archive-com.com » COM » C » CRIMINOLOGIE.COM

Total: 279

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • tribunaux | criminologie.com
    indépendamment de toute signification permet de la mesurer de déterminer des caractéristiques physiques chimiques biologiques et enfin de la comparer à d autres données line height 115 2 puisque la marche du temps est irréversible et que l action criminelle représente une activité unique le modèle que l on cherche à construire ne vise pas à généraliser mais bien à décrire le cas et uniquement celui ci line height 115 3 une donnée incomplète et ou imparfaite peut conduire à des raisonnements approximatifs ou incertains ces derniers doivent donc être révisables lorsque de nouvelles données apportent un éclairage nouveau et permettent de nouvelles inférences line height 115 4 le fait qu elle n appartienne pas naturellement ou habituellement à l endroit où elle est observée il s agit de distinguer la trace provenant d une activité courante dans l endroit sous investigation de ce qui pourrait provenir d une activité inhabituelle en particulier délictuelle line height 115 5 l information sur sa source doit permettre de déterminer quelle personne ou objet l a transférée line height 115 6 l information sur l action qui l a produite doit finalement aider à expliquer ce qui s est passé Une gradation va donc de l élément matériel la trace à l explication des circonstances de sa présence une gradation dont il est important de comprendre la progression La trace devient donc une information élémentaire qui indique ce qui s est passé Comprendre les mécanismes de l activité ne sert donc pas uniquement au processus judiciaire qui considérera cette information comme un indice mais a des conséquences qui vont bien au delà toute discipline qui s intéresse à ces formes de criminalités ou à des problèmes de sécurité qui génèrent des traces devraient s appuyer sur ce constat au risque de laisser s échapper une information centrale peut on parler de crime de violence sans envisager les échanges physiques de trafic de stupéfiant sans étudier les substances en cause et leurs effets d incendie sans envisager la combustion de contrefaçons et de falsifications sans comprendre les procédés de fabrication Ainsi la compréhension de phénomènes de criminalité le renseignement criminel dans ses formes opérationnelles et stratégiques l enquête judiciaire l identification et la localisation de l auteur la structuration des indices et leur appropriation par le juge en tant qu éléments de preuve s appuient sur la science forensique Cette perspective étend considérablement son rôle trop souvent perçu au travers du procès pénal et des décisions du tribunal uniquement De sa découverte sur la scène de crime à la présentation des indices et à leur utilisation en tant qu éléments de preuve la trace suit donc plusieurs processus qui appuient des décisions qui portent tant sur un plan stratégique ou de politique criminelle que sur le plan de la prévention e g diminution des risques d incendies de l enquête judiciaire de la structuration des indices ou du tribunal lui même Le mécanisme logique qui prévaut part donc de la trace vers son explication la plus plausible Il s agit de l abduction proposée par Peirce Peirce 1931 Eco et Sebeok 1983 Par exemple les relations entre des modes opératoires et les traces qu ils sont susceptibles de générer et les connaissances générales sur les affinités entre les matières études des échanges la divisibilité de la matière Inman et Rudin 2001 ainsi que sur l existence de caractéristiques spécifiques dans certaines populations d objets ou de personnes constituent les règles sur lesquelles s appuie l abduction À un niveau plus quantitatif afin de gérer les incertitudes les probabilités peuvent s inviter grâce au théorème sur la probabilité des causes du Révérend Bayes L analogie est une autre activité inférentielle élémentaire qui s applique lorsque des relations entre des événements sont recherchées la comparaison des caractéristiques de traces collectées sur plusieurs faits indique souvent l activité du même auteur l usage du même objet ou type d objet ou un mode de fabrication d un objet e g des bombes peu commun L identité les processus d identification et d individualisation Une vision duale au postulat de Locard est proposée par Paul Kirk Kirk 1963 Kwan 1977 Il recentre les réflexions autour de l identité les processus d identification et la capacité d exploiter l individualité d une trace et de sa source Sans entrer de manière trop avancée dans des considérations épistémologiques ce que la science forensique pratique peu par ailleurs on peut prétendre que cette idée de l identité et de la fonction d identification intervient de manière multiforme en science forensique Locard 1909 dont quelques variantes essentielles sont line height 115 1 L identité de la source d une trace e g le scripteur d un document la semelle à l origine d une trace de souliers le doigt à la source d une trace digitale Il s agit d une question élémentaire dont la résolution peut maintenant s appuyer sur des banques de données telles que les fichiers d empreintes et de traces digitales ou de profils d ADN On parle généralement d identification lorsque c est la catégorie à laquelle appartient la source de la trace qui est recherchée e g cette poudre blanche contient de la cocaïne ou d individualisation lorsqu on évalue la relation entre une trace et une personne ou un objet spécifique ou éventuellement entre deux traces dont on détermine une origine unique même si on ne la connaît pas Inman et Rudin 2001 Ces relations sont toujours entachées d incertitudes C est pourquoi les probabilités jouent un rôle central dans la démarche Kwan 1977 Cook et al 1998 Cook et al 1999 Evett et al 2000 Jackson et al 2006 line height 115 2 La vérification de l identité d une personne Les démarches forensiques s appuient sur l expérience du fichier anthropométrique de Bertillon puis plus largement sur la constitution de fiches signalétiques Locard 1909 qui comprennent un éventail plus large de moyens d identification empreintes digitales photographie Les besoins de développer des méthodes structurées et harmonisées déjà affirmés en 1926 en regard de la mobilité de malfaiteurs Roux 1926 se sont bien étendus depuis line height 115 3 La découverte de l identité d une personne décédée Lorsque le décès d une personne est constaté une mesure cruciale consiste à déterminer son identité Gremaud 2010 Par exemple trouver l identité de la victime d un homicide est un indice qui peut conduire à l auteur sachant que la forte majorité des meurtriers connaissent leur victime Lors de catastrophes naturelles comme les derniers tsunamis l application de ces méthodes peut prendre une dimension extraordinaire selon la culture afin de permettre le deuil des proches Le développement de l internet et l extension de l usage d identités virtuelles e g pseudos nécessitent un nouvel effort de modélisation pour englober les conceptions plus anciennes fondées sur le monde physique Rannenberg et al 2009 De nouvelles questions fondamentales s ouvrent ainsi pour la science forensique Les perspectives L application des sciences de la nature pour appuyer les processus judiciaires a pris de multiples directions essentiellement opportunistes et fondées sur les techniques et leur rentabilité en fonction d un contexte légal politique et économique en évolution La science forensique propose une réflexion épistémologique en recherchant une unité au travers de l étude de la trace et de son potentiel informatif considérable son objectivité et sa neutralité La trace constitue une information élémentaire sur le crime La science forensique devrait donc davantage briser des barrières historiquement érigées avec la criminologie Le développement des technologies de l information et de la communication intensifie la nécessité de considérer les différentes formes d identité et leurs liens avec la trace étendant ainsi encore le champ de la science forensique Références Cook R I W Evett G R Jackson P J Jones et J A Lambert 1998 A Hierarchy of propositions Deciding Which Level to Address in Casework Science and Justice 38 4 231 239 Cook R I W Evett G R Jackson P J Jones et J A Lambert 1999 Case Pre assessment and Review in a Two way Transfer Case Science and Justice 39 2 151 156 Crispino F 2006 Le principe de Locard est il scientifique Ou analyse de la scientificité des principes fondamentaux de la criminalistique Thèse de doctorat Institut de police scientifique Ecole de sciences criminelles Faculté de droit et des sciences criminelles Université de Lausanne Lausanne Crispino F O Ribaux M Houck et P Margot 2011 Forensic Science A True Science Australian Journal of Forensic Sciences 43 2 Eco U et T A Sebeok Eds 1983 The Sign of Three Dupin Holmes Peirce Advances in Semiotics Bloomington and Indianapolis Indiana University Press Evett I W G R Jackson et J A Lambert 2000 More on the Hierarchy of Propositions Exploring the Distinction Between Explanations and Propositions Science and Justice 40 1 3 10 Gremaud J L 2010 Processus de reconnaissance et d identification de personnes décédées Thèse de doctorat Ecole des sciences criminelles Université de Lausanne Lausanne Gross H 1893 Handbuch für Untersuchungsrichter als System der Kriminalistik Graz Leuschnen und Lubensky Inman K et N Rudin 2001 Principles and Practice of Criminalistics The Profession of Forensic Science Boca Raton CRC Press Jackson G S Jones G Booth C Champod et I W Evett 2006 The nature of forensic science opinion A possible framework to guide thinking and practice in investigations and in court proceedings Science and Justice Journal of the Forensic Science Society 46 1 33 44 Kind S S 1987 The Scientific Investigation of Crime Harrogate Forensic Science Services Ltd Kirk P L 1963 The Ontology of Criminalistics The Journal of Criminal Law Criminology and Police Science 54 235 238 Kwan Q Y 1977 Inference of Identity of Source Thèse de doctorat Department of Criminology University of California Berkeley p 180 Lawless C 2010 A Curious Reconstruction The Shaping of Marketized Forensic Science London School of Economics and Political Science London Locard E 1909 L identification des récidivistes Paris Maloine Locard E 1912 Chronique latine Archives d anthropologie criminelle de médecine légale et de psychologie normale et pathologique 27 59 66 Locard E 1920 L enquête criminelle et les méthodes scientifiques Paris Flammarion Margot P 1999 Un changement de nom dans la continuité Revue internationale de criminologie et de police technique et scientifique 52 1 6 8 Margot P 2011a Commentary on the Need for a Research Culture in the Forensic Sciences UCLA Law Review 58 795 801 Margot P 2011b Forensic Science on Trial What is the Law of the Land Australian Journal of Forensic Sciences 43 2 83 97 Margot P 2011c La trace comme vecteur fondamental de la police scientifique Y Ricordel L expertise en police scientifique Paris Xavier Montauban SA Mnookin J L S A Cole I E Dror B A J Fisher M Houck K Inman D H Kaye J J Koehler G Langenburg D M Risinger N Rudin J Siegel et D A Stoney 2011 The Need for a Research Culture in the Forensic Science UCLA Law Review 58 725 779 NAS 2009 Strengthening Forensic Science in the United States a Path forward National Research Council of the National Academies Washington D C Peirce C S 1931 The Collected Papers Vol 1 6 Cambridge Harvard University Press Quinche N 2009 Sur les traces du crime la naissance du regard indicial de la police scientifique et technique en Europe XIIIe XXe siècles et l essor de l Institut de police scientifique de l Université de Lausanne Thèse de doctorat Faculté des Lettres Université de Lausanne Lausanne Rannenberg K D Royer et A Deuker 2009 The Future of Identity in the Information Society Challenges and Opportunities Berlin Springer Reiss R A 1911 Manuel de police scientifique technique Vols et homicides Lausanne Payot Alcan Roux J A 1926 Actes du premier congrès de police judiciaire internationale Paris Marchal et Billard G Godde succ Mots clés police Mots clés tribunaux Mots clés forensique Mots clés balistique Mots clés traces Mots clés enquête criminelle Mots clés renseignement Mots clés preuve pénale Mots clés criminalistique Version imprimable Send by email Santé et justice Publié par BD SLL Auteur Robert Dominique Bien qu on les conçoive comme des systèmes distincts répondant à des situations problèmes différentes et poursuivant des finalités qui leur sont propres les systèmes de santé et de justice criminelle sont dans les faits étroitement liés On peut lister plusieurs exemple de la fluidité sinon de l artificialité des frontières entre ces deux système la criminalisation de l exposition au VIH la participation du personnel infirmier dans la mise à mort par injection dans certains pays ou États où la peine de mort existe toujours ou encore la pratique qui consistait historiquement à détenir les infracteurs pour une période indéterminée jusqu à ce qu ils soient guéris D ailleurs le travail de distinction entre santé et justice criminelle mobilise une énergie constante En effet au moins deux des trois sous systèmes compris traditionnellement dans l appellation justice criminelle la police et les tribunaux possèdent des mécanismes de triage officiels pour limiter la pénalisation de la maladie ou de troubles médicalisés Dans le troisième sous système de la justice criminelle soit l appareil correctionnel il s agit moins de triage que de gestion des problèmes de santé tant ceux présents lors de l entrée en détention que ceux qui se développent au fil de la sentence d incarcération À plus large échelle avec le mouvement Prisons en santé Health in Prison s mis de l avant par l Organisation mondiale de la santé les prisons et les détenus sont appelés à devenir des vecteurs de santé de toute la communauté ce qui n est pas sans poser quelques problèmes Éviter la judiciarisation et la pénalisation des problèmes de santé L étape des services policiers et des tribunaux D une part les services policiers sont appelés à être des intervenants de première ligne dans nombre de situations problèmes conflits interpersonnels troubles de l ordre public etc D autre part ils sont souvent décriés pour se saisir massivement d une population marginalisée et affectée par des maux individuels et sociaux qui s expriment notamment par et dans le corps ou la santé des individus problèmes psychosociaux dépendance à la drogues itinérance etc Devant un tel dilemme des programmes de déjudiciarisation diversion ont été mis en place En Amérique du Nord ils datent de la fin des années 1980 Des intervenants psychosociaux accompagnent ou sont appelés à la rescousse des policiers pour évaluer et faire face à des situations qui exigent une intervention immédiate en termes de soins plutôt qu une arrestation L objectif est d éviter la prise en charge des personnes concernées par le système de justice criminelle et de les diriger vers les ressources appropriées hôpitaux clinique d urgence service d hébergement etc pour cibler la cause à la source de la situation problème Otero et al 2005 Toutefois si ce premier mécanisme de déjudiciarisation des problèmes de santé achoppe un deuxième filtre peut intervenir soit la déjudiciarisation faite à l étape de la poursuite où le procureur de la Couronne choisi de référer la personne à des ressources socio sanitaires plutôt que de procéder officiellement avec les accusations Plus avant dans maintes juridictions nord américaines des tribunaux spéciaux problem solving courts sont mis en place notamment des tribunaux de traitement de la toxicomanie drug treatment courts et des tribunaux de la santé mentale mental health courts Souvent associé au mouvement de la jurisprudence thérapeutique therapeutic jurisprudence ces mécanismes souscrivent à l idéal selon lequel l application de la loi doit engendrer des bénéfices pour la personne qui y est soumise et non pas viser sa pénalisation La possibilité de procéder par les tribunaux spéciaux plutôt que par la voie régulière est offerte aux personnes qui ont commis des délits mineurs qui sont directement liés à la drogue ou sont l expression de troubles psychosociaux Cette filière est volontaire et la personne concernée peut en tout temps demander le transfert de son dossier vers un tribunal usuel Les tribunaux spéciaux offrent la possibilité de retirer les accusations ou encore s engagent à ne pas imposer de sentence d incarcération en échange de la participation de la personne concernée à un programme structuré pour une durée déterminée Des conditions sont imposées et une équipe composée d un juge et de procureurs ayant une sensibilité particulière aux problèmes de toxicomanie ou de santé mentale de travailleurs sociaux de criminologues et d autres spécialistes veillent à leur application Peu d études empiriques concluantes ont été réalisées à ce jour pour évaluer la capacité des tribunaux de traitement de la toxicomanie à réduire la judiciarisation la récidive et les coûts financiers associés trois objectifs mis de l avant par ces mécanismes Werb et al 2007 Les résultats partiels semblent démontrer que peu des participants qui entament le suivi avec les tribunaux de traitement de la toxicomanie le terminent une très large proportion retournant à la voie judiciaire usuelle L abstinence totale exigée peut expliquer en partie le faible taux de rétention Plus encore les personnes ainsi supervisées ont un taux d accusation pendant et après le programme qui équivaut à celui des toxicomanes qui ont suivi la voie judiciaire régulière Finalement le passage des tribunaux de traitement de la toxicomanie aux tribunaux réguliers que plusieurs opèrent est susceptible d allonger leur prise en charge et ce faisant les frais associés Concernant les tribunaux de santé mentale les résultats de recherche sont plus encourageants Jaimes Crocker Bédard Ambrosini 2009 Certaines études indiquent que les personnes qui optent pour la déjudiciarisation par les tribunaux de santé mentale passent moins de temps incarcérées récidivent moins à la suite du programme et fonctionnent mieux en société Finalement les fonds investis dans les tribunaux de santé mentale sont récupérés par les économies réalisées dans les tribunaux réguliers qui n ont plus à se saisir de cette clientèle Malgré les mécanismes de déjudiciarisation mis en place dans les services de police et les tribunaux pour

    Original URL path: http://criminologie.com/categorie/articles-mots-cl%C3%A9s/tribunaux (2016-04-25)
    Open archived version from archive


  • marginalité | criminologie.com
    des toxicomanes qui ont suivi la voie judiciaire régulière Finalement le passage des tribunaux de traitement de la toxicomanie aux tribunaux réguliers que plusieurs opèrent est susceptible d allonger leur prise en charge et ce faisant les frais associés Concernant les tribunaux de santé mentale les résultats de recherche sont plus encourageants Jaimes Crocker Bédard Ambrosini 2009 Certaines études indiquent que les personnes qui optent pour la déjudiciarisation par les tribunaux de santé mentale passent moins de temps incarcérées récidivent moins à la suite du programme et fonctionnent mieux en société Finalement les fonds investis dans les tribunaux de santé mentale sont récupérés par les économies réalisées dans les tribunaux réguliers qui n ont plus à se saisir de cette clientèle Malgré les mécanismes de déjudiciarisation mis en place dans les services de police et les tribunaux pour éviter la prise en charge par la justice criminelle des problèmes de santé la prison se présente de plus en plus comme un lieu privilégié de prestation et d utilisation des services de santé pour la population marginalisée Du triage à la gestion Prestation et utilisation des soins de santé en détention Suivant les échantillons sous examen on estime que la proportion de personnes porteuses du VIH est 20 fois supérieure en détention que dans la population générale environ 40 des femmes et plus de 30 des hommes détenus seraient porteurs de l hépatite C la tuberculose serait de l ordre de 20 et les troubles mentaux sévères seraient courants dans la population carcérale À ces problèmes repérés dès l entrée en prison s ajoutent des éléments qui surviennent tout au long du séjour en détention dont le vieillissement des populations carcérales attribuable entre autres aux sentences d incarcération de plus en plus longues et les problèmes psychosomatiques engendrés ou exacerbés par l incarcération Avec une santé si mal en point il n est pas surprenant que les hommes et femmes détenus présentent des besoins élevés en matière de soins ont environ deux fois plus de contacts avec le personnel médical que la population générale et consomment une grande quantité de psychotropes Lafortune Vacheret 2009 D ailleurs pour des personnes qui vivent l instabilité résidentielle et la précarité financière quand elles sont en communauté la prison peut représenter l occasion de prendre soin de problèmes de santé longtemps négligés Tant pour la population en liberté que pour la population incarcérée l usage des soins est lié à leur accessibilité Or malgré la qualité des soins offerts et prodigués les programmes d éducation et de dépistage les programmes de pairs aidant et toutes les intentions louables la prestation des soins de santé en détention demeurent caractérisées par ses défis Holmes Perron Montuclard Hervé 2005 L asservissement des soins à la logique sécuritaire est durement ressenti dans certaines administrations pénitentiaires et empêche la continuité et le suivi médical au gré des reclassements transferts et autres impératifs correctionnels Le conflit entre les deux rôles attribués dans certaines administrations au personnel infirmier fait en sorte que

    Original URL path: http://criminologie.com/categorie/articles-mots-cl%C3%A9s/marginalit%C3%A9 (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • Send page by email | criminologie.com
    Ceci m aide à prévenir les soumissions de robots Spam What code is in the image Enter the characters shown in the image Thèmes agression sexuelle analyse longitudinale carrière criminelle chiffre noir contrôle de la police contrôle social crimes contre l humanité crimes de guerre criminalité organisée criminalité transnationale droit droit international délinquance juvénile détention exécution des peines famille France immigration justice marchés police politique prison prévention surveillance sécurité technologie

    Original URL path: http://criminologie.com/printmail/309 (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • Femmes et enfermement | criminologie.com
    que les femmes condamnées à la prison proviennent généralement de milieux davantage défavorisés Or le pourcentage de femmes admises en détention augmente depuis la fin des années 1970 dans plusieurs pays occidentaux D aucuns s entendent pour affirmer que les dernières décennies du vingtième siècle ont vu les femmes prendre la direction de la prison en nombre sans précédent La tendance internationale actuelle témoigne en réalité d une escalade de la punitivité de la justice pénale envers les femmes À l échelle mondiale la population carcérale subissant la plus forte expansion sont les femmes en particulier les jeunes femmes pauvres et racialisées de même que les femmes ayant des troubles de santé mentale L accroissement du nombre de femmes emprisonnées semble lié à l éviscération des soins de santé de l éducation et des services sociaux Ce sont les femmes d origine afro américaine et hispanique qui constituent disproportionnellement plus de la moitié des femmes incarcérées aux États Unis alors qu au Canada ce sont surtout les femmes d origine autochtone et afro canadienne qui peuplent les établissements de détention En Australie ainsi qu au Royaume Uni ce sont également des femmes d origine ethnoculturelle minoritaire qui occupent une place disproportionnelle parmi les populations carcérales féminines En tant que mode singulier d organisation sociale la prison incarne des relations qui conditionnent et reproduisent une structure de déshumanisation en ceci que le pouvoir étatique duquel est constituée la prison se traduit par des formes de domination et de propriété sur le corps humain comme mesure de la paix de la sécurité et de l ordre social Au sein de la prison l identité personnelle et sociale sera soumise à l utilisation de diverses techniques de gestion des populations dont l un des effets principaux est l altération des subjectivités Les ouvrages académiques portant sur les processus de construction ou de préservation identitaire sont nombreux et couvrent un vaste ensemble de champs disciplinaires allant du droit et de l anthropologie à l administration des affaires en passant par la sociologie et la pénologie Notamment les régimes carcéraux pour femmes se modulent informellement en fonction de conceptions spécifiques et idéologiques concernant la féminité Les politiques et les pratiques carcérales se conçoivent comme une entreprise de genrification en raison du fait qu elles tendent à renforcer les attentes sociales relatives à la conduite féminine appropriée Précisément elles tentent d arrimer les comportements et attitudes des femmes incarcérées aux rôles genrés socialement acceptés Dans cet ordre d idées les programmes vocationnels et les opportunités d emploi sous rémunération qui sont disponibles aux femmes détenues sont fréquemment orientés vers la gestion ménagère ex gestion de la cantine de la prison ou les techniques de maternage ex dressage à l obéissance canine La recherche sur les femmes et l enfermement a depuis longtemps confirmé la ténacité historique de la croyance paternaliste et maternaliste selon laquelle les femmes peuvent être incarcérées pour leur propre bien de manière à les convertir en meilleures épouses et meilleures mères C est

    Original URL path: http://criminologie.com/article/femmes-et-enfermement (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • Martel, Joane | criminologie.com
    enfermement 2010 09 06 10 56 Thèmes agression sexuelle analyse longitudinale carrière criminelle chiffre noir contrôle de la police contrôle social crimes contre l humanité crimes de guerre criminalité organisée criminalité transnationale droit droit international délinquance juvénile détention exécution des peines famille France immigration justice marchés police politique prison prévention surveillance sécurité technologie terrorisme violence État more tags Sous la direction de Benoît Dupont et Stéphane Leman Langlois Chaire de

    Original URL path: http://criminologie.com/auteur/martel-joane (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • femme | criminologie.com
    courant du vingtième siècle mais également parce que les femmes condamnées à la prison proviennent généralement de milieux davantage défavorisés Or le pourcentage de femmes admises en détention augmente depuis la fin des années 1970 dans plusieurs pays occidentaux D aucuns s entendent pour affirmer que les dernières décennies du vingtième siècle ont vu les femmes prendre la direction de la prison en nombre sans précédent La tendance internationale actuelle témoigne en réalité d une escalade de la punitivité de la justice pénale envers les femmes À l échelle mondiale la population carcérale subissant la plus forte expansion sont les femmes en particulier les jeunes femmes pauvres et racialisées de même que les femmes ayant des troubles de santé mentale L accroissement du nombre de femmes emprisonnées semble lié à l éviscération des soins de santé de l éducation et des services sociaux Ce sont les femmes d origine afro américaine et hispanique qui constituent disproportionnellement plus de la moitié des femmes incarcérées aux États Unis alors qu au Canada ce sont surtout les femmes d origine autochtone et afro canadienne qui peuplent les établissements de détention En Australie ainsi qu au Royaume Uni ce sont également des femmes d origine ethnoculturelle minoritaire qui occupent une place disproportionnelle parmi les populations carcérales féminines En tant que mode singulier d organisation sociale la prison incarne des relations qui conditionnent et reproduisent une structure de déshumanisation en ceci que le pouvoir étatique duquel est constituée la prison se traduit par des formes de domination et de propriété sur le corps humain comme mesure de la paix de la sécurité et de l ordre social Au sein de la prison l identité personnelle et sociale sera soumise à l utilisation de diverses techniques de gestion des populations dont l un des effets principaux est l altération des subjectivités Les ouvrages académiques portant sur les processus de construction ou de préservation identitaire sont nombreux et couvrent un vaste ensemble de champs disciplinaires allant du droit et de l anthropologie à l administration des affaires en passant par la sociologie et la pénologie Notamment les régimes carcéraux pour femmes se modulent informellement en fonction de conceptions spécifiques et idéologiques concernant la féminité Les politiques et les pratiques carcérales se conçoivent comme une entreprise de genrification en raison du fait qu elles tendent à renforcer les attentes sociales relatives à la conduite féminine appropriée Précisément elles tentent d arrimer les comportements et attitudes des femmes incarcérées aux rôles genrés socialement acceptés Dans cet ordre d idées les programmes vocationnels et les opportunités d emploi sous rémunération qui sont disponibles aux femmes détenues sont fréquemment orientés vers la gestion ménagère ex gestion de la cantine de la prison ou les techniques de maternage ex dressage à l obéissance canine La recherche sur les femmes et l enfermement a depuis longtemps confirmé la ténacité historique de la croyance paternaliste et maternaliste selon laquelle les femmes peuvent être incarcérées pour leur propre bien de manière à les convertir en

    Original URL path: http://criminologie.com/categorie/articles-mots-cl%C3%A9s/femme (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • Send page by email | criminologie.com
    Ceci m aide à prévenir les soumissions de robots Spam What code is in the image Enter the characters shown in the image Thèmes agression sexuelle analyse longitudinale carrière criminelle chiffre noir contrôle de la police contrôle social crimes contre l humanité crimes de guerre criminalité organisée criminalité transnationale droit droit international délinquance juvénile détention exécution des peines famille France immigration justice marchés police politique prison prévention surveillance sécurité technologie

    Original URL path: http://criminologie.com/printmail/302 (2016-04-25)
    Open archived version from archive

  • sanction pénale | criminologie.com
    intégrante de la problématique des alternatives à la privation de liberté Mais il existe aussi des mesures qui réduisent le temps réellement passé derrière les murs sans levée d écrou C est le cas en France des permissions de sortir de la semi liberté du placement à l extérieur mesures qui elles aussi sont de fait des mesures alternatives à la prison mais qui n évitent pas la mise sous écrou et ne réduisent pas la durée du temps passé sous écrou C est aussi parmi ces alternatives de 3ème catégorie que l on doit classer le placement sous surveillance électronique PSE dernier avatar de la prison du XXIe siècle Mais la démographie carcérale s intéresse aussi à tous les événements judiciaires administratifs humains qui vont avoir une influence sur le temps passé sous écrou ou en détention leurs conditions leurs durées condamnations mesures d aménagement des peines et des mesures transfèrements incidents mesures disciplinaires décès etc Contrairement à ce que l on dit ou écrit si souvent la prison n est pas le lieu de l exécution des peines privatives de liberté du moins pas seulement Nombre de personnes mises en détention sont prévenues non encore condamnées définitivement Aussi bénéficient elles de la présomption d innocence En dehors de toutes autres considérations qu il conviendrait de prendre en compte le temps carcéral vécu par une personne en attente de jugement de 1ère instance ou définitif ne peut être de même nature que celui d un détenu condamné engagé pour quelques mois ou des années dans l exécution de la peine dont il connaît la fin Et cela même s il peut espérer être libéré de façon anticipée ou s évader C est ce qui explique le fait que la question du temps carcéral liée à celle de la catégorie pénale soit au cœur de la démographie carcérale Barré et Tournier 1988 Une variable essentielle la catégorie pénale A l instant t la population carcérale est constituée de prévenus et de condamnés Est considéré comme condamné tout détenu ayant fait l objet d une condamnation définitive la personne doit avoir épuisé ses voies de recours appel et pourvoi Sont considérés comme prévenus les détenus qui ne sont pas des condamnés définitifs Ils peuvent être en attente d un premier jugement ou avoir déjà été jugés en première instance Si la personne est impliquée dans plusieurs affaires son statut de condamné dans une affaire prime sur le statut de prévenu La catégorie pénale est définie à un instant donné et peut naturellement changer au cours de la détention c est une caractéristique d état Ce concept de catégorie pénale à la date t doit être distingué de celui que l on a été amené à introduire la catégorie pénale chronologique qui n a de sens que pour des détentions achevées Barré Le Toqueux Tournier 1982 Il s agit d attribuer un statut pénal à la détention en faisant référence à la catégorie pénale du détenu prévenu et condamné La détention sera

    Original URL path: http://criminologie.com/categorie/articles-mots-cl%C3%A9s/sanction-p%C3%A9nale (2016-04-25)
    Open archived version from archive



  •