouveau s ils se trouvent dans une situation qui ne semble offrir aucune autre solution satisfaisante Ceci expliquerait pourquoi tant de crimes violents sont commis par des gens qui n ont pas d antécédents d agression physique chronique et pourquoi tant de conflits entre familles groupes ethniques ou religieux classes socio économiques et nations conduisent à l agression physique Les politiques qui favorisent une éducation de qualité pendant la jeune enfance devraient réduire l incidence des cas de violence chronique de même que le niveau général d agression physique au sein de la population Mais il faut aussi des politiques qui cherchent à maintenir des environnements empreints de paix partout dans la société pour empêcher que des réactions agressives primitives ne percent la mince couche de civilité que nous acquérons en vieillissant Note Cette entrée a été initialement publiée dans Tremblay RE Barr RG Peters RDeV Boivin M eds Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants sur Internet Montréal Québec Centre d excellence pour le développement des jeunes enfants 2008 1 7 Disponible sur le site http www enfant encyclopedie com Reproduite avec l autorisation de l auteur Références Alink LRA Mesman J Van Zeijil J Stolk MN Juffer F Koot HM

    Original URL path: http://criminologie.com/categorie/articles-mots-cl%C3%A9s/agressivit%C3%A9-physique (2016-04-25)
    Open archived version from archive



  •