archive-com.com » COM » D » DIPLOWEB.COM

Total: 1806

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

  • a aussi été conseiller du Commerce extérieur de la France de 1978 à 2002 professeur affilié en stratégie et gestion de crises au CPA Groupe HEC de 1986 à 2002 et président du Syndicat des produits laitiers frais Syndifrais de 1994 à 1998 Après cinq ans de service comme officier dans les unités parachutistes puis au Service Action du SDECE il quitte l armée pour entrer dans la vie civile De 1967 à 1982 il travaille au développement du groupe Pernod Ricard à l international comme responsable de zone export directeur de filiales à l étranger puis directeur du développement international du groupe Après avoir réorganisé comme directeur général commercial la société Ricard France il se spécialise dans le redressement d entreprises en difficulté le développement international et la gestion de crises En 1985 il devient directeur général de Suchard puis président du comité de coordination de Jacobs Suchard France En 1989 il rejoint l Union Laitière Normande comme directeur général adjoint en charge du développement international avant de prendre la direction du groupe Ensuite il est administrateur directeur général de la Générale Ultra Frais à Rouen puis directeur général de France Champignon à Saumur En 2001 il prend la présidence de Marks and Spencer France Le 1er octobre 2002 il est nommé Directeur du renseignement à la DGSE puis le 31 décembre 2003 Haut responsable chargé de l intelligence économique au Secrétariat Général de la Défense Nationale SGDN par le président de la République Alain Juillet est Commandeur de la Légion d Honneur et chevalier de l Ordre National du Mérite à titre militaire A titre civil il est Officier du Mérite agricole chevalier des Palmes académiques et chevalier des Arts et des Lettres Biographie mise à jour en 2011 Ses articles pour Diploweb com Pour une géopolitique des

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Alain-JUILLET,296_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • L’espace est stratégique - Transversaux
    la victoire mythique des Horaces américains contre les Curiaces soviétiques En effet le défunt président Kennedy avait eu l idée de génie de transformer l affrontement Est Ouest qui risquait de dégénérer en conflit nucléaire généralisé en pacifique Course à la Lune que l Amérique venait de remporter Bref il y a quarante ans les vols spatiaux habités étaient stratégiques Il s en est fallu de peu qu ils ne deviennent tactiques En effet imaginant la possibilité de combats dans l espace les Soviétiques dotent les stations habitées Almaz d un armement défensif Selon l historien de l espace Jacques Villain ils auraient même procédé à un essai de tir au canon dans l espace en 1975 12 Cette information dévoile le double jeu de l URSS qui acceptait de réaliser le 15 juillet 1975 le geste de détente très médiatisé du rendez vous orbital et de l arrimage des vaisseaux Apollo et Soyouz Depuis cet événement symbolique les vols spatiaux habités véhiculent l image de la fraternité de l humanité qui explore de manière pacifique le voisinage de son berceau Au bilan l année 2009 a vu s envoler le 500e visiteur de l espace Parmi eux on dénombre près de 300 Américains une centaine de Soviétiques puis de Russes et près de 70 autres nationalités invitées dont une trentaine d européens Seuls 5 Chinois doivent leur mission en orbite circumterrestre à la sinisation de la technologie russe et à l existence d un lanceur national Les vols spatiaux restent néanmoins une activité à risque puisqu on déplore à ce jour 18 victimes en vol dont 14 pour les seuls accidents des navettes Challenger explosion lors du lancement le 28 janvier 1986 et Columbia détruite lors de la rentrée dans l atmosphère le 1er février 2003 et 5 victimes à l occasion d entrainements au sol 13 En dehors des Chinois qui ont effectué 3 missions depuis le 15 octobre 2003 mais aucune en 2009 toute l activité des vols habités se concentre maintenant autour de la Station spatiale internationale ISS dont le nombre d occupants permanents a doublé durant l année 2009 en passant de trois à six Paradoxalement alors que les navettes ont effectué 5 missions cette année la NASA a décidé d en arrêter définitivement l exploitation fin 2010 ou début 2011 car au delà de leur dangerosité leur coût d exploitation est jugé incompatible du développement du système de remplacement Aussi par un curieux retour de l histoire le Président Obama vient de tendre la main aux Chinois en leur proposant de coopérer à l exploitation de la station spatiale internationale Ainsi il renforce son image d ouverture tout en diversifiant potentiellement les possibilités d accès à l ISS avec le vaisseau Shenzhou Bien entendu les Chinois réservent leur réponse Est ce à dire que les vols habités ne sont plus considérés comme stratégiques par les Américains Le fait que leur avenir ait attendu cinq mois la décision présidentielle constitue en soi un élément de réponse En effet un comité dirigé par Norman Augustine a été chargé d évaluer la question Ce rapport rendu public le 8 septembre 2009 proposait un choix d options techniques et financières pour réorienter de manière crédible le programme spatial national vers la reconquête du leadership avant même celle de la Lune Le Président Obama a tranché le premier février 2010 en choisissant l option n 2 qui abandonne purement et simplement le projet Constellation de retour sur la Lune Relativement à cette question le fier Yes we can du candidat Barack s est donc transformé en un piteux No we cannot rapporté par tous les médias 14 En l occurrence il eût été plus adéquat de déclarer No we will not car le programme lunaire envisagé nécessitait une rallonge de deux milliards de dollars par an par rapport à ce qui est demandé au congrès ce qui correspond tout juste à une journée budgétaire du ministère de la Défense américain 15 Il s agit bien d une décision politique car renoncer à la Lune est un moyen efficace de frapper les esprits sur la nécessité de faire des économies pour réduire le déficit budgétaire qui devrait atteindre le record de 1 556 Md en 2010 Le Président Obama ne s en est pas caché en déclarant justement lors de la présentation du projet de budget 2011 L une des décisions les plus fortes et qui sera peut être l une des plus difficiles à faire voter au Congrès est l arrêt du programme Constellation 16 Après le couperet présidentiel seuls les lobbies spatiaux très actifs auprès des députés et des sénateurs pourraient encore sauver la tête des space cow boys lunaires Il y a quarante ans l homo américano sautillait sur la Lune Dans quarante ans quels êtres humains danseront sur quelles planètes Il peut être amusant de prendre les paris En 2049 il est possible que les hommes aient installé une ou plusieurs bases sur la Lune Chinois et Indiens développent un ambitieux programme de missions sélènes qui pourrait aboutir si l impulsion politique ne fléchit pas De même un futur Président américain peut très bien revenir sur la décision de Barack Obama On peut même rêver d un projet européen pourquoi pas en coopération avec les Russes qui conservent une expertise respectée en matière de vols habités Au delà se pose la question du voyage vers Mars La NASA et l ESA ont des projets à long terme qui visent un débarquement de l homme sur Mars vers 2035 Il n est donc pas absurde d envisager qu une grande coopération internationale aboutisse à une exploration humaine de cette planète avant la moitié du siècle en dépit des contraintes physiologiques psychologiques techniques et financières d une telle aventure Si vous disposez d un peu de temps à consacrer à cette aventure sachez que l ESA recrute des volontaires pour la simulation d un vol spatial de 520 jours En dépit de son image pacifique l exploration spatiale habitée n en demeure pas moins un enjeu stratégique pour toutes les puissances car là où est le citoyen se trouve l État qu il représente C est pourquoi la nationalité du prochain homme qui foulera le sol de la Lune n est pas anodine En 2009 l espace demeure un attribut de puissance et la Chine l a bien compris en réalisant des vols habités par ses propres moyens Il reste à déplorer que l Europe qui maîtrise la technologie spatiale ne se soit pas dotée de cette capacité Aurait elle perdu l ambition des pionniers qui ont décidé de son autonomie d accès à l espace C était il y a un peu plus de trente ans et leur fille se nomme Ariane 1979 2009 histoire d une success story qui met fin au duopole des superpuissances Après deux comptes à rebours interrompus les 15 et 23 décembre le soir du 24 décembre 1979 c était vraiment Noël à Kourou et partout en Europe pour tous ceux qui avaient contribué à la conception et à la réalisation du lanceur Ariane La légende rapporte qu à l occasion de ce premier lancement de la fusée européenne Ariane 1 le Directeur des opérations DDO passa outre quelques sécurités pour forcer le sort avec le succès que l on sait En créant la société Arianespace le 26 mars 1980 l Europe inventait le concept de lancements commerciaux à une époque où ce type d activité était encore couvert par des accords intergouvernementaux Le 18 décembre 2009 également après deux reports techniques le lanceur lourd Ariane 5 place en orbite héliosynchrone le satellite militaire français Hélios 2B d une masse de 4 2 tonnes Ce 7e tir de l année 2009 49e lancement réalisé par une fusée Ariane 5 35e succès consécutif est le 193e vol d une fusée Ariane L ensemble des versions de la Famille Ariane a satellisé 277 gros satellites plus 41 microsatellites en 30 années d exploitation 17 soit plus de deux satellites commerciaux par mois en moyenne Que de chemin parcouru depuis 1972 lorsque l échec du lanceur Europa II et l abandon du programme correspondant contraignent les autorités franco allemandes à demander la mise à poste des satellites Symphonie par des lanceurs américains Thor Delta 18 Contraints d accepter les conditions léonines interdisant l exploitation de ces satellites en concurrence de ceux d INTELSAT les européens se lancent alors dans l aventure du lanceur Ariane D une certaine manière les Américains ont ainsi apporté le coup de pouce qui a obligé les Européens à coopérer efficacement entre eux pour acquérir leur autonomie d accès à l espace À l issue de l année 2009 quelle est la physionomie mondiale de l activité de lancement spatial Avec 75 tirs réussis sur 78 tirs effectués contre 69 en 2008 l année 2009 réalise la meilleure performance en nombre de lancements réussis depuis l an 2000 81 tirs Cependant il convient de distinguer le marché des satellites commerciaux ouvert à la concurrence de l activité des lancements gouvernementaux qui relève du domaine de souveraineté des États Le marché des satellites commerciaux est dominé par le succès d Ariane dont le carnet de commandes garantit trois années d exploitation 19 Le lanceur Ariane 5 a effectué sept lancements dans l année ce qui est une première Il a placé neuf gros satellites en orbite de transfert géostationnaire huit d entre eux de masse de 3 à 4 tonnes environ par quatre lancements doubles le neuvième en lancement simple étant le satellite de télécommunications nord américain TerreStar 1 6 9 tonnes qui est le plus gros et le plus puissant satellite de télécommunications jamais lancé Un tir particulier a placé les satellites scientifiques Herschel et Planck de l Agence spatiale européenne ESA au point de Lagrange L2 situé à 1 5 millions de kilomètres de la Terre 20 Le dernier lancement survenu le 18 décembre 2009 concernait le satellite militaire d observation Hélios qui a déjà été cité Le principal concurrent d Arianespace International Launch Services ILS qui exploite le lanceur russe Proton à partir de Baïkonour a placé huit charges utiles commerciales en orbite en 7 lancements On peut considérer que les lanceurs américains Atlas 5 Delta 2 et Falcon 1 ont réalisé quatre satellisations dans un cadre commercial mais que les lanceurs chinois Longue marche japonais H 2A et H 2B et indien PSLV ont essentiellement placé des charges utiles nationales 21 En fait la définition même de ce qu est un lancement commercial n est pas aisée Doit on compter l ESA comme client d Arianespace pour les satellites scientifiques alors que tous les développements de la famille de lanceurs Ariane ont été investis par cette agence Doit on exclure de la relation commerciale les satellites militaires européens dont les lancements par Arianespace sont payés au prix fort à tel point que l Italie a préféré faire appel à la société américaine Sea Launch pour injecter en orbite son second satellite de télécommunications militaires Sicral 1B le 20 avril 2009 Suivant les hypothèses retenues 20 à 25 satellites commerciaux ont été mis à poste en 2009 La moitié d entre eux est le fait d Ariane 5 le tiers est réalisé par Proton ILS et le reliquat est attribuable aux autres lanceurs Avec plus de la moitié des tirs l activité des lancements gouvernementaux hors vols habités reste florissante notamment aux États Unis dont on peut citer sept utilisations militaires des lanceurs Delta 4 et Atlas 5 Les Russes les Chinois et même les Japonais ont également satellisé des charges utiles à la défense Pour clore ce panorama 2009 l activité des vols habités reste consommatrice de douze lancements dont trois vols de navettes quatre missions du vaisseau Soyouz et cinq utilisations de vaisseaux cargo utilisés pour le ravitaillement de la Station spatiale internationale dont le premier exemplaire de l HTV véhicule de transport automatique japonais L accès autonome à l espace a toujours été considéré comme une capacité stratégique Si l on exclut la coopérative qu est l Agence spatiale européenne une dizaine de pays seulement ont acquis la technologie des lanceurs spatiaux 22 De plus le développement de ces engins est souvent dérivé de celui des missiles balistiques A l exception de l Iran et du Japon dont la militarisation nucléaire est anticonstitutionnelle toutes les puissances spatiales au sens du savoir faire en matière de lanceurs sont également des puissances nucléaires Le 02 février 2009 la mise en orbite du satellite iranien Omid 1 par le lanceur national Safir 2 dérivé du missile Shahab 3B a fait sensation même si la masse de 27 kg placée en orbite reste modeste Le signal est clair non seulement l Iran poursuit son projet de mise au point d un armement nucléaire mais ce pays prouve qu il maitrise les techniques balistiques pour être en mesure d assurer une dissuasion nucléaire crédible Techniquement qu est ce qui caractérise l époque actuelle en matière de lanceurs C est très simple le plus souvent on fait du neuf avec du vieux International Launch Services ILS utilise le bon vieux lanceur soviétique Proton qui a fait son premier vol en 1965 et qui a été utilisé environ 340 fois depuis De son côté Arianespace commercialise également le lanceur Soyouz dont l ancêtre la fameuse R 7 Semiorka est la toute première fusée à avoir placé un satellite artificiel en orbite autour de la Terre Ce lanceur Soyouz utilisé depuis toujours pour les vols habités bat tous les records d utilisation avec environ 1 750 vols et une fiabilité supérieure à 98 pour les versions les plus récentes 23 À partir du premier semestre 2010 c est depuis Kourou en utilisant un pas de tir flambant neuf que la fusée Soyouz ST pourra injecter une charge utile de 2 7 tonnes en orbite de transfert géostationnaire Un autre pas de tir est également en cours de finition à Kourou la Zone de Lancement Vega ZLV installée sur l emplacement de l ensemble de lancement ELA 1 d où s étaient élancées les premières fusées Ariane Fruit d une volonté constante de l Italie le petit lanceur européen Vega mesure 30 2 m de hauteur et pèse 132 tonnes Il est composé de quatre étages trois étages à propergols solides surmontés d un étage d injection en orbite à propulsion liquide Ce nouveau venu fait exception à la règle du vieux même si sa conception reprend des éléments des lanceurs Ariane 4 et Ariane 5 Le tir inaugural est espéré fin 2010 Ainsi avec la future panoplie constituée de Vega Soyouz ST et Ariane 5 ECA la société Arianespace disposera d une capacité de satellisation adaptable à la demande depuis quelques centaines de kilos jusqu à 9 6 tonnes en orbite de transfert géostationnaire Dans ces conditions quels seront les lanceurs en service dans une trentaine d années En tenant compte du fait qu il faut dix à quinze ans pour mettre au point un lanceur totalement nouveau il est probable que des dérivés de certaines fusées actuellement utilisées seront encore en exploitation Il y a néanmoins des projets en cours qui pourraient déboucher dans la décennie à venir Le premier à citer est le lanceur américain Ares I destiné à satelliser la future capsule Orion dont le premier étage a réussi un lancement le 28 Octobre 2009 Le développement d un nouveau lanceur lourd baptisé Ares V qui devait permettre de satelliser des charges proches de 190 tonnes en orbite basse serait sacrifié avec l annulation du programme Constellation En Europe hormis le lanceur Vega déjà évoqué une Ariane 5 ME pour Midlife Evolution permettra l injection d une charge utile de 11 2 tonnes en orbite de transfert géostationnaire vers 2020 Sachant que le premier vol commercial d Ariane 5 a eu lieu en décembre 1999 le terme d évolution à mi vie présume d une prolongation de la filière Ariane 5 jusqu aux environs de 2040 Y aura t il une fusée Ariane après Ariane 5 Il est effectivement question de développer un nouveau lanceur européen Ariane 6 pour un coût inclus dans une fourchette de 3 5 à 8 Md dont une partie pourrait être financée dans le cadre du grand emprunt français 24 Abandonnant la technique des lancements doubles qui a fait le succès des générations précédentes le lanceur Ariane 6 serait modulaire pour permettre de placer entre trois et six tonnes en orbite de transfert géostationnaire Ce sera moitié moins que pour Ariane 5 ME ce qui manque nettement d ambition et confirme le pronostic d une vie prolongée pour la filière Ariane 5 Face aux enjeux d indépendance les autres puissances ne sont pas sans projet Le Japon vient de faire la démonstration de bon fonctionnement de son lanceur lourd H 2B le 10 septembre 2009 en satellisant le module de ravitaillement HTV 1 de la station spatiale internationale La Russie développe depuis 1995 un nouveau lanceur Angara capable de placer jusque 25 tonnes en orbite basse Son vol inaugural pourrait avoir lieu en 2012 L Inde met au point son lanceur lourd GSLV MK 3 également pour 2012 La Chine prépare pour 2014 les fusées Longue Marche 5 d une capacité de 20 tonnes en orbite basse 25 Les deux Corées qui ont fait des tentatives de satellisation infructueuses en 2009 et le Brésil pourraient bien entrer bientôt dans la danse De la valse des lanceurs à l opéra de l espace il n y a qu un petit pas pour l homme que le passage à l année 2010 invite symboliquement à franchir 2010 Odyssée deux Tout le monde connaît le roman d Arthur C Clarke 2001 L Odyssée de l espace magistralement porté à l écran par Stanley Kubrick en 1968 La suite 2010 Odyssée deux également adaptée au cinéma en 1984 par Peter Hyams sous le titre 2010 l Année du premier contact est moins connue 26 Il s agit de l aventure

    Original URL path: http://www.diploweb.com/L-espace-est-strategique.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • a occupé des fonctions opérationnelles au sein des unités de transmissions de l armée de l air Dans le cadre d un détachement au Centre spatial guyanais il a également participé à plusieurs lancements de la fusée ARIANE IV comme chef du département télécommunications Il a exercé des responsabilités d officier de programme SYRACUSE et SCCOA et a contribué à la conception de la formation dispensée au Collège interarmées de défense CID avant de rejoindre l IRSEM en tant que responsable de programme De formation scientifique il enseigne les télécommunications spatiales en école d ingénieur depuis 1986 et prononce des conférences sur des questions liant stratégie et espace depuis 2003 Il prépare un ouvrage relatif à la stratégie spatiale et une thèse de doctorat consacrée au stratégiste contemporain Xavier Sallantin Source http www irsem defense gouv fr sp Ses articles pour Diploweb com L espace est stratégique Grâce à une profonde connaissance du sujet l auteur présente une formidable fresque de l observation spatiale de la fin des années 1950 à nos jours Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir membre Auteurs Proposer un article Synergies Présenter le site Conférences Partenaires Participer Proposer une

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Jean-Luc-LEFEBVRE_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • "Conflits et sécurité dans l’espace mer Noire", B. Chatré, S. Delory (...) - Transversaux
    Bas Danube mais également de la Caspienne Le Danube principal fleuve débouchant dans la mer Noire constitue un champ d expérimentation pour des pays riverains intéressés par une coopération à l échelle de la mer Noire Quant à la mer Caspienne son rôle paraît plus important il ne fait guère de doutes selon Stéphane Delory et Tetyana Boburka que la politique étrangère russe en mer Noire est intimement corrélée à sa politique en Caspienne les infrastructures existantes en faisant le débouché naturel pour la production pétrolière et gazière p 174 De ce point de vue la dissociation géographique appliquée entre la mer Noire et la mer Caspienne qui peut avoir un sens pour la PEV en est dépourvue dans le domaine énergétique p 218 En creux cela revient à suggérer que l UE serait donc avisée de développer une politique de grand voisinage à géométrie variable afin de mieux prendre en compte ces problématiques Un espace de rivalités entre grandes puissances Si elle n est pas une entité aisément définissable sur le plan géopolitique la région constitue néanmoins bien un espace de rivalités entre grandes puissances Ainsi que l avance Gaïdz Minassian depuis la fin de la Guerre froide la réémergence de la mer Noire sur la scène internationale est l objet d une confrontation entre deux visions contradictoires celle de la Russie et celle des Etats Unis Ce choc des visions s accomplit sous l observation intéressée de l Union européenne de la Turquie et de l Iran qui à leur échelle tentent de s intercaler entre ces luttes d influence pour leur propre compte et ou en complément de l une des deux visions p 257 L ouvrage s attarde sur les visions russe américaine turque puis s attache à dresser une perspective européenne mais met de côté l Iran Au rayon des critiques on aurait pu attendre également une analyse de la puissance montante chinoise qui a une présence grandissante dans plusieurs pays de la région grâce à des possibilités financières et des méthodes d exportation particulières L intérêt pour les grandes puissances ne conduit pourtant pas les auteurs à glisser dans le piège qui consisterait à négliger l analyse des acteurs locaux aussi bien que des organisations internationales OSCE Organisation de la coopération économique de la mer Noire etc Les acteurs locaux ou les organisations régionales ne sont pas les simples pions entre les mains des grandes puissances dans la mesure où ils se positionnent eux mêmes également vis à vis de leurs protecteurs Comme le soulignent Chatré et Delory le discours dominant des gouvernements des Etats de la CEI de la mer Noire n est le plus souvent que le reflet mimétique de celui de la puissance qui assure la protection la plus crédible et les exigences les plus compatibles avec la sauvegarde de leurs intérêts claniques et non l expression d une conviction particulière p 25 On voit bien que de ces rapports à diverses échelles naissent des interactions multiples et complexes dont on

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Conflits-et-securite-dans-l-espace.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Stratégie et géodémographie au XXIe siècle - Transversaux
    chaque rencontre diplomatique bilatérale des pays comme la France rappellent qu ils soutiennent cette demande La réforme du Conseil de sécurité est certes délicate car elle met en jeu des avantages acquis Mais les évolutions de peuplement finiront par y conduire d autant que l Inde pourrait devenir au XXIe siècle le pays le plus peuplé du monde devant la Chine Toute analyse stratégique doit donc prendre en compte les évolutions dans la géographie du peuplement Elle doit également considérer la géographie des diasporas question précédemment esquissée à propos de la Turquie La géographie des diasporas et le processus de diasporisation Originellement le terme diaspora mot grec signifiant dispersion est longtemps utilisé au singulier associé à la dispersion des juifs de Palestine accentuée en 70 à la suite de la prise de Jérusalem par Titus et de la seconde destruction du Temple Puis dans les dernières décennies du XXe siècle le terme diaspora se voit généralisé 15 avec les nouvelles logiques migratoires Dans un monde plus ouvert l internationalisation permet tout particulièrement depuis les années 1980 des transports aisés et des communications en temps réel avec le pays d origine ce qui entraîne une révolution dans la nature des migrations internationales 16 Or ces dernières sont appelées à se poursuivre d abord en raison des effets dus aux facteurs migratoires classiques Les premiers de nature politique ne diffèrent pas au XXIe siècle de ceux des siècles précédents Les guerres les conflits civils les régimes liberticides poussent à émigrer En outre des pays sont politiquement attractifs en raison des règles internationales qu ils appliquent Il s agit des pays signataires de la Convention de Genève du 28 juillet 1951 relative au statut des réfugiés définissant les modalités selon lesquelles un État doit accorder le statut de réfugié aux personnes qui en font la demande ainsi que les droits et les devoirs de ces personnes Une partie de ces pays est également signataire de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l homme et des libertés fondamentales dont l article 8 précise Toute personne a droit au respect de sa vie privée et familiale de son domicile et de sa correspondance article faisant l objet comme l ensemble de la Convention d une application garantie par la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l homme L attraction peut aussi être due aux lois nationales aux libertés offertes Ainsi en France tout enfant a le droit d être scolarisé quelle que soit sa situation juridique ou son mode d entrée sur le territoire et les étrangers y ont le droit d association Les facteurs économiques forment un deuxième ensemble explicatif classique des mouvements migratoires des individus allant chercher dans d autres pays des moyens de vivre Le troisième facteur explicatif classique tient à la démographie Au XXIe siècle la baisse de la population active dans de nombreux pays développés crée une attraction migratoire tandis que des pays du Sud compte tenu de leur stade d avancement dans la transition démographique possèdent un important potentiel migratoire Ces trois facteurs migratoires classiques se combinent souvent Ainsi globalement la migration de l Afrique vers l Europe s explique par des raisons politiques de mauvaises gouvernances obérant le développement des raisons économiques la différence accrue de PIB par habitant entre les deux continents et démographiques déséquilibres de population active suscitant des migrations de remplacement Toutefois depuis les années 1990 trois nouveaux éléments engendrent une vaste diversification géographique des migrations internationales D abord nombre de décisions politiques ont pour effet de faciliter les migrations C est évident au sein d une Union européenne instaurant sur un territoire ayant connu six élargissements la liberté de circulation des hommes Cette liberté se trouve encore plus intense au sein des pays ayant décidé de créer l espace Schengen et ou de ceux adhérant à l espace euro L entrée de différents pays auparavant fermés dans l Organisation Mondiale du Commerce comme la Chine 2002 s est automatiquement accompagnée par suite de l application des règles de cette organisation de la fin d une frontière quasi hermétique à la circulation des personnes Par ailleurs presque partout dans le monde la suppression ou la forte réduction des contrôles des changes encourage la migration puisque l immigrant sait qu il pourra sans difficulté envoyer des devises à sa famille demeurée dans son pays d origine Dans le même temps toujours depuis les années 1990 la forte contraction de l espace temps grâce à l accès à l information Web téléphones mobiles et au coût réduit des transports démultiplie les possibilités migratoires Enfin les entreprises de toutes tailles se retrouvant sur un marché de plus en plus globalisé doivent penser mondial ce qui développe la migration entrepreneuriale c est à dire la migration liée aux décisions d entreprises faisant migrer leurs collaborateurs face aux évolutions des marchés ou d actifs souhaitant bénéficier de territoires leur donnant davantage de satisfaction professionnelle Les migrations internationales du passé marquaient très fréquemment la cessation de tout contact avec la terre d origine compte tenu de la difficulté des communications À l inverse les migrations contemporaines bénéficient de techniques de communication donnant aux migrants la possibilité de relations aisées avec leur région d origine Ainsi passe t on de migrations de peuplement où l installation dans le pays d accueil impliquait le plus souvent la fin des contacts des liens avec le pays de départ à des migrations à caractère diasporique dans la mesure où l installation dans le pays d accueil ne crée pas une coupure définitive avec le pays de départ et s accompagne de la possibilité de conserver des relations avec lui Ce lien charnel peut aussi demeurer par l entretien de liens entre les membres d une diaspora et le souci fréquent d être enterré dans son pays d origine Aussi l évolution depuis les années 1990 met elle en évidence un phénomène qui justifie de fonder le néologisme diasporisation selon la définition suivante la diasporisation signifie que des immigrants ou leurs descendants quelles que soient les raisons de leur migration et même lorsqu ils ont la nationalité de leur pays de résidence conservent des liens réels ou mythifiés avec leur pays souche et développent des relations spécifiques avec des immigrants ou descendants d immigrants ayant les mêmes origines géographiques ethniques linguistiques ou religieuses Par sa nature le phénomène de diasporisation engendre la naissance d un nouvel acteur qui intervient et même parfois interfère dans la situation ou l action géopolitiques du pays de résidence et ou du pays souche Prenons deux exemples de gouvernants dont la politique étrangère s est trouvée influencée notamment en raison de l existence d une diaspora issue d un pays limitrophe sur son sol Élu président sud africain en 1999 puis réélu en 2004 Thabo Mbeki soutient inconditionnellement pendant de nombreuses années le président du Zimbabwe Robert Mugabe qui règne sans partage depuis l indépendance de 1980 Pourtant la politique de Mugabe conduit son pays à la faillite ce qui entraîne des millions de Zimbabwéens à émigrer notamment en Afrique du Sud où ils se retrouvent début 2008 aux environs de 3 millions En mai 2008 l importance de cette diaspora dans un contexte sud africain où le chômage peut être localement très élevé déclenche des attaques racistes visant non seulement les Zimbabwéens mais tous les Noirs non sud africains Mozambicains Namibiens Congolais Ces violences causent au moins 42 morts parmi les membres des diasporas africaines et une véritable fuite de personnes qui abandonnent leurs maisons des quartiers pauvres notamment à Johannesburg pour échapper aux attaques racistes Cette flambée de violence relatée par les médias du monde entier porte atteinte à l image de la nation qui se voulait arc en ciel et qui à ce titre revendique souvent de pouvoir s exprimer au nom de l Afrique subsaharienne dans les conférences internationales Or même si la cause des violences ne peut se réduire à l existence d une diaspora du Zimbabwe l importance quantitative de cette dernière due au soutien trop longtemps apporté au dictateur Mugabe l explique en partie En conséquence l Afrique du Sud réalise que ce soutien inconditionnel à Mugabe a pour effet la très forte émigration zimbabwéenne et constitue un facteur de déstabilisation de l Afrique du Sud et de perte de sa notoriété géopolitique Aussi à la mi 2008 le président sud africain modifie sa politique Il nuance son soutien auparavant inconditionnel à Mugabe et se met en position d assurer un rôle de médiateur entre le dictateur et le parti d opposition le Mouvement pour le changement démocratique MDC de Morgan Tsvangirai qui a subi nombre de campagnes de déstabilisation et a été la cible de plusieurs attentats Un tel infléchissement ne se serait jamais produit sans l existence d une diaspora zimbabwéenne en Afrique du Sud Dans une autre région du monde en Amérique du Sud la présence d une diaspora colombienne au Venezuela est peu signalée dans les médias Pourtant elle est importante et d ailleurs en partie du fait de l action des FARC Forces armées révolutionnaires de Colombie qui ont provoqué dans la région des millions de déplacés c est à dire de personnes ayant fui des zones où a régné ou règne encore la terreur des FARC Ces déplacés se retrouvent tout particulièrement à la périphérie des grandes villes de Bogota Medellin et Cali mais aussi au Venezuela où ils fournissent une main d œuvre souvent peu chère et peu exigeante L histoire des relations entre le président vénézuélien Chavez élu depuis 1999 et le président colombien Uribe 2002 2010 et mandat non renouvelable est généralement connue avec les différentes tentatives de Chavez de déstabiliser la Colombie dans l espoir qu elle rejoigne la révolution bolivarienne Chavez aimerait bien reconstituer et diriger un ensemble géographique correspondant à la grande Colombie de Bolivar ce pays unitaire qui recouvrait de 1821 à 1830 les territoires actuels de la Colombie incluant aussi le Panama de l Équateur et du Venezuela Or l histoire récente enseigne deux éléments premièrement les propos tenus par Chavez sur Uribe couvrent tout l éventail des sentiments que l on peut avoir pour quelqu un puisque Uribe s est à la fois fait traiter de traître et d ami D autre part le 2 décembre 2007 donc après une période où les diatribes de Chavez contre le président colombien ont été particulièrement violentes Chavez subit sa première grande défaite électorale depuis 1999 et ce malgré l organisation d irrégularités en sa faveur en voyant rejeter son projet de révision constitutionnelle qui lui conférait le droit de se présenter indéfiniment à la présidentielle 17 Même si le résultat d un référendum est toujours la conséquence d un faisceau de facteurs 18 il ne faudrait pas oublier que les Vénézuéliens savent qu ils ont besoin de la main d œuvre ainsi d ailleurs que des productions colombiennes donc de la diaspora colombienne et qu ils souhaitent en conséquence car c est leur intérêt qu il n y ait pas le risque d une rupture de leurs relations avec la Colombie Or le projet de Chavez augmentait ce risque d autant qu il se situait dans une période où ses discours contre la Colombie avaient été particulièrement durs Les relations internationales entre la Colombie et le Venezuela de l été 2010 lors du changement de présidence en Colombie après l élection incontestée de l ancien ministre de la défense Juan Manuel Santos ne font que conforter l analyse ci dessus quelles que soient les péripéties géopolitiques entre les deux pays la présence d une diaspora colombienne au Venezuela ne peut être durablement omise Ces exemples montrent que la seule présence d une diaspora ne peut être sans effets même si cette dernière n est en rien organisée pour exercer une influence dans le pays où elle réside Mais il se peut aussi qu une diaspora surtout si une partie de ses membres a acquis la nationalité du pays de résidence souhaite conduire des actions politiques Or le XXIe siècle va se caractériser par des évolutions variées dans la géographie des diasporas sous l effet des mouvements migratoires internationaux avec d inévitables effets Par exemple contrairement à des demandes antérieures la diaspora arménienne en Suède a obtenu du Parlement suédois en mars 2010 la reconnaissance du génocide arménien Ceci a été possible grâce à une alliance avec la récente diaspora irakienne essentiellement chrétienne résident dans ce pays En effet la motion adoptée par le Parlement suédois affirme que la Suède reconnaît le génocide de 1915 contre les Arméniens les Assyriens Syriaques et Chaldéens et les Grecs pontiques en l occurrence toutes les minorités chrétiennes vivant sur le territoire ottoman de l époque Autre exemple la diaspora indienne aux États Unis s est déjà déployée régulièrement auprès du Congrès américain pour faire gommer certains aspects législatifs défavorables à l Inde En 2007 son action auprès des sénateurs américains en faveur de la signature de l accord sur le nucléaire civil avec New Delhi lui vaut les remerciements officiels du Premier ministre indien 19 Son importance croissante ne peut que favoriser la poursuite de son rôle Derniers exemples la question des tamouls du Sri Lanka et celle des coptes d Egypte pourraient davantage s internationaliser sous l effet de la croissance de leurs diasporas dans différents pays du monde La diffusion du phénomène diasporique engendre donc des questions nouvelles pour l analyse stratégique Des changements structurels dans la géographie des religions Outre le peuplement et la diasporisation un troisième des enjeux géodémographiques tient à l évolution des religions Certes dans des pays fort sécularisés le fait que la religion soit un paramètre stratégique s est trouvé souvent oublié Pourtant même notre période contemporaine témoigne de cette réalité la géographie des religions est l un des éléments explicatifs essentiels de l implosion soviétique et sa connaissance est impérative pour comprendre les enjeux stratégiques dans le monde D où l importance de préciser ses principales évolutions À rebours des propos souvent répétés sur les tendances à la mondialisation la réalité religieuse du monde demeure fortement contrastée non seulement en raison des types religieux mais également du fait d une géographie complexe En outre chacune des principales confessions connaît nombre de variantes locales soit en raison de scissions survenues à l intérieur d une confession soit en raison des interprétations données aux textes soit du fait de conceptions liturgiques différentes soit sous l effet du mode d apprentissage de la religion 20 soit du fait de l adaptation de telle ou telle religion aux croyances locales antérieures ou aux spécificités culturelles du peuplement Il en résulte des évolutions extrêmement diverses de la géographie des religions aujourd hui et demain Les projections pour le XXIe siècle 21 mettent en évidence trois phénomènes majeurs la montée de la proportion des musulmans et la baisse de celle des Chrétiens la mondialisation de l islam et une évolution opposée entre les territoires accentuant une unicité religieuse et ceux allant vers un pluralisme religieux croissant Le premier phénomène vient de la montée démographique de l islam en valeur absolue et en valeur relative Dans les années 1930 la proportion de Chrétiens plus du tiers de la population mondiale est plus du triple de celle des musulmans qui représentent un dixième de la population mondiale Le poids des catholiques seuls soit une nette moitié de la chrétienté est alors supérieur d un tiers à celui des musulmans Au début du XXIe siècle avec la diffusion de la transition démographique l écart s est considérablement réduit l islam compte le cinquième de la population mondiale et la chrétienté moins du tiers Les catholiques toujours une bonne moitié des Chrétiens sont moins nombreux que les musulmans et il faut désormais les comparer au groupe le plus nombreux des musulmans les sunnites pour avoir des effectifs semblables Cet abaissement du poids relatif des Chrétiens dans le monde et l augmentation de la proportion de musulmans devraient se poursuivre au cours de la première moitié du XXIe siècle L islam pourrait devenir la première religion en nombre de pratiquants ou même en nombre de personnes la citant comme référence Ces changements de proportion des religions dans le monde s accompagnent d une nouvelle géographie religieuse et plus précisément d une nouvelle géographie de l islam Pendant longtemps la cartographie de la répartition religieuse dans le monde cantonnait cette religion dans un ensemble géographique presque continu allant d une part du Maroc au Pakistan en ajoutant le Bangladesh une part de l Inde l Indonésie et la Malaisie pour partie et d autre part de la moitié nord de l Afrique jusqu à certaines populations balkaniques et au Sin Kiang chinois Au XXIe siècle cette représentation cartographique est dépassée L islam porté par ses flux d émigration à partir de pays majoritairement musulmans croît en Europe en Amérique du Nord et même désormais au Japon 22 Ce dernier exemple d un pays longtemps resté à l écart des migrations internationales 23 signifie qu il convient de parler d un phénomène sans précédent historique un processus de mondialisation de l islam Un troisième phénomène structurant tient au sens opposé des cheminements religieux nationaux Depuis les lendemains de la Première Guerre mondiale une évolution inverse se constate entre des pays dont l homogénéisation religieuse est croissante et ceux qui au contraire sont de plus en plus hétérogènes Or cette homogénéisation religieuse s effectue essentiellement au profit de l islam et non seulement en raison des règles propres à cette religion concernant l automaticité d appartenance par filiation paternelle le mariage ou la condamnation formelle de toute apostasie Une première évolution dans ce sens s observe sur les territoires de la Turquie naissante avec le génocide arménien puis après l échange de populations acté par le traité de Lausanne de 1923 la poursuite d une sorte de purification religieuse par diverses mesures qui conduisent à l émigration des populations non musulmanes vivant en Turquie 24 Ce pays se trouve ainsi celui où la proportion de musulmans est

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Strategie-et-geodemographie-au.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Geopolitics. NATO'S 'Open Door' Faces North, Too - Transversaux
    areas such as combating international terrorism and preventing weapons proliferation Finland and Sweden share many common interests and approaches with the Allies But as Partners their ability to inform shape and implement NATO policies at every stage are constrained by many organizational and political factors Allies rightfully will not extend unfettered access to their inner councils to nations who are not similarly bound to NATO Treaty s obligations including participation if necessary in collective defense For their part Finnish and Swedish officials now acknowledge publicly what most had long understood neither country can pursue a go it alone security strategy Moreover despite their support for military cooperation under EU auspices few Finnish or Swedish experts really believe that the EU could replace NATO if their countries or region faced a serious threat Hence policymakers in Helsinki and Stockholm should be asking two questions First since NATO s policies and actions will profoundly affect their security environment for the indefinite future are their national interests better served by having a seat at the table inside Alliance structures where those policies and actions are formulated and executed Second given the trend toward increased cooperation between NATO and the EU are Finland and Sweden at a disadvantage in shaping that cooperation compared to their 21 fellow EU member states representing over 90 percent of the EU s population that also belong to NATO French leaders asked similar questions before deciding in 2009 to return to full participation in NATO s military structures after a 43 year absence Their answer ultimately a one foot in one foot out approach doesn t work in NATO or necessarily serve French interests in the EU Some Finnish and Swedish officials and parliamentarians are drawing similar conclusions However the widely held assumption that their governments will eventually answer yes to both questions and then find a way to manage their NATO accessions in tandem probably underestimates differences in their respective strategic cultures Nuanced public declarations notwithstanding in an April 2010 speech Defense Minister Hakamies dismissed any actual military threat against Finland many Finnish strategists worry about Russia This is understandable given their country s two bloody wars with the USSR during 1939 44 and lingering resentments of security political and economic pressures exerted by Moscow over the next 45 years Yet while keeping a watchful eye on Russian military and political developments Finland actively pursues a positive agenda on trade energy environmental and other cooperation with its eastern neighbor Moscow detests the idea of further enlargement but its long term response to an eventual Finnish application to NATO will depend greatly on the broader international context at the time Uncertainty among the Finnish public over how this would play out is one among several explanations for the lukewarm support for membership 28 percent in favor versus 62 percent opposed according to a 2009 opinion poll Still Finland s simmering debate on whether to join NATO has had a positive effect Since 2004 several published reports by government ministries

    Original URL path: http://www.diploweb.com/NATO-S-Open-Door-Faces-North-Too.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • Michel L International Affairs Forum Spring 2009 Transatlantic Security Relations and French American Cooperation Michel L in France American and the World A New Era in Franco American Relations Foucher M and Hamilton D ed SAIS Johns Hopkins University and Fondation Robert Schuman November 2009 Liaison dangereuse Michel L Internationale Politik German Council on Foreign Relations March 2008 NATO EU Cooperation in Operations and Implications for Italy Michel L La Communita Internazionale February 2007 NATO EU United States Why not a virtuous ménage à trois Michel L Politique américaines Spring 2006 Observations on the Special Relationship in Security and Defense Matters Michel L U S UK Relations at the Start of the 21st Century McCausland J and Stuart D ed Strategic Studies Institute U S Army War College January 2006 The U S Global Posture Review and Implications for Transatlantic Relations Michel L The United States and the World Occasional Papers No 4 Atlantic Council of Finland January 2004 Monographs Defense Transformation à la française and U S Interests Michel L Strategic Forum No 233 Institute for National Strategic Studies National Defense University September 2008 NATO s French Connection Plus ça change Michel L Institute for National Strategic Studies National Defense University April 2007 NATO Decisionmaking Au Revoir to the Consensus Rule Michel L Strategic Forum No 202 Institute for National Strategic Studies National Defense University August 2003 Opinion Editorials For a Smater U S Footprint in Europe Think Small Michel L Defense News June 7 2010 A general to the politicians rescue Michel L European Voice October 29 2009 Keeping Our Allies On Our Side Michel L Los Angeles Times October 27 2009 Sarkozy s Next Big Battle Michel L Newsweek International February 23 2009 Vu de Washington les crispations françaises sont incompréhensibles Michel L Le Monde February 21

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Leo-MICHEL_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • A concept for the Alliance - Transversaux
    non governmental counterparts A critical aspect of this development is how the Alliance recognizes the unique place occupied by the European Union to which 21 of its members also belong particularly since the adoption of the Lisbon Treaty and the development of a Common Security and Defence Policy That fact that the NATO and US EU summits will follow each other back to back both in the presence of the US President in Lisbon on the coming 19 and 20 November is a powerful symbol of this The report submitted by the Group of Experts additionally insisted on this relationship by describing the EU as a unique and essential partner No doubt the Concept itself will confirm this recognition and open the door to finding growing synergies like those that I am already pursuing in compliance with the agreed framework and procedures with partners such as the European Defence Agency We are working with them to ensure that our thinking on future capabilities is more harmonious and to reach concrete and practical cooperation on often hot topics such as medical support in operations or the fight against IEDs This idea of a more open NATO also translates in the way we conduct transformation within the Alliance itself Indeed my vision is characterized by a desire to better highlight the diversity of current and potential capabilities in the 28 member countries One promising example is helping nations make better use of their training capabilities by opening them up more widely to Allied and partner trainees thus avoiding unintentional duplication and guaranteeing our citizens a better return for every euro or dollar invested Emblematic of this mindset is the development of our network of over a dozen Centres of Excellence each of which maintains an expertise in a specific area that fills a gap for the benefit of all members of the Alliance civil military matters in the Netherlands cyber defence in Estonia medical support to operations in Hungary or air command and control issues at the Centre for Analysis Simulation for the Preparation of Air Operations 2 in Taverny France Outreach to partners More openness inside naturally goes hand in hand with greater openness with our partners who have taken part to an unprecedented degree in the debates around the new Strategic Concept Tomorrow s NATO will clearly seek an even better collaboration with members of the Partnership for Peace the Istanbul Cooperation Initiative or the Mediterranean Dialogue as well as with other countries that regularly contribute to the Alliance efforts Australia New Zealand or Japan for example and perhaps others tomorrow These countries are truly part of the extended family of NATO many are at our side in operations in both Afghanistan and Kosovo off the coast of Somalia or in our anti terrorist surveillance operation in the Mediterranean In a common operation we cannot be satisfied to have NATO on one side and our partners on the other particularly in terms of interoperability We owe it to our brothers

    Original URL path: http://www.diploweb.com/A-concept-for-the-Alliance.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive



  •