archive-com.com » COM » D » DIPLOWEB.COM

Total: 1806

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

  • sous la direction de Madame Fournet Guérin maître de conférences habilitée à diriger des recherches en géographie à l université de Reims Ses articles pour Diploweb com Algérie Violences intercommunautaires à Ghardaïa quels enjeux Géopolitique du Maghreb Les médias occidentaux dans l ensemble n ont pas fait écho des événements de décembre 2013 et de l année 2014 qui ont secoué la Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_CHAOUCHI-Mohamed_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Tanzanie - Photographies, questions politiques et stratégiques - Afrique
    Inde a annoncé avoir remporté un contrat de 40 millions de dollars pour la construction d une usine de traitement d eau en Tanzanie De 1996 à 2007 la ville d Arusha comme neuf autres aires urbaines tanzaniennes a bénéficié d un projet de réhabilitation urbaine financé par l IDA l Association internationale de développement de la Banque mondiale qui a notamment permis une amélioration des conditions d accès à l eau potable Copyright Alexandre Mouthon 2014 Copyright Alexandre Mouthon 2014 Le primitive business dans toute sa caricature Un nouveau produit dont les communautés Masaï sont la cible tout comme des villages pilotes affublés des slogans du développement durable qui complète bien celui déjà ancien de la nature originelle de la Vallée du Rift Certains jours de la semaine une grappe de touristes visite ce village choisi pour bénéficier d un programme qui l aide à conserver son identité tout en misant sur une riziculture raisonnée et moderne sur le développement d une filière tourisme viable et équitable sur le développement d une bananeraie accueillant des résidences d artistes etc Qui reçoit les fonds et qui bénéficie des retombées économiques dans le village Politique de verdissement La corruption le népotisme le clientélisme empêchent de redistribuer et surtout d accéder à ce genre d information Copyright Alexandre Mouthon 2014 L intérieur d une école de village dans laquelle les édiles locaux attendent ce jour la visite d un officiel du ministère Les travaux de l anthropologue Nathalie Bonini sur l éducation en Tanzanie en général et des Masaïs en particulier abordent les choix politiques à l œuvre comme l impact des programmes d ajustement structurel de la Banque mondiale et du Fond monétaire international FMI sur les orientations éducatives à partir des années 1990 Elle pointe du doigt la diminution des budgets alloués à l Education nationale et la restriction de la liberté d action des dirigeants nationaux 1 Copyright Alexandre Mouthon 2014 À une centaine de mètres de l école du village une immense église en fin de construction La capacité d accueil de cette dernière est bien supérieure à celle de l école L affairisme des églises évangéliques pentecôtistes surtout celles dites du réveil connaît un essor fulgurant en Afrique subsaharienne la Tanzanie n est pas épargnée Ces dernières années les mass médias s emparent assez régulièrement des exactions commises sur l île de Zanzibar en montant en épingle assassinats de prêtes catholiques et incendies d églises évangéliques Copyright Alexandre Mouthon 2014 Le centre ville de Stonetown à Zanzibar Au delà ou au sein des tensions politiques latentes sur l île les opportunités d investissements guident des intérêts variés L Unesco Organisation des Nations Unies pour l éducation la science et la culture n est pas la seule à intervenir des fondations religieuses du Moyen Orient prennent à leur charge la rénovation de nombreux bâtiments du centre historique En parallèle Aéroports de Paris Ingénierie ADPI a été sélectionné pour participer à la reprise des travaux de modernisation de l aéroport international de Zanzibar Le chantier devient une coopération franco chinoise puisque c est l entreprise de construction BCEG Beijing Construction Engineering Group qui avait démarré les travaux Copyright Alexandre Mouthon 2014 Le port de Dar es Salaam est traditionnellement présenté comme le débouché par voie ferrée de la copperbelt zambienne sur l Océan indien aussi connecté par pipeline à la raffinerie de Ndola en Zambie et un peu moins souvent comme un port de tous les trafics d armes vers la RDC République démocratique du Congo notamment Le port draine également l arrière pays minier de la région du lac Victoria Dar es Salaam et les activités extractives aux alentours du lac Victoria sont les deux principaux centres de consommation énergétique et l électricité est un problème Or la mise en production récente de gaz 2012 surtout offshore est enclavée au Sud près de la frontière mozambicaine Un rapport du service économique régional de l ambassade de France au Kenya de mai 2013 la direction générale du Trésor propose un état des lieux du secteur gazier en Tanzanie fait le point sur cette nouvelle province gazière et pétrolière qui émerge en Afrique de l Est et dans le canal du Mozambique 2 On apprend que les découvertes de gaz en Tanzanie sont encourageantes et que la prospection continue Deux sites sont exploités La junior française Maurel Prom est aux commandes du second Mnazi Bay Un pipeline est en construction pour acheminer le gaz à Dar es Salam où il alimentera une usine de production d électricité Selon ce rapport L Exim Bank of China a octroyé un prêt de 1 2 mds pour ce projet Statoil a mandaté KBR pour réaliser une étude de faisabilité en vue d une usine de liquéfaction sur la côte l emplacement n est pas encore défini Selon le Trésor A lui seul il augmentera la dette tanzanienne de 4 du PIB sur l année fiscale 2012 2013 Sa construction a été confiée en février 2012 à une société chinoise censée réaliser l intégralité des travaux en 18 mois En juillet 2012 ils n ont pas encore débuté Les opérateurs du secteur sont d autant plus sceptiques que le projet actuel leur apparaît comme démesuré par rapport aux réserves prouvées actuelles de la Tanzanie Plus généralement ils déplorent une absence totale de consultation de la part des autorités tanzaniennes 3 Quant au pétrole la Tanzanie pourrait servir à évacuer vers les marchés internationaux via un pipeline entre le lac Albert et le port de Tanga les réserves de brut enclavées de l Ouganda du Soudan du Sud et du Kenya Le document insiste sur le défi d une géopolitique pétrolière dans la région et sur la mise en place d un cadre institutionnel et légal pour les activités pétrolières et la gestion des revenus En termes d infrastructures portuaires tous les principaux ports à conteneurs du continent sont gérés via un partenariat public privé selon des modalités définies dans les grandes lignes par la

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Tanzanie-Notes-photographiques.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • com Ses articles pour Diploweb com Afghans de Turquie Une actualité chassant l autre la guerre en Syrie accapare toute l attention portée aux populations arabes et kurdes cherchant un refuge en Turquie Tanzanie Notes photographiques humeurs géographiques questions politiques et stratégiques Géopolitique de l Afrique Cette contribution propose de tisser des liens à partir d une photographie de reportage entre une image une analyse un Mauritanie Le Sahara noir blanc et gris Une nouvelle fois Alexandre Mouthon met en synergie son approche de géographe et son talent de photographe Il nous emmène cette fois en Photos d Islande Une crise financière plus tard l Islande du côté des docks L Islande est candidate officielle à l Union européenne mais elle a suspendu ses négociations d adhésion mi janvier 2013 Que savons nous de cette île Kurdistan turc photographies de territoires et géographie Ce photo reportage d Alexandre Mouthon réalisé à la veille des élections nationales turques de juin 2011 tente de saisir l esprit des lieux à Maroc Escalade et société Le Berbère le goudron et le grimpeur Que se passe t il lorsqu un petit village berbère du Haut Atlas marocain voit les grimpeurs des pays du Nord

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Alexandre-MOUTHON_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Quelle croissance économique en Afrique ? P. ABOMO - Afrique
    chance ou une véritable menace à la stabilité du pays On pourrait en dire autant sur d autres champions de la croissance économique africaine des années récentes tels que l Angola ou la Guinée équatoriale où la stabilité politique n est point garantie à moyen et long terme Ceci non seulement en raison de la longévité au pouvoir de leur dirigeant et de l absence d un système de transition prévisible et démocratique mais également à cause du modèle d organisation politico institutionnel quasi familial où une minorité de proches occupent les premières places de l appareil gouvernemental et tirent les principaux bénéfices de la croissance économique Très peu d Etats africains on en effet pu objectiver une vision transcendantale de l Etat qui privilégie la raison d Etat et la construction d institutions fortes et inclusives au détriment du népotisme du clientélisme de la corruption ou du favoritisme Ce sont là des ingrédients qui alimentent l instabilité et la menace permanente d insécurité malgré le succès économique Ainsi une zone d ombre demeure une inquiétude persiste et amène à plus de réserve quant au concept largement répandu d émergence de l Afrique De fait l incapacité actuelle des entités politiques africaines à créer des Etats véritables capables de répondre aux défis de la sécurité et de la stabilité politique de longue durée donnent malheureusement des raisons de tempérer cet élan d optimisme voire de douter du concept même d émergence en Afrique II L émergence véritable de l Afrique une nécessité subordonnée au préalable de la stabilité politique et sécuritaire Certes l Afrique a fait des progrès en terme de hausse de la scolarisation baisse de la mortalité infantile amélioration de l IDH et expansion du champ démocratique Elle connait par ailleurs une forte croissance démographique et une augmentation des investissements directs étrangers et donc son intégration à l économie mondiale Mais pour autant doit on nécessairement y voir l annonce d un développement futur et la fin des empêchements dirimants qui amenuisent les chances d éclosion du continent en tant que pôle autonome de croissance et de développement En effet peut on réellement parler d émergence de l Afrique en minorant la question de l insécurité et l instabilité politique latentes qui planent comme une épée de Damoclès sur la plupart des pays y compris les champions de taux de croissance à deux chiffres A l observation on note une sorte d emballement médiatique un empressement à dire autre chose sur l Afrique que ce qui a toujours été dit et écrit Cependant au risque de faire de l incantation cette lecture du développement économique de l Afrique à l aune du seul facteur économique s avère simpliste et insatisfaisante Elle procède comme s il suffisait de faire de la croissance économique pour s affirmer comme un Etat comme si l histoire du développement économique des Etats s apparentait à celle d une entreprise où la réalisation d un meilleur chiffre d affaires d une bonne croissance d

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Afrique-emergence-dans-l.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • Paris France 2013 Junior Programme Officer ONUSIDA Genève Suisse et Junior Associate Programme Officer Département Afrique UNESCO Paris France 2011 2012 Assistant Chargé de Programmes ONG MOTO ACTION SIDA Jouy en Josas France Consultant junior en sécurité alimentaire et prévention des conflits Fondation Chirac Sciences Po Paris France 2010 Chercheur à l IRIC et Chargé d enseignements au Brain Trust Yaoundé Cameroun Formation 2011 2014 Master en Management Public International Sciences Po Paris 2010 2011 Master en Relations Internationales Sécurité défense Université de Lyon 3 Jean Moulin Biographie mise à jour en 2015 Ses articles pour Diploweb com La réhabilitation de l Etat à la faveur de la lutte contre le terrorisme L auteur met en perspective l oscillation historique dans le rapport à l Etat entre méfiance défiance détestation et réhabilitation Le problème qui Afrique émergence dans l insécurité La croissance économique actuelle de l Afrique s apparente t elle à un leurre Tout se passe comme si l amélioration des indicateurs économiques se Conseil de sécurité l Afrique membre permanent Géopolitique de l Afrique Ce continent devrait consolider ses acquis économiques et concentrer prioritairement ses efforts d affirmation au plan Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Pierre-ABOMO_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Afrique: tour de piste électoral. S'en aller ou modifier la Loi (...) - Afrique
    démocratique du Congo depuis l assassinat de l ancien président son père Laurent Désiré Kabila le 16 janvier 2001 Le Congo Kinshasa comme on l appelle pour se démarquer de sa voisine de même nom Congo Brazzaville est le quatrième pays le plus peuplé d Afrique ainsi que le pays francophone le plus peuplé mais aussi le deuxième plus vaste pays d Afrique après l Algérie Situé en Afrique centrale le pays compte une population de 77 433 744 habitants et s étend sur une surface de 2 345 409 km2 Malgré ses multiples et diverses richesses le pays reste l un des plus pauvres du monde avec 87 7 de sa population qui vit en dessous du seuil de pauvreté et des inégalités très marquées L indice de développement humain de la RDC est extrêmement bas et il a été classé au dernier rang 186e comme le Niger en 2013 par le Programme des Nations Unies pour le développement PNUD De même que pour l indice de corruption 2013 de Transparency International qui le classe à la 154ème position Ira ira pas Joseph Kabila a toujours affirmé qu il respecterait l esprit et la lettre de la Constitution et ses partisans sont clairs là dessus L article 220 de la Constitution de la RDC interdit au président d exercer plus de deux mandats d affilée mais nombre d opposants soupçonnent le clan présidentiel de vouloir modifier la Loi fondamentale pour permettre à M Kabila de se maintenir au pouvoir Pour Aubin Minaku président de l Assemblée nationale et secrétaire général de la majorité présidentielle et Lambert Mendé porte parole du gouvernement congolais Le président Kabila respectera strictement ce qui est écrit dans la Constitution Pas plus de deux mandats successifs En 2016 il y aura un passage de flambeau civilisé entre un président qui sort et un président qui entre Mais cela reste rien que des effets d annonce pour l opposition qui ne le voit pas quitter son poste au terme de son mandat Vital Kamerhe le président de l Union pour la nation congolaise UNC craint l influence néfaste des courtisans autour de Joseph Kabila des courtisans qu il connaît bien puisqu il a été le directeur de campagne du candidat Kabila en 2006 Minaku et Mende promettent qu il partira c est bien dit il mais rappelez vous que Joseph Kabila a déjà modifié la Constitution en 2011 pour supprimer le second tour de la présidentielle En attendant que l intéressé se décide les spéculations vont bon train à Kinshasa Certains y voient un report technique de la présidentielle au delà de novembre 2016 à cause du fichier électoral qui fait l objet d une polémique depuis 2011 Un recensement administratif de toute la population paraît nécessaire avant le prochain scrutin Mais est il faisable avant novembre 2016 Il faudra respecter les délais dans la mesure du possible répond Minaku mais s il y a un cas de force majeure la Commission électorale nationale indépendante Ceni pourra saisir la Cour constitutionnelle qui pourra elle même autoriser un report à une date bien déterminée L essentiel est de trouver un consensus pouvoir opposition qui sauvegarde la stabilité et l unité du pays En attendant cet éventuel consensus Joseph Kabila reste sous les pressions américaine et européenne pour partir Les États Unis s engagent à soutenir les Congolais pour qu ils travaillent à des décisions crédibles dans les délais et en accord avec l actuelle Constitution Ils donneront 30 millions de dollars supplémentaires pour soutenir des élections transparentes et crédibles de même que des programmes de reconstruction dans l Est du Congo 4 Côté européen tout le monde a en mémoire la présidentielle de 2011 qui a été entachée d irrégularités et la poignée de main glaciale Hollande Kabila lors du sommet de la Francophonie d octobre 2012 à Kinshasa La tension reste donc vive et le peuple devra rester en éveil comme au Burkina Faso contre toute tentative visant à bricoler la Constitution Congo Dénis Sassou Nguesso liaison dangereuse avec la Constitution Le Congo aussi appelé de manière informelle Congo Brazzaville ou République du Congo est un pays d Afrique centrale ses voisins sont le Gabon le Cameroun la République centrafricaine la République démocratique du Congo de laquelle il est séparé en partie par le fleuve Congo puis l Oubangui et le cabinda Angola Le pays s étend sur 342 000 km2 avec une population totale estimé en 2013 à 4 492 689 millions d habitants Selon le rapport mondial 2013 sur le développement humain l indice de développement humain IDH de la République du Congo a connu une légère amélioration De 1980 à 2012 il est passé de 0 470 à 0 534 soit une augmentation de 14 Cette amélioration classe le Congo au 142ème rang sur les 186 pays et occupe le premier rang des pays à IDH faible Mais la corruption reste un des obstacles majeurs à son développement Et le classement 2013 de Transparency International le met à une place peu réjouissante 154e sur un total de 177 pays avec une note de 22 points sur 100 Néanmoins ce qui préoccupe les congolais reste l élection Présidentielle de 2016 à laquelle le Président actuel Dénis Sassou Nguesso désire se représenter malgré l obstacle constitutionnel Et le débat fait rage Tout comme son homologue congolais d en face il est lui aussi confronté au problème de la fin de mandat qui d après la Constitution devrait être le dernier Sauf si le chef de l État utilise l article 186 de la Constitution qui prévoit qu un projet de révision soit soumis directement au référendum Le projet ne passe ni dans l opinion ni dans la classe politique qui voit ici une occasion de déblocage d autant plus que le contexte international y est favorable Ses dernières années face à des mascarades électorales implacables plusieurs partis d oppositions ont dû adopter le boycott 5 Le 24 mai 2014 a été créé le Mouvement citoyen pour le respect de l ordre constitutionnel MCROC Le MCROC a publié un manifeste annonçant la création d un mouvement regroupant associations ONG société civile syndicats partis politiques individualités contre toute modification ou tout changement de la Constitution du 20 janvier 2002 Les élections locales du 28 septembre 2014 n ont rien apporté à la démocratisation bien au contraire Le MCROC a dénoncé la validation d un fichier électoral vicié totalement acquis à la majorité présidentielle et appelé au boycott En août 2014 l Assemblée a modifié la loi électorale sans rien améliorer et sans modifier le contrôle par le gouvernement de la Commission nationale d organisation des élections CONEL Selon Mathias Dzon 6 la loi réduit la CONEL à un simple organe d enregistrement des décisions du Ministère de l administration du territoire En 2002 le pouvoir s est donné une Constitution à lui dans le seul but de pénaliser les autres forces politiques notamment leurs potentiels candidats aux futures élections présidentielles Il s agit De l article 56 qui fixe la limite d âge à la candidature à l élection présidentielle à 40 ans minimum et 70 ans maximum De l article 57 qui limite le nombre de mandats présidentiels à deux seulement Et l article 185 qui verrouille les possibilités de révision de la Constitution sur le nombre de mandats le caractère laïc et la forme républicaine de l Etat Pour le rendez vous de 2016 le pouvoir se prépare à nous servir à nouveau un revirement de situation qui pourrait passer par une révision des articles précités Vu que pour rester Sassou Nguesso devra en outre supprimer une deuxième barrière de la Constitution il aura en 2016 73 ans 3 ans de plus que la limite de 70 ans La Constitution n étant pas immuable Théophile Obenga conseiller du président de la République chargé du projet de la construction de l université Denis Sassou Ngesso à Kintélé déclare que selon la nécessité de l histoire elle peut être changée 7 D ici deux ans donc beaucoup de choses peuvent survenir République du Rwanda Paul Kagamé le débat reste entier La République du Rwanda surnommé le pays des mille collines est un pays d Afrique centrale qui étend ses 26 338 km2 dans la région des Grands Lacs Il partage des frontières avec au nord l Ouganda à l est la Tanzanie au sud le Burundi et à l ouest la république démocratique du Congo Le pays regroupe deux ethnies majoritaires Tutsi et Hutu à côté des Twa et forment une population estimé à 11 055 976 habitants Il est parmi les rares pays du continent à avoir amélioré son IDH 0 506 en 2013 et continue d afficher de bons résultats dans la lutte contre la corruption Se classant quatrième place parmi les pays moins corrompus en Afrique avec un score de 53 sur 100 Cette situation s accompagne d une stabilité et d une croissance économique tant on sait que le pays sort de plusieurs années de guerre civile et d un génocide Le mérite de cette reconstruction pour beaucoup d observateurs est reconnu à un seul homme Paul Kagamé Tutsi anglophone Paul Kagamé détient la présidence du Rwanda depuis 2000 mais dans les faits il est l homme fort du pays depuis la fin du génocide en 1994 Va t il se représenter ou non en 2017 et donc modifier la Constitution A cela le chef de l Etat rwandais répond que les Rwandais feront leur choix et qu il faut attendre de voir ce qui va se passer L actuel texte adopté en 2003 limite à deux le nombre de mandats présidentiels et interdit donc en l état à M Kagamé élu en 2003 et 2010 de se représenter une troisième fois Mais ses partisans réclament un référendum pour modifier la Constitution et lui permettre de briguer un nouveau mandat C est le cas des dirigeants des Parti démocratique idéal PDI Parti pour la solidarité et le progrès PSP et PS Imberakuri qui ont prôné l abolition de cette limitation Pour le président du Parti démocratique idéal PDI Musa Fazil Harerimana également ministre de l Intérieur la limitation du nombre de mandats n est pas la démocratie la démocratie c est laisser le choix au peuple Christine Mukabunani présidente du PS Imberakuri qui fût un parti d opposition avant de rejoindre le parti au pouvoir appelle elle à donner la parole à la population afin qu elle se prononce sur le sujet Ces formations politiques proches du Front patriotique rwandais FPR de Paul Kagamé disent tout haut ce que le FPR pense tout bas estime l opposant et ex président du PS Imberakuri Bernard Ntaganda tout juste sorti de quatre ans de prison pour divisionnisme et atteinte à la sûreté de l Etat Cependant si la question de la succession de Paul Kagamé est dans toutes les têtes dans un pays où il incarne personnellement le pouvoir depuis 20 ans elle est rarement abordée publiquement A Kigali seul le petit Parti démocratique vert tout juste enregistré et dont la voix porte peu dans un pays sans véritable opposition se dit ouvertement contre la réforme constitutionnelle La limitation du nombre de mandats permet le transfert pacifique du pouvoir et d éviter le scénario d un président à la vie dit son président Frank Habineza Le reste des membres de l opposition ont été forcés à l exil ou sont contraints de se taire quand bien même ils ne sont pas assassinés ou emprisonnés Le pouvoir joue actuellement au chat et à la souris pour voir comment l opinion nationale et internationale réagit La contestation du régime en externe pourra être sans effet car il y a longtemps que Kigali a pris ses distances avec ses alliés traditionnels Même si la menace d une suspension des aides extérieures dont le pays tire plus de 40 de son budget plane sauf si la communauté internationale se montre indulgente car il y a des intérêts économiques à défendre qui sont colossaux principalement autour des minerais De toute façon le débat sur une éventuelle reformation de la Constitution se déroule au sein du FPR Et nulle ne doute que la voie référendaire semble probable si l on s en tient au propos du président tenu lors de sa conférence à l université de Tuft dans le Massachusetts à l occasion du vingtième anniversaire du génocide Rwanda en avril 2014 je pense qu à un moment nous devons laisser les pays et leurs populations décider par eux mêmes de leurs propres affaires Cela c est la première chose Burundi Pierre Nkurunziza entre hésitation et tentation Le Burundi est un pays d Afrique de l est sans accès à la mer mais possédant un grand lac lac Tanganyika situé dans la région des Grands Lacs et entouré par la République démocratique du Congo à l ouest le Rwanda au nord et la Tanzanie à l est et au sud et s étendant sur 27 834 km2 Tout comme le Rwanda la population est formé principalement de Tutsi et d Hutu qui forment les 9 863 117 habitants du pays L indice de développement humain IDH de 2013 de cet Etat qui sort d une longue décennie de guerre civile 1993 2002 reste faible malgré une nette amélioration contrairement à 2012 0 355 en 2012 et 0 389 en 2013 Et il reste parmi les pays les plus corrompus au monde se classant 157ème avec un score de 21 points sur 100 d après l ONG Transparency International Pierre Nkunrunziza est le Président de ce pays élu en 2005 et réélu en 2010 avec plus de 91 des voix il souhaite briguer un troisième mandat Au pays de pierre Nkurunziza on ne prononce son nom qu à voix basse Question de survie si l on ne veut pas finir ses jours dans une des prisons du pays Il faut dire qu au pays de cet ancien chef des Forces pour la défense de la démocratie FDD dont il est à la tête depuis 2001 le moyen le plus sûr de terminer ses jours en prison est de s illustrer comme un opposant au pouvoir Beaucoup d opposants viennent de l exprimer En effet pour avoir manifesté contre les dérives autocratiques de Nkurunziza une trentaine de jeunes militants issus du Mouvement pour la solidarité et le développement MSD un parti d opposition ont été jugés et jetés en prison en mars 2014 dont certains pour le reste de leur vie à la suite d un procès expéditif digne de l Ouganda de Idi Amin Dada Pierre Nkunrunziza dont le dernier mandat tend à sa fin n est pas prêt à respecter les termes de la Constitution dont l article 96 précise que le président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois Sa volonté de s accrocher au pouvoir en révisant la Constitution vient d être contrariée par l Assemblée nationale dominée pourtant par les députés de son propre parti le Conseil national pour la défense de la démocratie Forces de défense de la démocratie CNDD FDD En effet il n a pas réussi à obtenir la majorité qualifiée des membres du parlement pour réviser la Constitution dans le sens de lui permettre de se représenter en 2015 Pour autant il ne se décourage pas Tout comme ses autres pairs il lui reste un autre stratagème celui du salut du peuple le référendum Pour contourner la leçon qui lui a été infligé par l Assemblée nationale il tentera probablement la voie référendaire puisque le contexte lui est favorable Et plusieurs raisons militent en sa faveur Premièrement au sein de la classe citoyenne rare sont ceux qui abordent le sujet appelant à voter Non à la modification de la Constitution à l occasion d un éventuel référendum Deuxièmement l absence de culture démocratique des populations burundaises qui sortent de plusieurs décennies de guerre civile et qui ne veulent pas revivre ces évènements Troisièmement son ethnie les Hutus y sont majoritaires et il pourrait s en servir en l instrumentalisant A cet effet la donne ethnique pourrait à cette occasion s inviter dans le débat politique Une situation dangereuse qui pourrait remettre en question la stabilité que connaît le pays et le consensus obtenu laborieusement par Nelson Mandela en 2000 à Arusha pour aboutir à cette paix 8 Ou à défaut comme le disent ses proches se représenter sans toucher à la constitution car il n avait pas été élu au suffrage universel lors de son premier mandat Cela dit en attendant juin 2015 date de la prochaine présidentielle Pierre Nkunrunziza n a pas encore dit son dernier mot République du Bénin Thomas Boni yayi le doute est permis La République du Bénin est un pays d Afrique occidentale qui couvre une superficie de 112 622 km2 et s étend du fleuve Niger au nord à la côte atlantique au sud Le Bénin compte 9 900 000 habitants en 2013 Le pays fait partie de la CEDEAO Il a comme voisins le Togo à l ouest le Nigeria à l est et au nord le Niger et le Burkina Faso C est un pays sous développer qui connait de graves difficultés économiques L indice de développement humain en Afrique pour l année 2013 indique une amélioration avec une moyenne de 0 476 contrairement à l indice de perception de la corruption de Transparency International qui montre que le Bénin stagne à la 94ème place comme en 2012 et reste toujours parmi les pays les plus corrompus du monde L espoir suscité par l élection de son Président actuel Thomas Boni Yayi a fait place au désespoir et à des interrogations qu entretient ce personnage Thomas Boni Yayi a juré au pape à François Hollande à Barack Obama aux médias et à la terre entière qu il ne se représenterait pas en 2016 L article 42 de la Constitution ne l autorise pas à rempiler

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Apres-Blaise-Compaore-a-qui-le.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • Endong Vice Doyen Chargé de la scolarité des statistiques et du suivi des étudiants FSJP Université de Douala et directeur exécutif du GREPDA et sous la direction de Laurence Aïda Ammour Chercheure associée à Les Afriques dans le Monde à l Institut d Études Politiques de Bordeaux et Consultante en sécurité internationale pour GéopoliSudconsultance Université de Douala Faculté des Sciences Juridiques et Politiques 14 Juin 2013 190 p 2013 2014 Master I en Droit Public Option Droit Public International Projet de recherche en cours Thèse de Doctorat L Afrique face au terrorisme international Typologie des groupes terroristes et répercussions sur la sécurité continentale Articles dans des revues sans comité de lecture Nana Ngassam Rodrigue L Afrique Subsaharienne face aux défis du trafic de drogue Algéria Watch le 25 Novembre 2013 p 1 28 Nana Ngassam Rodrigue Conflit en Centrafrique où en est on Revue de Presse Défense UNION IHEDN le 26 Février 2014 4 p Article consultable sur le site de l Union des Associations d Auditeurs de l Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale UNION IHEDN Nana Ngassam Rodrigue Conflit en Centrafrique où en est on Magazine Afrique Asie le 3 Mars 2014 Nana Ngassam Rodrigue Conflit en Centrafrique où en sommes nous Terangaweb L Afrique des idées le 26 Mars 2014 Articles dans des revues à comité de lecture Nana Ngassam Rodrigue Insécurité aux frontières du Cameroun Etudes n 4203 Mars 2014 p 7 16 Nana Ngassam Rodrigue La Menace de Boko Haram Géopolitique Africaine n 52 Troisième trimestre 2014 3 Novembre 2014 Vie scientifique Membre du Groupe de Recherches sur le Parlementarisme et la Démocratie en Afrique GREPDA Correspondant de l observatoire de la défense et de la sécurité à Douala Correspondant pour l Afrique des Idées Terangaweb à Douala Biographie mise à jour en 2014

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Rodrigue-NANA-NGASSAM_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Quel couple Défense / Sécurité en Afrique ? - Afrique
    ces manifestations les plus connues Selon François Bernard Huyghe le cyberespace est depuis quelques années un cadre d affrontement ou d expression de puissances dans lequel agissent acteurs étatiques et non étatiques 4 Ainsi confrontés au spectre des cyberattaques aux motivations diverses nombreux sont les Etats qui ont placé la cybersécurité au rang d enjeu de sécurité et de défense nationales 5 Le nouveau contexte géopolitique mondial est aussi marqué par la mondialisation des menaces de plus en plus réelles En effet au moment où le monde actuel apparaît comme un village planétaire la proximité et l interdépendance entre les sociétés qui composent la famille humaine n ont jamais été aussi étroites Désormais tout Etat qui aspire aux valeurs démocratiques et qui est soucieux du bien être de son peuple ne peut prétendre vivre en vase clos A ce rendez vous du donner et du recevoir symbolisé par le phénomène de la mondialisation les différents acteurs du paysage des relations internationales plus particulièrement les différents Etats y compris les plus puissants économiquement et militairement sont guettés par des menaces de plus en plus protéiformes et transnationales Les attentats terroristes du 11 septembre 2001 et les attaques terroristes un peu partout sont autant d exemples qui illustrent le caractère international de ces menaces D ailleurs ces événements malheureux du 11 septembre ont marqué un nouveau paradigme dans le paysage des relations internationales au point où de nos jours l on parle d un avant et d un après 11 septembre 2001 Cela veut dire indirectement que plus jamais le monde ne sera comme auparavant Avec la mondialisation des menaces aucun pays n est à l abri d une quelconque attaque encore moins de ses conséquences Même s il est communément admis qu aucun continent n échappe à ces menaces tous azimuts il n en reste pas moins de faire remarquer que l Afrique demeure de loin la région la plus exposée à cette insécurité internationale Continent déjà meurtri et fragilisé par des catastrophes naturelles d innombrables coups d Etats et de sempiternels conflits qui ont provoqué la déliquescence de nombreux Etats l Afrique est constamment confrontée à une insécurité générale dont les conséquences sur son développement se font davantage ressentir Cet état des lieux du contexte géopolitique actuel montre qu il existe aujourd hui un brouillage des frontières entre la sécurité intérieure et la sécurité extérieure L écart entre les notions de défense et sécurité s est progressivement réduit alors que la gestion des menaces et celles d un certain nombre de risques se sont considérablement rapprochées Ainsi désormais une menace peut être à la fois locale nationale régionale continentale et mondiale C est par exemple la situation à laquelle le Nord du Mali est confronté En effet la présence des groupes terroristes tels qu Al Qaïda au Maghreb islamique AQMI ou le mouvement pour l unicité et le Jihad en Afrique de l Ouest MUJAO constituent à la fois une menace pour tout le Mali mais aussi pour l Afrique de l Ouest le continent africain et l Europe En un mot le fait que le Nord du Mali devienne le théâtre de jeu des groupes terroristes constitue une menace pour la paix et la sécurité internationales La criminalité transfrontalière la contrebande et le développement du trafic de drogue vont souvent de pair avec le développement du terrorisme Par ailleurs la menace environnementale matérialisée par le réchauffement climatique apparaît comme un grand défi auquel le monde devra faire face Si cette menace est davantage prise au sérieux par les grandes nations qu en est il de la posture adoptée par les pays du Sud notamment les pays africains Pour le moment aucune politique commune de lutte contre ce fléau n a été mise sur pied sur le continent Et pourtant il y a une décennie en Afrique du Sud lors du sommet mondial sur le développement durable qui s est tenu le 02 septembre 2002 à Johannesburg Jacques Chirac tirait déjà la sonnette d alarme Dans un discours historique aux allures de réquisitoire l ancien Président français faisait prendre conscience de cette menace environnementale Selon lui Notre maison brûle et nous regardons ailleurs La nature mutilée surexploitée ne parvient plus à se reconstituer et nous refusons de l admettre L humanité souffre Elle souffre de mal développement au Nord comme au Sud et nous sommes indifférents La terre et l humanité sont en péril et nous en sommes responsables Il est temps d ouvrir les yeux Sur tous les continents les signaux d alerte s allument L Afrique est accablée par les conflits le SIDA la désertification la famine Certains pays insulaires sont menacés de disparition par le réchauffement climatique Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas On comprend bien que le développement de ces nouvelles formes de menaces exige une nouvelle conception des notions de défense et de sécurité afin qu elles soient mieux adaptées aux nouveaux enjeux mondiaux et aux réalités complexes auxquelles les pays africains font face C est dans cet esprit que l on parviendra à faire des outils africains de défense des instruments au service du développement et de la cohésion sociale Assigner les missions de développement et de cohésion sociale à la défense L histoire des institutions de défense en Afrique est intimement liée aux modes d accessions aux indépendances des pays africains et surtout aux systèmes politiques qui ont été par la suite mis en place dans les jeunes Etats postcoloniaux Une approche socio historique de ces institutions permet de distinguer deux types d armées au moment des indépendances D une part les armées classiques issues d une transition pacifique entre le pouvoir colonial et les nouveaux gouvernements africains et d autre part les armées populaires 6 nées de mouvements de libération nationale ou de guerres d indépendance 7 Pendant plusieurs décennies ces deux types d organisations militaires ont servi de cadre de référence dans la description que l on pouvait faire des outils de défense des pays africains Toutefois malgré cette distinction formelle l on peut trouver un dénominateur commun aux armées africaines celui d avoir été et dans une moindre mesure de l être toujours dans certains pays des instruments au service du pouvoir en place En effet au lieu de se consacrer de façon exclusive aux missions qui leur sont dévolues à savoir la défense du territoire national des intérêts vitaux et stratégiques du pays et surtout de servir de garant de la souveraineté étatique la quasi totalité des armées africaines ont investi le champ politique en grippant parfois les processus démocratiques enclenchés dans certains pays Selon Dominique Bangoura ces armées exercent des fonctions qui les éloignent de leur raison d être Elles sont rapidement orientées par les nouveaux chefs d Etats vers une fonction politique contrairement au principe de neutralité La plupart des Présidents qu ils soient civils ou militaires les utilisent pour leur accession et leur maintien au pouvoir 8 Ce détournement de la mission des armées africaines au profit des pouvoirs a fait des outils africains de défense une source d insécurité et de violence politique Cette posture des armées africaines a largement contribué à la fragilisation de certains Etats sur le continent Une situation qui fait de l Afrique le continent où le nombre de coup d Etat est le plus élevé au monde En 2012 les putschs au Mali et en Guinée Bissau et le coup d Etat en République centrafricaine en 2013 ont traduit clairement que l angoisse de voir le pouvoir revenir à nouveau au bout des fusils dans plusieurs pays africains ne relève pas de la paranoïa La Communauté internationale et toutes les organisations régionales africaines condamnent de façon unanime ces pratiques anti démocratiques Au delà de ces condamnations il est plus qu urgent de penser autrement la relation entre les Etats africains et leurs armées Mieux celles ci devraient constituer des outils au service du renforcement de la Démocratie Les réformes du secteur de la sécurité RSS menées un peu partout en Afrique devraient permettre de donner une nouvelle impulsion dans les missions confiées aux armées africaines en matière de défense et de sécurité En effet du fait des besoins sécuritaires spécifiques de chaque pays les différentes réformes opérées dans le secteur de la sécurité en Afrique se déroulent en fonction des réalités complexes qui tiennent compte des dynamiques historiques politiques sociales et culturelles qui ont contribué à forger le secteur de la sécurité dans ces différents contextes nationaux 9 Au regard de ces différents contextes nous pouvons dire que les processus de RSS sur le continent africain sont avant tout des réformes politiques qui contribuent au développement socioéconomique des pays concernés et à l émergence de structures politiques stables Ils permettent entre autres de re légitimer l État de renforcer sa fonction régulatrice et de responsabiliser les différents acteurs du secteur de la sécurité en les sortant du champ politique pour les remettre à leurs places 10 Ces réformes devraient permettre aux armées africaines de consolider davantage leur fonction d intégration sociale Cela se traduit par le recrutement dans un même creuset des fils et filles provenant de toutes les régions et de toutes les ethnies de chaque pays africain Si pour des considérations politiques ou tribales les dirigeants africains préfèrent sélectionner des troupes politiquement fiables qu ils peuvent manipuler et contrôler l urgence de faire des armées africaines le ciment de la cohésion sociale s impose Cela est incontournable dans le processus devant mener au renforcement des capacités des Etats en Afrique C est aussi un premier pas dans la professionnalisation des armées car la question des ressources humaines constitue un pilier important à prendre en compte dans toute réforme des systèmes de défense La composition des armées africaines doit donc être à l image de la diversité ethnique de chaque pays et surtout symboliser l unité nationale Cela doit passer par la mise en place d un système de sélection de recrutement qui ne discrimine aucun citoyen des pays en question Car la défense d un pays repose avant tout sur la volonté déterminée de ses citoyens de se battre s il le faut pour sauvegarder un bien commun ensemble d acquis et d aspirations spirituels et matériels 11 En tant que garantes de l unité les armées africaines doivent donc être le miroir de la société plurielle dans laquelle tous les citoyens pourront se reconnaître Elles doivent de ce fait jouer un rôle de premier plan dans la stabilisation et la démocratisation des pays africains Cette mission devrait nécessairement passer par une nouvelle relation que l institution de défense devra tisser avec l Etat Pour qu elles soient des instruments au service du développement les armées africaines devraient s impliquer davantage dans des tâches extramilitaires comme la construction de routes et de ponts Les missions confiées aux armées africaines doivent évoluer et s adapter aux contextes géopolitiques actuels Elles doivent contribuer à la stabilité politique et au développement national Cela passe par une redéfinition stratégique du rôle que l armée est appelée à jouer dans la construction de la nation Il faut dire que pendant longtemps la figure du soldat africain a été dominée par celle du sobel barbarisme désignant le militaire africain comme étant à la fois un soldat et un rebelle ennemi de la paix 12 Du coup la plupart des Etats africains à travers leurs outils de défense ont été générateurs d insécurité et de violence politique Cette dernière s est souvent manifestée sous la forme de coups d Etat de crimes et massacres de répressions de rébellions armées de guerres civiles et d émeutes 13 Cependant depuis quelques années on assiste à une mutation profonde dans la mission qui est assignée aux armées africaines Non seulement les militaires africains deviennent des faiseurs de paix à travers les opérations de maintien de la paix auxquelles ils prennent part mais ils s érigent aussi en constructeur des territoires où ils sont déployés et s impliquent davantage dans les missions de sécurité de soutien humanitaire des populations et de développement 14 Ce sont de telles missions qu il faut confier davantage aux armées africaines dans le cadre du renforcement des capacités des Etats en Afrique C est à travers ces missions de développement que l armée se rapproche davantage de la population Par exemple la mise en place de programmes de service civique d aide au développement SCAD dans certains pays africains par le Général de corps d armée Bruno Clément Bollée a permis aux armées des pays concernés de contribuer à la formation professionnelle de jeunes civils Ce qu on peut constater c est qu il faut une volonté politique forte pour que ce genre de programme produise les effets escomptés Pour qu elles soient des instruments au service du développement les armées africaines devraient s impliquer davantage dans des tâches extramilitaires comme la construction de routes et de ponts l agriculture l élevage la formation et l éducation Mieux elles doivent contribuer à la sécurisation du développement Il s agit d assurer la protection des ressources nationales très convoitées diamant or pétrole caoutchouc bois etc de veiller sur le patrimoine économique les lieux et industries de production afin d éviter leur pillage ou leur sabotage 15 On comprend donc que confier des tâches civiles à l armée est une nécessité pouvant contribuer au développement des pays africains ainsi qu au renforcement leurs capacités Pour des organisations internationales comme la Banque mondiale et l Organisation des nations unies ONU la sécurité et la défense constituent des piliers de la stabilité essentielles au développement et à la croissance économique C est pourquoi au delà de la défense il est plus qu urgent pour les Etat africains de redéfinir la conception qu ils ont pour leurs outils de sécurité Envisager la sécurité dans une perspective globale L Afrique souffre d un véritable déficit sécuritaire Cela se traduit entre autres par des violations massives des droits humains les plus élémentaires observés un peu partout dans les pays qui composent le continent et surtout le manque de vision stratégique des différents Etats et gouvernements sur les questions de sécurité Pourtant aussi paradoxal que cela puisse paraître des chefs d Etats africains préoccupés le plus souvent à trouver des voies et moyens à se maintenir au pouvoir n hésitent pas à investir des moyens colossaux dans des systèmes de sécurité propres à eux et qui peuvent contribuer à la sauvegarde de leurs régimes Et ce au mépris total de la sécurité de leurs peuples Les actions aussi diverses que la protection du gouvernement en place plutôt que des citoyens abandonnés à une insécurité chronique la criminalisation de l opposition politique le recours à des unités spéciales et privées de sécurité plutôt que la sécurité publique le détournement des missions des forces de sécurité à des tâches de maintien de l ordre politique l implication massive des militaires dans les actions de sécurité interne et le monopole du contrôle de sécurité par l exécutif ont été observés 16 un peu partout en Afrique A travers l analyse de ces exemples qui sont tout de même légion sur le continent nous constatons qu il existe un décalage criard entre le concept de sécurité pensé et développé par les pays africains et les situations d insécurité auxquelles les peuples sont confrontés En effet les différentes politiques de sécurité mises en place dans les pays africains sont essentiellement portées sur la sécurité d Etat Celle ci peut se définir comme étant une forme de politique sécuritaire axée sur la défense des institutions de l Etat y compris le régime en place Malgré l accent mis par les Etats africains sur ce type de sécurité le nombre de rébellions et de coups d Etat observés sur le continent constitue un véritable baromètre des carences voire de l inefficacité de ces politiques sécuritaires C est à la lumière de ces échecs constatés et au regard de leurs conséquences drastiques et dramatiques sur la vie des populations africaines que nous estimons qu il est temps de penser autrement les politiques de sécurité dans les différents pays africains Pour cela les dispositifs sécuritaires des pays africains devraient être envisagés dans une perspective globale Cela suppose d aller au delà de la sécurité d Etat et de tenir compte des nouvelles menaces qui guettent bon nombre de pays africains Selon Jean François Daguzan la sécurité globale doit répondre prioritairement à une nouvelle philosophie des besoins La notion de sécurité globale répond à un besoin de sécurité individuelle du citoyen alors que la défense répond à une vision plus collective Le droit à la sécurité humaine s impose de plus en plus Il ne s agit pas d une sécurité exclusivement sécuritaire la protection contre les malveillances mais d une notion globalisante telle que définie par l Unesco impliquant l accès à un environnement sécurisé sur le plan écologique à l accès aux besoins primaires comme l eau ou l énergie et aux services de base poste banque télécoms grandes infrastructures de transports de santé d information etc 17 Il faut reconnaître que la mise en œuvre d une politique de sécurité globale dans les pays africains est un véritable parcours du combattant Son évolution résulte de changements d équilibres dans plusieurs sphères fondamentales qu il s agit de rapprocher et d articuler plus complètement échelon national et échelon africain responsabilités publiques et privées partage entre le collectif et le citoyen aspects militaires et civils finalités spécifiques et finalités multiples actions locales et globales dialectique entre sécurité et liberté relation avec la technologie 18 En se référant à la définition que nous avons mentionnée plus haut la sécurité globale peut être perçue comme un système fondée sur la sécurité humaine Celle ci recouvre la sécurité économique alimentaire environnementale personnelle communautaire et politique Selon l approche du programme des Nations unies pour le développement PNUD la sécurité humaine est caractérisée par le fait d être à l abri des menaces chroniques que constituent la faim la maladie et

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Defense-Securite-en-Afrique-quel.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive