archive-com.com » COM » D » DIPLOWEB.COM

Total: 1806

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

  • Professeur titulaire Département de science politique Institut québécois des hautes études internationales Directeur du Centre d études interaméricaines HEI Ses articles pour Diploweb com Études internationales Revue scientifique trimestrielle Un projet éditorial exigeant Créée en 1970 à l Université Laval Québec Canada Études internationales est une revue scientifique pluridisciplinaire Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir membre Auteurs Proposer un article Synergies Présenter le

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Gordon-MACE_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Géopolitique du sport. Regards croisés sur les enjeux (...) - Transversaux
    au cours des vingt dernières années notamment dans les sports professionnels Ces distorsions se produisent non seulement dans le domaine de la performance par le recours à des méthodes de dopage ou de tricheries de plus en plus subtiles mais paraissent également dans d autres domaines intrinsèques à l activité sportive au sens large paris en lignes investisseurs utilisant le sport pour blanchir de l argent sale etc Les opportunités à saisir se situent notamment dans le domaine de l innovation et de la normalisation Le sport moderne est devenu complexe et pluriel Il fait désormais appel à de nouvelles techniques et technologies avancées mais surtout il touche à de nombreux autres secteurs de la société qui peuvent l impacter fortement et réciproquement les relations internationales et la nouvelle géopolitique du sport les enjeux économiques et financiers mais aussi sécuritaires et sociétaux Les techniques et méthodes de l intelligence compétitive appliquées au sport et à ses différents enjeux transversaux permettent à l ensemble de ses acteurs d identifier les vulnérabilités et les nouvelles menaces qui pèsent sur lui pour mieux le protéger mais aussi pour repérer les opportunités qui s offrent et doivent être développées Cette veille indispensable permet à l ensemble des décideurs d anticiper sur les évolutions à venir et de s y préparer en ciblant les objectifs à atteindre dans une stratégie offensive L intelligence sportive permet non seulement de mieux anticiper et de se repérer par rapport à la concurrence afin de pouvoir garder un coup d avance sur les compétitions de demain mais aussi de mettre en œuvre des actions d influence ciblées selon le modèle sportif économique et sociétal que nous voulons défendre Le sport doit demeurer avant tout synonyme de rêve et d espoir fidèle à ses valeurs que sont le goût de l effort le respect de l adversaire et des règles le courage et la solidarité Le développement du sport spectacle la professionnalisation du sport et la course au gigantisme ne doivent pas occulter ni renier l essence même du sport au risque de le discréditer et de faire disparaitre ce modèle vertueux Ce sont les nouvelles menaces auxquelles les instances sportives et étatiques nationales et internationales doivent faire face si elles veulent préserver un sport durable et performant respectueux des valeurs qui l ont façonné fair play respect des règles et des adversaires Pour autant ce champ demeure un espace où de nombreuses opportunités demeurent à explorer Le sport en synthétisant de nombreux enjeux ne peut plus être géré comme auparavant s il ne veut pas être dépassé par d autres vecteurs négatifs tels que la violence la corruption le dopage Vers une architecture qui rassemble les partenaires autour d une stratégie globale Pour aider le sport de haut niveau à demeurer compétitif tout en sauvegardant ses valeurs l intelligence sportive apporte des réponses pragmatiques aux enjeux et différents impacts que connait le sport moderne La mondialisation du sport et avec elle son cortège d innovations techniques et technologiques a

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Geopolitique-du-sport-Regards.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • Sports Après avoir été responsable du secteur des politiques éducatives de la formation et de l insertion des jeunes à la Direction départementale de la Jeunesse des Sports et de la Vie associative de l Essonne elle est actuellement chargée de mission au bureau des relations internationales et des grands évènements sportifs de la direction des sports du Secrétariat d Etat aux Sports Auditrice de l Institut des hautes études de défense nationale IHEDN et membre du comité directeur de l association des anciens auditeurs de Paris elle a développé depuis plusieurs années une réflexion sur la mise en œuvre et l utilisation des outils de l intelligence économique au service du sport et des activités sportives en prenant en compte l ensemble des enjeux transversaux du sport En France elle a publié en 2008 Les enjeux transversaux de l intelligence sportive dans les nouveaux territoires de l intelligence économiques et De l urgence de la mise en œuvre d une intelligence économique qui prenne en compte les enjeux transversaux du sport aux éditions IFIE Elle a été l invitée de l émission intelligence économique de France 24 dédiée au sport Elle est par ailleurs membre de l association internationale francophone d intelligence économique AIFIE et de l observatoire d études stratégiques de l Union pour la méditerranée et a effectué à ce titre diverses missions conférences et rencontres d experts tant en France qu à l étranger Ses articles pour Diploweb com Géopolitique du sport Regards croisés sur les enjeux géoéconomiques de la performance à la compétitivité LA MONDIALISATION est une accélération du développement de l activité économique à l échelle internationale Elle se traduit par l augmentation d échanges Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir membre Auteurs Proposer un article Synergies

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Anne-Marie-BRIGAUD_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Cyberattack against the vital systems of a nation - Transversaux
    negligible and no official complaint will be made after the discovery of malware within a sensitive server or a SCADA system Governments and commercial enterprises of all types rarely advertise their vulnerabilities when they are secretly exploited by an identified intrusion The bad publicity which would result would upset clients suppliers partners and even shareholders In addition it would take a clever company or state to establish incontestable proof of the involvement of another In cyberespionage as in cyberwarfare organizations as far as possible avoid pressing the button or pulling the trigger themselves They prefer to resort to hackers gifted in the computer arts of camouflage and deception Anyone who can penetrate to the heart of a piece of vital infrastructure can equally plant undetectable logic bombs 1 which once set off would cause severe domino effects in various segments of an electricity distribution system or a telecommunications network Hence the need to understand how and why the principles of nuclear deterrence and arms control are not well adapted to cybersecurity threats Towards a proliferation of cyberweapons A cyberweapon is essentially based on computer science Short of changing the laws of physics mathematics and electronics burning the scientific literature imprisoning science and technology professors along with their disciples the programmers dismantling and banning the IT industry and amending in depth the law international public private commercial data etc cyberweapons will continue to proliferate A cyberweapon is simply a computer or a connected mobile phone and a series of algorithms software malware spyware etc There is no need for specialized or banned equipment production or enrichment plants complex logistics colossal financial resources or scarce skills to mass produce them A cyberweapon hardly needs a particular launch site a fixed or portable computer a mobile telephone an Internet site a search engine a social network a physical or virtual server or a data cloud all constitute launch platforms A cyberweapon can be designed or used anywhere by anyone with or without a motive such as a hacker political or religious extremist terrorist cybercriminal discontented ex employee competitor conflict state madman etc A cyberweapon leaves very little time for anticipation prevention detection or reaction due to the electronic speed of action conferred by its vectors namely the IT architectures and data transmission networks How can we clearly assess the situation and mount a response when the electricity is cut off The origin and workings of a cyberweapon are increasingly difficult to identify and counter Whether on or outside national territory the cybercriminal always spreads his activities over a multitude of computers located in several countries in order to increase his operational effectiveness and complicate the task of computer experts trying to repair the damage Cyberwar cyberespionage and cybercriminality use identical tools and operating modes This poses an insoluble problem of attribution of the intrusion or attack to an individual a state or a non state culprit Stealthy software such as the botnet 2 or the rootkit 3 permit hundreds of computers to be

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Can-deterrence-work-in-cyberspace.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • alliancegeostrategique org and writes the blog Électrosphère http electrosphere blogspot com Ses articles pour Diploweb com Can deterrence work in cyberspace How can a state or organisation be prevented from launching a cyberattack against the vital systems of a nation How can they be deterred from Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir membre Auteurs Proposer un article Synergies Présenter le site Conférences Partenaires

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Charles-BWELE_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Géopolitiques, manuel pratique - Transversaux
    catégories explicatives au moment même où de multiples conflits re surgissaient dans un contexte radicalement transformé La dimension planétaire même si ce n est pas la seule à prendre en compte de plusieurs des grands problèmes de la fin du XXe siècle tels la dégradation de l environnement l épidémie de sida le gangsterrorisme ou la drogue impose la recherche d éléments de compréhension et de solution à l échelle mondiale Elle indifférencie partiellement les espaces géographiques La déspatialisation et la dématérialisation partielles là encore des instruments de la puissance par le biais des flux internationaux de personnes de biens et d informations semblent rendre l assise territoriale des États moins déterminante La perméabilité croissante des frontières relativise l importance matérielle de ce critère d individualisation des États et d affirmation de leur souveraineté Cependant cette nouvelle ère des relations internationales voit réapparaître sous de nouvelles formes ou non les facteurs classiques de définition de la politique des États D abord les tensions inter nationales inter ethniques sociales et culturelles en tant que telles redeviennent l instrument privilégié des entreprises subversives Ensuite le concept de dissuasion minimale qui réserve l arme nucléaire à la stricte défense du sanctuaire national remet à l ordre du jour les conflits conventionnels et donc leurs données géographiques classiques Il en va de même avec le débat autour d une dissuasion du fort au fou envisager d éliminer le noyau perturbateur et son potentiel de nuisance sans frapper la population nécessite une connaissance approfondie de l espace visé Enfin le triomphe planétaire de l économie libérale place à nouveau le contrôle de la création et de la distribution des richesses au cœur des préoccupations des États Mais aujourd hui le terme géopolitique ne recouvre plus la même réalité qu avant la Seconde Guerre mondiale Si la dimension spatiale et matérielle des problèmes bien que relativisée retrouve une part explicative désormais la connaissance des constructions idéologiques invoquées et de leurs modalités d emploi occupe une place essentielle et l étude des données culturelles et historiques s avère indispensable Il s agit donc d un bouleversement radical de la discipline fondée il y a un siècle et demi puisque la géographie n est plus présentée comme l unique clé explicative l idéologie n est plus ou ne devrait plus être camouflée derrière un discours pseudo scientifique l histoire n est plus ou ne devrait plus être manipulée pour administrer les preuves de l existence de pseudo lois Toutefois force est de constater que la géopolitique manque encore d outils rigoureux et largement diffusés pour échapper aux récupérations déformations et autres commercialisations Il ne s agit pas ici de fournir la méthode ou les clés insurpassables de l analyse géopolitique mais de proposer une démarche expérimentée avec des étudiants Elle offre une possibilité de pratiquer mais cela n interdit pas de réfléchir à des améliorations bien au contraire La seule ambition du présent ouvrage consiste en définitive à montrer que la géopolitique n est pas répétons le un domaine inaccessible dont la maîtrise serait réservée à une caste d initiés mais un champ de connaissances abordable pour peu que l on se donne la peine d en maîtriser les outils ou d en enseigner l utilisation Dans la mesure où elle engage le destin des peuples il ne serait pas aberrant qu elle fasse partie de l instruction civique Examinons la démarche générale Alors qu une crise ou un conflit attirent l attention le point de départ de leur analyse géopolitique suppose la collecte d informations Les sources en sont pratiquement infinies et bien souvent la presse écrite en priorité mais également audiovisuelle peut fournir une base satisfaisante pour démarrer Les compléments et les approfondissements sont disponibles dans les atlas les ouvrages et les revues géographiques historiques politiques économiques sociologiques juridiques les études ethnologiques et artistiques etc Bref l ensemble du champ des sciences humaines peut fournir de précieuses indications Toutefois il n est pas question de collecter la totalité du savoir disponible sur la zone de crise ou de conflit étudiée Il faut établir une sélection rigoureuse en fonction d un seul et unique critère qui constitue la problématique récurrente de l analyse géopolitique pourquoi tel territoire donne t il lieu à des affrontements Autrement dit toute analyse géopolitique cherche à comprendre ce qui est en jeu l information est donc triée en fonction de son aptitude ou non à éclairer ce qui est précisément en jeu Il s agit bien de rechercher tout ce qui est en jeu et non pas de se limiter aux enjeux En effet il convient de répertorier les enjeux matériels et les caractéristiques du cadre de la confrontation mais également d étudier les spécificités des acteurs locaux de cerner les idées qui amènent ces derniers dans le jeu sanglant de l affrontement ainsi que d identifier les acteurs extérieurs qui participent au jeu ou le mènent et de comprendre pourquoi L analyse géopolitique part donc du territoire I puis s intéresse aux hommes II qui s y trouvent cerne ensuite leurs motivations III et enfin repère les agents extérieurs IV La documentation nécessaire à l intelligence des crises et des conflits n est pas réservée à un cercle restreint de décideurs et de spécialistes peu d éléments sont tenus cachés et d ailleurs la presse divulgue le contenu de nombre de rapports ou pré rapports confidentiels voire secrets Seules les données les plus sensibles militaires et ou économiques en général demeurent occultées Par conséquent si l on sait ce que l on cherche on peut trouver la quasi totalité des éléments de compréhension dans l information ouverte Les livres et articles de revues plus ou moins spécialisés abondent tant en langue française qu en anglais ou en d autres langues bien entendu si on les comprend La maîtrise de la des langue s pratiquée s dans la zone de crise ou de conflit constitue un atout supplémentaire Mais tout le monde n a pas une bibliothèque universitaire à sa disposition et

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Geopolitiques-manuel-pratique.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Doit-on contrôler l’immigration ? - Transversaux
    mais aussi l émigration de leurs ressortissants Il présente les exemples des anciens pays communistes de la Corée du Nord ou de l Iran Dans ce dernier pays il n existe plus d ambassade américaine depuis 1980 Cette situation a pour but entre autres d empêcher les ressortissants iraniens de solliciter des visas pour les États Unis Gérard François Dumont démontre que le contrôle de l immigration se justifie par le souci d une meilleure intégration des immigrants Il faut connaître qui immigre pour réussir une bonne intégration Gérard François Dumont précise qu on ne peut limiter la question de la migration à des facteurs économiques et démontre l importance des facteurs géopolitiques totalement omis par son contradicteur à l exemple de chute du rideau de fer qui a entraîné l émigration de centaines de milliers de ressortissants d ex pays communistes vers l Allemagne Le contrôle de l immigration selon Gérard François Dumont permet également de ne pas dépouiller largement les pays d émigration de leurs bras valides et leur matière grise Effectivement l espace Schengen est une zone où la migration des citoyens européens entre les pays membres est libre Mais peut on ériger cette exception européenne en règle planétaire Cela paraît difficile L instauration de l espace Schengen est long processus qui s est accompagné de la mutualisation des moyens des pays de la zone sur le plan de la sécurité informatique sanitaire et autres D une part chaque Etat doit contrôler ses frontières extérieures communes à l espace Schengen comme cela est acté notamment dans le Pacte européen de l immigration et de l asile d octobre 2008 D autre part pour des raisons de sécurité intérieure un pays membre peut solliciter à tout moment la levée des facilités Schengen et procéder à des contrôles migratoires sur ses frontières intérieures avec les pays de l espace Schengen A titre d illustration Gérard François Dumont analyse le cas de deux pays d immigration du Nouveau monde Canada et Australie Ces pays qui bénéficient d une situation géographique favorable en matière de contrôle de d immigration frontière avec les Etats Unis pour le Canada et insularité pour l Australie pratiquent une immigration choisie en sélectionnant en amont leurs immigrés grâce à un système de quotas et de points plus on est qualifié et diplômé plus on a de chance d être autorisé à migrer L immigration illégale y est très minime Et en coordination avec le HCR Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés ces pays sélectionnent des demandeurs d asile depuis leurs pays de résidence ou de transit Gérard François Dumont prône une ouverture migratoire qui va de pair avec le contrôle de l immigration ces deux éléments étant liés comme les deux faces d une même médaille Il ne s agit pas d empêcher l immigration mais de la connaître ce qui suppose des opérations de contrôle pour une bonne intégration cours de langue formation soins valeurs républicaines Il montre également que contrairement aux propos

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Doit-on-controler-l-immigration.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • De la torture - Transversaux
    fut interrogé un minimum de dix huit heures par jour et autorisé à dormir quatre heures par nuit Soumis à des températures extrêmes à des bruits assourdissants aspergé d eau froide encapuchonné il a été sexuellement humilié par des interrogatrices Des experts du renseignement militaire ont déclaré que le détenu n a livré aucune information utile 8 Le président Barack Obama a officiellement condamné l usage de la torture soucieux de restaurer l image de la première démocratie du monde Celle ci s arrogeait durant les années écoulées sans être jamais mise en cause elle même de décider quel État dans le monde devait être condamné au nom de la violation des droits de l homme En réalité nous sommes dans un monde où la définition des droits de l homme est à géométrie variable et où ce critère n est que très secondaire par rapport à une compétition destinée à conforter des positions politiques où le contrôle des ressources naturelles et particulièrement énergétiques est considéré comme essentiel La fin à cet égard de toute évidence justifie les moyens et les relations internationales ont été fondées sur des intérêts de cette nature Certes il est naïf de croire comme on semble le faire en Europe que le critère des droits de l homme soit suffisant pour justifier des intérêts d État Á moins que l on estime que s en tenir à ce seul critère pour l adhésion à l Union européenne n explique la fuite en avant qui a caractérisé l élargissement de l Europe sans autre projet de 15 à 27 membres et sans doute davantage encore demain Par contre s il est établi qu une partie du monde bénéficie au terme d un long processus de l État de droit qui est la conséquence de la démocratie il est nécessaire que soient respectés autant que faire se peut sur des théâtres d opérations extérieures les principes et les lois établis ainsi que les engagements internationaux qui ont été souscrits Il est indispensable que des voix puissent se faire entendre en cas de flagrantes violations des principes quel que soit le pays en question Celles ci ont été nombreuses lors de la guerre du Vietnam et bien discrètes ou étouffées lors de la présidence de G W Bush et plus particulièrement durant son premier mandat On ne peut pas imaginer une politique étrangère fondée sur l éthique mais les comportements en flagrante violation des principes démocratiques doivent êtres dénoncés il y va de la crédibilité des principes proclamés Right or wrong my country est l expression même du refus des principes dont se réclame une démocratie Ceux qui se disent adeptes de la realpolitik savent lorsqu ils sont avisés qu il est important de paraître légitime Copyright 2009 Chaliand Agir La vidéo de la remise du Prix Vauban 2008 à Gérard Chaliand Voir Agir une revue éditée par la Société de Stratégie Depuis septembre 1999 nous avons tenté de faire le point stratégique sur notre monde Tour d

    Original URL path: http://www.diploweb.com/De-la-torture.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive



  •