archive-com.com » COM » D » DIPLOWEB.COM

Total: 1806

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

  • et économique Ses articles pour Diploweb com Deux projets de centrales nucléaires aux frontières de la Lituanie L accident de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon attire l attention d une partie des opinions publiques sur les questions de sûreté Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir membre Auteurs Proposer un article Synergies Présenter le site Conférences Partenaires Participer Proposer une synergie Liens

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Lina-TERRA_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • A. Ažubalis to Belarussians : You can carry out experiments on a (...) - États membres
    taken by Lithuania or the international community could now change Belarus s mind on building the nuclear power plant First of all this is not only Lithuania s concern since nuclear energy does not recognize compromises let alone borders Owing to Lithuania s efforts this issue has become a common EU issue it was affirmed by the heads of the EU Member States in March s European Council the more stringent requirements the so called stress tests are to be applied in the EU and the EU has demanded the same from the neighboring states At the last Review Meeting of the Convention on Nuclear Safety on 4 14 March in Vienna attention was drawn to the need to provide comprehensive information on the nuclear power plants to adequately assess the impact on the population and the environment taking into account the possible cross border impact and enhance the nuclear safety standards All this was achieved with the input of Lithuanian diplomats And it is not finished We have taken and will take all legal measures I repeat all measures to prevent the implementation of unsafe projects I believe that both Russia and Belarus hear the voice of the international community the question is whether they decide to ignore that voice Not so long ago the U S expressed support for the Belarusian nuclear power plant Whatever the reasons for this decision it was not beneficial for our plans or for the security of our country Was this due to our foreign policy mistakes an inappropriate strategy or adverse geopolitical circumstances It has been repeated many times that in principle neither the U S nor Lithuania oppose the development of nuclear power in the neighboring countries each country makes its own choice of energy balance The U S also supports the Lithuanian energy strategy and the development of the regional Visaginas nuclear power plant project This was confirmed by the U S Department of State in an official statement during my February meeting with the U S Secretary of State Hillary Clinton and Deputy Secretary James Steinberg in Washington However both the U S and Lithuania demand compliance with the highest international nuclear safety and environmental standards In your opinion are the projects of nearby Russian and Belarusian nuclear power plants a consequence of an agreement or competition We see no economic logic or need of the Kaliningrad region for the construction of such a thing because there is currently excess power production even without the nuclear power plant no electrical interconnections with other countries except Lithuania lack of the necessary power reservation capacities and sales market I also have not yet heard of an internationally recognized reputable company expressing a desire to invest in the Russian and Belarusian nuclear power plants although we know about an intense search for such investors In my opinion a lack of answers to the questions about safety and economic feasibility of the projects is one of the reasons of the failure In addition

    Original URL path: http://www.diploweb.com/A-Azubalis-to-Belarussians-You-can.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • Belarussians You can carry out experiments on a desert land but not next to us Lithuania does not object to the plans of Belarus and the Kaliningrad region Russia to develop nuclear energy but disagrees with the fact that Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir membre Auteurs Proposer un article Synergies Présenter le site Conférences Partenaires Participer Proposer une synergie Liens conseillés Archives

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Audronius-Azubalis_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Union européenne, la Hongrie, membre depuis 2004 - États membres
    française En France certains analystes font pourtant remarquer que les discours du Fidesz le classeraient à la droite du Front national ce qui semble cependant exagéré Il n y a de parti d extrême droite en Hongrie que le parti Jobbik qui dans sa rhétorique nationaliste et parfois xénophobe peut être rapproché du Front National Le Fidesz pointe du doigt ceux qui se sont enrichis durant la transition de l économie planifiée à l économie de marché et les grandes entreprises étrangères qui ont profité des privatisations les accusant d avoir volé les joyaux de l industrie hongroise On est plus chez nous En ces temps de crise économique et budgétaire le gouvernement flatte l opinion et trouve des boucs émissaires communistes socialistes tandis que le Jobbik entré au Parlement avec 16 8 des voix en avril 2010 tient ouvertement pour responsables les Roms voire à peine à demi mot les Juifs Avec une majorité des deux tiers le Fidesz conçoit la vie parlementaire à la hussarde Les règles du jeu sont sans cesse réinventées notamment en matière économique sans discussion En effet la majorité ostracise l opposition Il arrive que des projets de loi soient présentés en Commission le matin votés l après midi et promulgués au Journal officiel le lendemain Sans véritable débat avec la société civile ni même une consultation des experts qui pourraient prévenir d éventuelles contradictions avec le droit de l Union européenne La fameuse loi sur les médias a connu ce parcours type conduisant à une crise politique avec Bruxelles puis à des amendements La loi sur les investissements étrangers a suivi un parcours similaire La loi de nationalisation des fonds de retraite par capitalisation a été bouclée en une dizaine de jours votée le 20 décembre 2010 entrée en vigueur le 1er janvier 2011 Il pourrait s agir pourtant d une captation de l épargne retraite privée dans le cas où celle ci serviraient à effectuer des dépenses courantes de l Etat Ce qui lui permettrait de faire main basse sur l équivalent de 13 du PIB Cette opération commando a suscité peu de critiques en Hongrie y compris du côté des syndicats Beaucoup d observateurs étrangers s étonnent que l opinion publique accepte cette parodie de vie parlementaire L opposition semble moribonde Les Hongrois participent assez peu aux rares manifestations organisées Début 2011 les partis d opposition les syndicats et les ONG paraissent donc en coma prolongé Seuls quelques groupes de jeunes ont utilisé Internet pour organiser deux manifestations à proximité du Parlement La plupart des Hongrois ne savent plus sur qui compter ce qui contribue à l apathie générale Qui est Victor Orban Venu de la gauche Victor Orban incarne maintenant une droite conservatrice dure Il se comporte en dirigeant populiste mais il faut bien admettre qu il n est pas le seul sur ce créneau aujourd hui en Europe Alors que la Hongrie n a pas connu de loi de lustration pour se débarrasser des cadres du régime précédent V Orban prône la rupture avec le passé communiste V Orban est incontestablement une forte personnalité un tribun doté d une solide assurance Il se croit détenteur de la Vérité et possède un net penchant autoritaire Il se vit comme un homme providentiel V Orban ne tolère pas les avis contraires au sien Il cherche à aller vite et fort pour mener des opérations commandos comme en témoigne la réforme des fonds de pension Probablement se reproche t il de n être pas allé assez vite et loin lors de son premier passage à la tête du gouvernement de 1998 à 2002 Il regretterait d avoir alors été trop à l écoute Certains observateurs considèrent pourtant que s il n a pas été réélu en 2002 c est parce qu il avait déjà des penchants autoritaires Quoi qu il en soit V Orban cherche manifestement à prendre sa revanche sur la défaite de 2002 Son discours prend facilement un ton belliqueux à l encontre de ceux qui s opposent à lui Un an après son arrivé au pouvoir certains proches pensent pourtant qu il serait disposé à aller moins vite et à réfléchir davantage Quoi qu il en soit certains Hongrois semblent cultiver une forme de fascination pour ce gouvernement régi par la force Des sondages du deuxième trimestre 2011 indiquent cependant certains signes d un léger affaiblissement du Fidesz dans l opinion publique Non sans frustration après son échec électoral en 2002 V Orban semble vouloir imprimer sa marque à l évolution du pays Il nomme ses proches à des postes clés afin d accomplir ce qu il croit être sa mission et serait prêt à mettre en jeu sa popularité pour une décision qu il croirait bonne pour la Hongrie Il a d ailleurs le sentiment d incarner son pays V Orban vit les arguments de Bruxelles comme des humiliations qu il convient de rejeter Il pratique volontiers un amalgame outrancier entre les critiques européennes et des attaques contre la Hongrie Puisqu il sait inutile de perdre du temps à discuter Il lui manque pourtant bien des connaissances et de l expérience quant à la conduite technocratique d un Etat dans un contexte communautaire et globalisé Certains observateurs s inquiètent donc d un glissement tendancieux V Orban s affirme démocrate mais pratiquerait une forme de démocrature dans la mesure où il verrouillerait tous les contre pouvoirs démocratiques Parce que la Cour constitutionnelle a censuré une loi qui permettait de licencier un fonctionnaire sans motif la Constitution a été modifiée pour restreindre les pouvoirs de la Cour constitutionnelle en matière de Budget Parce que le Conseil budgétaire un groupe consultatif d experts critiquait la politique économique de V Orban ses vivres ont été en partie coupés en 2011 Et le mode de nomination au Conseil budgétaire a été modifié afin de lui faire perdre son indépendance Bref ils l ont tué Quand on leur résiste ils écrasent constate un observateur Ce type de comportement semble se rapprocher d avantage d un régime autoritaire que d une démocratie réelle ce qui justifierait l utilisation comme pour la Russie de V Poutine du néologisme démocrature Des résistances existent heureusement Tel est le cas du gouverneur de la Banque centrale de Hongrie Ce dernier prétend avoir une politique monétaire indépendante Pour le dégoûter et le pousser à la démission V Orban lui a diminué son salaire Et le ministre des Finances ne cesse de critiquer le gouverneur Ce qui est en contradiction totale avec la philosophie de l Euro que la Hongrie devrait un jour mais quand adopter Ses mesures économiques et politiques sont volontiers appuyées sur une vision ethnocentriste magyare y compris par rapport à l UE On peut craindre un glissement de l ethnocentrisme au nationalisme même si certains y voient une stratégie pour réduire l espace de l extrême droite V Orban joue volontiers sur les thèmes de l extrême droite mais sans s en démarquer clairement Il utilise parfois des formules qui laissent planer un doute sur sa relation à l extrême droite Force est de constater que certains électeurs du Fidesz regardent d un œil favorable le Jobbik dont le discours flirte volontiers avec l antisémitisme sous couvert d antisionisme On peut aussi faire remarquer que le Jobbik a baissé de moitié dans les sondages depuis que le Fidesz est au pouvoir Autrement dit le Fidesz aurait aspiré ou ramené dans le droit chemin une partie de l électorat du Jobbik en reprenant ses thématiques Un débat qui dépasse les frontières de la Hongrie Si la Hongrie est une démocratie en 2011 alors il s agit d une démocratie qui se cherche et qui n a pas encore intégré tous ses mécanismes et contre pouvoirs L histoire peut elle proposer quelques clés Le rapport à l histoire Comme beaucoup de pays la Hongrie porte de nombreuses plaies héritées du passé faciles à raviver à des fins d instrumentations Face au Parlement le musée ethnographique de Budapest offre au visiteur une plongée merveilleuse dans la diversité des peuples qui ont composé la Hongrie dans ses configurations successives Cependant ce n est pas cette histoire là dont on vous parlera Il n est pas rare qu un Français en déplacement en Hongrie entende rapidement parler du Traité de Trianon 4 juin 1920 dans les conversations qu il tient avec des Hongrois Non parfois sans un certain reproche En 2011 les Hongrois n ont toujours pas digéré les conséquences de la défaite de 1918 la perte des deux tiers de leur territoire et la rupture de liens familiaux La Hongrie a le sentiment de ne pas avoir bénéficié des fameux points de W Wilson en faveur de l auto détermination des peuples contrairement aux pays voisins où résident maintenant des minorités hongroises Aujourd hui environ 2 5 millions de magyarophones vivent dans les pays voisins pour l essentiel en Transylvanie roumaine Encore faut il noter que les espaces perdus n étaient pas majoritairement peuplés de Hongrois C est pourquoi un des effets indirects de Trianon a été de resserrer le pays dans un espace très majoritairement magyar Près d un siècle après le traité de Trianon la plaie reste à vif le reproche à peine caché et l instrumentation aisée Le discours politique voire scientifique fait encore régulièrement référence au bassin des Carpates expression politiquement correcte pour désigner la Grande Hongrie celle des frontières antérieures au dépeçage Héritage historique les Hongrois d aujourd hui s intéressent beaucoup au bassin des Carpates dont ils ont été longtemps les seigneurs mais peu au vaste monde L UE existe à peine alors le reste du monde mieux vaut l ignorer D une certaine manière la Hongrie de 2011 fait penser à la France de 1910 elle n a pas plus digéré le dépeçage de la Hongrie que la France du début du XXe siècle n avait accepté la perte de l Alsace Moselle en 1871 Il en reste la fierté blessée d un grand pays devenu petit aux yeux de tous sauf à ceux du fier Magyar Si l on ajoute que la population hongroise se caractérise par une faible fécondité et des tendances au vieillissement comme au dépeuplement qui pourraient conduire le pays à passer sous la barre symbolique des 10 millions d habitants nous avons un bouillon politique singulier Lorsque V Orban a reçu de la Belgique la présidence tournante de l Union européenne il a déclaré que c était maintenant un pays à l histoire millénaire qui prenait en main la présidence de l UE Comme si dix siècles d histoire étaient une garantie quelconque pour le présent et pour l avenir Comme si cette prétention était habile par rapport à d autres pays membres dont l unité est plus récente Comme si les Belges en pleine crise politique pouvaient entendre avec plaisir cette affirmation narcissique Voilà le contexte de la loi sur la nationalité adoptée le 1er janvier 2011 et reprise dans la nouvelle Constitution Toute personne d ascendance hongroise même sans domiciliation en Hongrie peut désormais demander la nationalité hongroise Cette loi peut être interprétée comme un clin d œil à la Grande Hongrie et vise potentiellement les 2 5 millions de magyarophones hors des frontières nationales Durant les trois premiers mois de 2011 seulement 27 000 personnes d origine hongroise vivant hors des frontières de Trianon auraient fait la demande de la nationalité hongroise pour l essentiel appartenant aux générations les plus anciennes Cette loi a fait grand bruit notamment dans les pays voisins qui abritent des minorités hongroises mais il reste quelques points importants à préciser notamment le droit de vote attaché à la nationalité hongroise Début 2011 il faut être majeur avoir la nationalité hongroise et disposer d un domicile en Hongrie pour y voter Doit on élargir ce droit aux nouveaux bénéficiaires de la nationalité hongroise résidant hors des frontières nationales La question fait débat mais sera probablement tranchée sans débat Cette loi est à la fois une main tendue aux minorités hongroises une tentative désespérée pour ne pas tomber sous la barre des 10 millions de Hongrois et une opération électorale puisque V Orban espère probablement transformer ces nouveaux anciens Hongrois en nouveaux électeurs du Fidesz La loi permet donc d attribuer la nationalité hongroise à qui connaît la langue hongroise possède une ascendance dans ce pays et en fait la demande La Slovaquie parce qu elle compte une minorité hongroise a déjà annoncé qu elle retirerait la nationalité slovaque aux hongrois de son territoire qui demanderaient à profiter de cette opportunité Cette loi permettrait aussi d attribuer la nationalité hongroise aux minorités hongroises de Serbie Croatie et Roumanie Ce qui ferait des hongrois de ces trois pays des citoyens Schengen avec toute la liberté de déplacement intra communautaire attachée à cette qualité On peut élargir la réflexion aux pays qui ne sont même pas candidat à l UE Si des Ukrainiens deviennent Hongrois par la grâce de Budapest cela en fera t il des citoyens Schengen libres de leurs déplacements dans toute l UE sans avoir à demander et obtenir un visa Les chancelleries des Etats membres s interrogent Pour leur part les Roumains se font discrets sur cette problématique parce qu ils mettent en œuvre des pratiques assez proches au bénéfice de la Moldavie qu ils voudraient faire entrer dans l Union européenne Il faut noter un trait significatif les 10 millions de Hongrois sont très fiers de parler une langue rare de la famille finno ougrienne peu parlée en dehors des frontières nationales mis à part dans les minorités hongroises des pays voisins Si l attachement à sa langue maternelle est parfaitement légitime on pourrait s attendre à ce que les Hongrois combinent cette fierté avec des talents de polyglottes Il n en est rien Ils sont parmi les moins bien classés de l UE pour l apprentissage des langues étrangères Voici un terrain sur lequel il leur faudrait dans leur propre intérêt faire des efforts urgents Ne serait ce que pour améliorer leur insertion économique dans l UE Quelle situation économique Après la répression de 1956 Janos Kadar a été contraint de lâcher un peu la bride sur le plan économique en satisfaisant quelques revendications de la société civile La Hongrie est devenue la baraque la plus joyeuse du camp socialiste Dans les années 1980 les Hongrois avait certes un endettement public élevé mais souffraient peu de pénuries bénéficiaient de la liberté d entreprise et de la liberté de circulation Résultat indirect après l effacement du communisme en 1989 les Hongrois ont eu une illusion d optique Beaucoup ont pensé en 1990 que le plus dur était déjà fait mais l essentiel n avait pas encore été réalisé Faute d une rupture nette au début des années 1990 les difficultés de la transition ont été plus longues ici que dans d autres pays d Europe balte centrale et orientale Faute de catharsis beaucoup d anciens communistes relookés en socialistes ont largement profité des procédures de privatisation V Orban dénonce cette réalité Les privatisations des années 1990 ont été pour beaucoup une formidable partie de bonneteau en ce qui concerne les terres les usines et les biens publics Les néo communistes auto proclamés socialistes avaient les réseaux pour accumuler à peu de frais des fortunes considérables D une certaine manière les apparatchiks ont gagné deux fois durant les décennies du communisme puis pendant la transition vers l économie de marché Voilà pourquoi les années 1990 restent dans la mémoire collective de beaucoup de Hongrois comme une période de rupture du contrat social seule une minorité a profité du changement de régime Ce qui peut contribuer à expliquer la sensibilité d une frange significative des Hongrois aux discours populistes d un V Orban Contrairement aux Slovaques les Hongrois ont fait l économie d une véritable réflexion au sujet des réformes à mettre en œuvre En 2011 la Slovaquie a réalisé de vraies réformes fait déjà partie de la zone euro et affiche un PIB par habitant supérieur à celui de la Hongrie Alors que les Hongrois affichent volontiers un souverain mépris pour les Slovaques leur situation économique est loin d être aussi brillante Chacun s en souvient la Hongrie est entrée en crise bien avant d autres pays d Europe centrale et orientale Budapest a tiré la sonnette d alarme dès octobre 2008 en appelant au secours le Fonds monétaire international FMI La crise économique de 2009 s est ajoutée En 2011 les Hongrois vivent leur troisième année de crise économique avec une croissance atone V Orban a décrété une taxe de crise et réalisé un hold up sur les fonds privés des retraites Etonnamment les Hongrois l ont accepté et font le gros dos avec un salaire médian de 600 euros L économie souterraine qui représenterait plus de 25 du PIB aide cependant à amortir les coups La sous déclaration des revenus reste un sport national Beaucoup de transactions comme le paiement du loyer se font de la main à la main en monnaie nationale ou en devises étrangères Cette pratique profite aussi aux vendeurs d automobiles si l on en juge par le parc automobile mais ça ne remplit pas les caisses de l Etat Alors que la dette publique est élevée celle ci n est pas financée par une collecte de l impôt efficace Certes les Investissements directs étrangers IDE ont été nombreux en Hongrie durant les années post guerre froide Mais dans une certaine mesure ces IDE 3 ont contribué à éviter aux Hongrois de faire les réformes nécessaires Lorsque la crise économique a frappé les Hongrois ont été aussi surpris que celui qui allume son cigare avec le billet gagnant de la loterie nationale Accessoirement après avoir été l un des pays d Europe centrale et orientale qui a reçu le plus d IDE par habitant 4 la Hongrie se retrouve aujourd hui dans le groupe de queue en matière de niveau de vie Une épine dans le pied de l UE Dans ce contexte quelles relations

    Original URL path: http://www.diploweb.com/La-Hongrie-d-Orban.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • UE Prospective démographique - États membres
    pays le plus peuplé des 27 ce qui met bien en évidence des différences d attirance migratoire Les deux pays comptant le plus fort solde migratoire 2007 sont les deux pays méditerranéens de l UE En revanche le solde migratoire du pays le plus peuplé l Allemagne apparaît modeste inférieur à celui de pays ayant un peuplement huit fois comme l Irlande ou la Belgique À l opposé les cinq pays à solde migratoire négatif sont les deux pays du sixième élargissement la Bulgarie et la Roumanie auxquels s ajoutent deux pays Baltes la Lettonie et la Lituanie et un pays d Europe occidentale les Pays Bas caractérisés par un important changement de sa politique migratoire mais aussi par une émigration non négligeable vers les pays voisins 12 En conséquence les effets dus à l immigration modérant l hiver démographique sont très différents selon les systèmes migratoires des pays En effet certains pays accueillent des populations immigrées appartenant à des classes d âge jeunes alors que d autres voient émigrer des populations jeunes Cette situation doit être mesurée non seulement à l échelle des pays mais également à des échelles infranationales Par exemple les nouveaux Länder de l Allemagne ceux issues de la réunification du 3 octobre 1990 évoluent fort différemment des Länder de l Ouest puisqu ils connaissent une forte émigration des jeunes et notamment des jeunes femmes Les politiques familiales éléments explicatifs des différences de fécondité Outre le système migratoire un élément explicatif des contrastes au sein de l Union européenne semble tenir aux politiques familiales différenciées selon les pays En effet à travers leurs lois leurs réglementations leur politique éducative tous les pays européens déploient des mesures qui forment ensemble une politique familiale qu elle soit explicite ou implicite Or l analyse des éventuelles correspondances entre les budgets consacrés à la politique familiale et les niveaux de fécondité donne pour l Europe des résultats cohérents La recherche d une corrélation entre la proportion de la fonction famille enfants dans le PIB 13 et le niveau de fécondité dans chaque pays de l Union européenne conduit effectivement à une claire typologie qui se définit par rapport à la moyenne communautaire Douze pays à faible politique familiale Douze pays se caractérisent à la fois par un pourcentage de la fonction famille enfants dans le PIB inférieur à celui de la moyenne 2 2 de l Union européenne à vingt cinq pays et une fécondité inférieure à la moyenne européenne 1 51 enfant par femme Il s agit des pays suivants Chypre Espagne 14 Estonie Italie Lettonie Lituanie Malte Pologne Portugal République tchèque Slovaquie et Slovénie Dans ces douze pays il y a donc correspondance entre une fécondité très abaissée et le faible budget de la fonction famille enfants Quatre pays à politique familiale non adaptée Quatre pays Allemagne Autriche Grèce et Hongrie tout en ayant un pourcentage de la fonction famille enfants dans le PIB plutôt supérieur à la moyenne européenne ont néanmoins une fécondité inférieure à cette moyenne Cela peut s expliquer de deux façons soit la manière dont sont utilisés les budgets de cette fonction famille enfants ne conduit pas à une répartition favorable aux choix de fécondité soit d autres éléments culturels par exemple exercent des effets engendrant une fécondité particulièrement faible Trois pays à fécondité en partie importée Trois pays Belgique Pays Bas et Royaume Uni 15 ont une fécondité supérieure à la moyenne européenne et pourtant un pourcentage de la fonction famille enfants dans le PIB égal ou inférieur à celui de la moyenne de l Union européenne 16 Le niveau relatif de fécondité ne peut s y expliquer par un investissement significatif dans la fonction famille enfants mais doit tenir compte d autres éléments comme une répartition efficiente du budget considéré ou une fécondité supérieure de certaines catégories de population Six pays doublement supérieurs à la moyenne européenne Enfin six pays Danemark Finlande France Irlande Luxembourg et Suède combinent en même temps un pourcentage de la fonction famille enfants dans le PIB supérieur à celui de la moyenne de l Union européenne et une fécondité également supérieure à la moyenne européenne En dépit des fortes spécificités selon les pays de l Union européenne l analyse conclut donc à une corrélation significative entre les niveaux de fécondité et le pourcentage de la fonction famille enfants dans le PIB Les résultats confirment l importance de l action politique les choix nationaux effectués en matière de politique familiale ne sont pas neutres en ce qui concerne la situation de la famille dans les différents pays de l Union européenne 2 Les variables retenues et leurs hypothèses pour l établissement des scénarios prospectifs Pour réaliser les scénarios nous avons retenu cinq variables susceptibles en étant combinées de permettre de bâtir des scénarios contrastés Pour chacune des variables nous avons retenu trois hypothèses d évolution dont la synthèse figure dans le tableau suivant Tableau Les 5 variables retenues pour l établissement des scénarios prospectifs et leurs trois hypothèses contrastées d évolution Cliquer pour le voir 3 Les scénarios proposés Rappelons que l objectif de scénarios prospectifs n est ni de se conformer à une vision politiquement correcte ni donc de se contenter de peindre l avenir en rose Il convient bien au contraire de prévoir pour ne pas voir donc d envisager des scénarios éventuellement défavorables pour réfléchir ensuite aux mesures politiques susceptibles d écarter leur survenue Le scénario tendanciel Le scénario tendanciel fait l hypothèse de la poursuite du système démographique de l Union européenne comme il fonctionne en 2009 C est donc le scénario d un hiver démographique inégal tempéré par une hausse de l espérance de vie en bonne santé et par des apports migratoires 17 Deux de ses caractéristiques méritent d être soulignées Ce scénario tendanciel signifie un fort vieillissement de la population en dépit des apports migratoires une baisse de la population active malgré l augmentation éventuelle de l âge de départ à la retraite et dans environ la moitié des pays européens une diminution de la population Ce scénario dans la mesure où il consiste à prolonger pendant plusieurs décennies les évolutions actuelles engendre à terme de considérables différences démographiques selon les territoires européens De telles différences peuvent aller jusqu à soulever des problèmes de cohésion dans la mesure où les territoires peuvent exprimer des revendications politiques très divergentes nées de leurs situations démographiques différenciées Par exemple des hommes politiques de pays en dépeuplement perdant en conséquence des voix au Conseil européen du fait de l application du traité de Lisbonne pourraient soit contester le traité en usant d arguments populistes donc anti européens soit conduire des politiques autoritaires de peuplement guère dans l esprit des idéaux européens Carte Les quatre types d évolution tendancielles des pays de l Union européenne européenne d ici 2030 Cliquer pour la voir Le scénario d un hiver démographique sibérien Le scénario d un hiver démographique sibérien résulterait de deux éléments principaux D une part un fort vieillissement par le bas 18 en raison d une fécondité très basse inférieure au trois quarts du seuil de remplacement des générations et un vieillissement par le haut dû à la longévité accrue des 65 ans ou plus D autre part un système migratoire appauvrissant les ressources humaines car les jeunes Européens ayant une formation supérieure auraient tendance à quitter l Union Enfin l Union ne serait plus attirante pour les immigrants non européens soit parce que l Amérique du Nord 19 ou une autre région du monde serait considérée vu du Sud comme plus attirante soit parce que l amélioration de la gouvernance dans les pays du Sud supprimerait des effets de repoussement En effet le Sud réaliserait un fort développement supposant une forte mobilisation de sa population active tant pour des biens de consommation que pour des équipements réseau d assainissement infrastructures ferroviaires et de transport aménagements urbains réalisations portuaires construction d écoles de lycées d hôpitaux de maternités de centres de protection maternelle et infantile éclairage public réhabilitation de quartiers aménagements ruraux Le scénario serait sibérien dans la mesure où l hiver démographique s accentuerait et ne serait plus tempéré par l apport de migrants Comme la Sibérie l Union n attirerait guère de migrants et au contraire pousserait à l émigration La pyramide des âges de l Union européenne serait très déséquilibrée avec beaucoup plus de personnes âgées que de jeunes et une population active à la fois en forte diminution et très vieillie Le scénario d un hiver démographique à toutes les saisons de la vie Selon ce scénario l hiver démographique serait à toutes les saisons de la vie donc concernerait les jeunes comme les personnes âgées Il y aurait d abord un fort vieillissement par le bas en raison d une fécondité très basse inférieure au trois quarts du seuil de remplacement des générations À la baisse des effectifs des jeunes succéderait à la génération suivante une baisse de la population active En deuxième lieu il y aurait une baisse de l espérance de vie en raison soit de comportements moins respectueux des règles d hygiène soit de difficultés à financer des soins de qualité pour tous Parvenir à l âge de 65 ans serait entrer dans un hiver puisque l espérance de vie restante des personnes concernées serait raccourcie les systèmes de santé ne pouvant assurer leurs missions L Union européenne ayant perdu toute attirance elle ne serait plus en espace d immigration et donc dans l incapacité d attirer des migrants qualifiés ou des migrations de remplacement Ce scénario conduirait à la plus forte baisse de population selon un mécanisme en spirale descendante une sorte d implosion démographique La place géopolitique de l Union européenne dans le monde comme sa capacité à assurer le bien être de ses populations seraient évidemment fortement remises en question Le scénario du printemps démographique L intitulé scénario du printemps démographique signifierait que l Union européenne verrait augmenter les effectifs de ses jeunes générations la fécondité remonterait donc dans vers le seuil de remplacement des générations Aussi la population active après avoir diminué augmente à son tour à la génération suivante Le dynamisme porté par ces ressources humaines en augmentation et par le travail de seniors productifs car en bonne santé concourt à financer les systèmes de protection sociale et l espérance de vie augmente Parallèlement l Union européenne est attractive pour ses propres citoyens qui n expriment aucune propension particulière à émigrer Elle attire un type d immigration correspondant à sa nature économique et à les intégrer dans un cadre créant la cohésion sociale Une sorte de spirale vertueuse porte un renouveau à la fois démographique économique et social La réflexion sur ces scénarios possibles débouche sur des recommandations suivantes 4 Des objectifs déclinés en quinze recommandations pour l avenir Trois types de recommandations découlent de la réflexion sur les scénarios Dynamiser la population active La dynamisation de la population active passe par plusieurs éléments Des populations en bonne santé ce qui suppose la lutte contre toutes les formes de pollution une politique de prévention sanitaire contre l abus d alcool de tabac de la drogue et l encouragement aux activités physiques ou sportives des politiques sanitaires améliorées par le financement des recherches médicales et pharmaceutiques Des populations aux compétences toujours améliorées dans l économie de la connaissance ce qui suppose de progresser davantage dans des efforts en matière tant d enseignement que de formation continue Des populations moins contraintes par la pénibilité du travail ce qui implique de financer toutes les recherches permettant de trouver des méthodes ou des procédés réduisant les accidents du travail et diminuant les efforts physiques excessifs notamment dans le bâtiment et les travaux publics La dynamisation de la population active engendre en conséquence des populations aptes à travailler au delà de 60 ans ce qui suppose d augmenter la possibilité de prendre sa retraite plus tard avec des choix assouplis de départ et prenant en compte la pénibilité des activités professionnelles antérieurement assumées Dans la définition de cette pénibilité du travail l Union pourrait exercer un rôle essentiel de conception et d harmonisation et mériterait pour ce travail d être considéré comme une Europe sociale Dynamiser l accueil de l enfant L élévation de la fécondité apparaît comme un impératif pour enrayer les risques de déséquilibres démographiques ainsi que les conséquences néfastes d un vieillissement excessif par le bas d une dépopulation voire d un dépeuplement sur une partie des territoires de l Union européenne Elle suppose une mise en oeuvre de politiques nationales et locales facilitant le libre choix des couples dans le nombre de leurs enfants Cela passe notamment par une politique familiale du logement et des politiques permettant de concilier la vie professionnelle et la vie familiale Sachant que ces politiques ne relèvent pas de la compétence de l Union cette dernière pourrait donner priorité à l organisation systématique d échanges d expériences sur ces questions entre les États ainsi qu entre les collectivités territoriales En réfléchissant plus avant on pourrait aussi considérer que les budgets de politique familiale ne sont pas des budgets de fonctionnement mais d investissement en capital humain Aussi pour marquer leur caractère prioritaire on pourrait imaginer qu ils ne concourent que pour une partie seulement dans le calcul des normes du respect du pacte de stabilité pour les pays ayant l euro comme monnaie commune Une autre possibilité consisterait à penser que l existence de territoires européens dans un hiver démographique profond et d autres dans une situation inverse de dynamisme démographique peut créer des difficultés On peut alors s interroger sur des politiques de cohésion territoriale prenant en compte les éléments démographiques par exemple en dynamisant l accueil de l enfant sur les territoires ayant moins de moyens pour le faire Dynamiser les apports migratoires Une première priorité concerne les immigrants non européens déjà présents et leurs descendants pour lesquels de plus ambitieuses politiques d intégration sont nécessaires Ces politiques supposent d abord une meilleure connaissance des données migratoires Plusieurs pays dont la France sont loin de satisfaire au règlement communautaire du 11 juillet 2007 20 relatif aux statistiques communautaires sur la migration et la protection internationale Ces politiques passent souvent par des politiques de cohésion territoriale dans les pays où la géographie des populations issues de l immigration se trouve concentrée dans des quartiers plus ou moins isolés Plus généralement cette intégration appelle des politiques urbaines de mixité sociale mais aussi de mixité générationnelle Elle pourrait aussi s inscrire dans la formulation européenne d un contrat d accueil et d intégration ou d une déclaration d adhésion à la citoyenneté européenne En effet tout personne pourrait prononcer une telle déclaration lors de sa naturalisation par un pays de l Union européenne puisque toute naturalisation a des effets doubles d une part dans le pays accordant la naturalisation d autre part pour l ensemble des pays de l Union puisqu elle vaut délivrance d une citoyenneté européenne avec l ensemble des droits attachés à cette citoyenneté Il serait donc logique de demander à la personne la lecture d une déclaration précisant ses droits et ses devoirs dans l Union européenne Enfin l Union doit s interroger sur le décalage entre les bassins d emploi ayant le plus besoin de migrations de remplacement et les lieux ou les immigrants ont en réalité tendance à s installer Il conviendrait peut être d imaginer un Office européen des migrations 21 chargé de la gestion humaine et ordonnée des migrations dans le respect des droits des migrants et du droit international Cet Office exercerait un rôle de régulation des demandes de migrations formulées à partir de payse non européens à l instar de certaines pratiques bien rodées usées par le gouvernement du Canada Cet Office pourrait aussi exercer un rôle important en matière de développement solidaire Conclusion La méthode prospective est un moyen essentiel pour réfléchir aux futurs possibles En permettant la construction de scénarios en ouvrant le champ des possibles elle permet d effectuer des recommandations Celui qui n a pas d objectifs ne risque pas de les atteindre écrivait il y a 24 siècles le chinois Sun Tzu Dans cet esprit cette communication privilégie un scénario celui d un printemps démographique européen et émet des recommandations visant à sa réalisation Mais il importe d abord quels que soient les futurs possibles d améliorer considérablement la connaissance en temps réel des caractéristiques propres à chacun des territoires en se rappelant la phrase écrite il y a plus de deux siècles en 1778 par Jean Baptiste Moheau Il ne peut y avoir de machine politique bien montée ni d administration éclairée dans un pays où l état de population est inconnu Il ne s agit donc pas de rêver d un grand soir mais d abord de disposer de façon pragmatique des outils permettant aux territoires européens de conduire leur avenir 22 Ensuite les recommandations ont pour objet de baliser un futur choisi et supposent de balayer la première objection courante celle du financement Le risque est toujours de trouver un argument permettant d écarter telle ou telle recommandation en raison de son coût initial éventuel ce ne serait qu une analyse à courte vue et même souvent un simple refus rhétorique En effet les recommandations avancées sont de trois natures Certaines recommandations supposent des investissements qui mériteraient d être évalués mais impliquent à terme des retours sur investissements et donc des gains sociétaux d autres n imposent aucune dépense nouvelle mais des réallocations des ressources d autres enfin dont le coût est nul peuvent engendrer dès leur mise en œuvre des économies directes ou indirectes L Union européenne se trouve confrontée à de difficiles déséquilibres démographiques Son avenir suppose leurs bonnes prises en compte et la conduite de politiques adaptées Sa capacité à faciliter le bien être des Européens et à contribuer à la paix et au développement dans le monde en dépend Copyright version revue avril 2011 Dumont Diploweb com La communication de G F Dumont au Groupe de réflexion sur

    Original URL path: http://www.diploweb.com/UE-Prospective-demographique.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • UE-27 Fécondité 2010 : quelles différences entre les pays membres (...) - États membres
    UE 27 indice de fécondité 2010 16 pays membres de l UE 27 présentent un indice de fécondité en deçà de la moyenne de l Europe géographique à savoir 1 6 Avec un indice de fécondité compris entre 1 3 et 1 5 enfant par femme il s agit des pays suivants par ordre croissant Roumanie Portugal Lettonie Hongrie Allemagne Slovaquie Pologne Malte Italie Espagne Autriche Slovénie République tchèque Lituanie Grèce et Chypre Un pays se singularise par un indice de fécondité prévu en 2010 placé au dessus du seuil de remplacement l Irlande 2 1 La France ne s en situe pas très loin cependant 2 Ironie tragique Après plusieurs décennies d auto aveuglement les institutions européennes ont enfin admis depuis quelques années que les perspectives démographiques de l Union européenne sont un défi majeur En effet le poids relatif de l UE à l échelle mondiale devrait diminuer significativement et sa population vieillir de façon massive mais variable selon les États Ironie tragique de l histoire la crise économique de 2009 2010 vient menacer les bonnes résolutions tardives des Etats membres et des institutions communautaires En effet certains pays dont les déficits publics ont explosé sont maintenant tentés de couper dans les budgets destinés à une politique de la population notamment dans son volet familial L Espagne a annoncé une mesure drastique comme chacun sait supprimant le 31 décembre 2010 une prime à la naissance de 2 500 euros Bien évidemment la crise économique a aussi des effets sur les flux migratoires intra et extra communautaires Quoi qu il en soit après avoir longtemps fait l autruche en matière de démographie certains pays membres de l UE risquent de manquer de la marge de manœuvre budgétaire nécessaire pour mettre en œuvre les différents volets d une politique de

    Original URL path: http://www.diploweb.com/UE-27-Fecondite-2010-quelles.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Transition à la roumaine, de 1989 à nos jours - États membres
    ont choisi de maintenir aux leviers de décision politique un grand nombre de nomenklaturistes de l ancien régime en conservant quasi intacte la bureaucratie d État À cet égard ce qui s est passé s analyse comme une montée des deuxième et troisième strates de la hiérarchie vers les places laissées vacantes dans les structures de la bureaucratie du Parti et de l État à la faveur de la mise à l écart des fidèles de Ceauşescu Gorbatchev et Bush Longtemps ces faits ont été très peu visibles de l intérieur Les décennies d isolement de manque chronique d informations en ces jours de décembre 1989 ont rendu la population roumaine extrêmement crédule et perméable à la manipulation Il suffisait qu on lui annonce avoir écarté le dictateur pour qu elle soit persuadée de son exécution Si bien que le sens des messages adressés de l étranger aux nouvelles autorités n a pas été compris Les premiers à réagir furent les Américains et les Soviétiques Dans la soirée du 22 décembre 1989 Mikhaïl Gorbatchev présenta au Congrès des députés du Peuple une communication sur la situation en Roumanie et soumit pour approbation le texte d un message qui affirmait le soutien déterminé apporté aux nouvelles autorités ainsi que le désir sincère de collaboration étroite dans les intérêts du socialisme et de la paix Plus réservé George H W Bush salua la fin de la dictature il regrettait les événements dramatiques et promettait un soutien actif si le pays prenait la voie de la démocratie Suivirent chronologiquement des messages des partis communistes et des gouvernements des membres du Pacte de Varsovie Hongrie RDA Tchécoslovaquie Ladislav Adamec président du Parti communiste tchécoslovaque exprima par exemple la conviction que le peuple roumain et les communistes honnêtes réussiront à trouver une voie de sortie de l impasse historique dans laquelle Ceauşescu les avait conduits Enfin le message du Ministère chinois des Affaires étrangères La République populaire de Chine suit avec attention les évolutions en Roumanie les considérant comme un problème interne de ce pays ce qui dans le langage diplomatique révèle les soupçons des Chinois quant à une ingérence soviétique dans le déroulement des événements de Roumanie Ingérence difficilement contestable au vu des relations étroites entre Gorbatchev et Iliescu concrétisées politiquement par la signature d un traité bilatéral entre Moscou et de Bucarest le 5 avril 1991 peu avant l effondrement de l URSS Entre temps ont été adoptées des mesures qui au moins en théorie établissent un cadre assurant le pluralisme politique bien qu initialement Ion Iliescu eût souhaité un pluralisme dans le cadre du Front Le pouvoir législatif est provisoirement assuré par le Conseil du Front du salut national devenu ultérieurement Conseil provisoire d union nationale En application du décret loi numéro 8 du 31 décembre 1989 visant l enregistrement des partis politiques et des organisations populaires se reconstituent les partis historiques Le 8 janvier 1990 le Parti national paysan chrétien démocrate est enregistré au tribunal de Bucarest Une semaine plus tard est ré établi le Parti national libéral Ces deux formations rivales historiques des communistes à la fin de la deuxième guerre mondiale avaient été dissoutes à l instauration du gouvernement prosoviétique D autre part la loi offrait la possibilité de constituer un parti politique avec seulement 251 adhésions Selon un sondage d opinion réalisé au début de mars 1990 81 9 des personnes interrogées considèrent ce minimum comme insuffisant seulement 13 8 approuvent la loi Néanmoins son application en fait une méthode subtile pour prévenir tout risque d alternance au pouvoir La télévision va dans le même sens qui insiste sur les côtés dérisoires de la vie politique et des débats du parlement provisoire Sur les écrans on voit défiler des femmes au foyer ou des gérants d immeuble devenus subitement des politiciens Le contraste est flagrant avec l expérience de ceux qui ont repris les destinées du pays après la fuite de Ceauşescu Grâce à cette loi 27 partis entrent dans le premier Parlement de la Roumanie notamment des formations du genre Parti libre du changement ou d autres dont les noms sont composés à grand renfort de vocables tels que national social républicain union révolution La confusion est totale Personne ne connaît le nombre exact des partis enregistrés en Roumanie Coup d Etat Quant au Front du salut national il prépare sa propre transformation en parti politique Celle ci est annoncée publiquement le 25 janvier 1990 en même temps que l intention du Front de se présenter aux élections La décision revêt la dimension d un coup d État Les partis importants de l opposition tout juste créés réagissent promptement en organisant trois jours plus tard un meeting de grande ampleur à Bucarest Sur les banderoles on lit Nous voulons la justice pas la Securitate Nous ne voulons plus les communistes nous ne voulons plus les sécuristes Le pouvoir se maintient avec l aide de la Securitate ou Retenez cinq mots c est pareil qu avant Le lendemain 29 janvier 1990 est prise la première mesure de force adoptée par les autorités révélatrice de leur proximité avec les mentalités et pratiques communistes La télévision lance une large campagne de désinformation pour mobiliser les ouvriers Des mineurs armés de gourdins sont amenés à Bucarest pour une contre manifestation dirigée contre l opposition Le siège du Parti national paysan échappe de peu au saccage et son chef Corneliu Coposu n évite le lynchage que grâce à l intervention directe du premier ministre Comme dans une scène de western Petre Roman fils d un membre du Komintern apparaît sur un véhicule blindé où il met à l abri son rival Coposu un homme politique qui avait subi 17 années de détention comme opposant au communisme Au cours de ces journées rares furent ceux qui comprirent qu entre la foule criant dans la rue À bas le communisme et le pouvoir provisoire s était établi un désaccord majeur La majorité des gens se contentait de peu la télévision diffusait des appels répétés selon lesquels le pays a besoin de calme et montrait des centres d écoute téléphonique naguère utilisés par la Securitate et maintenant désaffectés En parallèle durant les premiers mois de l année 1990 le pouvoir a déployé une intense activité de regroupement et de reprise en mains de l ancienne Securitate à des fins politiques qui lui étaient propres L ancienne police politique devenait toujours plus nécessaire à mesure que le temps s écoulait simultanément le pouvoir provisoire s évertuait de plus en plus à se légitimer comme la future force politique de la Roumanie Anciens sécuristes En février 1990 une unité de renseignement est créée au sein du Ministère de l intérieur elle est constituée d anciens sécuristes En mars 1990 sous prétexte de conflits inter ethniques à Târgu Mureş est fondé le Service roumain d informations à son tour il reprend un important contingent d anciens sécuristes Entre temps deux autres structures sont reconstituées le Service d informations externes et le Service de protection et de garde des personnalités officielles Les anciens sécuristes regroupés et de nouveau actifs mettent à la disposition des autorités une arme extrêmement efficace la désinformation De nombreuses calomnies contre les leaders et intentions de l opposition sont diffusées dans les publications officielles du Front du salut national et reprises sur les antennes publiques de télévision et de radio sans que soit accordé un quelconque droit de réponse pour le rétablissement de la vérité Parfois ces calomnies frisent l absurde Voici succinctement présentés les buts et thèmes de prédilection de la campagne de désinformation S agissant par exemple d une dissidente anti communiste célèbre Doina Cornea qui avait démissionné du Front et dénoncé publiquement sa transformation en parti on prétend qu elle a distribué de l argent à des fins politiciennes qu elle parcourt le pays pour acheter des entreprises On insinue aussi qu elle est juive et qu aux côtés d adversaires de Ion Iliescu pour la présidence Radu Cîmpeanu et Ion Raţiu dont le vrai nom serait Racz Ianos elle a signé un traité avec un fonctionnaire du ministère hongrois des Affaires étrangères Le faux document reconnaissait des droits à la Hongrie sur la Transylvanie et prévoyait une vente au détail du territoire roumain au bénéfice de ces trois protagonistes Ce document est publié à de nombreuses reprises en fac similé et diffusé dans les grandes villes afin de prouver la prétendue transaction Également à propos de Corneliu Coposu on affirmait qu il a vécu presque tout le temps en Occident à l abri des difficultés des Roumains On lance à cette occasion une formule qui fera florès Vous n avez pas mangé du salami au soja et qui servira à exciter l électorat prolétaire contre les nouveaux représentants des bourgeois et des latifundiaires Dans le quotidien Azi organe officiel du Front du salut national Constantin Ticu Dumitrescu leader des anciens détenus politiques anticommunistes est accusé à l aide de photographies truquées d avoir participé aux assassinats commis en 1941 par les légionnaires fascistes roumains nonobstant le fait qu il n avait que douze ans à l époque Octavian Ştireanu alors rédacteur en chef du quotidien Azi sera désigné conseiller dans le cabinet du président Iliescu Calomniez calomniez il en restera toujours quelque chose La campagne de calomnie est devenue permanente au cours des années 1990 1992 C est une campagne typique de l ancien Service D désinformation de la Securitate dirigé par le colonel Mihail Stan promu en 1990 général et adjoint de Virgil Măgureanu 3 le directeur du Service roumain d informations On y reconnaît la méthode classique du régime communiste pour discréditer ses adversaires vendus aux Hongrois vendus à la juiverie ou bien légionnaires Peu importe d ailleurs que ces accusations sont parfois mutuellement contradictoires En plus d une politique étatiste et d un subventionnement massif à visées électoralistes cette technique de dénigrement permet à Ion Iliescu de remporter largement les élections aussi bien en 1990 qu en 1992 ou 2000 En réalité le succès politique de masse des nouveaux communistes en Roumanie dans trois élections présidentielles sur cinq leur capacité extraordinaire de régénération politique ont été et sont encore assurés par la cohabitation non conflictuelle des structures du parti communiste de la Securitate et de l appareil bureaucratique de l ancien régime Mystifications Les optimistes et les officiels ont souvent affirmé que le sort du Parti communiste qui a disparu de lui même sans laisser de trace a été partagé par l ancienne Securitate Mais ces disparitions n ont été qu un faisceau de mystifications Le décret de dissolution du Parti communiste roumain pris sous la pression de la rue le 12 janvier 1990 est abrogé cinq jours plus tard sur décision du Conseil du Front du salut national 4 La dissolution aurait soulevé le problème de la succession du PCR et celui de la liquidation de son patrimoine Ultérieurement le décret 30 du 18 janvier dispose que ce patrimoine devient propriété de l État Mais il ne s agissait que des anciens biens du Parti et des propriétés de chasse de Ceauşescu passées à l État et redonnées au peuple à la télévision Pour un mois Quant au reste comptes cotisations actifs et passifs autres que des fermes du parti silence complet Dans le cas du PCR comme dans celui de la Securitate outre les raisons politiques du nouveau pouvoir qui répugnait à opérer une rupture claire avec le passé il en est une autre que j ai nommée la privatisation du régime communiste suivant le modèle du processus qui se déroulait alors en URSS 5 La conclusion s impose d elle même la continuité des anciennes structures n a pas été rompue par un processus de réformes au contraire ce processus a aidé à leur consolidation en créant une oligarchie communisto sécuriste Cette oligarchie qui transcende toute idéologie et tout programme politique a infiltré non seulement le Front du salut national et ses successeurs politiques mais aussi l ensemble de la société roumaine Une mafia silencieuse efficace et rarement violente dans la mesure où elle contrôle ou influence les structures de l État jusqu au plus haut niveau Polarisation La vie politique en Roumanie ne faisait pas place aux nuances Du point de vue idéologique elle s est polarisée entre d un côté le groupe nombreux et bien organisé des anciens communistes et de l autre le Parti national libéral et le Parti social démocrate lequel reprenait la tradition de la gauche de l entre deux guerres À ces partis se sont ajoutées de nombreuses organisations de la société civile extrêmement active et réunie pour soutenir une proclamation lancée le 11 mars 1990 à Timişoara Le point 8 de cette proclamation visait à interdire aux anciens activistes et sécuristes de se porter candidat pour les trois premières législatures quelle que soit la liste électorale Aux premières élections du 20 mai 1990 l opposition essuie un sérieux revers Le Front de salut national remporte 67 des suffrages On lui avait adjoint de nombreux petits partis politiques compagnons de route fondés sous sa houlette L opposition ne réussit à totaliser que 10 des suffrages La participation est massive Ion Iliescu est élu président avec plus de 85 des suffrages exprimés Le seul mode d expression resté disponible pour l opposition est donc la rue Sur la Place de l Université à Bucarest mais aussi dans les grandes villes du pays des meetings marathons sont lancés pour réclamer aux autorités l adoption du point 8 de la proclamation de Timişoara Fortes de leur succès électoral les autorités issues du Front répriment sauvagement les manifestations À Bucarest de nombreux contestataires sont arrêtés dans la nuit du 13 au 14 juin 1990 Le lendemain de violentes échauffourées éclatent entre manifestants et forces de l ordre Les mineurs appelés à Bucarest par le président Ion Iliescu se livrent à des atrocités dans le même temps des unités de la police et de l armée ouvrent le feu contre les manifestants Officiellement on enregistre 6 morts et 560 blessés Plus de 1 000 personnes sont arrêtées On a dit que les brutalités de ce jour là avaient renvoyé la Roumanie au Moyen Âge Les principaux coupables le président Iliescu et le Premier ministre Roman ne furent jamais appelés à s expliquer pas même aujourd hui Une belle opération Les élections de mai 1990 légitiment le pouvoir des structures communistes et au plan institutionnel se traduisent par le retour aux affaires de nombreux activistes et anciens officiers de la Securitate restés jusque là dans l ombre Avec l expertise de ces derniers une opération commence qui se poursuit aujourd hui la conquête du pouvoir économique à travers un double transfert des propriétés de l État socialiste En premier lieu ce transfert s effectue au profit des membres des structures communistes qui ont accédé à la propriété privée En second lieu mais dans une bien moindre mesure certaines personnes dont les biens ont été confisqués par le pouvoir communiste ont pu en recouvrer la propriété Ces rétrocessions furent empêchées par l intervention directe du président Iliescu qui déclara publiquement que la propriété privée n était que simagrées Aux élections du 27 septembre 1992 largement regroupées et consolidées les anciennes structures communistes reviennent au pouvoir avec il est vrai un résultat nettement plus faible que précédemment Deux facteurs expliquent la perte de voix La première réside dans la coagulation des forces politiques de l opposition et de la société civile dans une alliance la Convention démocrate de Roumanie qui réussit à obtenir 20 des suffrages Le candidat de la Convention à l élection présidentielle Emil Constantinescu met en difficulté Ion Iliescu qui remporte tout de même le deuxième tour du scrutin avec 47 des voix contre 31 pour les autres candidats Le second motif est la scission du Front du salut national entre le courant réformiste de l ex premier ministre Petre Roman et la tendance conservatrice menée par Ion Iliescu Roman avait été démis de son poste à la tête du gouvernement en septembre 1991 notamment à l aide de l intervention brutale des mineurs ce qui renforça les dissensions au sein du Front du salut national En mars 1992 les partisans de Iliescu se retirent en formant le Front de la démocratie sociale de Roumanie aile des conservateurs qui gagne les élections de septembre la même année Le développement de la corruption Entre 1992 et 1996 le pays entre dans une ère très semblable à celle que connut l URSS sous Leonid Brejnev Si on demande de nos jours à quelqu un ce qui s est passé durant cette période là l interlocuteur réfléchit un moment et répond quelque peu stupéfait qu il ne se souvient de rien Le Premier ministre de l époque Nicolae Văcăroiu ancien activiste du Parti à la tête du Comité d État de la planification sous le régime communiste n est pas précisément ce que l on pourrait appeler un adepte des réformes libérales Le développement à grande échelle de la corruption en parallèle avec le dirigisme économique et la politique de subventions destinée à favoriser l électorat procommuniste continuent au détriment des performances réelles Au total le bilan de cette politique de stagnation voire de régression économique est le suivant les conservateurs comme Ion Iliescu perdent les élections de novembre 1996 La Convention démocrate de Roumanie CDR remporte les élections avec plus de 37 des suffrages Elle forme alors un gouvernement au côté des démocrates réformistes de Petre Roman et du parti de la minorité magyare Emil Constantinescu devance Ion Iliescu et remporte le deuxième tour de l élection présidentielle avec 54 des voix L OTAN d abord l UE ensuite Les quatre années de gouvernement de la CDR et de ses alliés malgré leurs erreurs ouvrent la voie vers l adhésion de la Roumanie à l OTAN et à l Union européenne grâce à une politique de réformes plus affirmée et à une orientation de la politique extérieure clairement pro occidentale contrastant avec la politique hypocrite des

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Transition-a-la-roumaine-de-1989-a.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • comunicare şi anti corupţie 1995 1998 Consilier al Senatorului Constantin Ticu Dumitrescu Preşedintele Asociaţiei Foştilor Deţinuţi Politici din România 1990 1997 jurnalist editor şef la Mesager Braşov 1991 1992 corespondent pentru Radio Europa Liberă 1992 1996 editor şef la Transilvania Jurnal 1988 1990 Profesor de liceu 1983 1993 Cercetător pe diferite situri arheologice Lucrări publicate Plimbare pe Ulita Tipografiei Ed Fundaţia Culturală Română 1996 o monografie dedicată tiparniţelor tipografilor şi cărţilor din spaţiul românesc la sfârşitul Evului Mediu Solo de tamburina Poezii Ed Paralela 45 1999 a primit titlul de Cartea de Poezie a Anului din partea Asociaţiei Scriitorilor Profesionişti din România Banalitatea raului O istorie a Securitatii in documente 1949 1989 Ed Polirom Iasi 2002 Securiştii partidului Serviciul de cadre al PCR ca poliţie politică studiu de caz arhiva Comitetului Municipal de partid Braşov coordonator Ed Polirom Iasi 2002 Co autor cu Stejărel Olaru Ziua care nu se uită 15 noiembrie 1987 Braşov Ed Polirom 2002 Co autor Du passe faisons table rase Historie et memoire du communisme en Europe Ed Robert Laffont Paris 2002 sub coordonarea lui Stephane Courtois Moştenitorii Securităţii Ed Humanitas Bucureşti 2004 Rolul şi evoluţia Securităţii The Role and Evolution of the Securitate Ed Polirom Iaşi 2008 Articole Peste 300 de articole de analiză politică şi istorie cele mai multe tratând tema structurii funcţionări şi activităţilor Securităţii precum şi problema corupţiei din societatea românească post decembristă Cele mai relevante sunt În periodice Culisele puterii comuniste Sfera Politicii nr 31 Septembrie 1995 Serviciile secrete şi Piaţa Universităţii Revista 22 iunie 1997 Moştenirea Securităţii Sfera politicii nr 52 1997 Viaţa lui Alexandru Nicolski Biografia unui fondator al Securităţii Cuvîntul nr 112 115 1992 etc Studii apărute în volume colective Legile represiunii Addendum la Cartea Neagra a comunismului coordonată de Stephane Courtois versiunea română ed Humanitas 1998 Comunistii români sub controlul sovietic Analele Sighet 1997 Securitatea Primii ani 1948 1952 Analele Sighet 1998 The Torture in Romania during the 50 s paper for the works of the International Congress on the Evaluation of Crimes of Communism Vilnius Latvia 12 14 June 2000 etc Source http www condamnareacomunismului ro Biographie de M Oprea rédigée par l historien S Courtois en mai 2006 Marius Oprea s est attaqué à l une des questions historiques les plus difficiles les forces de police et de répression dans le régime communiste roumain Leurs responsables sont toujours vivants voire au pouvoir Ils ne facilitent évidemment pas la tâche du chercheur notamment en bloquant autant que faire se peut l accès aux archives L enjeu est important puisqu on ne peut pas comprendre les régimes communistes sans connaître les forces de répression qui les soutiennent Marius Oprea a notamment publié de nombreux articles un ouvrage sur la révolte ouvrière de Brasov et un livre sur la police politique roumaine la Securitate Il participe également à l université d été de Sighet pour faire connaître aux jeunes roumains l histoire du communisme Il est l un des historiens roumains les plus courageux et poursuit son œuvre

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Marius-OPREA_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive



  •