archive-com.com » COM » D » DIPLOWEB.COM

Total: 1806

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • La Chine et le monde. Tensions autour de la puissance - Chine
    de référence mais a contribué à déstabiliser le système international en ne freinant pas les programmes nucléaires nord coréen et iranien Il devient donc indispensable de se montrer plus ferme vis à vis de la Chine dans un contexte où les Occidentaux s affaiblissent alors qu elle continue de se renforcer et ce dans l attente d un changement de conjoncture qui ne peut que se produire en raison des faiblesses du modèle chinois Quand la Chine explosera le monde respirera Comme la plupart des économistes américains plutôt pessimistes sur la conjoncture chinoise Nouriel Roubini 7 prévoit qu une grave dépression économique devrait affecter ce pays en 2013 Par suite des politiques économiques accommodantes à finalités politiques de ces dernières années cette dernière lui semble inévitable Il y a pour lui une contradiction déstabilisatrice dans le 12eme plan quinquennal 2011 2015 entre le but affiché d une augmentation de la consommation des ménages potentiellement inflationniste et la réalité d une poursuite des investissements aux effets déflationnistes L accumulation de crédits douteux le surinvestissement les surcapacités de l industrie chinoise le ralentissement des exportations enfin devraient avoir des effets comparables à ceux de la crise asiatique de 1997 8 La palme du scénario noir revient sans doute à Francis Fukuyama l auteur de La fin de l Histoire et le dernier homme 1992 Dans son nouvel ouvrage Le début de l histoire Des origines de la politique à nos jours 2012 il estime que les jours du régime en place sont désormais comptés Selon lui 9 le système politique de la Chine héritier du vieux système impérial dans la mesure où le PCC y remplace l empereur n est plus adapté aux évolutions économiques et sociales du pays De plus son modèle économique fondé sur l export import et dans lequel l investissement repose sur la mobilisation de l épargne ne saurait convenir à la deuxième nation du monde ni satisfaire les désirs de bien être et de consommation de la population Il ne permet pas non plus de satisfaire les attentes de respect et de dignité de cette dernière Le système chinois soumis au syndrome du mauvais empereur 10 devrait donc finir par exploser devant la pression croissante des réseaux sociaux comme Sina Weibo 11 qui autorisent à la fois la prise de conscience des mensonges du régime et l avènement d une conscience nationale qui n existait pas du temps où les médias étaient étroitement contrôlés par le régime communiste La racine du mal actuel 12 tiendrait pour l essentiel dans l impossibilité de la direction communiste en l absence de médias indépendants et d élections locales libres de mesurer les attentes de l opinion pour les satisfaire multipliant ainsi les mécontentements et les incidents de masse qui croissent de façon exponentielle depuis 2005 pour osciller suivant les auteurs entre 180 000 et 280 000 par an 13 Exit China Avec peut être quelques surenchères verbales il y a consensus de la doctrine pour reconnaître que l économie Chinoise est au bord du déraillement 14 qu elle est confrontée et le sera encore plus au fil des décennies à venir à des défis démographiques et sociaux de grande ampleur 15 que la Chine sera dans la nécessité d introduire une dose à définir de démocratie politique Les responsables chinois le reconnaissent eux mêmes et les efforts consentis ne sont pas seulement rhétoriques Depuis le milieu de la décennie au moins les Chinois qui ont su se doter d outils performants 16 tiennent un discours souvent sophistiqué et habile qui les autorisent à dialoguer de façon efficace avec les politologues américains sur la plupart de ces thèmes Le professeur Zhang Weiwei 17 qui ne peut s empêcher d ironiser sur les lacunes des modèles politiques et sociaux occidentaux réussit par exemple à argumenter que la Chine est peut être à l heure actuelle le plus grand laboratoire de réformes politiques juridiques économiques et sociales dans le monde pour inventer un modèle de nouvelle génération Sur fond de forte demande sociale 18 le président Hu Jintao a par ailleurs ouvert récemment en novembre 2012 le XVIIIe congrès du Parti communiste chinois avec un discours portant sur la nécessité de renforcer la démocratie d enrayer la corruption et d adopter un nouveau modèle de croissance sur fond de renforcement pacifique des moyens militaires en particulier dans le domaine maritime Et de fait des efforts réels ont été accomplis 19 comme le montrent la liberté de ton sur un Internet qui reste malgré tout plus ou moins contrôlé la relative modération dans l application du code pénal chinois ou le traitement de l affaire de Wukan Dans le domaine social la couverture des droits sociaux s étend à un rythme impressionnant 20 Alors qu entre 1981 et 2005 le taux de pauvreté a été ramené de 97 8 à 36 9 le taux de couverture santé de la population chinoise est passé de 24 à 94 Le constat des difficultés chinoises est une réalité incontournable La Chine n est toutefois pas le seul pays à en rencontrer actuellement même si le phénomène est sans doute plus spectaculaire qu ailleurs si l on veut admettre que le pays achève ce que A F K Organski qualifiait de sprint c est à dire une course à la puissance pour rattraper les pays industrialisés qui avaient pris de l avance Rien n est écrit à l avance La Chine est elle pour autant la bombe à retardement annoncée 21 Le duel du siècle Chine vs États Unis 22 est il inévitable Une troisième guerre mondiale qui éclaterait à propos de la mer de Chine 23 de l Iran sinon de la Syrie comme le laissent entendre les sites à tonalité millénaristes qui foisonnent sur le Net une probabilité crédible En la matière même si le pire reste optionnel il convient sans doute de ne pas tomber dans l excès apocalyptique ni d occulter la responsabilité des néoconservateurs américains redevenus particulièrement actifs depuis près de deux ans

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Chine-nouvelle-et-China-Bashing-En.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Comment la Chine développe-t-elle sa marine ? Stratégie - Chine
    les zones géographiques considérées par Pékin comme sa zone de responsabilité immédiate La première chaîne d îles qui est la limite actuelle de la plupart des opérations de la PLAN comprend le Japon et ses archipels du nord et du sud le dernier est par ailleurs contesté par la Chine la Corée du Sud Taïwan et les Philippines La deuxième chaîne d îles que Liu Huaqinq a envisagée comme étant pleinement dans le cadre des activités futures de la PLAN inclut les plages du sud de l archipel japonais à l île Bonin et les îles Marshall dont Guam 21 Si ces deux chaînes d îles permettent de caractériser géographiquement ce que la Chine définit comme sa zone de responsabilité les problèmes liés à l insularité y sont aussi présents en raison de multiples revendications territoriales L insularité et les revendications territoriales Les îles revendiquées sont importantes pour les chinois pour deux raisons complémentaires d abord leur positionnement géostratégique et ensuite l accès qu elles donnent à des ressources hydrocarbures Ces deux éléments constituent donc ensemble l équation du raisonnement qui sous tend la stratégie insulaire maritime de la Chine Ces îles sont ainsi le théâtre d une âpre compétition Cette lutte pour l énergie a conduit Pékin à adopter une posture de plus en plus intransigeante 22 Dès 1985 Liu Huaqing avait introduit de manière formelle l idée de protéger la souveraineté chinoise les droits maritimes légaux et surtout les ressources naturelles tant dans l est et le sud de la Mer de Chine et jusqu au sud de la Mer jaune 23 Cette volonté s est traduite et se traduit aujourd hui par de nombreuses revendications territoriales chinoises sur l ensemble des îles à l intérieur de la première ligne d îles En vertu de la convention des Nations Unies sur la loi de la mer depuis 1982 la Chine revendique ainsi sa souveraineté sur environ 3 2 millions km2 dans l Océan pacifique 24 Selon la même convention le pays qui contrôle les îles du sud de la mer de Chine obtient de facto les droits de souveraineté sur environ 8 millions de km carrés 25 Or la Chine est devenue le deuxième importateur mondial d hydrocarbures si bien que l accès aux ressources lui est devenu vital afin de continuer à faire fonctionner son économie toujours plus énergivore Nombreuses sont les îles qui disposent de telles ressources à l intérieur de la première ligne d îles les contrôler permettraient à Pékin d avoir accès facilement et à proximité à d immenses ressources fossiles Cette démarche souverainiste aiguise bien évidemment les tensions et les amplifie alors que certaines d entre elles existent par ailleurs depuis des décennies La Chine a revendiqué officiellement la majeure partie de la mer de Chine en 1992 Ses buts sont d y exploiter les ressources sous marines aux alentours des nombreuses îles revendiquées aussi par les Philippines Taiwan et le Vietnam 26 Le corollaire de ces revendications est la multiplication des escarmouches et des conflits avec ses voisins depuis plus de trente ans d autant que l expansion de la marine chinoise et les revendications chinoises ne fait qu exacerber les tensions La mer de Chine méridionale est ainsi un espace de confrontation Les îles Paracels ont été occupées depuis janvier 1974 par l armée chinoise Un conflit terrestre a éclaté entre la Chine et le Vietnam en février 1979 à leur sujet permettant à Pékin de contrôler l île d Hainan suite à la reddition des vaisseaux de patrouille maritimes vietnamiens En 1996 le Vietnam a de nouveau réaffirmé ses prétentions sur cet archipel sans succès L archipel des Spratly Nansha en chinois situé dans le sud de la mer de Chine méridionale constitué d îles et de récifs est lui aussi un enjeu majeur en raison de ses importantes ressources hydrocarbures Il est l objet de la convoitise de six pays le Vietnam les Philippines la Malaisie Brunei la Chine et Taïwan qui en revendiquent la souveraineté 27 L îlot de Mischief est l une des îles de cet archipel qui intéresse plus particulièrement Pékin Bien que les évaluations en matière de ressources naturelles varient cet îlot semble disposer d importantes réserves de gaz et de pétrole qui attisent les convoitises et les tensions 28 La Chine affirme qu elle y a construit un abri pour les pêcheurs alors que Manille explique que le site est avant tout une installation militaire représentant un empiètement sur son territoire En outre depuis 1988 Pékin débarque des troupes dans l archipel en particulier sur le récif de Fiery Cross saisi au Vietnam 29 Ces occupations militaires ont conduit à de multiples conflits 30 En 1992 la Chine fut accusée par le Vietnam d avoir débarqué des troupes sur le récif Da Luc Plusieurs escarmouches ont eu lieu entre 1995 et 1997 avec les Philippines autour de l îlot Mischief puis des îles Capones Panata et Kota L irrédentisme chinois ne semble pas prêt de s affaiblir bien au contraire il s accentue même ces dernières années La Chine est devenue de plus en plus pressante en ce qui concerne ses revendications territoriales les îles Paracels et l archipel des Spratly 31 En 2007 une région administrative ad hoc a même été crée pour administrer officiellement ces archipels 32 En 2010 les îles de Diaoyu Senkaku en Chine orientale ont été revendiquées par Pékin en particulier en raison de la présence de grandes ressources d hydrocarbures 33 Par ailleurs au delà de l aspect économique les îles de l archipel Spratly revêtent un enjeu stratégique majeur pour la marine chinoise et en particulier pour les forces nucléaires De nombreux experts estiment ainsi que la Chine essaie d établir un bastion ou un sanctuaire pour ses sous marins nucléaires lance missiles qui pourraient déclencher le cas échéant une attaque balistique nucléaire contre les Etats Unis 34 Ainsi au delà de l enjeu énergétique il existe un enjeu stratégique dont Taiwan est l expression d une revendication des plus emblématiques Les revendications de Pékin envers Taiwan connurent un tournant majeur en 1996 lors d un déploiement de la marine américaine dans le détroit taïwanais Deux groupes aéronavals furent envoyés sur place afin d assurer le bon déroulement de la première élection d un président aux tendances indépendantistes Pour la Chine la première ligne d îles est une barrière mise en place par les États Unis afin de contenir sa puissance comme le rappellent ceux qui font référence au Secrétaire d État Dean Acheson Ce dernier avait ainsi défini en 1950 un périmètre de défense américain dans le Pacifique dont la ligne coïncidait exactement avec la première ligne d îles 35 Les leaders chinois sont devenus de plus en plus inquiets car Taiwan constitue précisément le verrou de la première ligne d îles La liberté de passage dans son détroit est ainsi essentielle pour les importations d énergie destinées à l industrie chinoise Les conséquences économiques d un conflit dans cette région sont évidentes Les Américains et leurs alliés pourraient facilement interrompre les approvisionnements énergétiques en fermant le goulot d étranglement taïwanais 36 Pour les disciples chinois de l amiral Taiwan le Japon la péninsule coréenne et les archipels du sud ouest asiatique représentent un mur qui enveloppe les côtes chinoises une barrière géographique nuisant à la projection de la puissance maritime chinoise 37 Assurer la liberté de passage au travers de ses lignes de communication constitue donc un enjeu vital pour Pékin afin d assurer un flux ininterrompu de pétrole gaz naturel et de matières premières 38 La reprise du contrôle de Taiwan permettrait à Pékin d ériger son propre mur tout en étendant considérablement sa liberté d action 39 Ainsi la PLAN doit être préparée à contenir l ennemi potentiel résister à une invasion en provenance de la mer protéger la souveraineté nationale et préserver l unité nationale et les droits maritimes 40 En 1992 la Chine lors du Congrès national populaire a adopté une loi déclarant unilatéralement qu elle avait le droit de prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir et empêcher le passage des navires dans ses eaux territoriales y compris les zones contestées dans le Sud et l Est des mers de Chine 41 La nouvelle doctrine impliquait un nouveau rôle pour la PLAN la concentration sur la réunification avec Taiwan sur les différents territoriaux maritimes mais aussi la protection contre une attaque provenant de la mer et surtout la sécurisation des lignes de communication maritimes 42 Cette dernière mission de la PLAN s exprime au travers de ce que les Occidentaux appellent la théorie du collier de perles dans laquelle les îles jouent un rôle particulier L insularité dans la théorie du collier de perles La Chine doit faire face à deux enjeux géopolitiques majeurs Le premier des deux concerne les nouvelles tâches dévolues à la PLAN suite aux déclarations du président Hu Jintao en 2004 Ainsi bien au delà de ce que la Chine considère comme sa zone d influence et de responsabilité immédiate à l intérieur des deux lignes d îles la PLAN doit remplir de nouvelles missions inédites Selon Hu Jintao la Chine doit non seulement se préparer à défendre ses intérêts maritimes régionaux et ses routes maritimes mais elle doit aussi être capable de venir en aide à ses ressortissants et les évacuer le cas échéant Elle doit participer à l aide humanitaire et lutter contre la piraterie 43 Aussi le Livre blanc sur la défense de 2008 souligne l importance de la réponse aux menaces non traditionnelles qui sous entend le soutien militaire chinois à une gamme d opérations autres que la guerre Ces opérations doivent également ouvrir des options visant à atténuer la préoccupation croissante de Pékin concernant la sécurité de son personnel à l étranger 44 Le déploiement de trois navires effectuant des opérations d escorte au profit de navires marchands dans le golfe d Aden et l évacuation de ressortissants chinois lors de la crise libyenne sont des exemples flagrants de cette nouvelle posture Cette implication sur la scène internationale impose désormais à la PLAN d assurer le soutien logistique de ses navires Cependant la longueur des lignes logistiques entre la Chine et les zones d opérations probables de sa marine est devenue problématique De nombreux experts s accordent à dire que des difficultés persistantes existent pour assurer l entretien et la réparation de la flotte chinoise en raison du manque d installations adéquates Ainsi l absence d un réseau logistique robuste a eu un impact direct et négatif sur l efficacité opérationnelle de la PLAN comme le démontrent les différents rapports concernant les déploiements successifs d une Task Force chinoise dans le Golfe d Aden depuis 2008 La solution à ce problème selon un article de l amiral Yin publié en décembre 2009 est d assurer le libre accès à des installations portuaires situées à proximité des zones d opérations de la PLAN et en particulier dans l Océan indien 45 Le deuxième objectif corollaire de l évolution du contexte géostratégique précédemment évoqué concerne la sécurisation des voies de communication chinoises 46 Il est la conséquence de l explosion du commerce par voie maritime et demeure un enjeu majeur en matière d approvisionnement énergétique En fait ce dernier élément est devenu la priorité principale en matière de politique étrangère alors que la consommation énergétique chinoise a doublé Les projections à long terme suggèrent par ailleurs que la tendance va se maintenir et que la demande va encore doubler dans les deux prochaines décennies 47 La sécurisation des lignes de communications maritimes est donc vitale pour assurer la pérennité de l économie chinoise Or à l image de Taiwan le détroit de Malacca entre péninsule indochinoise et l Indonésie est aussi un goulet d étranglement Il est la route la plus courte entre le Pcifique et l Océan indien C est l un des détroits les plus importants au monde avec ¼ du commerce global et la Chine en est le principal utilisateur avec 60 de ses importations en pétrole qui y transitent En novembre 2003 Hu Jintao déclara que les États Unis et leurs alliés pouvaient contrôler le détroit et appela à une stratégie adéquate pour remédier à cette menace éventuelle 48 Mahan dont les Chinois sont d avides lecteurs apporte des éléments de réponse quant aux deux précédentes problématiques Selon lui la puissance maritime est indispensable pour l émergence en tant que puissance globale Elle est particulièrement vitale pour préserver les intérêts commerciaux De ce fait il est important de protéger ses lignes de communication vers les marchés étrangers en s appuyant sur un réseau de bases destinées à assurer l avitaillement des navires 49 Ces bases avancées sont cruciales pour la puissance maritime et pour la prospérité d une nation Elles peuvent être de nature militaire civile ou les deux et doivent permettre de défendre les lignes de communication de leur terminus à leur origine 50 tout en assurant l accès à des installations pour l entretien des bateaux La stratégie du collier de perles est ainsi la traduction des préconisations de Mahan appliquées aux intérêts chinois Cette stratégie a vu le jour en 2004 dans un rapport interne du DOD dénommé Energy Futures in Asia et écrit par Booz Allen Hamilton pour le Secrétaire à la défense Donald Rumsfeld 51 Plus récemment un rapport de 2011 émanant du Congressional Research Office conforte son existence 52 Au travers de cette stratégie d expansion dans laquelle l insularité joue un rôle clé la Chine souhaite ainsi construire des ports et des bases navales jusqu au détroit d Ormuz en passant par l Océan Indien et les côtes orientales de l Afrique 53 De manière plus détaillée cette stratégie comporte deux volets Le premier consiste à établir des bases sur des territoires insulaires situés à l intérieur de la première ligne d îles définie par Liu Huaqing 54 A titre d exemple Pékin a construit une garnison sur les îles Paracels comprenant un détachement de l infanterie de marine L île Woody dans le même archipel accueille des avions de patrouille maritime 55 L île d Hainan obtenue par les Chinois au détriment des Vietnamiens est devenue la base des sous marins nucléaires Quant à l îlot de Fiery Cross il dispose d installations permettant d accueillir le plus gros hélicoptère chinois Enfin en ce qui concerne l îlot de Mischief des images satellites de 2007 montrent diverses plateformes et structures utilisables à des fins militaires 56 La Chine développe ainsi des perles dans ce qu elle considère comme sa sphère d influence Il est désormais facile de comprendre les raisons qui la poussent à être autant vindicative et agressive au sujet de nombreuses îles dont elle revendique la souveraineté au delà des considérations en matière de ressources énergétiques la Chine veut relier son occupation des îles et sa stratégie 57 Cependant à l image de ce que préconisait Mahan la Chine n est pas une nation coloniale qui peut s appuyer sur des territoires d outre mer comme la France ou le Royaume Uni Elle est tributaire d autres nations pour développer son réseau logistique Ainsi le deuxième volet de la stratégie du collier de perles se matérialise par une stratégie de coopération diplomatique et d accès à des bases militaires étrangères du sud ouest de la Chine jusqu au Moyen Orient 58 dont un grand nombre se situent précisément dans des îles En revanche la République Populaire de Chine ne déploie pas de troupes de manière permanente En affirmant que ses troupes n occuperont jamais ou ne seront jamais formellement postées en territoire étranger elle ne semble pas vouloir disposer de bases permanentes au sens américain 59 Pékin n exclue toutefois pas l utilisation temporaire d installations étrangères 60 Nombreuses sont les perles du collier il est possible de citer à titre d exemple Chittagong au Bangladesh la Thaïlande et le Cambodge La Chine souhaiterait aussi accéder à des bases navales au Pakistan en Birmanie et au Bangladesh De manière plus précise les Chinois disposent du port de Gwadar au Pakistan et ont lancé des travaux à Hambantota évalués à plusieurs milliards de dollars 61 D autres possibles implantations sont en cours de négociation Salalah à Oman Aden au Yémen Djibouti Karachi au Pakistan et plus particulièrement le Sri Lanka et Singapour 62 Des tractations sont en cours avec la Thaïlande afin que la Chine construise un canal au travers de l isthme de Kra pour s affranchir du problème posé par un éventuel blocus du détroit de Malacca Au delà de ces empreintes continentales les îles sont particulièrement représentées dans cette stratégie d expansion Ainsi la Chine a développé des relations étroites avec la junte birmane 63 Elle a construit avec l accord de ces autorités des infrastructures militaires en particulier sur la grande île Coco Il s agit de stations radars d installations maritimes de reconnaissance et de renseignement électronique En plus des bases d écoute et d interception sur cette île la Chine a obtenu des autorisations concernant les îles de Katan et Zadaikyi Près du détroit de Malacca Pékin a des vues sur l île de Hainggyi dont le contrôle lui permettrait de sécuriser 80 du passage de ses importations de pétrole 64 La stratégie chinoise s appuyant sur des implantations insulaires s étend aussi vers l Océan indien De nombreuses îles suscitent l intérêt des Chinois qui y voit peut être la possibilité de créer leur propre Diego Garcia 65 à l image des Seychelles et des Maldives qui ont reçu la visite de Hu Jintao Toutefois jusqu à présent aucun accord militaire officiel n a été ratifié même si des rumeurs circulent sur la construction d une base de sous marins à Marao à 40km au sud de la capitale des Maldives et louée aux Chinois pour 25 ans 66 Conclusion L insularité est indiscutablement au cœur de la nouvelle stratégie maritime chinoise Elle permet non seulement de comprendre les enjeux auxquels la PLAN

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Strategie-maritime-chinoise-quelle.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • Afrique Moyen Orient Monde Livres géopolitiques Transversaux Compil Diploweb Audiovisuel Audio Photo Vidéo Accueil Jérôme LACROIX LECLAIR Biographie mise à jour en 2012 Lieutenant colonel Jérôme Lacroix Leclair est officier supérieur et pilote de chasse dans l Armée de l air française Il est diplômé de l École de Guerre et du Collège des Forces canadiennes de Toronto Il est titulaire d une Maîtrise en physique et d un Master en études de défense du Collège militaire royal Il est aussi membre du Centre d analyse institutionnelle des Forces armées canadiennes et de l Association franco canadienne d études stratégiques Ses articles pour Diploweb com Stratégie maritime chinoise quelle dynamique Géopolitique de la Chine Diplômé de l École de Guerre l auteur met en perspective la stratégie maritime chinoise Tout laisse à penser que les îles Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir membre Auteurs Proposer un article Synergies Présenter le site Conférences Partenaires Participer Proposer une synergie Liens conseillés Archives Retrouvez la chaîne Diploweb sur Union européenne États membres Institutions Pays candidats Russie CEI Russie CEI Amérique Amérique du Nord Amérique centrale Amérique du Sud Asie Chine Inde Zone asiatique Afrique M O

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Jerome-LACROIX-LECLAIR_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Chine : une marine modernisée - Chine
    avec les États Unis en 1971 conclu en 1979 par l établissement de relations diplomatiques et la décision de vendre des armes à la Chine pour fixer l URSS sur le front oriental En 1985 Pékin adopte une doctrine de défense au delà des côtes jinyang fangyu jusqu à la première chaîne d îles dans le Pacifique occidental qui succède à la mission traditionnelle de défense côtière jin an fangyu et intègre la nouvelle zone économique exclusive ZEE de 200 milles nautiques Inspirée par l amiral Liu Huaqing cette doctrine souligne la probabilité plus grande qu auparavant de conflits périphériques et réaffirme la volonté de reconquérir Taïwan et de défendre la souveraineté chinoise dans ses eaux territoriales et sa ZEE tout en l affirmant dans les territoires maritimes disputés en mer de Chine du Sud et de l Est Elle marque aussi le début de l autonomie stratégique de la marine au sein de l APL Alors que la fin de l URSS fait disparaître la menace principale la Chine est ébranlée par la victoire de la coalition conduite par les États Unis contre une armée irakienne très comparable à la sienne Pékin redéfinit la doctrine de l APL en privilégiant l offensive et la modernisation pour mener une guerre dans des conditions de hautes technologies Cette modernisation s accélère à partir du 9e Plan quinquennal 1995 2000 lorsque le mouvement indépendantiste taïwanais prend son essor Elle doit dissuader Taïwan de proclamer son indépendance c est à dire de renoncer à incarner la Chine et les porte avions américains d intervenir comme en 1995 1996 quand l APL tire des missiles devant les ports taïwanais pour intimider la population appelée pour la première fois à élire un président au suffrage universel direct De fait le gouvernement indépendantiste taïwanais 2000 2008 ne proclame pas l indépendance L expansion économique de la Chine et l amélioration des relations entre les deux rives du détroit à la suite de l élection en 2008 à Taïwan de Ma Ying jeou Kuomintang s accompagnent d une évolution du rôle de la marine Centré autour de la question de Taïwan le 5e Livre blanc 2004 insiste sur le concept d opérations défensives au delà des côtes Le 7e Livre blanc 2008 définit la marine comme un service stratégique chargé de la sécurité des droits et des intérêts maritimes de la Chine Pékin pense désormais à défendre son économie La modernisation de la marine chinoise répond donc à l objectif de pouvoir recouvrer Taïwan par la force de défendre les revendications maritimes et de dissuader les ingérences et un blocus contre le développement économique de la Chine Centrée sur des priorités asiatiques cette modernisation comprend aussi des considérations globales pour protéger les intérêts économiques chinois comme le montre la participation de la marine depuis 2009 aux opérations internationales de lutte contre la piraterie dans le golfe d Aden et les débats stratégiques en Chine sur la notion de puissance navale haiquan Dépendance technologique ou rattrapage Dans les années 1980 les transferts effectués par les pays occidentaux permettent à la Chine d assimiler plusieurs technologies qui conditionnent la modernisation de sa marine en particulier dans le domaine des systèmes de combat des missiles antiaériens des sonars et de la propulsion La progression continue de son industrie de défense la première place mondiale gagnée par ses constructions navales 2010 la levée des restrictions sur les exportations occidentales de technologies duales héritées de la Guerre froide et la coopération avec la Russie permettent à la Chine de combler en partie le retard abyssal que sa flotte avait creusé depuis la rupture avec l URSS en 1960 et l embargo sur les armes imposé par l Occident après le massacre de Tian anmen en 1989 Pour ses missiles balistiques elle a également bénéficié de l aide des sociétés américaines qui corrigent les défauts des lanceurs de satellites chinois 2 En dépit de ces progrès Pékin tarde à acquérir une véritable capacité océanique de seconde frappe contre les États Unis Déjà réputés trop bruyants quatre sous marins nucléaires lance engins SNLE Jin actuellement à l essai lanceront des engins JL 2 7 400 km dont la portée ne permet pas de frapper les États Unis depuis les eaux chinoises L apparition d un sous marin lance missiles balistique expérimental suggère la décision de construire un successeur probablement doté d un nouveau missile à plus longue portée En 2012 la moitié des soixante sous marins conventionnels sont modernes et armés de missiles à changement de milieu Certains Kilo achetés à la Russie sont dotés du missile antinavires supersonique SS N 27 Une dizaine reçoivent une propulsion anaérobique qui les rend plus discrets en leur permettant de rester submergés plus longtemps sans avoir besoin de faire surface pour recharger leurs batteries Ils poseraient un redoutable défi à une force navale qui viendrait secourir Taïwan mais n ont pas l allonge suffisante pour des opérations lointaines Destinés à celles ci trois voire quatre sous marins nucléaires d attaque SNA Shang mis en service à partir de 2002 préfigurent un successeur des trois SNA Han entrés en service dans les années 1980 et hors d âge Ces sous marins peu discrets ne peuvent se comparer numériquement ou qualitativement aux flottes de SNA américains 57 ou russes 25 Le rattrapage dans ce domaine devrait être plus difficile Sur les 80 destroyers et frégates seuls un tiers ont moins de dix ans et l effort de construction en cours ne vise pas à accroître ce nombre mais à remplacer cette majorité d unités obsolètes Cet effort dépend des turbines à gaz ukrainiennes pour les destroyers et de moteurs diesels civils franco allemands pour les frégates Leur mission principale demeure la lutte antinavires et non la lutte anti sous marine qui trahirait une volonté de projection Les copies du missile français Exocet sont remplacées par une variante à turboréacteur le C 803 180 km et par un missile de croisière le YJ 62 280 km Les SS N 22

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Chine-une-marine-modernisee.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • asiatique Afrique M O Afrique Moyen Orient Monde Livres géopolitiques Transversaux Compil Diploweb Audiovisuel Audio Photo Vidéo Accueil Alexandre SHELDON DUPLAIX Biographie mise à jour en 2012 Chercheur au Service historique de la défense et conférencier à l École supérieure de guerre Il a notamment coécrit avec feu le capitaine de vaisseau Peter Huchthausen de la marine des États Unis un ouvrage sur le renseignement naval durant la guerre froide Hide and Seek Hoboken 2009 une édition française publiée en 2011 sous le titre Guerre Froide et espionnage naval éd Nouveau Monde Ses articles pour Diploweb com Chine une marine modernisée Si la Chine ne semble pas disposer en 2012 d une flotte capable d intervenir dans l océan Indien quel sens doit on donner à l achèvement de l ancien Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir membre Auteurs Proposer un article Synergies Présenter le site Conférences Partenaires Participer Proposer une synergie Liens conseillés Archives Retrouvez la chaîne Diploweb sur Union européenne États membres Institutions Pays candidats Russie CEI Russie CEI Amérique Amérique du Nord Amérique centrale Amérique du Sud Asie Chine Inde Zone asiatique Afrique M O Afrique Moyen Orient Monde Livres

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Alexandre-SHELDON-DUPLAIX_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • jour en 2012 Mathieu Duchâtel est chercheur au Stockholm International Peace Research Institute Sipri et représentant à Pékin du Sipri chercheur associé à Asia Centre Extrait des publications récentes The European Union and the modernization of the People s Liberation Army Navy the limits of Europe s strategic irrelevance China Perspectives 2011 4 pp 31 43 with Alexandre Sheldon Duplaix The terrorist factor in China s policy towards Pakistan strategic reassurance and the united front The Journal of Contemporary China vol 20 no 71 September 2011 pp 543 561 Géopolitique des relations sino pakistanaises à l ère du terrorisme Hérodote n 4 2010 Geopolitics of China Pakistan Relations in the Era of Terrorism pp 156 174 Ses articles pour Diploweb com Chine une marine modernisée Si la Chine ne semble pas disposer en 2012 d une flotte capable d intervenir dans l océan Indien quel sens doit on donner à l achèvement de l ancien Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir membre Auteurs Proposer un article Synergies Présenter le site Conférences Partenaires Participer Proposer une synergie Liens conseillés Archives Retrouvez la chaîne Diploweb sur Union européenne États membres Institutions Pays candidats Russie CEI

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Mathieu-DUCHATEL_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • La démographie menace la Chine: vieillissement et destabilisation - Chine
    usines d Etat sont souvent sans ressources à cause de fermetures ou de restructurations ne prenant pas en compte le sort des anciens salariés Au milieu des années 2000 seul un retraité sur quatre vivait de sa pension Un autre quart continuait à vivre d un revenu d activité tandis que la moitié restante elle subsistait principalement grâce à un membre de la famille souvent un enfant Une pression énorme sur l enfant unique le modèle familial demeure et par certains côtés encouragé par les autorités Une loi de 1996 oblige les enfants à subvenir aux besoins des parents Mais le mode de vie avec notamment des logements urbains de plus en plus chers ne favorise pas cette entraide familiale Les jeunes pour trouver du travail s éloignent de leur région d origine Des tensions se font donc vives pour les jeunes tiraillés entre leur vie professionnelle et leur famille qu ils soutiennent souvent à bout de bras D autres effets indirects ont probablement leur source dans le développement économique débridé et les déséquilibres familiaux Taux d épargne très élevé d environ 40 du PIB pour se rassurer sur son futur soit pour pouvoir acheter un logement dont les prix montent en flèche soit pour capitaliser en vue d une retraite que l on sait impossible à financer par un système central ou public 10 Des études de l économiste sino américain Shang Jin Wei ont montré que les familles avec des garçons économisaient plus que celles avec des filles Cette tendance est accentuée dans les régions où le ratio des sexes le rapport de masculinité est le plus fort car les possibilités de trouver facilement une épouse pour les fils semblent moindres 11 Pour la première fois un lien est démontré entre déséquilibre démographique et épargne D autres études pourraient probablement montrer un lien entre développement économique pollution des villes mode vie et fécondité Le faible taux de natalité est aggravé par la très faible fécondité des couples urbains L enfant arrive de plus en plus tard Cela tend à réduire naturellement sa place dans la vie des couples La priorité des jeunes est plus d ordre matériel le logement que d avoir une descendance Se posent alors des questions profondes sur les raisons de fonder une famille la vision de la société chinoise à venir etc La population en âge de travailler va diminuer dans les toutes prochaines années Les progrès enregistrés jusqu à maintenant dans les domaines de la formation et des niveaux de qualifications se ralentiront ce qui risquera d entraîner une chute de la productivité 12 Le déséquilibre démographique pourrait aussi entraîner des tensions sociales car contrairement au Japon la société chinoise n est pas homogène La majorité écrasante des Hans reste un élément essentiel de cohésion nationale Cependant l échec relatif de leur implantation dans le grand Ouest allié à une démographie plus importante des minorités peut être source de revendications La pression démographique en général et le développement économique vont accentuer les déséquilibres Les productions agricole et industrielle devront augmenter pour suivre le développement du niveau de vie de la population La Chine a déjà commencé par exemple à acheter des centaines de milliers d hectares de terre en particulier en Afrique Ce qu elle fait aujourd hui pacifiquement continuera t elle à le faire de la même façon alors que les tensions sociales internes vont grandir et que certains Etats étrangers sont réticents aux achats de terre 13 Les défis démographiques semblent s amonceler et risquent de se compléter entre eux pour déstabiliser la société chinoise Des évolutions sont elles possibles rapidement Des évolutions à venir Une crispation à court terme La loi de l enfant unique pourrait être à relativiser en partie car elle n est pas appliquée de façon uniforme Elle n est pas imposée aux ethnies minoritaires Elle est plus souple dans les campagnes par l imprégnation encore forte du modèle familial et la moindre pression de l administration Mais cela ne change pas le fond du processus démographique A priori et sans étude précise il ne semble pas que cela bouleverse la pyramide démographique au détriment des Hans toujours plus de 90 de la population Les éventuelles tensions évoquées ci avant ne seront probablement pas tolérées par le pouvoir central Des signes locaux de prise de conscience Shanghai a essayé d encourager la naissance d un deuxième enfant devant la pénurie prévisible de main d œuvre 14 Mais la fécondité y reste dramatiquement faible d environ 0 7 enfant par femme Ce sont donc des changements plus profonds de société qui doivent être envisagés Il reste aussi et toujours une crispation au niveau central la politique de l enfant unique a été confirmée par le pouvoir en 2002 dans la loi sur la population et la limitation des naissances 15 De même le 31 octobre 2011 Pékin réaffirmait la continuité de la politique de l enfant unique Ce fut sans doute l occasion de réaffirmer à travers ce sujet la centralisation du pouvoir vis à vis de l intérieur de Shanghai comme vers l étranger source d unité et principe politique non négociable La date de l annonce n était en effet pas due au hasard alors que Shanghai tentait d assouplir localement la politique de l enfant unique et que l ONU annonçait que la population mondiale atteignait 7 milliards d habitants 16 Il existe donc une contradiction apparente entre une politique toujours très stricte dans son application et une situation démographique connue au plus au haut niveau Le Quotidien du peuple en ligne cite des chiffres concordant avec les spécialistes de la démographie 17 Pékin serait il attentiste face à la situation Il est possible que le pouvoir cherche des solutions en phase avec la tradition de centralisme sans renier pour autant le passé Mais les quelques actions politiques ne semblent pas à la hauteur du défi pour renverser la tendance Ainsi la loi de 1992 interdisant la noyade et l abandon des fillettes n a

    Original URL path: http://www.diploweb.com/La-puissance-chinoise-affaiblie.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • Monde Livres géopolitiques Transversaux Compil Diploweb Audiovisuel Audio Photo Vidéo Accueil Etienne BRINTET Biographie mise à jour en 2012 Consultant en prévention des risques et en projets des entreprises Ancien officier Etienne Brintet a suivi l ESSEC et l Ecole de Guerre Il a été directeur sûreté et gestion de crises du groupe AXA Assistance Formation Saint Cyr ESSEC Ecole de Guerre IHEDN IE Expérience Une carrière opérationnelle militaire puis civile dont les fils rouges sont le management opérationnel et la direction de projets Au service des entreprises depuis plusieurs années il optimise la prévention des risques et la réalisation de projets majeurs Ses articles pour Diploweb com La puissance chinoise affaiblie par sa démographie Géopolitique de la Chine Etienne Brintet démontre que la Chine risque une déstabilisation de grande ampleur à l image de sa pyramide des âges Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir membre Auteurs Proposer un article Synergies Présenter le site Conférences Partenaires Participer Proposer une synergie Liens conseillés Archives Retrouvez la chaîne Diploweb sur Union européenne États membres Institutions Pays candidats Russie CEI Russie CEI Amérique Amérique du Nord Amérique centrale Amérique du Sud Asie Chine Inde Zone asiatique

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Etienne-BRINTET_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive



  •