archive-com.com » COM » D » DIPLOWEB.COM

Total: 1806

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Un livre consacré aux grandes questions géopolitiques - Transversaux
    de défiance les atouts importants qui demeurent dans une Europe en panne qui se cherche avec moins d envie que naguère et aux prises avec l émergence de pays continents qui mécaniquement accompagne un déclin relatif de la position française dans le monde ce que semble illustrer quelques mois après la parution du livre l évolution de la question syrienne La singulière Russie post soviétique mêle richesses naturelles considérables fragilités démographiques et économiques et se rêve en grande puissance eurasienne Cap sur le Sud La rive sud de la Méditerranée est aussi étudiée avec soin dans sa complexité avec le monde arabe plus que jamais divisé le monde turc et l Iran L affirmation de puissances régionales rivales est signalée sur fond de dépendance alimentaire de guerres de l eau d inégale puissance énergétique et financière et de rivalités confessionnelles incandescentes Les dynamiques démographiques et urbaines débouchent sur une grave crise sociale et politique A quoi aboutiront au final les mouvements qualifiés de printemps arabes L Afrique quant à elle en pleine explosion démographique jeune et en croissance sera t elle la nouvelle frontière de la mondialisation Elle dispose d atouts considérables avec ses ressources minières belligènes car convoitées par le monde entier Chine Inde Occident ses réserves de terre cultivables et d eau mais ses manques industriels ses lacunes en termes de transports les guerres civiles rendent ses progrès révolution du téléphone numérique encore aléatoires fragiles et réversibles et ses émergents L émergence des géants chinois et indien doit être réfléchie en même temps que l étude du géant blessé que sont les Etats Unis Numériquement la plus grande puissance du monde démocratie du monde l Inde bientôt pays le plus peuplé de la planète et plus jeune que la Chine surdouée de l informatique et des médicaments génériques venue plus tard dans le grand rattrapage ne pèse pas autant que la Chine avec un territoire et un PNB trois fois moindres De grandes fragilités internes perdurent conflits religieux castes manque de terrains lourdeurs administratives tandis que la question des frontières et des alliances et la rivalité quant à l accès aux ressources en font un rival géopolitique de la Chine L Empire du Milieu a sans doute accompli la plus grande réussite économique de développement que le monde ait jamais connu Cependant et malgré un matelas financier considérable la Chine est devenue dépendante de ses marchés extérieurs ce qui l oblige à repenser son modèle de développement à ses risques et périls Défis démographiques inégalités territoriales et sociales corruption et environnement dégradé constituent pour le Parti Communiste chinois autant d enjeux cruciaux puisqu il entend bien se maintenir au pouvoir Devenue la créancière des Etats Unis affaiblis par la désindustrialisation le prix des guerres et la crise des subprimes la Chine pourrait avoir à faire face à un rebond anglo saxon Si sa quête d harmonie reste inachevée rien ne permet d affirmer qu elle est au bord du gouffre et ses réseaux investissent le monde entier Le

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Les-grandes-questions.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • Synthèse d'actualité internationale, septembre 2013. Géopolitique - Transversaux
    par le régime de Bachar El assad Son fidèle allié russe V Poutine a cependant introduit le doute offrant ainsi une porte de sortie à une communauté internationale très partagée sur une intervention armée en Syrie Une destruction des stocks d armes chimiques par des experts de l ONU est même sérieusement envisagée pendant ce temps la guerre civile continue Selon une enquête menée par German Marshall Fund 62 des Américains et 75 des Européens sont contre une intervention militaire en Syrie L Allemagne d Angela Merkel Saisissons l occasion à l heure où l Allemagne renouvelle le mandat de son chancelier de faire un petit bilan de la situation outre Rhin L Allemagne nous est présentée vertueuse et comme l exemple à suivre avec un taux de chômage de moitié inférieur au notre un budget prévu en excédent en 2014 une économie motrice de l UE Alors qu elle est l une des pionnières de la fabrication des panneaux solaires elle choisit de sortir du nucléaire de miser sur des énergies vertes d être un champion de la transition énergétique Pourtant aujourd hui la filière photovoltaïque est en cours de disparition 10 000 emplois perdus faillite de Q Cells en avril 2012 sous les coups d une concurrence chinoise effrénée qu A Merkel refuse de dénoncer Le prix de l électricité y est deux fois plus élevé qu en France et des mines de charbon à ciel ouvert se multiplient Ce champion économique européen à la conscience verte pratique le dumping social dans la filière de l élevage avicole en batterie et dans les abattoirs où sont employés des Roumains payés seulement quelques centaines d euros pour de longues semaines de travail et logés dans des conditions dignes du XIXème siècle L Allemagne est devenue un exportateur de viande grâce à une industrie dont les excès sont dénoncés par une partie de la population civile comme des autorités religieuses excédées par ce modèle de consommation à outrance L absence de salaire minimum comme les 1 5 millions d actifs vivant avec moins de 450 euros par mois offrent le visage d une autre Allemagne celle de la modération salariale de la précarité et donc d un marché intérieur allemand qui ne joue pas assez un rôle d entrainement sur les entreprises européennes L Allemagne vieillit les décès l ont encore emporté sur les naissances en 2012 son économie reste pourtant attractive Ceci explique qu elle est devenue une terre d accueil d une main d œuvre peu qualifiée depuis la Roumanie la Bulgarie mais aussi d ingénieurs d architectes provenant d Europe de l Ouest et de plus en plus de la péninsule ibérique voire des pays émergents Un géant qui n est donc pas exempt de fragilités Allemagne France des perspectives démographiques différentes Deux graphiques présentant les perspectives démographiques d Eurostat éclairent les différences entre l Allemagne et la France France Allemagne perspectives démographiques comparées Ce graphique est extrait d un article de François Verluise Retraites l exemple

    Original URL path: http://www.diploweb.com/09-2013-Actualite-internationale.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Géopolitique de l'eau et barrages diplomatiques, I. SAND - Transversaux
    Un meilleur accès aux eaux du Nil bleu principal affluent du fleuve lui permettrait de développer l irrigation qui n est utilisée actuellement que pour 3 de son agriculture Le choix d Addis Abeba de lancer ce chantier en avril 2011 alors que l Egypte entrait dans une grande phase d instabilité politique n était pas anodin Les récentes prises de position reflètent un rééquilibrage des pouvoirs entre une Afrique Subsaharienne renaissante et des pays arabes affaiblis au Nord analyse le Financial Times De plus l Egypte pourrait se retrouver encore plus isolée dans ce dossier si l on en croit les déclarations du ministre soudanais de l information Ahmed Belal Osman rapportées par l agence Reuters en juin 2013 2 Le Soudan qui souffre de fréquentes coupures d électricité verrait en effet d un bon œil l émergence d Addis Abeba comme principal fournisseur d énergie The Hindu Dans le sous continent indien la répartition de l eau douce est également une source de conflits diplomatiques L Inde principale puissance régionale est régulièrement accusée par le Népal le Bangladesh et le Bhoutan de profiter de sa position dominante pour agir de façon unilatérale Mais selon le quotidien national indien The Hindu cette situation serait à même d évoluer vers une plus grande concertation entre l Inde et ses voisins du Nord est notamment le Bangladesh Un article publié en janvier 2013 3 annonce en effet la proposition faite au Bangladesh par les autorités de New Dehli de devenir une réelle partie prenante au projet de barrage de Tipaimukh sur le fleuve Barak Contrairement à ce qui a été fait jusqu à présent le journaliste confirme que l Inde ne pourra poursuivre la construction du barrage sans l accord du Bangladesh Cette entreprise dont l idée remonte au milieu des années 1980 a pourtant constitué le symbole de la main mise indienne sur les ressources aquatiques de la région pendant de nombreuses années Comme 54 des cours d eau sur les 57 traversant la frontière le Barak coule depuis les états du Nord est indien vers le Bangladesh Alors que près de la moitié de la population bangladaise vit de l agriculture le pays est donc tributaire de la quantité d eau ponctionnée en amont par New Dehli En dépit de l assurance indienne de ne pas détourner l eau du fleuve à Tipaimukh de vives protestations bangladaises ont régulièrement compliqué les relations diplomatiques entre les deux pays L opinion populaire au Bangladesh tout comme une partie de la classe politique n accordait jusque là que peu de crédit aux promesses indiennes Il faut dire que ce type de barrage situé à peine à quelques dizaines de kilomètres de la frontière n est pas sans rappeler d autres édifices comme celui de Farakka véritable point de discorde entre les deux Etats En construisant ce barrage situé sur le Gange l Inde s est arrogé la majeure partie des eaux du fleuve qu elle dévie vers la région de Calcutta La

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Relations-internationales-09-2013.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Quel Etat dans la mondialisation au 21e s. ? J-F DAGUZAN - Transversaux
    on disait autrefois traduites en droit ottoman par le Millet 23 cohabitant entre elles avec plus ou moins de bonheur selon les périodes chrétiens de différentes obédiences musulmans chiites et sunnites sectes comme les Druzes Alaouites ou Ismaéliens et autres hérésies Yézidis Baha is etc Le cadre nationaliste fortement incarné par le Baassisme et le Nassérisme ou la monarchie de droit divin parvient dans un premier temps à unifier ces mondes disparates La guerre avec Israël et son cortège de défaites renforce le sentiment nationaliste Comme souvent l ennemi la menace extérieure produit de la cohésion et soude la communauté nationale La Haine sainte pour reprendre la formule de Victor de Laprade est un puissant moteur 24 Mais les guerres israélo arabes et peut être la fragilité intrinsèque de ces montages nationaux favorisèrent l émergence de régimes autoritaires de longue durée Derrière l apparence d un discours unitaire républicain et ou national se dissimulait le gouvernement sans partage de groupes ou de clans Ce gouvernement de l assabyya tel que décrit très tôt dans les travaux de Michel Seurat sur la Syrie dévalorisa progressivement la notion subvertie de national alors que le groupe dominant s appuyait soit sur des minorités soit jouait en permanence les groupes les uns contre les autres L assabbyya est l élément clé d interprétation des connivences tribales ou non qui détermine l accès et le partage du pouvoir quel qu il soit Cette nouvelle approche reprend un cadre d analyse mis en place il y a quelque six cent ans par In Khaldoun quand il montre comment à un endroit historique donné une communauté assabyya soudée par des liens du sang ou simplement une similitude de destin use d une prédication da wa religieuse politique en islam les deux sont indissolublement liées comme d un tremplin pour arriver au pouvoir total mulk 25 Sans en arriver jusqu au pouvoir total Michel Seurat désignait à l époque le pouvoir Syrien l assabbya permet de comprendre les modes d allégeance et de rétribution dans les pays post indépendances où lorsque la structure tribale ne subsiste pas comme elle peut le faire en Libye s établit un ensemble d obligations et de devoirs qui créent une solidarité formelle insécable entre acteurs et retombe de façon paradigmatique d allégeances en allégeances tissant des nœuds complexes de contrôle du pouvoir La conquête de l Irak par les Etats Unis 2003 puis l effet d attraction des révolutions mouvements arabes en Syrie a fait basculer une partie de la société syrienne dans la protestation puis la lutte armée alors que le pouvoir ne savait opposer que la violence unique recette bien éprouvée par quarante ans de règne de la famille Assad Mais celle ci a fait long feu avec pour seule et dramatique conséquence de faire passer l opposition au départ non violente à la lutte armée sans merci En août 2013 en dépit des initiatives internationales les deux camps restent décidés à gagner et donc à détruire l adversaire Ces deux états de violence Frédéric Gros 26 en Syrie et Irak loin de produire un phénomène de repli nationaliste ont séparé les communautés Derrière une fiction d Etat fédéral les espaces chiites sunnites et kurdes se sont autonomisés et l on semble s acheminer vers une indépendance de fait du Kurdistan En Syrie la violence oppose un pays fidèle arcbouté autour du pouvoir alaouite et des minorités de tous ordres chiite chrétienne ismaélienne et d une partie de la majorité sunnite traditionnellement fidèle au clan Assad alors que l opposition se fragmente en groupes salafistes voire jihadistes dont le plus important d entre eux al Nusra a fait allégeance à Al Qaïda Le pays court donc un double risque soit la partition de fait si le pouvoir parvient à stabiliser le front en récupérant un pays utile Homs Damas adossé au Mont Liban Lattaquié avec la frange maritime et le Sud soit à l épuration confessionnelle dans l hypothèse de la victoire des groupes sunnites les plus radicaux Cette situation de déstabilisation majeure implique évidemment le Liban et son fragile équilibre l Irak mais aussi la Jordanie qui peine à assumer les centaines de milliers de réfugiés sur son sol alors même que le pouvoir royal est ébranlé par les forces internes en présence dans le pays Frères Musulmans Bédouins etc Bien sûr tout le monde combat au nom de la Syrie Mais quel est désormais le sens et le contenu de ce nom La même question se pose pour l Irak Les jihadistes universalistes ont réglé le problème en pensant l unité globale du Moyen Orient sous la bannière du Prophète pour paraphraser la célèbre déclaration du docteur Al Zawahiri 27 Au final les frontières Sykes Picot et la création du Liban par la France en Orient pour l instant non remises en cause et les frontières de la colonisation en Afrique peuvent elles résister à ce maelström politico stratégique Qui plus est sur ce panorama vient se greffer la question de l Etat importé Il y a quelques années Bertrand Badie avait montré que la colonisation et la décolonisation avaient pour effet de plaquer sur les structures anciennes des pays décolonisé des structures institutionnelles se référant au colonisateur et n ayant que peu ou pas de liens avec les structures traditionnelles de pouvoir et d organisation des sociétés concernées 28 Au même titre que bien d autres choses un Etat importé avait été artificiellement greffé sur un espace géographique et socio politique donné Comme aujourd hui en Libye notamment cette structure d importation pourrait être sérieusement remise en cause Mais la question de l Etat nation n est pas finalement qu un problème post colonial La mondialisation fait son œuvre En Europe également des mouvements centripètes sont à l œuvre La fin de l Etat Nation en Europe Nous ne vieillirons pas ensemble Les années 1970 ont vu en Europe la réanimation de mouvements nationalo régionalistes forts dans de nombreux pays Même un pays aussi centralisé que la France a créé dans les années 1980 une régionalisation offrant des pouvoirs élargis aux anciennes provinces peu ou prou reconstituées Certains nationalistes corses surtout et basques trouvant cette avancée insuffisante continuent de militer y compris par les armes pour une autonomie élargie voire l indépendance L Espagne démocratique post franquiste créait le statut d Autonomies offrant un modèle quasi fédéral de structure constitutionnelle Nous ne vieillirons pas ensemble est un film de Maurice Pialat 1972 qui montrait les étapes de la désagrégation et le divorce d un couple Aujourd hui plusieurs éléments font que certains groupes régionaux ont passé et sont prêts à passer un palier sur le chemin de la séparation Le premier est l exemple de la création d Etats nouveaux en Europe même partition de l ex Yougoslavie fédérale indépendance du Monténégro création du Kosovo en 2008 à partir d un Etat Souverain la Serbie Le deuxième est la vision de l Union européenne comme superstructure Chez les indépendantistes la grande Europe se substitue à un Etat national trop grand mais pas assez trop proche mais pas assez La structure fédérative permet alors de régler le problème de la taille et aussi de la sécurité Les fonctions régaliennes monnaie défense pouvant être assumée à coût raisonnable par la superstructure Les indépendantistes rejoignent donc de ce point de vue les défenseurs de la mondialisation à outrance qui remettent en cause la notion d Etat nation pour les raisons essentiellement économiques et d efficacité productive celles là d inadéquation entre la taille et les contingences nouvelles provoquées par la globalisation achevée La troisième est le phénomène de repli identitaire provoqué par ladite mondialisation et surtout par la crise économique et financière entamée en 2008 Le repli dit paroissial déjà identifié par Zaki Laïdi en 1993 s est encore cristallisé avec les ravages de la crise sur des populations fragilisées 29 L effondrement économique de l Espagne a accéléré le rétrécissement de l identité Le mouvement indépendantiste catalan a pris appui sur la dépression espagnole et les mesures de rigueur pour défendre une position de séparation de l Etat espagnol comme plus conforme aux intérêts économiques catalans Il reprend une antienne déjà connue en Italie chez les indépendantistes de la Ligue du Nord pour lesquels le Nord paye trop pour un Sud considéré par le plus riche comme fainéant archaïque et incapable de se réformer Le gouvernement de l Autonomie catalane a donc proposé un referendum illégal aux yeux de la constitution espagnole en 2014 pour trancher de l avenir de la nation catalane 30 Cette problématique se retrouve également en Belgique où les partis Flamands autonomistes et indépendantiste se sont progressivement emparés des leviers de commande de la région et ont engagé un bras de fer avec les institutions belges et la région wallone En 2013 ces partis soufflent le chaud et le froid en défendant l idée d une Flandre totalement indépendante mais restant dans l Etat Belge 31 L Ecosse est engagée dans un processus similaire L accord d Édimbourg signé le 15 octobre 2012 par David Cameron et Alex Salmond prévoit l organisation en 2014 d un référendum sur l indépendance de l Écosse Les questions principales soulevées par le référendum seront la politique économique la défense les relations futures avec le Royaume Uni et la participation de l éventuel futur État en tant que membre d organisations supranationales en particulier l Union européenne L Écosse ne peut pas de jure déclarer son indépendance vis à vis du Royaume Uni Le référendum proposé est donc un référendum consultatif sur l extension des pouvoirs du Parlement écossais dont le résultat n aura aucun effet juridique sur le Royaume Uni bien que le gouvernement écossais prévoie de tenir des négociations avec le Royaume Uni en cas de majorité de voix pour l indépendance suivant l expression du peuple écossais 32 Certes un peu comme en Flandre et en Catalogne l indépendance est un objectif symbolique Mais ses thuriféraires oublient souvent que se pose un ensemble de questions insolubles que les parties de l ancienne Yougoslavie n avaient résolues que par la guerre partage des dettes des avoirs mobiliers et immobiliers de l Etat des réserves de change statut des étrangers des ex langues nationales défense nationale etc Ainsi phénomène intéressant car l un découle peut être de l autre L Union européenne est encore en expansion alors que les Etats qui la composent commencent de se déliter 33 Conséquences vers la mutation Les forces désormais en action vont produire un certain nombre de conséquences sur l Etat nation Vers un Etat virtuel S achemine t on aujourd hui vers un Etat virtuel Les forces centrifuges à l œuvre nous promettent elles un Etat réduit aux acquêts pour reprendre le droit civil du mariage On s accordera avec Jean Marc Siroën à penser que la mondialisation ne condamne donc pas l Etat nation à brève échéance en tous cas Elle en redéfinit les contours 34 Mais cela n est possible que tant que l Etat reste un fournisseur d homogénéité et en premier lieu d homogénéité sociale 35 La question reste donc de savoir si l Etat peut tenir ce challenge Or nous voyons que dans bon nombre d Etat et notamment d Etats dits en développement ce modèle est en train de céder Egypte Syrie etc mais en Europe également Grèce et peut être Espagne On semble alors s acheminer vers un modèle d hybridation que d aucuns appellent de leurs vœux Habermas mais sera t il réellement positif ou le plan incliné vers le chaos D un autre côté avec la mondialisation des marchés et la consommation de masse on observe une dialectique nouvelle entre le nivellement et la différenciation créatrice Face à la pression uniformisante de la mondialisation les cultures locales adaptent des réponses différenciées créant une diversité nouvelle de formes hybrides en perpétuelle construction qui accroissent les forces centrifuges à l intérieur de l Etat national 36 L Etat se verrait alors affecter un rôle de syndic gérant les affaires courantes et perdant sa fonction symbolique d incarnation de la nation Retour aux formes anciennes Va t on revenir aux formes anciennes pré nationales telles que décrites par Ernst Gellner pour les sociétés agraires musulmanes dans lesquelles la tribu la confrérie l assabyya compensait l absence du national 37 Il est prématuré de le dire et ce qui se passe en Libye système tribal et en Somalie système clanique ne constituent pas forcément un modèle en expansion dans la mesure où dans ces pays comme dans d autres la structure étatique moderne avait été brutalement plaquée sur une réalité préexistante et surtout systématiquement détruite chacune à leur manière par les détenteurs respectifs du pouvoir après l indépendance Comme nous le disions en 2012 la tribu réapparaît dans l ère de l analyse du national mais jusqu à quel point L autre élément intéressant est d essayer d appréhender le retour de la tribu dans son importance et sa durée et son particularisme La mondialisation notamment depuis 1990 et la chute de l Union soviétique a favorisé le retour aux identités paroissiales Effrayés par la vitesse le temps mondial et la brutalité d un monde qui les dépassent les individus se replient sur le pré carré souvent réinventé d une identité primordiale qui les rassurent l Europe n échappe pas à ce phénomène y compris de façon dramatique comme l a montrée la guerre en Yougoslavie La question serait de savoir si nous sommes sur un modèle arabo musulman structurant voire préexistant à l islam lui même ou si nous nous trouvons sur un modèle de repli identitaire général produit par les mêmes causes génériques mais avec ses spécificités liées à l aire géo sociale La notion de tribu ne nous intéresse pas donc per se mais nous concerne dans la mesure où elle s inscrit dans les recompositions du politique à un monde où le monde arabo musulman est rentré dans un processus de transformation de longue durée 38 La notion développée par Bertrand Badie et Pierre Birnbaum de centre sans Etat peut ici trouver sa place 39 Alors s achemine t on vers la généralisation de la Taifa au sens de M Rodinson 40 comme nous l envisagions en 2007 Sommes nous à l aube d un modèle politico social communautarisé et libanisé La question n est pas triviale Il est certain que nous serons confrontés pendant le XXIème siècle à une forte tension entre minorités et espaces collectifs plus large Etats corps social national 41 En vérité la fluidité tend à s imposer et l Etat borné cèderait progressivement la place à un modèle d ensembles complexes ou échange et troc entre les différents acteurs sociopolitiques concernés Ces acteurs assureraient le rôle de fournisseur de bien public sécurité économie etc Le caractère démocratique pouvant être assuré par les conseils de tribus ou autres Loya Jirga Vers la patrie et la démocratie ethno confessionnelle La Nation à contrat social tend elle à s effacer au profit de l Etat identitaire Si la démocratie demeure une demande forte des populations on détecte une tendance à ne la réserver qu à son environnement paroissial Finalement les Basques les Catalans les Kosovars les Corses les Ecossais les Touaregs les tribus militant pour leur indépendance admettent parfaitement un jeu démocratique à la condition exclusive qu il soit circonscrit dans les limites de leur appartenance ethno linguistique On retrouve alors la première définition de l UNESCO de l Etat nation dans laquelle fusionnent la logique d un groupe et d une forme de gouvernement C est valable aussi pour de plus grosses masses comme en Irak et peut être demain en Syrie où Chiites Sunnites et Kurdes se séparent progressivement tout en maintenant la fiction d un Etat fédéral La fin de la nation transnationale Si la nation a été depuis la fin du XIXème siècle plutôt inscrite dans le cadre frontalier de l Etat d autres propositions ont existé Le communisme a été une patrie transnationale dans laquelle se sont reconnus des millions d hommes avant que cette idée ne sombre dans la découverte sinistre du totalitarisme stalinien et de son cortège d épouvante La fin de l Union soviétique quasi ultime représentante paradoxale de ce modèle car fortement construite autour de l Etat en sonna le glas L islamisme radical universaliste d Al Qaida est un autre exemple de ces propositions Fondé sur le principe coranique d une Umma communauté des croyants sans frontières les leaders d Al Qaida proposent l avènement d un Dar al Islam le monde de l islam vidé de toutes les influences délétères occidentales d abord ou pré islamiques Or depuis son émergence le début des années 1980 et malgré ses succès publicitaires le 11 septembre 2001 au premier chef Al Qaida et sa nébuleuse ont perdu toutes leurs batailles sur le terrain la dernière en date au Mali 2013 et si des succès tactiques viennent ici ou là rappeler la nocivité de ce mouvement il n en demeure pas moins ravalé au rang de mouche du coche Il n y aura pas de Grand soir islamiste pas plus qu il n y a eu de Grand soir communiste De la même façon la crise économique et financière mondiale a brisé les modèles de destruction de l Etat considérés pendant un temps par les ultra libéraux comme économiquement obsolète Si l Etat nation est remis en cause aujourd hui ce n est pas par la pression des grands ensembles économiques mais par la pression socio culturelle de populations qui lui dénient le rôle de gouvernance Finalement seules les diasporas qui ne relèvent que partiellement d un modèle idéologique devraient continuer de survivre en tant que nations transnationales mais le phénomène devrait aller en s affaiblissant La question de l Union européenne entité fédérale en devenir ou ensemble multilatéral conjoncturel fruit de la Seconde Guerre mondiale et de la Guerre froide mérité également d être posée tout comme celle des modèles équivalents ASEAN

    Original URL path: http://www.diploweb.com/La-fin-de-l-Etat-Nation-Surprise.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Une nouvelle carte géopolitique arabe ? Pr. K. CHATER - Transversaux
    capacité à contrôler le marché pétrolier s érige en puissance régionale L actualité arabe atteste par ailleurs le jeu de rôle tous azimuts du Qatar Il offrit ses bons offices aux protagonistes en Palestine et au Soudan et milita en faveur des révolutions arabes et se mobilisa pour soutenir les mouvements islamiques La crise syrienne permet de dégager les positions différentielles des pays arabes Dans le cadre de leurs jeux de rôles Qatar et l Arabie Saoudite poursuivent leurs soutiens aux composantes de la résistance selon leurs options idéologiques En revanche l Algérie l Irak et le Liban s opposent à toute intervention De leurs cotés les pays du printemps arabe sont davantage soucieux de reconstruire les nouveaux régimes et de mettre en échec les dérives terroristes Sous l influence du Qatar la Tunisie s empressa de renvoyer l ambassadeur syrien et prit fait et cause pour la résistance Mais elle dut prendre ses distances s opposant à toutes interventions extérieures Cette démarcation doit être cependant nuancée suite aux révisions actuelles des positions Autre mutation significative la démarcation au sein du Conseil des pays du Golfe Elle serait le produit des contradictions internes qui mettent à rude épreuve leurs réseaux d alliance Adoptant une proposition saoudienne le sommet de Ryad du Conseil de Coopération du Golfe le 10 mai 2011 surprit les observateurs en annonçant son élargissement hors de son horizon Dépassant l ordre du jour annoncé les dirigeants du Conseil de coopération du Golfe se sont déclarés favorables à une adhésion de la Jordanie et du Maroc à leur groupement régional 4 Le refus d accepter encore l Irak et le Yémen qui sont situés dans la région atteste le caractère discriminatoire entre les pays arabes du processus Par quoi expliquer sinon par des préoccupations sécuritaires ce choix de la Jordanie et du Maroc qui allient au Golfe un pays du Levant et un pays du Maghreb c est à dire de l Occident de l aire arabe Revirement inattendu le Conseil du Golfe ne tarda pas à remettre en cause son élargissement au Maroc et à la Jordanie 5 en dépit de l accueil enthousiaste de l initiative par la Jordanie Mais le Maroc eut plutôt une attitude réservée Peut on évoquer une démarcation similaire au sein de l Union du Maghreb Arabe l UMA Cette formation régionale resta virtuelle en dépit de l accord de principe de tous les partenaires à l appui de leurs discours fondateurs Mais les ambitions régionales concurrentes de l Algérie et du Maroc illustrées par leur différend sur le Sahara occidentale paralyse l institution III Les nouvelles lignes de démarcation des alliances Affaiblissement du jeu de rôle du Qatar et contestation du pouvoir islamiste en Egypte et en Tunisie l évolution courant 2013 a ses effets sur la carte géopolitique Les entretiens du Président Obama avec des dirigeants arabes en avril 2013 qui ont permis d expliciter leurs attitudes différentielles 6 expliquent le nouveau statut effectif du Qatar Le président Barack Obama aurait été sollicité par des dirigeants de pays arabes d éloigner le Qatar et la Turquie du dossier syrien en raison de la tournure prise par cette crise 7 Estimant que Qatar et la Turquie cherchent à utiliser les transitions politiques en cours au Moyen Orient pour étendre leur influence diplomatique économique et religieuse ils ont affirmé que les Etats Unis et donc le président Obama sont les seuls qui peuvent remettre le Qatar à sa place Au cours des entretiens jordano américains Abdallah II aurait évoqué la sagesse des Emirats et de l Arabie Saoudite et explicité l opposition entre les attitudes des Emirats de l Arabie Saoudite et de la Jordanie et celles de l escalade préconisée par Qatar 8 Notons d autre part que le jeu de rôle de Qatar est remis en question par l opinion arabe vu son comportement binaire réconciliant difficilement son alignement géopolitique et son discours national son régime princier et ses allocutions démocratiques off shore Le changement dynastique au Qatar le 25 juin 2013 et le départ du premier ministre qui le suivit restaure l unité au sein du Conseil du Golfe et incite Qatar à réviser sa politique d intervention La destitution du Président Morsi le 3 juillet 2013 suite à la révolution populaire du 30 juin a bien entendu des implications régionales et internationales importantes L Egypte se soustrait ainsi à l Establishment international des Frères Musulmans et à l interventionnisme à son service du Qatar et de la Turquie A la suite de ce changement l Arabie les Emirats et le Koweït décidèrent d accorder une aide de 12 milliards de dollars au nouveau pouvoir Si l Egypte bascule tout le système bascule dans le Moyen Orient affirmait à juste titre Gilles Kepel 9 le 16 août 2013 Prenons la juste mesure de ce repositionnement de l Egypte pôle historique de stabilité régionale L Arabie Saoudite soutenue par la Jordanie et les pays du Golfe en dehors du Qatar consolide son rôle régional La redimension du Qatar l éloignement de l aire arabe de la Turquie et la restauration du leadership saoudien qui s en suivirent modifient la carte géopolitique de la région L appui non explicite mais effectif de l Algérie enjeu important de l interventionnisme durant cette conjoncture annonce la fin du Grand Moyen Orient L Algérie à été en effet l objet d une tentative de déstabilisation au début du printemps arabe engagée avec le concours de l Etat Al Jazira et les forces alliées La réunion des ministres arabes des Affaires étrangères le 1er septembre 2013 au Caire pour étudier le projet de frappe contre Damas accusé d avoir mené une attaque chimique qui a fait des centaines de morts près de la capitale le 21 août 2013 permet d identifier la démarcation géopolitique entre les pays arabes Pour mobiliser l opinion publique Saoud al Fayçal ministre saoudien des Affaires Etrangères a tenu une conférence de presse avant l ouverture de la réunion Il appela

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Geopolitique-arabe-une-nouvelle.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Livre classique de géopolitique, H. Védrine, Continuer (...) - Transversaux
    jouer dans le règlement de ces défis ne doit pas l oublier Quelles propositions pour ce monde meilleur Au sujet de l économie Hubert Védrine pose le problème de la gouvernance Tout d abord il décrit les forces en présence Ainsi une majorité de pays était en 2006 favorable à l économie de marché tandis que les altermondialistes eux étaient divisés quant aux alternatives à adopter Les promoteurs de la régulation se frottaient aux problèmes de la souveraineté laissant au final au marché une grande latitude Sur la question environnementale Hubert Védrine reprend une proposition lancée depuis la conférence de Rio en 1992 et reprise au sommet de la terre de Johannesburg en 2002 Il envisage ainsi la création d une Organisation Mondiale pour l Environnement sorte de forum de négociations permanentes disposant des ressources et de l expertise suffisantes pour surveiller l application des différents accords multilatéraux L obsolescence du traité de non prolifération des armes nucléaires appelle à une refonte Quelle réponse apporter aux pays se retirant du traité Corée du Nord ceux à la limite de le quitter Iran et ceux ne l ayant pas rejoint car détenteurs de l arme nucléaire Israël Inde et Pakistan Comment préciser les conditions de transferts de technologie et celles de mise en œuvre de programmes de nucléaire civil Vient enfin l ONU Hubert Védrine commence par préciser les pistes sans intérêts telle que la suppression du statut de membre permanent et du veto tous deux introduits dans la Charte de l ONU suite au constat d échec de la SDN Il repousse également l idée de la création d un siège permanent pour l Union européenne qui ferait perdre un siège à l Angleterre et à la France tandis que le représentant unique des pays membres du fait de la difficulté d aboutir à un accord entre les divers Etats membres serait la plupart du temps obligé de s abstenir Venant à des propositions Hubert Védrine reprend l idée de créer de nouveaux membres permanents Japon Inde Allemagne ainsi qu un représentant Latino Américain un Africain et un Arabe chacun de ces derniers étant renouvelé au sein de sa zone Enfin l encadrement du droit de veto circonscrit à l humanitaire lui paraît envisageable La création d un organisme indépendant décrétant une situation humanitaire d urgence pourrait par exemple déclencher la suspension des vetos pour une période de trois à six mois Hubert Védrine on le voit appelle à s en remettre aux organisations multilatérales même si in fine ce sont les Etats qui doivent assurer la réalisation il est question ici d Etats capables et modernes réformés concentrés sur leurs vraies tâches tous engagés dans un processus de démocratisation L essentiel est de comprendre que nous ne pouvons nous défausser sur la communauté internationale l ONU ou tout autre Providence Une Europe qui saurait qui elle est et ce qu elle veut Trois axes organisent les propositions d Hubert Védrine sur cet ambitieux programme les limites de l élargissement

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Hubert-Vedrine-Continuer-l.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Synthèse d'actualité internationale, été 2013. Géopolitique - Transversaux
    économique n y est pas étrangère Sous Moubarak l Egypte disposait de quatre rentes en plus de l aide américaine le canal de Suez les hydrocarbures l argent des expatriées et le tourisme il ne reste que l argent des expatriés et le canal de Suez Le 3 juillet 2013 le président est déposé par l armée égyptienne qui se présente de nouveau comme un acteur politique incontournable comme elle l est depuis la prise du pouvoir par les officiers libres en 1952 Le général Abdel Fattah al Sissi le chef d Etat major devient le nouvel homme fort du pays Les pro Morsi proches des Frères musulmans organisent alors deux vastes sit in au Caire pour réclamer la libération du président Alors que le guide suprême des Frères Mohammed Badie est traduit en justice le gouvernement demande début août 2013 la levée du sit in Au milieu du mois d août l armée les disperse dans la violence provoquant des affrontements dans les grandes villes du pays Assouan Suez Alexandrie Fayoum et la mort de probablement près d un millier de personnes essentiellement des pro Morsi Le vice président Mohamed el Baradei démissionne pour dénoncer ce carnage dans un pays où l Etat d urgence est rétabli Si la communauté internationale réagit en condamnant de façon unanime cette violence le général al Sissi affirme qu il combat l islamisme c est à dire les Frères musulmans mais aussi les salafistes plus radicaux un printemps qui marque le pas Alors que l Egypte est au bord du chaos le bilan humain de la guerre civile en Syrie a franchi le terrible seuil de 100 000 morts Le régime de Bachar el Assad est soutenu au niveau international par l Iran et la Russie l ONU en reste alors au seuil des protestations les liens avec le Hezbollah libanais sont réels alors que l opposition l est davantage par l Arabie saoudite qui soutient les sunnites et les Etats Unis Alors que l offensive Kurde en pays alaouite fait craindre au niveau régional un scénario à l irakienne les grandes puissances s inquiètent de la recrudescence de jihadistes affiliés à Al Qaïda au sein de la rébellion Le Yémen dont les Américains ont évacué leurs ressortissants du fait de la crainte d une grande opération menée par Al Qaïda ne recouvre pas la stabilité La Libye est abonnée à la violence et l avocat Abdel Mismari figure de l insurrection de 2011 a été assassiné pour avoir dénoncé les islamistes et la violence des milices Un symbole des plus inquiétants En Tunisie le parti islamiste Ennahda au pouvoir ne parvient pas à redresser la situation économique et aucun consensus n est trouvé pour élaborer une nouvelle constitution pour le pays En Algérie le président Abdelaziz Bouteflika absent lors de la prière de la fin du ramadan semble au plus mal Le Liban comme le Pakistan sont le théâtre de sanglants attentats Un modèle turc Le président Erdogan est soupçonné de dérives

    Original URL path: http://www.diploweb.com/07-08-2013-Actualite.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Synthèse actualité internationale, juin 2013. Géopolitique - Transversaux
    elle souffre aux yeux de ses concitoyens 1 Bruxelles et Washington se rapprochent au niveau commercial UE USA L Union européenne et les Etats Unis négocient un vaste accord de libre échange transatlantique Cet accord suscite davantage l adhésion de l Europe du Nord qui en attend une croissance renforcée que de l Europe latine à laquelle la France se rattache qui craint une recrudescence de la concurrence La France est à la tête de ceux qui réclament que la culture et l audiovisuel soient exclues de ces négociations à la différence de pays comme la Suède ou le Royaume Uni Une rencontre au sommet Obama et Xi une Chinamérique Chine USA Cette rencontre des deux chefs d Etat de ces grands pays n est pas une première en son temps Henry Kissinger avait été l artisan de la rencontre entre Richard Nixon et Mao Zedong 1972 Quelques années plus tard Jimmy Carter rencontra Deng Xiaoping Aujourd hui les deux nouveaux chefs des exécutifs des deux premières puissances économiques mondiales se rencontrent à Sunnylands Cette entrevue se déroule sur fonds de fortes tensions Pékin finance en partie les déficits américains pourtant l exécutif chinois est persuadé que Washington mène une diplomatie qui vise à endiguer sa puissance en Asie les négociations concernant l accord transpacifique avec notamment le Vietnam isolent davantage Pékin En retour Washington reproche à la Chine de sous évaluer sa monnaie malgré son appréciation de 12 en deux ans et surtout la soupçonne d être à l origine d un espionnage industriel très coûteux pour les Etats Unis près de 200 milliards de dollars par an mais qui permettrait à la Chine de maintenir une croissance élevée C est la rencontre entre une puissance mondiale et une puissance qui ne l est pas encore entre le plus jeune empire et le plus ancien L Allemagne un géant moins grand qu il n en a l air Allemagne Le recensement de 2011 corrige les statistiques de population allemande notre voisin outre Rhin ne compte pas 81 7 millions d habitants mais seulement 80 2 millions Même si l Allemagne reste un grand pays et le plus peuplé de l Union européenne son poids s amenuise Cette correction ne modifiera pas ses droits de vote au sein du conseil de l Union européenne Les moins de 18 ans ne représentent que 15 7 de la population totale contre 21 2 pour les plus de 65 ans L Allemagne vieillit et connait une dépopulation ralentie par une politique migratoire dynamique puisque l Allemagne accueille non seulement une importante communauté turque mais reçoit depuis peu davantage de jeunes originaires d Europe du Sud notamment de la péninsule ibérique à la recherche d un emploi La chancelière annonce un tournant de sa politique économique vers moins de rigueur Une attitude davantage pragmatique Une amorce de rapprochement sur des positions économiques davantage françaises L Union européenne une entité vivante Elargissement de l UE La Croatie est le 28ème membre de l Union européenne

    Original URL path: http://www.diploweb.com/06-2013-Actualite-internationale.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive



  •