archive-com.com » COM » D » DIPLOWEB.COM

Total: 1806

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

  • supérieure d électricité SUPELEC en 2003 Officier de Marine diplômé de l école navale en 1997 Ses articles pour Diploweb com Lyautey au chevet de l Afghanistan Mc Chrystal le Lyautey américain tel est le titre d un article 1 paru récemment dans un grand quotidien français La quête d une nouvelle Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir membre Auteurs Proposer un article

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Mokrane-OUAREM_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • Japon et Etats-Unis : défis et nécessité de la redéfinition d’une (...) - Zone asiatique
    étaient conclues par un accord en 2006 En vertu de celui ci une partie des troupes américaines devraient être relocalisée dans une autre installation sur l île d Okinawa et l autre partie devrait être redéployée vers l île américaine de Guam Le coût de ce déménagement est évalué à 26 milliards de dollars 9 L administration américaine a consenti à la mise en place d un groupe de travail sur la question Le président Obama a cependant clairement signifié que le mandat de ce groupe se limite aux aspects techniques et pratiques de l application de l accord de 2006 De son côté le gouvernement japonais entend renégocier cet accord Les discussions dans le cadre de ce groupe de travail ont alors été suspendues le 8 décembre 2009 Les négociations relatives à la base de Futenma ont pollué la visite de Barack Obama au Japon en novembre La présence militaire américaine est un sujet politiquement sensible au Japon Les discussions sur cet enjeu sont par ailleurs compliquées par les rivalités politiques et bureaucratiques qui ont cours au sein d un gouvernement japonais et d une administration américaine qui ne sont entrés en fonctions que très récemment 10 Le cabinet du PDJ est divisé sur l ampleur que doit prendre la refonte de la relation avec les États Unis Le devenir de la base de Futenma semble même cristalliser une certaine rivalité politique entre le Premier ministre Hatoyama et le ministre des Affaires étrangères Katsuya Okada Le premier ne semble en effet pas vouloir que le second puisse tirer un quelconque profit politique du règlement du différend avec les Américains sur cette question Du côté de Washington le centre de gravité de la gestion de la relation des États Unis avec le Japon semble se déplacer du Département de la Défense qui en avait largement le monopole depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale vers le Département d État Un tel changement ne peut guère s opérer sans quelques rivalités et chantages bureaucratiques qui viennent parasiter le processus décisionnel 3 La nécessaire rénovation de l alliance entre le Japon et les États Unis Dans sa configuration actuelle la relation entre les États Unis et le Japon demeure largement un vestige de la Seconde Guerre mondiale et de la Guerre froide Elle doit donc être nécessairement repensée pour répondre aux opportunités et aux défis de la scène internationale du 21e siècle Si les dirigeants japonais éprouvent encore des difficultés légitimes dans cette entreprise l administration américaine ne paraît pas avoir encore tout à fait saisi l ampleur et les conséquences de l alternance politique à Tokyo lors des élections d août 2009 L allié tranquille et docile qu était le PLJ a cédé sa place à un parti plus revendicatif moins expérimenté avec le PDJ mais qui illustre la volonté du Japon de s affirmer dans le jeu international et en premier lieu régional Le nouveau gouvernement japonais n entend cependant pas remettre fondamentalement en question l alliance avec les

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Japon-et-Etats-Unis-defis-et.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • de cours à l UQÀM Julien Tourreille est diplômé de l Institut d études politiques de Toulouse et titulaire d une maîtrise en science politique de l Université Paris 2 Panthéon Assas Ses principaux intérêts de recherche sont les stratégies militaires américaines dans les guerres irrégulières les relations transatlantiques ainsi que les dynamiques électorales américaines Il a notamment publié avecCharles Philippe David et Karine Prémont L Erreur L échec américain en Irak cinq ans plus tard Septentrion 2008 avec Charles Philippe David dir Le conservatisme américain Un mouvement qui a transformé les États Unis PUQ 2007 et avec Elisabeth Vallet The Clash between Europe and the United States A New Cold War dans Charles Philippe David et David Grondin dir Hegemony or Empire The Redefinition of U S Power under George W Bush Ashgate 2006 Source http www dandurand uqam ca cherch Ses articles pour Diploweb com Japon et Etats Unis défis et nécessité de la redéfinition d une relation stratégique Géopolitique des relations américano japonaises La relation entre Washington et Tokyo est une relique d un monde disparu Malgré un panache parfois Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir membre Auteurs Proposer un

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Julien-TOURREILLE_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Actualité et réalité du "collier de perles" - Zone asiatique
    des priorités s y déplace d une armée de terre traditionnellement dominante à une marine et une armée de l air désormais choyées Le Comité central du Parti ainsi que la puissante Commission militaire centrale qui en est l émanation comptent ainsi de plus en plus de marins et d aviateurs ces derniers représentent près de 25 de l élite militaire en 2007 contre 14 en 1992 8 Les moyens chinois inquiètent d autant que la politique concrète et les déploiements suivent dans la même foulée Il est notable que l année 2009 a vu le problème des îles de mer de Chine méridionale dominer à nouveau les relations entre les Philippines la Malaisie le Vietnam et la Chine Pékin est de plus en plus actif et revendicatif concernant sa souveraineté indiscutable sur les Paracels et les Spratlys En 2007 et 2008 les sociétés occidentales BP et Exxon ont fait l objet de pressions pour les dissuader de participer à des projets d exploitation vietnamiens dans les eaux revendiqués par la Chine 9 Décembre 2007 a de même été marqué pour Pékin par la création d une région administrative ad hoc dont la capitale a été établie à Sansha sur l île de Hainan pour gérer pour le moment virtuellement l ensemble des archipels revendiqués par les Chinois Les réactions des pays concernés ont été vives et ces initiatives auxquelles s ajoute l augmentation des patrouilles de bâtiments modernes chinois dans la zone achèvent de prévenir Hanoï Manille Djakarta ou Kuala Lumpur contre Pékin De leur côté les Etats Unis ont envoyé de nombreux signaux de soutiens à leurs alliés soulignant que la présence de l US Navy dans la zone n était pas susceptible d être remise en cause Après l éclipse quasi totale des années Bush excepté un voyage important au Vietnam en 2006 l administration Obama semble plus encline à se réengager dans le Pacifique ce que semblent confirmer les récentes prises de positions médiatiques de l amiral Keating patron de l USPACOM plus mordantes qu à l accoutumée 10 Washington est attendu Face à la pression d une Chine impliquée dans la course aux ressources minières et énergétiques les pays riverains de la mer de Chine méridionale s approprient plus que jamais le schéma explicatif du collier de perles comme preuve d un programme agressif global et ambitieux de Pékin pour contrôler toutes les voies de communication maritimes entre les zones de prédation d Afrique du Moyen Orient et d Amérique latine et les centres industriels de l Empire du Milieu Il faut remonter aux angoisses britanniques concernant la Hochseeflotte germanique de Guillaume II pour retrouver une telle appréhension de la puissance navale montante d une nation majeure de l échiquier international Mais cette vision négative n est pas unanimement partagée il est ainsi possible de remarquer que géographiquement les perceptions du paradigme du collier de perles peuvent se répartir en deux bassins Les Etats des bassins de Chine méridionale et orientale répercutent directement les thèses américaines pour les raisons exposées plus haut La plupart de leurs analystes réécrivent le rapport de Pehrson en le contextualisant De leur point de vue si la Chine doit acquérir des perles elle le fera à leur détriment et contre leur volonté à l image du rapt des récifs Fiery Cross arrachés militairement au Vietnam en 1988 Le détroit de Malacca franchi vers l ouest les perceptions et les analyses se modifient Les Etats des bassins du Golfe du Bengale et de la mer d Oman font en effet preuve de davantage de distanciation Inde exceptée De leur point de vue la Chine n a aucune intention de leur arracher des perles de Colombo à Victoria capitale des Seychelles on est bien persuadé que Pékin négociera ces joyaux dans une optique gagnant gagnant Autre différence dans le premier bassin le grand frère est chinois Dans le deuxième il est indien Tout ce qui peut relativiser et remettre en question l influence régionale respective de ces géants encombrants est bien accueilli par leurs voisins immédiats Une des erreurs qui empêchent de juger sereinement les ressorts de la diplomatie du collier de perles est de négliger la perception qu ont de l Inde ses voisins de l océan Indien des Maldives au Sri Lanka celle ci n est pas toujours favorable loin s en faut Aussi habile que soit la diplomatie chinoise aussi puissante soit l économie de l atelier du monde les avancées du collier de perles ne s expliquent que par la préexistence à l ouest de Malacca d un terreau de méfiance envers New Dehli historique au Pakistan plus ou moins marqué selon les périodes au Bengladesh en Birmanie au Sri Lanka et aux Maldives Confrontée quant à elle à la théorie du collier de perles que lui renvoient pour la dénoncer les analystes occidentaux et est asiatiques la Chine par la voix de ses diplomates et de ses responsables politiques semble camper pour le moment sur une ligne de déni absolu Au ministère des affaires étrangères de la RPC la consigne scrupuleusement respectée jusqu ici est de replacer l ensemble des accords réalisés par la Chine avec des pays riverains de l Océan Indien dans le cadre d une politique de coexistence pacifique et de développement harmonieux en écartant avec vigueur toute accusation de planification maritime d ensemble à coloration militaire Le projet portuaire sri lankais initié à Hambantota en 2007 est ainsi très précisément placé sous l invocation des cinq principes de la coexistence pacifique respect mutuel de la souveraineté et de l intégrité territoriale non agression mutuelle non ingérence mutuelle dans les affaires intérieures égalité et avantages réciproques et coexistence pacifique 11 Toutes les tentatives de déformer les faits sont sans fondement martèle Ma Zhaoxu porte parole du ministère des Affaires étrangères Pour lui les projets chinois à Hambantota par exemple relèvent d une activité commerciale normale 12 sensée avec l accord du gouvernement de Colombo apporter une contribution majeure au développement de l île Tout le monde au Sri Lanka aspire au maintien de la stabilité sociale au développement économique et à la réconciliation nationale précise t il D autres articles de la presse chinoise dénoncent la volonté américaine de diaboliser la Chine les analystes chinois cherchant à réduire le collier de perles à une simple rumeur Un point de situation Avant d étudier ce qui peut ou non relativiser la cohérence du storytelling dont le collier de perles a fait l objet il est sans doute nécessaire de balayer succinctement l actualité des avancées diplomatiques et maritimes de la Chine dans l Océan indien en sélectionnant quelques unes des perles les plus significatives du schéma issu du rapport de Booz Allen Hamilton La Birmanie est citée comme l un des alliés les plus solides de la Chine dans la région Depuis longtemps les mises à jour du schéma du collier indiquent qu elle met à disposition de Pékin les installations portuaires en eaux profondes de Sittwe province d Arakan et une base d écoute et d interception sur l île Coco située à quelques encablures au nord de l archipel indien des Andamans Même si elles sont plus rarement citées les Chinois seraient toujours autorisés à utiliser les installations des ports de Munaung et Hainggvi et les sites des îles de Katan et de Zadaikyi Au nord le port birman de Khaukphvu leur est également ouvert ainsi que la base de Mergui au sud du pays La présence d une perle du collier chinois aux Maldives est presque naturelle compte tenu des relations longtemps conflictuelles entre l archipel musulman sunnite et l Inde qui n a jamais caché sa frustration de ne pouvoir contrôler ce relais insulaire important prolongeant loin dans l Océan la pointe sud du Deccan New Dehli avait pourtant décidé de ne pas critiquer le régime dictatorial du Président Abdoul Gayoum comptant en échange sur celui ci pour protéger les intérêts indiens dans cette zone sensible et ce d autant plus que les forces indiennes avaient sauvé Gayoum d un coup d état fomenté en 1988 par des opposants avec l aide de mercenaires du LTTE tamoul Malgré cela Gayoum s était très largement rapproché ces dernières années de pays sunnites rigoristes Arabie saoudite en tête mais aussi et surtout de la Chine Les contacts avec Pékin s étaient accélérés ces dernières années les Indiens et les Américains observant avec inquiétude le ballet des visites chinoises à Malé Lors du Tsunami de 2004 les Chinois avaient été particulièrement présents dans la reconstruction de logements sur l archipel Ils ont depuis construit le nouveau bâtiment du ministère des affaires étrangères L ouverture d une ambassade des Maldives en Chine en août 2007 couronne ce rapprochement Les rumeurs sur la construction éventuelle d une base de sous marins chinois à Marao dont l atoll à 40 kilomètres au sud de la capitale serait loué pour 25 ans aux Chinois ont achevé de faire des Maldives une des perles régulièrement citées dans les mises à jour du schéma du collier 13 Au Sri Lanka la Chine ne fait que profiter des relations compliquées entre l île et son voisin septentrional Malgré la volte face du gouvernement indien qui assiste depuis quelques années le gouvernement sri lankais dans sa lutte contre la guérilla des Tigres tamouls Colombo n a jamais apprécié la réticence des Indiens à lui fournir de l armement moderne pour en finir militairement avec la rébellion Aujourd hui vainqueur triomphant Colombo fait donc payer avec intérêts le soutien apporté par New Dehli aux Tigres dans les années 80 C est pourquoi si New Dehli est récemment cité dans la liste de gouvernements remerciés par Colombo pour leur collaboration à la victoire et leur soutien diplomatique 14 le Sri Lanka n en continue pas moins de consolider son rapprochement avec Pékin et Islamabad L aide militaire chinoise a joué un rôle clé dans la victoire finale du gouvernement de Colombo Les avions J 7 et les radars de surveillance aérienne JY 11 3D peuvent être cités au nombre des capacités cruciales dont ont pu bénéficier les forces sri lankaises pour abattre le LTTE Pour l expert indien Brahma Chellaney il ne fait aucun doute que le collier de perles explique la proximité entre Pékin et Colombo Les Chinois courtisent le Sri lanka en raison de sa localisation dans l Océan indien un point de passage commercial et pétrolier crucial Les ingénieurs chinois construisent actuellement à coups de milliards de dollars un port au sud est du pays à Hambantota ceci est la dernière des perles de la stratégie de la Chine pour contrôler les voies maritimes entre les océans pacifique et indien via la constitution d un collier sous la forme de stations d écoute d accords navals et d accès portuaires 15 A l appui du sentiment obsidional qui transparaît dans nombre d analyses indiennes on trouve également le comportement du Sri Lanka dans la SAARC l Association de l Asie du Sud pour la coopération régionale forum créé en 1985 et réunissant le Bangladesh le Bhoutan l Inde les Maldives le Népal le Pakistan et le Sri Lanka Colombo souhaite en effet que la Chine soit davantage associée au forum Une perspective loin de réjouir l Inde qui considère la SAARC comme un moyen de renforcer sa propre prépondérance régionale en Asie du sud D après New Dehli la Chine aurait même initié une politique visant à dépasser les simples relations bilatérales avec les perles pour constituer un réseau d entraide fonctionnant sous son impulsion La preuve la plus probante serait justement l attitude récente du Pakistan envers Colombo Pékin a également enrôlé son allié pakistanais pour fournir une assistance militaire au Sri Lanka L économie du Pakistan est chancelante mais il a accru son aide militaire annuelle au Sri Lanka à la hauteur de 100 millions de dollars annuels sur la demande de Pékin Il est aussi bien connu que son aviation a entraîné son homologue sri lankaise pour mener à bien des attaques de précision accuse Chellaney 16 Le Pakistan peut justement être considéré avec le Sri Lanka comme l une des principales perles du collier Rien de nouveau le pays étant l allié de longue date de la Chine en Asie du sud Il est surtout cité en raison du port de Gwadar que les Indiens surnomment déjà le Gibraltar sino pakistanais Construit avec l assistance chinoise il est sans doute destiné à devenir la base la plus importante de la Marine chinoise avec les installations pakistanaises d Ormara sur les côtes de l Océan Indien Au Bengladesh Chittagong le principal port du pays fait toujours l objet d un processus de réhabilitation et de modernisation de sa partie militaire par la Chine qui y gagne un accès pour ses propres navires La Corée du sud fournisseur militaire de Dacca est également présente dans les travaux de modernisation Chittagong est appelé à devenir un grand centre de containers une activité à laquelle ses eaux profondes et son large front de mer se prêtent favorablement Les Seychelles et l île Maurice qui couvrent tout le flanc ouest de l océan Indien ont connu récemment un approfondissement de leurs relations avec la Chine En février 2009 Hu Jintao a visité Maurice avec à la clé la création d une zone économique spéciale sensément pourvoyeuse d emplois et l ouverture d un chantier de modernisation de l aéroport international Son voyage l a également amené aux Seychelles inquiètes des incursions de plus en plus sauvages et répétées des pirates somaliens et qui cherche des garanties de la part des grandes puissances navales Cela a suffit pour que certains analystes ajoutent les deux archipels à la liste des perles en insistant particulièrement sur la valeur stratégique des Seychelles qui pourraient pour les Chinois faire pendant à la base américaine insulaire de Diego Garcia Le collier de perles une cohérence à relativiser Sans prendre au pied de la lettre les protestations chinoises déniant au schéma toute réalité quelques exemples suggèrent qu il pourrait être intéressant de relativiser la cohérence et l inéluctabilité du dessein grand stratégique du collier de perles On peut ainsi faire remarquer que dans la réalité le caractère monocausal des relations triangulaires entre Chine Pakistan et Sri Lanka censées pour certains analystes indiens et américains dépendre entièrement du paradigme du collier est sujet à caution Les liens entre la Chine et le Sri Lanka sont anciens Ils furent noués à une époque où la Chine ne se souciait aucunement de se lancer sur les mers et renforcés alors que prévalait encore le tao guang yang hui de Deng Xiaoping en matière de politique étrangère Observons avec calme garantissons nos positions gérons les affaires avec sang froid cachons nos capacités et attendons notre heure sachons garder un profil bas et ne prétendons jamais au leadership Comme en Birmanie ou au Pakistan c est en réalité une combinaison de plusieurs facteurs qui transforme une relation politique ancienne en un partenariat plus profond dans le domaine militaire Ainsi en Birmanie le gouvernement militaire a trouvé à Pékin une oreille attentive un contrepoids à l Inde et un soutien que lui dénient les Occidentaux En ce qui concerne le Pakistan l argument du contrepoids à l Inde est structurant l alliance avec les Etats Unis est imposée et mal vécue et le partenariat nucléaire entre Washington et New Dehli a achevé d ôter aux Pakistanais toute illusion sur l amitié américaine Au Sri Lanka le problème tamoul et la méfiance envers l Inde prédisposaient naturellement le gouvernement de Colombo à accueillir avec bienveillance les ouvertures chinoises évoquant la mise à disposition de bases navales Dans ces conditions le pragmatisme non moralisant des Chinois n a pu que faire merveille En 2005 lors de la visite de Wen Jiabao au Sri Lanka le communiqué conjoint des deux gouvernements réaffirmait avec force le soutien de Pékin à la lutte contre trois forces vicieuses le terrorisme le séparatisme et l extrémisme promettant que la Chine soutiendrait le Sri Lanka dans sa sauvegarde de la paix la stabilité et la sécurité contre la menace des facteurs perturbateurs La déclaration comportait déjà un certain nombre de projets dans lesquels la Chine souhaitait investir L équipement de l installation des carburants et de la zone de stockage des carburants de Hambantota la construction de la centrale thermique à combustible de charbon à Puttalam la construction de la route rapide Colombo Katunayake la construction du chemin de fer Colombo Katunayake l exploration de minerais de phosphore la construction de l usine d engrais chimiques composés la canalisation des eaux usées à Kotte Depuis ces annonces de 2005 les projets à Hambantota ont certes pris de l ampleur avec la signature en octobre 2007 d un accord aux termes duquel la Exim Bank chinoise ouvre une ligne de crédit de 360 millions de dollars au gouvernement sri lankais pour financer le projet Mais cette montée en puissance est elle simplement due aux appétits stratégiques croissants des Chinois ou au fait que ce port est aussi la ville de naissance de l actuel président du Sri Lanka Mahinda Rajapakse et de son frère Gotabhaya Rajapakse le ministre de la Défense Sans doute un peu des deux Un autre élément rarement rappelé dans les articles décrivant le collier de perles permet aussi de relativiser le lien sensément tutélaire qui existerait aujourd hui entre la Chine et le Sri Lanka les Etats Unis disposent depuis 1951 d une base sur place L accord a été renouvelé en 1983 Depuis 2007 un autre accord leur garantit l accès aux ports sri lankais principalement celui de Trincomalee au nord de l île Les Chinois ne sont donc pas la seule puissance à qui Colombo donne des gages dans le but d équilibrer la lourde présence de son voisin du nord De la même façon les liens entre le Pakistan et le Sri Lanka sont relativement anciens toujours pour les mêmes raisons d équilibre avec l Inde et

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Actualite-et-realite-du-collier-de.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • L’Asie du Nord-Est face à la crise économique internationale - Zone asiatique
    à en croire les chiffres fournis à la fin 2008 par différentes associations professionnelles taiwanaises implantées dans la province chinoise du Guangdong Les industries de main d œuvre chaussure textile jouet et céramique ont été les plus touchées Celles implantées plus au nord dans le delta du Yangtze spécialisées pour la plupart dans les produits informatiques et numériques et dont la production est en partie écoulée sur le marché intérieur chinois ont été jusqu à présent moins affectées mais les prévisions sont pessimistes Face à ces difficultés le gouvernement taiwanais favorable à un rapprochement avec le continent fait face à une volée de critiques sur ce qui constitue le cœur de son action politico économique Mais se refusant à faire machine arrière l équipe au pouvoir se lance au contraire à corps perdu dans le rapprochement avec Pékin Dans une interview publiée dans le Taipei Times le 19 février 2009 le président Ma Ying jiou a défendu une nouvelle fois la perspective de signer un accord économique avec la Chine justifiée par la nécessité de normaliser les relations économiques et commerciales avec la Chine continentale Bien que nous soyons la Chine et nous membres de l Organisation mondiale du commerce nos relations économiques et commerciales sont anormales Un grand nombre de mécanismes n ont pas encore été créés dont ceux relatifs aux exemptions de taxes à la protection des investissements et à la double imposition C est pour cette raison que nous négocions actuellement avec le continent Un tel accord pourrait être proposé dans le cadre des relations que la Chine et Taiwan entretiennent avec les pays de l ASEAN ou au niveau régional en associant le Japon et la Corée du Sud Dans les deux cas Taiwan cherche à ne pas être isolée et se rattache à son puissant voisin pour ne pas subir de récession sur le long terme Face à la crise qui joue même ici un rôle d accélérateur Taiwan mise donc sur le rapprochement avec son rival historique ce dont Pékin ne peut que se réjouir Parallèlement le gouvernement a lancé un plan de relance sous la forme de bons d achat pouvant être utilisés chez tous les commerçants de l île A partir du 18 janvier 2009 tous les résidents à Taiwan ont pu retirer chacun 3 600 NT en bons dans les bureaux de poste Ce vaste plan de relance de la consommation d un montant de 85 7 milliards NT a pour objectif de gagner 0 6 point de croissance sur l année 2009 Le gouvernement compte par ailleurs investir dans l économie 858 5 milliards NT au cours des quatre prochaines années et allouer 1 100 milliard NT de crédits aux entreprises Une partie de ces investissements publics 500 milliards NT ira au financement d infrastructures 200 milliards NT seront également consacrés à développer la compétitivité des entreprises Ainsi dans le souci de préserver les emplois en cette période de crise le gouvernement a annoncé la mise en place du dispositif des trois soutiens un système de prêts à taux préférentiels pour les entreprises qui s engagent à ne pas licencier Le Premier ministre Liu Chao shiuan a également présenté le 20 janvier 2009 un mécanisme d assistance aux PME en difficulté Les PME qui représentent plus de 97 des entreprises insulaires pourront bénéficier de prêts d un soutien technique de conseils marketing et de l aide d équipes spécialisées Jennifer Wang ministre du Travail estime que grâce à ces différentes mesures 200 000 emplois seront créés dans le courant de l année 2009 En décembre 2008 l île comptait 549 000 demandeurs d emploi Le taux de chômage s établit à 5 03 au plus haut depuis juillet 2003 et à cela s ajoutent des baisses importantes dans de nombreux salaires dans une île où la protection sociale est encore balbutiante mais où les réponses à la crise s organisent à tous les niveaux Le Japon s enfonce dans une crise profonde Après avoir lentement retrouvé le chemin de la croissance et être sorti des effets durables de la crise de 1997 le Japon connaît à nouveau des heures sombres et des lendemains plus qu incertains Le PIB au dernier trimestre 2008 a ainsi enregistré une chute spectaculaire de 12 7 par rapport à la même période en 2007 Il s agit du plus mauvais résultat que le pays ait connu depuis le choc pétrolier de 1974 le recul avait alors été de 13 1 Le premier facteur de cette contre performance est la chute des exportations dans les domaines de l automobile et des semi conducteurs une baisse de 13 9 par rapport au trimestre précédent Le PIB nippon a reculé de 0 7 au cours de l année 2008 après neuf ans de progression Ces mauvais chiffres ne sont pour autant qu un signe avant coureur de ce qu attend l empire du soleil levant Le plongeon des exportations et l austérité des acteurs économiques dans leurs dépenses intérieures ont ainsi eu raison de l économie japonaise qui a enregistré un recul de 15 2 de son PIB en rythme annualisé au premier trimestre 2009 et de 4 en non annualisé En cumulant deux trimestres consécutifs aussi négatifs l économie japonaise a enregistré son plus net repli depuis que les données sont compilées à savoir 1955 Cette longue et vertigineuse réduction d activité au Japon provient d un effondrement inédit des exportations dû à la récession internationale et d une nette diminution de la consommation intérieure D avril 2008 à mars 2009 période budgétaire de référence au Japon la richesse nationale produite a ainsi diminué de 3 5 sur un an Elle pourrait encore perdre de 3 1 à 3 3 au cours de l année entamée le 1er avril dernier selon les estimations respectives de la Banque du Japon et de l Etat car les moteurs de l économie japonaise sont en panne 4 Les dirigeants japonais ne cachent pas leur pessimisme Le récent déclin économique du

    Original URL path: http://www.diploweb.com/L-Asie-du-Nord-Est-face-a-la-crise.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Corée du Nord : tension internationale autour du nouvel essai (...) - Zone asiatique
    essai nucléaire et un nouveau tir de missiles qui ont provoqué et divisé la communauté internationale la Corée du Nord menace de s attaquer à la Corée du Sud affirmant n être plus liée par l armistice qui a mis fin à la guerre de Corée 1950 1953 Face à ce défi lancé à la nouvelle diplomatie américaine les Etats Unis se sont dits prêts à défendre la Corée du Sud et le président Barack Obama a adopté le langage de la fermeté Près de six ans de discussions laborieuses à six Corée du Sud et du Nord Chine Etats Unis Russie Japon n ont ainsi pas permis de convaincre la Corée du Nord de renoncer au nucléaire Afin de ne pas produire de liens cassés les URL sont ôtés après 6 mois Nous vous remercions de votre compréhension Consultez l ensemble des revues de presse de l ISIT Voir Pourquoi et comment faire un don au Diploweb Mots clés Etats Unis Corée du Nord Corée du Sud Géopolitique Nucléaire ONU Risques Relations internationales 2009 Barack Obama Revue de presse internationale ISIT Asie du Nord Est Kim Jong il Relations américano nord coréennes Essai nucléaire Tir de missile nucléaire Sanctions

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Coree-du-Nord-tension.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • L’autre visage de l’Asie - Zone asiatique
    déclaration de guerre De plus Pékin stationne sur son territoire dans le détroit de Taiwan un certain nombre de missiles en guise d avertissement et pour montrer sa détermination à la province rebelle Même si les dirigeants actuels au pouvoir à Taiwan appliquent une politique d apaisement et de rapprochement vis à vis de la Chine il n en demeure pas moins que celle ci n est pas irréversible car tributaire des changements politiques qui peuvent survenir 9 Tout éventuel durcissement des revendications indépendantistes qui découlerait d un retour au pouvoir des éléments les plus radicaux du Parti démocrate progressiste PDP taïwanais est susceptible de raviver les tensions Dans cette rubrique il convient aussi de mentionner la Birmanie où les généraux au pouvoir à Rangoun sont de plus en plus défiés et contestés Le mouvement initié par les moines dans ce pays au début du mois de septembre 2007 réprimé fermement par la junte militaire ne peut que rappeler la fragilité du régime dans ce pays qui est sous le poids de lourdes sanctions internationales Il faut aussi citer le cas du pays voisin de la Birmanie la Thaïlande L envers du décor carte postale de vacances qui est souvent montré dans le monde est constitué de problèmes croissants d instabilité politique De plus le paysage politique et de sécurité de ce pays est aussi fait d insurrections armées de mouvements séparatistes islamistes dans le sud de son territoire Le Népal le Sri Lanka les Philippines sont autant de pays qui font face à des problèmes de stabilité politique et de maintien de leur unité territoriale du même ordre L une des plus grandes sources de préoccupation dans cette région reste probablement la Corée du Nord Le régime opaque qui dirige ce pays d une main de fer a créé toutes les conditions d une situation explosive tant sur le plan interne que celui de l ensemble de la région En effet ce pays est peut être parvenu à maitriser le nucléaire militaire et possède une technologie avancée en matière de missile balistique de longue portée Il en fait de temps en temps la démonstration au risque d attiser les tensions avec la communauté internationale en général et ses voisins japonais et sud coréen en particulier Avec une économie dans un état déplorable et des rumeurs de famine frappant sa population la Corée du Nord représente pour certains une bombe à retardement en Asie La dangerosité de cette situation est aggravée par la personnalité du leader de ce pays Kim Jong Il que beaucoup d analystes pensent capable et prêt à déclencher une crise régionale sérieuse notamment avec son voisin sud coréen pour protéger son régime Les inégalités socio économiques Le miracle économique asiatique de ces dernières 30 à 40 années est si éblouissant qu il a tendance à obscurcir le reste Et ce reste est loin d être anecdotique Les fruits de la croissance n ont pas bénéficié à tous De larges couches de populations sont restées sur le

    Original URL path: http://www.diploweb.com/L-autre-visage-de-l-Asie.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • L’eau, source de menaces ? - Zone asiatique
    Thaïlande le Cambodge et le Vietnam ce tant en termes de débit disponible à l arrivée que d altération de la qualité des eaux du fait notamment de l irruption d eau salée dans le delta du Mékong ou encore de la rupture de l équilibre écologique tous deux phénomènes inhérents à la construction de barrages Dans cette même région du monde il convient de noter les défis qui se posent tout aussi bien dans le cas de l Inde pays qui confronté à des nécessités de dynamisation de son potentiel économique à un moment où 70 de sa population fait partie du secteur rural s est d ores et déjà engagé dans le développement de projets qui ne sont pas sans susciter des inquiétudes chez certains de ses voisins tout comme chez les défenseurs de l environnement Il en va ainsi de la décision officialisée dès décembre 2002 de la création d un grand projet de vases communicants reliant les affluents des châteaux d eau septentrionaux du pays à 17 rivières des régions méridionales les plus arides La richesse du système Gange Brahmapoutre Meghna permet le développement d un tel projet mais dans le même temps toute eau qui y est prélevée altère nécessairement son débit et affecte donc nécessairement un autre pays bénéficiaire du bassin le Bangladesh Concentré inextricable de problèmes économiques sociaux et écologiques à lui seul ce dernier pays caractérisé de surcroît par sa difficulté à faire preuve de son intérêt géopolitique pour ses voisins régionaux développe ainsi des craintes qui quand bien même elles poussent New Delhi à des déclarations rassurantes n en sont pas moins légitimes Car la superposition des logiques d amont et d aval à un déséquilibre dans les rapports de force politiques et militaires régionaux s avère très parlante dans le cas d un Bangladesh qui n a finalement que peu de cartes pour faire face aux impératifs nationaux économiques et stratégiques que pourrait éventuellement lui opposer un jour son voisin indien pour justifier ses volontés d accaparement de l essentiel de ses eaux territoriales Amont aval rapports de force bien entendu l Asie centrale est un cas d école en soi pour la mise en perspective de l importance de ces notions sur le plan hydraulique La situation qui y prévaut depuis la dislocation de l ex URSS et l indépendance des Républiques a ainsi poussé chacun des nouveaux États à esquisser sa propre politique gestionnaire en fonction de prérogatives stratégiques nationales À partir de là les pays d amont Kirghizstan Tadjikistan mais aussi le Kazakhstan se voyaient dotés d une richesse hydraulique largement apte à compenser leurs déficits en termes énergétiques Dès lors les modalités gestionnaires coercitives prévalant à l ère soviétique le céderont à une mise en perspective par chacun des États concernés de la nature et du fondement des relations bilatérales le liant à son ses voisin s Si les faits permettent l espace d un instant la mise en place d une forme de troc entre

    Original URL path: http://www.diploweb.com/L-eau-source-de-menaces.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive



  •