archive-com.com » COM » D » DIPLOWEB.COM

Total: 1806

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

  • parmi plus de 380 publications dans une quinzaine de langues Atlas de l Union européenne élargie 40 cartes en couleur commentées avec Pierre Verluise Publié en ligne sur les sites www diploweb com et www iris france org octobre 2008 lexique bibliographie 59 p Démographie politique Les lois de la géopolitique des populations Paris Ellipses 2007 Les régions et la régionalisation en France Paris Ellipses 2004 Les populations du monde Paris Editions Armand Colin deuxième édition 2004 Géographie de la France Paris Ellipses 2002 Die Identität Europas Schaffhausen Novalis Verlag 2001 Francia y los franceses Madrid Acento Editorial 2000 La population de la France des régions et des DOM TOM Paris Ellipses 2000 Les racines de l identité européenne Préface de José Maria Gil Robles Président du Parlement européen Paris Editions Economica 1999 L Arc alpin Histoire et géopolitique d un espace européen Paris Editions Economica 1999 L identité de l Europe Nice Editions du Crdp 1998 Les spécificités démographiques des régions et l aménagement du territoire Rapport du Conseil Economique et Social Paris Editions des journaux officiels 1996 Les migrations internationales Les nouvelles logiques migratoires Paris Sedes 1995 Le monde et les hommes Les grandes évolutions démographiques Paris Litec 1994 L aménagement du territoire Paris Editions d Organisation 1994 La retraite des cadres et l avenir de la répartition Editions d organisation Démographie Analyse des populations et démographie économique Paris Dunod 1992 Responsabilités éditoriales Directeur de la revue bimestrielle Population et Avenir Directeur du site de démographie et de géographie des populations www population demographie org Président du Conseil scientifique de la revue Agir Membre du Conseil scientifique de la revue Géostratégique Membre du Conseil scientifique de la Revue française de géopolitique Membre de l Advisory council de la revue Bulletin of geography de l Université Nicolas Copernic de Torun Pologne 2003 Membre du Comité de rédaction et d orientation de la revue scientifique de la DATAR Territoires 2030 2004 Conseiller scientifique du Centre géopolitique site géopolitique www diploweb com Distinctions principales Chevalier de la Légion d honneur Officier dans l Ordre national du Mérite Médaille du Mérite Européen Grande médaille de vermeil de la ville de Paris Prix de la Société de Géographie État civil Né le 20 mai 1948 à La Souterraine Creuse Ses articles pour Diploweb com L UE à rebours de ses principes La démocratie la liberté et la subsidiarité sont des principes essentiels de la construction européenne Cependant l UE s est récemment Syrie et Irak une migration sans précédent historique Les conflits en Syrie et en Irak ont provoqué une migration forcé de plusieurs millions de personnes Cet exode de Mésopotamie est il semblable à Vidéo Quelles frontières pour l Europe Voici un vaste tour d horizon des frontières de l Europe Quelles frontières pour l Europe Que nous apprennent les frontières de l Union européenne de ses limites La première partie de cette étude montre combien l UE présente des Les défis de l Union européenne sont ils pris en compte par

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Gerard-Francois-DUMONT_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • Géopolitique. L'Europe vue des Etats-Unis. A. ANDORRA (...) - Institutions
    eux en dépit de leurs beaux discours n avaient aucune intention de replier leur parapluie Au sortir de la Guerre Froide l Amérique était trop incontournable et ne voulait pas être contournée Au début des années 2000 Washington reprend ses vieilles habitudes Avec le 11 septembre l arrivée de George W Bush à la Maison Blanche et la crise de la guerre en Irak les Etats Unis renouent avec leur vieille recette diviser pour mieux régner Cette logique sous tend la caricature vieille Europe vs nouvelle Europe faite par Donald Rumsfeld en janvier 2003 A l approche de la guerre en Irak le Secrétaire à la Défense de George W Bush distingue la vieille Europe principalement la France et l Allemagne qui rejettent la politique américaine en Irak de la nouvelle Europe ceux qui soutiennent l invasion américaine La France a droit à un traitement de faveur au restaurant du Congrès les French fries sont renommées frites de la liberté et le Beaujolais est boycotté tandis que les blagues sur les Français mangeurs de fromage qui ne savent que capituler face à l ennemi se multiplient Mais si les Américains semblent moquer ici la faiblesse de la France et avec elle de l Europe c est en fait comme Hulsman et Kissinger sa force qu ils craignent sa force de caractère sa force d opposition en un mot son esprit d indépendance Et là encore la recette est la même monter les Européens les uns contre les autres pour éviter qu ils ne s unissent contre l initiative américaine Avec le recul on s aperçoit toutefois que ce retour de balancier est de courte durée Le deuxième mandat de George W Bush marquera effectivement un retour à l évolution entamée durant les années 1990 A partir de 2005 une Politique Européenne de Sécurité et Défense avec seulement du soft power ne suffit plus En ce mois de février 2014 la situation est électrique à Kiev où le mouvement de Maïdan continue dans la violence et la confusion générale Le 22 le Président Ianoukovitch fuit brusquement l Ukraine Pendant ce temps la diplomate américaine Victoria Nuland s entretient avec son Ambassadeur à Kiev Geoffrey Pyatt Exprimant son vœu de voir les Nations Unies et non l UE arbitrer le conflit elle lâche une phrase qui fera grand bruit donc je pense que ça serait bien que l ONU calme tout ça et bon l UE on l emmerde Au delà de leur vulgarité ces propos en disent long sur les fréquentes frustrations américaines envers les lents processus européens En clair l Europe est trop faible trop lente trop indécise Conclusion il faut la renforcer pour lui permettre de gérer plus efficacement les crises dans son propre voisinage Six ans plus tôt cette même Victoria Nuland alors Représentant Permanent des Etats Unis à l OTAN avait explicité cette nouvelle doctrine l Europe comme les Etats Unis ont besoin d une capacité européenne de défense plus solide et plus compétente Une Politique Européenne de Sécurité et Défense PESD avec seulement du soft power ne suffit pas Nous espérons que la France sera à la tête d un effort européen pour renforcer les budgets de défense et actualiser les capacités militaires européennes Car le Président Sarkozy a raison l OTAN ne peut pas tout faire 7 En clair le meilleur remède contre la tendance européenne au free riding était de favoriser l affirmation stratégique de l UE Ce changement radical de perception s inscrit dans une évolution plus large puisque déjà en 2005 les arguments rationnels sur l importance de la relation transatlantique avaient supplanté les aberrations de la crise irakienne Après sa réélection Bush évinça Rumsfeld Powell et Wolfowitz les architectes de l invasion de l Irak et la nouvelle Secrétaire d Etat Condoleezza Rice fit le tour des capitales européennes pour renouer le dialogue La Maison Blanche soulignait le besoin de coopération et estimait que les différences transatlantiques loin d empêcher le dialogue renforçaient au contraire son utilité Autrement dit au milieu des années 2000 l Amérique dérogeait de plus en plus à la règle kissingerienne au lieu de les diviser Washington cherchait désormais à unir les Européens Approfondissement stratégique européen et renforcement de la position américaine une relation mutuellement bénéfique plutôt que mutuellement exclusive A peine installé à la Maison Blanche Barack Obama prolongeait cette nouvelle conception américaine de l Europe En avril 2009 il se rend à Strasbourg pour exposer sa vision du monde et le rôle que l Europe y joue 8 Selon lui la nécessité de coordonner la riposte à la Grande Récession à l échelle mondiale souligne la transition d un monde unipolaire à un monde multipolaire La puissance économique est trop décentralisée trop globale pour que les décisions majeures continuent d être prises par les puissances traditionnelles Dans la sphère transatlantique également le besoin de coopération se fait sentir pour rendre possible et durable tout redressement économique Pendant sa campagne de 2008 Obama s était décrit comme celui qui allait faire de nouveau respecter l Amérique pas seulement grâce à ses prouesses militaires mais en faisant appel à l irrésistible rêve américain qu il illustrait à merveille Le hard power laissait la place au soft power L unilatéralisme appartenait au passé 9 Dès lors l Europe ne pouvait plus être perçue comme un allié jetable que l Amérique utilise quand il est d accord avec elle et qu elle divise quand il ne l est pas J ai confiance en notre capacité à relever n importe quel défi du moment que nous faisons face ensemble Il est toujours plus difficile de forger de vrais partenariats et de solides alliances que d agir seul ou d attendre que quelqu un d autre agisse à votre place En Amérique nous n apprécions pas à sa juste valeur le rôle majeur joué par l Europe dans le monde Au lieu de célébrer votre union dynamique et de s associer à vous l Amérique a parfois fait preuve d arrogance

    Original URL path: http://www.diploweb.com/L-Europe-vue-des-Etats-Unis,1447.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • étude porte sur la conceptualisation de l Europe dans la politique étrangère des Etats Unis depuis la fin de la Guerre Froide Spécialiste des Etats Unis et des affaires européennes il étudie les politiques de sécurité et de défense ainsi que la militarisation et démocratisation de l espace Il met à profit son parcours transdisciplinaire et multiculturel en analysant la façon dont les évolutions économiques et financières interagissent pour influencer les relations internationales Il co écrit avec Thomas Snégaroff Professeur à Sciences Po Paris une géopolitique des Etats Unis à paraitre en 2016 aux Presses Universitaires de France Il a travaillé au Ministère des Affaires Etrangères jusqu en octobre 2015 en charge notamment de la diplomatie économique de la France en Europe En août 2015 à Istanbul il a représenté la France au G20 des Jeunes négociant sur des thèmes aussi variés que le chômage des jeunes l éducation le changement climatique et les réfugiés Ses articles pour Diploweb com L Europe vue des Etats Unis Faire en sorte que l Europe communautaire soit toujours assez forte pour soutenir les Etats Unis mais jamais assez forte pour les concurrencer Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Alexandre-ANDORRA_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • EU. Developement aid policy. P. VERLUISE (Ph D) - Institutions
    the stability instrument the other for Common Security and Defense policy CSDP It is worth remembering that the European Union is by far the world s leading provider of public development aid The aid however is hard to assess reflecting the multi polarity that is the nature of the EU In reality most aid is dispensed by the Member States and less than a quarter by community institutions Accounts are hard to access indeed slightly murky 7 It is also worth noting that the gradual enforcement of the Lisbon Treaty brings legally constraining modifications that could contribute to a reinforcement of the community s part in European aid The High Representative of the Union for Foreign Affairs and Security Policy and the European External Action Service might gradually be brought into play to provide a political framework for this Pierre Verluise The Geopolitics of the European Union Borders Where should expansion stop Eska 2014 Pierre Verluise delivers a master stroke with this work that operates on two levels as a manual of geopolitics and an essay on the Eastern and Southern borders of the European Union Thorough and informative it steps outside the box of back slapping political correction Director of the geopolitical Web site Diploweb com Pierre Verluise closely monitors the development of the European Union and its borders He is a lecturer in geopolitics at the Sorbonne He founded the seminar on European geopolitics at the French War College He is Distinguished Professor of Geopolitics at GEM This work offers clear precise answers to the following questions How far does the European Union still plan to expand What relations does the EU now entertain with the Eastern countries that were so recently perceived as enemies How is the EU organizing its relations with the South C What are the forecasts for 2014 2020 On June 29 2011 the European Commission suggested that 70 bn of European Union external aid instruments be dedicated to the multiannual financial framework MFF for 2014 2020 8 This would be an increase of some 114 bn on the budget provided for in the MFF for 2007 2013 This envelope would essentially be used for development aid policy and the European Neighborhood Policy 2011 The Commission suggests a doubling of the multiannual amount dedicated to the development cooperation financing instrument In terms of development aid policy the Commission suggests a doubling of the multiannual amount dedicated to the development cooperation financing instrument This would rise from 10 bn to 20 6 bn The European Neighborhood Policy ENP would also receive a significant increase The European Commission envisions a 40 rise in financial support to the 16 participants Algeria Armenia Palestinian Authority Azerbaijan Belarus Egypt Georgia Israel Jordan Lebanon Libya Moldavia Morocco Syria Tunisia and Ukraine The multiannual budget for the ENP planned for the period 2014 2020 would be 16 1 bn i e 4 7 bn more than over the previous period Following the principles communicated on May 25 2011 for the revision of the ENP the European Neighbourhood and Partnership Instrument ENPI would focus on the promotion of political economic and social reforms supporting the priorities defined in the ENP action plans and helping to bring beneficiaries into line with EU policies and standards Regarding the overall budget proposed in the 11th EDF which falls not under the multiannual financial framework but under an intergovernmental agreement between EU member countries the figure of 30 3 bn has been announced This would represent a rise of some 8 bn It is worth noting here that since June 2011 the European Commission appears to have become more attentive to the fight against corruption This should become an integral part of the policies of all the EU countries concerned both internally and externally be they official or potential candidates neighborhood countries or partners Thus on June 6 2011 the European Commission issued the following The support for strengthening good governance and democratization granted by the EU as part of cooperation and development policy also covers anti corruption policies 9 The Commission follows in this context a partnership based approach engaging dialogue with partner countries governments and civil society EU Member States and other donors While recognizing that without political will inside the country outside support is unlikely to deliver results the Commission considers that incentive based approaches may prove their benefits 10 The Commission intends to strengthen dialogue with partner countries on anti fraud and anticorruption issues and its support to capacity building leading towards the adoption of national strategies to fight corruption in all its forms During the programming period as well as throughout the implementation process particular attention will be paid to such strategies and their effective implementation In line with that objective the Commission will promote greater use of the conditionality principle in the field of development to encourage compliance with minimum international anti corruption standards as set out in UNCAC and other international and regional conventions these countries are party to In the same vein the Commission will promote a stronger use of the provisions covering anti corruption matters already existing in the legal bases for cooperation with partner countries undertaking specific consultations in response to instances of serious corruption cases and applying sanctions if appropriate measures are not put in place 11 Despite the figures put forward and the publicized good intentions the EU s development aid has not escaped criticism II SELF CRITICISM WHEN EUROPE DOUBTS Experts A European parliamentarians B and the European Union s Court of Auditors ECA C are sometimes prompt to scathe the EU s development aid policy A Is the EU as blind as it is low profile In 2008 the geographer Yann Richard depicted the European Union as a trompe l œil champion of public development aid He wrote The European Union s development aid accounting for around half the world s annual aid suffers from structural flaws It lacks coherence and remains dispersed The EU is the leading donator in many of the world s regions but this is a trompe l œil domination resulting from the artificial addition of aid paid by the European Commission and by the fifteen EU countries that are members of the DAC Development Aid Committee Taken individually these countries do not often exert real domination in the regions benefitted by aid Meanwhile the Commission still only accounts for a minority share of total Union aid All this undermines the visibility and efficiency of the Union and brings grist to the mill of those who see the EU as a political dwarf The low profile of its action in development aid reduces the political capital that it could draw from these financial transfers in terms of influence 12 The European Commission s inefficiency is often readily denounced Sprinklings of dispersed European aid are inefficient Multiplying the number of budget lines and community rules makes it hard to understand whether for European citizens or the beneficiary countries Moreover the European Commission s inefficiency is often readily denounced For want of sufficient personnel the Commission has to outsource much or the management of European aid generating a lack of transparency and multiplying the potential irregularities There is a clear contradiction between centralization control externalization dispersal and the fight against embezzlement In 2011 Maxime Lefebvre wrote European aid is sometimes considered politically blind insofar as it is insufficiently channeled towards serving political goals Many examples have come under the media spotlight the inauguration by the US Secretary of State in the latter half of the 1990s of Sarajevo airport even though it was essentially rebuilt with European funds the destruction by Israeli bulldozers of Palestinian infrastructures financed by the EU and the delegation of European funds to UNDP the United Nations Development Program without the European flag visibly flying in places where the money is used 13 Apparently the European Parliament is sometimes even more critical B The European Parliament s Committee on Development denounces inconsistencies in the EU s development aid On May 5 2010 the European Parliament s Committee on Development published a critical report 14 Despite its commitment to Policy Coherence for Development PCD the European MPs deplored that the European Union s policies undermine development objectives in several ways 15 The Committee on Development weighed in with this criticism In developing countries markets are flooded by heavily subsidized European products which contribute to the weakening of these countries economic and social infrastructure exacerbating malnutrition and famine and exposing local farmers to structural poverty and accelerated dependence on external aid Several countries such as Malaysia Indonesia and Colombia as well as a number of African countries have set aside large parts of their farmland for agrofuel production to meet the EU s renewable energy need at the expense of food security and biodiversity The document Global Europe competing in the World containing the EU s trade strategy shows that the bilateral and regional free trade policy strategies foster the EU s access to developing countries raw materials markets including agricultural commodities by opening them to EU large companies at the expense of small scale farmers and infant industry The EU market access for developing countries is in practice relegated to raw material export which is less taxed compared to processed goods This policy perpetuates developing countries in their role as providers of raw materials for EU industry Financial liberalisation including speculative and volatile financial flows over which the developing countries have little control has generated significant instability at international level with disastrous impacts on developing countries economies The different association and free trade agreements under negotiation at present risk liberalising the banking and the financial services sector in an irresponsible way threatening the already impoverished communities with unsafe financial products speculation tax evasion etc In 2009 the European Commission reintroduced export subsidies for dairy products which are mainly exported to ACP countries while at the same time markets in poor countries are unprotected For instance world market prices for milk dominate ACP countries prices and the high volatility of prices has serious impacts on local farmers and milk industry including a sharp increase in import dependency and undermining local prices In Nigeria where 80 of the population are cattle farmers the imports of dairy products have quadrupled since 1996 while the EU s share accounts for 65 of imports As a major arms exporter the EU exports or facilitates the shipment of arms across its borders While the EU provides sustainable amounts of developing aid it exports arms either directly or indirectly to the same countries where millions are spent on development funds the EU 15 spends approximately 70 billion yearly on development funds while the value of the EU arms exports amounts to approximately 360 billion annually Also in the new Fisheries Partnership Agreements overexploitation of fish stocks will still occur since reliable scientific data to determine a sustainable maximum catch is often lacking Local fishermen do not have priority access to fishing grounds and will still be harmed by subsidized competition from European vessels In this case the local processing industry which has the highest potential added value in the production chain receives little support The EU has put sustainable development deforestation related biodiversity loss climate change and poverty alleviation prominently on its policy agenda The adaptation of the Forest Law Enforcement on Governance and Trade FLEGT Action Plan incorporates all ingredients for a coherent policy approach towards sustainable development However in putting these commitments into practice the EU does not show much progress Regarding global warming the EU is not cutting its emissions enough to reach the 2C goal and a rise of the global temperature will first and foremost hit developing countries 16 The European Parliament s Committee on Development also showed an undisguised lack of indulgence It even reaffirms a serious accusation EU export subsidies for European agricultural products have a disastrous effect on food security and the development of a viable agricultural sector in developing countries 17 The French group Doux specialized in poultry apparently received 65 5 of European export aid on poultry meat amounting to a total of nearly one billion euros over a fifteen year period 18 It also apparently went through nearly a billion euros of cattle feed subsidies to export frozen chicken that had been fed with European cereals With 66 EU subsidies and consequently sold at slashed prices in Africa and the Middle East Doux s poultry was far cheaper than local produce This type of practice led the European Parliament s Committee on Development to call for the cessation of export subsidies 19 This would not be good news for the notably French agribusiness sector which takes advantage of the system In the meantime agriculture is not on the list of five areas of action earmarked to be made coherent with European development aid Could this be the result of influence from Paris We shall leave the last word to an institution with the power to check the sums the European Union s Court of Auditors C The European Union s Court of Auditors has reservations about EU development aid A partial success this more or less sums up the verdict of the special report published by the European Union s Court of Auditors on February 15 2011 on the subject of EU development assistance for basic education in Sub Saharan Africa and South Asia 20 In fact only 45 of the goals set in the funding agreements were completely reached i e less than half Overall the EU s action has enabled a number of the improvements targeted in the field of education Less however than planned In fact only 45 of the goals set in the funding agreements were completely reached i e less than half Progress has been slow modest and partial More diplomatically the Court writes This is only partial success but the achievement should not be underestimated However it demonstrates how necessary good management is to assure that EU funds are well targeted and monitored to ensure they are used to best advantage 21 Carefully chosen words indeed The Court of Auditors regrets that the European Commission s management failed to consistently ensure that EU interventions were appropriately programmed and implemented Where aid was delivered by the method of sector budget support this choice generally conformed to the Commission guidelines In sub Saharan Africa the increasingly frequent recourse to general budget support clearly limited the setting of detailed targets and indicators for basic education and sectoral dialogue was less intensive The Court judged that the Commission did not fully consider the advantages of measures for mitigating fiduciary risks such as those used in pooled funding It further pointed out that the beneficiary governments education management infor mation systems on which the Commission relied did not always provide sufficient reliable and timely information Hammering in another nail the Court reported The EU provided capacity development support for education but in most cases it did not work as intended 22 The magistrates candidly noted that in these educational programs the EU contribution is only one among many and the European Commission has no direct power over implementation 23 Thus the Court recommends the establish ment of well chosen and realistic indicators and targets to ensure that European delegations assign staff with the expertise and seniority needed to main tain dialogue with partner governments to help ensure that EU aid leads to the intended results notably in terms of education quality Conclusion Why does the EU find it hard to choose between self satisfaction and self criticism A study of the European Union s development aid policy reveals a mixed bag of results The effort expended by the European Commission on communication should not mask the fact that the Member States continue to have control of more than three quarters of the allocated funds and that the level of integration of this policy remains far below what is officially stated However it is clear that the EU is at once capable of producing a broadly self satisfied assessment while at the same time fostering in house criticism notably from the European Parliament and the Court of Auditors This is the hallmark of a democracy however flawed Looking forward the European Union s rank in development aid will be worth monitoring for both internal and external reasons Internally the economic and budgetary crisis threatens the EU s public development aid While the planned share of the European Union s budget could remain above the waterline the share funded by the Member States could well be shaved down While in 2010 France significantly cranked up its public development aid 16 9 other countries were already engaged in cutbacks In 2010 public development aid apparently fell by 12 in Germany 18 9 in Ireland and 31 1 in Italy 24 If we consider public development aid not as a volume but as a percentage of GDP even France was back to its 2005 level in 2010 at 0 46 This therefore is way below the 0 7 threshold advocated by the UN by 2015 It is all very well for Andris Piebalgs European Commissioner for Development to declare that the crisis cannot be held up as an excuse there are no guarantees that the European Union will remain so generous in the future as the economic and monetary crisis continues to bite The EU may even become more demanding In fact the European Commission appears to want the EU s development aid to become increasingly conditional The mix and level of aid will depend on the country s situation including its ability to conduct reforms Should a country loosen its commitment to human rights and democracy the EU should strengthen its cooperation with non state actors and local authorities and use forms of aid that provide the poor with the support they need At the same time the EU should maintain dialogue with governments and non state actors In some cases stricter conditionality will be

    Original URL path: http://www.diploweb.com/EU-Developement-aid-policy.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Géopolitique et carte des extrêmes droites en Europe - Institutions
    du Moyen Orient Le refus de l immigration La droite radicale fait une distinction entre les citoyens de souche et les immigrés dont elle souhaite limiter les droits À la différence de l extrême droite traditionnelle antisémite et raciste les droites radicales construisent un discours de l ennemi à la fois extérieur et intérieur incarné par l Islam et toutes les personnes de culture musulmane L immigration en particulier extra européenne est ressentie comme une menace pour l Europe blanche et chrétienne qu ils souhaitent préserver La dénonciation de l immigration massive est un levier électoral puissant pour ces partis en particulier dans le contexte d arrivée massive de réfugiés venus du Moyen Orient Ils souhaitent par conséquent rétablir un contrôle aux frontières et leurs leaders se servent des phénomènes récents d immigration pour alimenter les peurs de la transformation de l Union européenne en une société multiethnique C est ce discours qui a permis au DF d arriver en tête aux élections législatives du Danemark du 18 juin 2015 3 La droite radicale a progressivement réussi à imposer son approche de l immigration à de nombreux responsables politiques nationaux et européens Des stratégies différentes Alliance avec la droite classique pour accéder au pouvoir Les droites radicales acceptent de participer au pouvoir soit comme partenaire d une coalition gouvernementale comme par exemple la Ligue du Nord durant les années Berlusconi soit comme soutien parlementaire comme le PVV aux Pays Bas L érosion de la social démocratie en Europe a permis l émergence de partis de droite radicale qui gouvernent avec des partis conservateurs ou libéraux comme au Danemark où le DF a participé à la coalition gouvernementale entre 2001 et 2011 Très récemment en Autriche les socialistes du SPÖ ont fait une alliance dans le land autrichien de Burgenland avec les nationalistes du FPÖ Par ailleurs ce mouvement d alliances est accentué par le fait que la droite classique a de moins en moins de réticences à s allier avec des formations radicales A ce phénomène se combine un effet de porosité croissante des électorats et d emprunts idéologiques de la droite classique sur la droite radicale identité nationale immigration sécurité A contrario les partis d extrême droite traditionnelle récusent tout processus de normalisation et d association aux politiques qu ils dénoncent Les droites radicales en se normalisant laissent vide un espace politique que l extrême droite occupe tout en se radicalisant par les propos et l action pour continuer à exister sur le plan médiatique De difficiles alliances européennes Dans de nombreux pays il arrive également que les droites radicales soient concurrencées par des formations souverainistes et europhobes Ces partis exploitent également des thèmes de l extrême droite ou de la droite radicale comme l immigration l identité ou le déclin culturel Bien qu ayant des points communs les partis de droite radicale adoptent des stratégies radicalement différentes sur le plan européen Néanmoins ils ne portent pas les stigmates de l histoire et échappent généralement à toute accusation de

    Original URL path: http://www.diploweb.com/L-extreme-droite-en-Europe.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Géopolitique. Quelle Europe au XXIe siècle ? L. CHAMONTIN - Institutions
    dissonance entre un conflit que la technologie rend accessible en temps réel et les habitudes paisibles de notre quotidien À tout ceci s ajoute bien sûr le travail de sape des groupes de pression attachés à la déstabilisation du mode de vie européen supportés par l argent du Kremlin ou des intégristes du Golfe Là encore la société ouverte fait face à un défi d abord parce qu une action en sens inverse en Russie ou dans les milieux islamistes est difficilement imaginable et d autre part parce qu elle accorde droit de cité à tous les discours y compris les plus négatifs Promouvoir la stabilité à son voisinage ce n est ni du colonialisme ni de l impérialisme mais une politique honorable et d un réalisme bien compris S il faut bien sûr contrecarrer l action de ces groupes de pressions dans le cadre de l État de droit il n est pas moins nécessaire de faire pièce à une lecture du Monde qui chez beaucoup d européens fait de l Occident la source de tous les maux Sans même parler de ceux qui rêvent du califat de Daesh ceux de nos concitoyens qui privilégient le relativisme culturel en direction des musulmans européens contribuent à élargir des failles déjà préoccupantes dans nos sociétés quant à ceux qui interprètent la crise en Ukraine comme un mauvais coup des américains ils s interdisent de comprendre le caractère rétrograde et menaçant du régime de V Poutine Cet état d esprit pernicieux est en soi un obstacle à l affirmation des intérêts de sécurité évoqués plus haut sans doute faudra t il dire et redire que promouvoir la stabilité à son voisinage ce n est ni du colonialisme ni de l impérialisme mais une politique honorable et d un réalisme bien compris À ce point il faut aussi parler d un populisme dont l Europe institutionnelle est l une des cibles ce qui n est pas un hasard Le développement de ce phénomène dans les proportions qu il atteint aujourd hui signale une fragilité des sociétés européennes dont les causes sont multiples En premier lieu le populisme est le signe d une difficulté de fond liée à l extrême sophistication de nos sociétés et de leurs procédures De nos jours toute prise de décision concertée suppose l intervention d une multiplicité d acteurs et de centres de pouvoir d où souvent un caractère irrémédiablement opaque et complexe à l origine d un populisme de frustration 5 ou chez les élites d une tentation de s affranchir du jeu démocratique évidente dans la négation du résultat du référendum de 2005 par la classe politique française comme dans le transfert à la BCE des compétences monétaires 6 Dans cette optique il est évident qu une Union européenne tentant de fédérer 28 États solidement enracinés depuis plusieurs siècles porte d emblée un lourd handicap politique par le supplément de complexité qu elle comporte Si on ajoute à cela des politiques combinant dérégulation financière au delà de toute limite raisonnable une ouverture économique qui met en compétition les classes populaires avec les travailleurs à bas salaire de toute la planète et l austérité pressurant la demande il devient clair que le populisme représente une réaction à une politique d adaptation sans perspectives et exprime une profonde défiance vis à vis des élites 7 Cette situation est fort dommageable dès aujourd hui pour le fonctionnement de l Union européenne comme de ses États membres en particulier parce que la stagnation des classes populaires les rend hermétique à tout débat sur une augmentation d une immigration perçue comme concurrente alors même que la structure démographique de nos contrées réclame des bras supplémentaires ne serait ce que pour financer les retraites Il faut enfin insister sur le danger déjà matérialisé en partie du côté de Moscou d une coopération entre ce populisme et les forces extérieures attachées à la destruction du mode de vie européen qu il s agisse de coopération active ou de connivence dans l alimentation de l extrémisme Dans cette optique une arrivée au pouvoir des populistes pas absolument impossible au vu des derniers résultats électoraux en France conduirait au minimum à un retour en arrière et au gaspillage de nombreux atouts et au pire au chaos III L Europe doit se renouveler d urgence Si en dehors de toute autre considération les grands paramètres démographiques économiques et stratégiques militent pour l effacement relatif de la puissance européenne 8 on voit donc que le cours des événements s accélère forçant les habitants du Vieux continent à se réformer ou à accepter la perte de contrôle de leur destin Aujourd hui comme au temps de la Guerre froide la menace extérieure peut contribuer à donner une cohésion nouvelle au projet européen La justification initiale de la construction européenne la conjuration de la guerre en Europe n a plus lieu d être tant il est clair que celle ci est devenue hors de saison Il n en est pas de même de la conflictualité à ses frontières aujourd hui comme au temps de la Guerre froide la menace extérieure peut contribuer à donner une cohésion nouvelle au projet européen quant à la pertinence de celui ci vis à vis du reste du Monde elle reste d actualité en raison du déclin relatif évoqué plus haut mais aussi du fait d une unité qui compense en partie l hétérogénéité constitutive de l Europe Cette unité peut s appréhender à différents niveaux sur un plan intellectuel le Vieux continent peut se définir selon Jan Patočka et Alexandra Laignel Lavastine comme celui de la vie interrogée et d une perpétuelle mise en question du sens donné 9 sur un plan plus sociologique la comparaison entre monde russe et Europe remise à l honneur par la crise en Ukraine rappelle utilement que cette dernière est le lieu unique de l émergence de l individu et de la propriété privée avec les garanties juridiques qui en sont inséparables à partir de son passé féodal

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Quelle-Europe-au-XXIe-siecle.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • École Nationale de la Statistique et de l Administration Économique 1989 et du Certificat Pratique de Langue et Civilisation Chinoises Institut National des Langues et Civilisations Orientales 2001 il a par ailleurs suivi le Cross cultural management program de l Université Qinghua Pékin en 1999 Il parle lit et écrit couramment le russe En 2014 il a publié aux éditions de l Aube L empire sans limites pouvoir et société dans le monde russe avec une préface d Isabelle Facon Maître de recherches à la Fondation pour la Recherche Stratégique Ce livre a été recommandé par le Diploweb peu après sa parution Il a réalisé de nombreux voyages dans l ex URSS et en Chine depuis 1978 Biographie mise à jour en 2014 Ses articles pour Diploweb com La Russie après Poutine quels scénarios de transformation Quelle est la situation de la Russie aujourd hui Quelles sont ses perspectives de développement Quelles relations entretenir avec ce pays Carte de l Ukraine Voici un éclairage géopolitique de la situation en Ukraine Cette carte est commentée sur le Diploweb dans un article de Laurent Chamontin mis en Quelle Europe au XXIe siècle Confrontée à d importants défis extérieurs l Europe fait face à d important blocages internes et doit se renouveler dans l urgence Laurent Chamontin L Ukraine une unité paradoxale et menacée Voici une carte inédite de l Ukraine initiée par Matthieu Seynaeve puis discutée avec Laurent Chamontin et commentée par celui ci L ensemble aide Russie et Étranger proche retour sur une année dramatique Géopolitique et carte de la Russie Le refus de l accord d association avec l UE par V Yanoukovitch le 21 novembre 2013 donnait le signal d une La Russie L empire sans limites La venue en France de V Poutine les 5 et 6 juin

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Laurent-CHAMONTIN_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Géostratégie et géopolitique de la défense de l'Europe - Institutions
    conflits même si une série d institutions a été créée dans le domaine militaire le Comité militaire de l Union européenne CMUE 2 l État major militaire l Agence européenne de défense Mais une Europe européenne c est à dire une Europe indépendante des Etats Unis pourrait profondément remettre en cause l OTAN ce que n ont souhaité ni l Allemagne ni la Grande Bretagne principaux partenaires français dans le dossier de la défense européenne Ajoutons aussi que la Grande Bretagne pourrait finalement quitter l UE en 2017 en laissant un espace vide dans l Europe de la Défense Antoine Marès dans son texte La genèse de la pensée d Edouard Bonnefous en politique étrangère livre la chronique du choix intellectuel et politique qui conduira E Bonnefous à l idée selon laquelle la communauté occidentale est forcément atlantique Le deuxième texte sur E Bonnefous écrit par Sandrine Arnold Folpini relate les actions menées et les positions pro atlantistes prises lors des grands débats sur la politique étrangère et la défense européenne par le grand parlementaire français Elisabeth du Réau après avoir rappelé les circonstances de l échec de la Communauté européenne de défense CED devant l Assemblée nationale française et sa portée internationale décrit la solution alternative mise en place en 1954 par l Accord de Paris et qui a vu la création de l Union de l Europe occidentale EUO qui jouera pendant la période de la guerre froide un rôle non négligeable Si pendant la guerre froide les Européens ont tiré certains avantages du parapluie américain quelle est leur place aujourd hui dans le balance of power l équilibre mondial Guillaume de Rougé nous livre une fine analyse des rapports entre l OTAN et l UE et les enjeux nouveaux qui en découlent pour l Europe Si pendant la guerre froide les Européens ont tiré certains avantages du parapluie américain quelle est leur place aujourd hui dans le balance of power l équilibre mondial L élargissement de l OTAN aux frontières de la Russie héritière de l URSS le développement d un OTAN global l intégration des pays émergents au sein du système international et l établissement de nouveaux régulateurs ou le fait que les Etats Unis se tournent vers l Asie constituent des défis incontournables qui demandent une conception stratégique commune à l UE Pauline Schnapper analyse la place du Royaume Uni profondément atlantiste dans la défense européenne Ce n est que sous Tony Blair que la Grande Bretagne a accepté l idée d une Europe de la Défense dérogeant à sa position atlantiste traditionnelle Benoît d Aboville expose les relations OTAN UE après les années 1990 D abord en opposition à l OTAN puis passant des compromis avant de collaborer avec l Alliance atlantique l UE a finalement conduit une vingtaine d opérations militaires ou policières Pourtant un nouveau pragmatisme s installe fatigue expéditionnaire fin d un cycle militaire intérêts stratégiques divergents et la question se pose sur le rôle de l UE en matière de

    Original URL path: http://www.diploweb.com/La-defense-de-l-Europe-entre.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive



  •