archive-com.com » COM » D » DIPLOWEB.COM

Total: 1806

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

  • 1961 1969 Maître assistant puis maître de conférence à l université de Caen 1966 67 et 1972 Membre de l Institute for Advanced Study à Princeton Etats Unis Depuis 1969 Professeur à la Sorbonne Depuis 1969 Directeur d études à l Ecole pratique des hautes études 4e section Depuis 1971 Professeur à l université Paris I Depuis 1978 Directeur de l ERA 757 du Centre National de la Recherche Scientifique 1983 Président de la Société des études latines 1984 Chargé de mission au ministère de l Education nationale Depuis 1986 Membre de l Institut Académie des inscriptions et belles lettres 1989 1991 Chargé de mission au ministère de la Défense 1992 1995 Directeur de l Ecole française de Rome 1995 Chargé de mission au ministère de l Education nationale 1997 Chargé de mission au ministère de l Intérieur Bibliographie de Claude Nicolet 1957 Le radicalisme 1959 Pierre Mendès France ou le métier de Cassandre 1961 Cicéron en collaboration 1964 Les idées politiques à Rome sous la République 1966 L ordre équestre à Rome à l époque républicaine 1er volume 1967 Les Gracques crise agraire et révolution à Rome 1974 L ordre équestre à Rome à l époque républicaine 2e volume 1976 Le métier de citoyen dans la Rome républicaine 1977 et 1978 Rome et la conquête du monde méditerranéen 1er volume puis 2e volume 1982 L idée républicaine en France Essai d histoire critique 1789 1924 1984 Des ordres à Rome en coll 1988 L inventaire du monde Géographie et politique aux origines de l Empire romain 1988 Rendre à César 1992 La République en France état des lieux 2000 Histoire Nation République 2000 Censeurs et publicains Ses articles pour Diploweb com La citoyenneté française et la construction de l Union européenne Pour comprendre la complexité des relations entre les

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Claude-NICOLET_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Information et pouvoir en France - États membres
    adapter c est changer et cette remise en question est très difficile On s est vu une fois dans un miroir celui des Trente glorieuses en France et maintenant on a du mal à accepter que ce miroir ne nous renvoie plus d image Face à un miroir il y a deux attitudes s y complaire ou le traverser non pour rejoindre ce qui s y réfléchi mais pour en changer la représentation Réactifs ou dépendants La fonction de l image n est pas d être une capture fascinante d où l on ne revient pas mais de réfléchir là où est la vie là où elle agit Etre où on est et non plus dans les Trente glorieuses Non plus figées dans cette image idéalisée du passé en se disant mais quand est ce que cela va recommencer Il reste cet espoir Or plus on espère et moins on agit On n espère que ce qui ne dépend pas de nous alors qu on veut ce qui en dépend Quand on lit les journaux on constate cette belle naïveté qui consiste à dire il y a une relance économique Mais si on analyse les textes on constate que s il existe une légère croissance ce qui l appauvrit ce sont les commentaires qui en sont fait La presse parle de réactivité Or une fois de plus être réactif c est être dépendant Tous ces outils d analyse qui existent et parfois fonctionnent bien sont encore consommés comme autant de prétextes et d alibis pour ne pas changer Parce qu on en fait des fins en soi au lieu de les considérer comme des moyens L information n est pas considérée comme un moyen pour construire quelque chose mais comme une fin en soi donc on la garde on la possède comme un attribut Ces conceptions et ces comportements sont autant de freins culturels au développement d une organisation Les freins que j identifie dans les entreprises françaises je ne les perçois pas de la même manière dans les entreprises étrangères Trop de stratégies tue la stratégie Il y a systématiquement en France un vide stratégique J ai rarement vu une entreprise qui croit en sa stratégie Elles en ont beaucoup parfois mais elles changent en fonction des interlocuteurs Quand on va voir le directeur commercial il donne sa version stratégique mais qui n est pas celle de la direction de la production ou de la direction du système d information ou de la direction des ressources humaines Il y a pratiquement autant de stratégies qu il y a de gens au sommet stratégique Or trop de stratégies tue la stratégie Les cadres supérieurs dans une multinationale française ont des montagnes d informations sur leur bureau ce qui est complètement ingérable Ils sont dans une logique de sur information ce qui revient à de la sous information c est pourquoi ils disent tous nous ne sommes pas informés Ils sont sur informés mais l effet est le même que s ils étaient sous informés Ils n arrivent plus à gérer l information Ils sont sur informés parce qu ils sont passifs par rapport à l information Ils l accumulent mais ne l interprètent pas vraiment Trop d information crée une pénurie d information et fini par générer de la rumeur de la méfiance ou parfois de la résignation Un déficit culturel On ne cherche pas l information C est une conception à la base de la représentation que l on a en France du pouvoir C est une des caractéristiques culturelles françaises On a du mal à comprendre et à accepter que l information comme le pouvoir ça se prend Dans la mesure où on considère en France le pouvoir comme un attribut cette idée parait révolutionnaire Le pouvoir c est une relation c est se rendre compte que ce qu on dit et que ce qu on fait a un effet sur l environnement Il n existe pas une culture de la quête de l information C est un travail un savoir faire et un savoir être qui ne sont nullement enseignés Si la France a du mal à admettre que le pouvoir se prend c est parce qu elle reste à bien des égards une société monarchique dans laquelle la caste des grandes écoles considère qu elle a le pouvoir de fait Le pouvoir est vécu comme un acquis Je suis dans une logique d avoir et quoi que je fasse je suis légitime et je ne serais pas remis en question Le pouvoir comme attribut est un moyen de dire Restons dans notre vérité et notre vérité deviendra LA vérité parce que plus on est proche du sommet stratégique plus notre vérité est LA vérité Pour éviter les remises en question de ce système il y a deux types de comportement l arrogance et le mépris Et globalement on reste là dedans A minima toute relation par rapport à de l information nouvelle c est toujours de la méfiance Emettre une information c est inscrire l autre dans une relation de doute voire de méfiance D où l acharnement quant à démonter l information L information est représentation et comme telle elle signifie Plutôt que de chercher à la déconstruire cherchons plutôt à l interpréter La liberté c est le doute et à ces postes stratégiques dans ces fonctionnements on a peur du doute Donc on essaye de le contourner par l achat de la question par exemple Quel lien social Pour inscrire les entreprises françaises dans une dynamique offensive il faudrait considérer non plus l information comme une fin en soi mais comme un moyen pour tout un chacun Considérer que si l information est un moyen pour prendre une décision cette information ne doit pas être déterminée ou limitée à la compétence individuelle en tant que telle mais circuler dans une organisation intelligente et collective Plus l information est partagée plus elle est assurée et plus on peut travailler dans une logique de tous ensemble

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Information-et-pouvoir-en-France.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • Livres géopolitiques Transversaux Compil Diploweb Audiovisuel Audio Photo Vidéo Accueil Roland MEYER Consultant Biographie mise à jour en 2001 Membre fondateur de l Association Française pour le Développement de l Intelligence Economique AFDIE 5 rue Sextius Michel 75015 Paris France L AFDIE publie la Revue d intelligence économique dans laquelle Roland Meyer a publié L intelligence économique du désir de compétitivité au geste offensif Revue d intelligence économique n 1 Intelligence économique et nouvelles pratiques sociales Revue d intelligence économique n 3 Ouvrages à paraître Questions de création création en question Qu est ce que créer veut dire à paraître 2001 Ethique et influence à paraître 2001 Ses articles pour Diploweb com Information et pouvoir en France Qu apprend la pratique de consultant d entreprise en France Quels sont les points communs de la petite entreprise à la multinationale Comment Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir membre Auteurs Proposer un article Synergies Présenter le site Conférences Partenaires Participer Proposer une synergie Liens conseillés Archives Retrouvez la chaîne Diploweb sur Union européenne États membres Institutions Pays candidats Russie CEI Russie CEI Amérique Amérique du Nord Amérique centrale Amérique du Sud Asie Chine Inde Zone

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Roland-MEYER_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • La Suède et l’Union européenne - États membres
    égard de la protection de l environnement de la lutte contre le chômage Ces domaines marquent les ambitions de la première présidence suédoise de l Union européenne même si toutes les présidences risquent de voir leur programme bousculé par des imprévus Les thèmes retenus pour la Présidence suédoise Le 1er janvier 2001 la Suède prend pour la première fois la Présidence de l Union européenne pour un semestre Les thèmes prévus par la Présidence suédoise sont les trois E Elargissement Emploi Environnement L élargissement futur de l Europe est notre première priorité liée à notre situation géopolitique Nous avons pour la première fois depuis très longtemps la possibilité historique de voir réunis les pays de l Ouest et de l Est de l Europe dans une coopération élargie de l Union européenne Il s agit non seulement d une priorité pour la Suède mais pour l Union européenne Pour nous suédois il faut à tout prix saisir la possibilité d inclure tous les pays d Europe centrale et orientale y compris la Russie dans une coopération aussi étroite que possible dans l esprit des fondateurs de la CEE des années cinquante afin de rendre impossible d imaginer un conflit comme ce continent en a connu durant le XX e s Même si la Russie n est pas candidate de la même manière que les pays d Europe centrale et orientale nous voulons absolument durant notre présidence de l Union européenne faire évoluer la relation entre l UE et la Russie Il importe qu il y ait une bonne compréhension des deux parties et que se développent des liens à tous les niveaux commerciaux personnels politiques sociaux Il faut éviter que des pays d Europe centrale et orientale se sentent exclus du club Pour nous tous ces pays ont vocation de devenir à un certain moment membres de l Union Bien sûr ils doivent faire un grand travail pour les préparer et beaucoup le font Même pour ceux qui doivent attendre un peu plus il faut continuellement faire passer le message suivant Nous sommes là Vous êtes les bienvenus mais dans certains cas les négociations peuvent prendre un peu plus de temps Pour nous tous les pays actuellement en négociation ont la possibilité de rejoindre l Union européenne C est à eux de démontrer qu ils sont prêts pour une adhésion Ils ont tous la possibilité d être dans les premiers mais il est évident qu il y aura un élargissement en plusieurs étapes probablement en plusieurs groupes Nous sommes sensibles à l emploi qui constitue notre deuxième priorité Ce thème a déjà été évoqué lors de sommets européens notamment à Lisbonne Lors du sommet de Stockholm de mars 2001 nous voulons boucler plusieurs dossiers concernant le chômage pour que le plus grand nombre possible de personnes trouve une place sur le marché du travail L environnement est notre troisième priorité non seulement à l échelle européenne mais aussi à l échelle planétaire La France a été récemment touchée par deux

    Original URL path: http://www.diploweb.com/La-Suede-et-l-Union-europeenne.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • 1972 1973 Ecole des Interprètes Anglais Russe Uppsala Suède 1973 1976 B Sc Econ Ecole des Hautes Etudes Commerciales Stockholm Suède 1982 1983 Post graduate studies Ecole Nationale d Administration Paris France Fonctions 1976 1978 Fonctionnaire MFA Stockholm 1978 1979 Attaché Commercial Ambassade de Suède Moscou Union soviétique 1979 1982 Premier Secrétaire Ministère des Affaires Etrangères Stockholm 1982 1984 Premier Secrétaire Ambassade de Suède Paris 1984 1990 Directeur adjoint pour les questions internationales Ministère des Finances Stockholm 1990 1993 Conseiller Financier Délégation de la Suède auprès de la Communauté Economique Européenne Bruxelles Belgique 1993 1996 Responsable pour l Analyse Stratégique Autorité Nationale de la Sécurité Suédoise Stockholm 1996 2000 Chef d Unité a i DG ECFIN Commission Européenne Bruxelles 2000 Ministre Conseiller Questions Economiques et Européennes Ambassade de Suède Paris Ses articles pour Diploweb com La Suède et l Union européenne Ministre Conseiller auprès de l Ambassade de Suède à Paris ce diplomate présente l histoire des relations entre son pays et la construction Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir membre Auteurs Proposer un article Synergies Présenter le site Conférences Partenaires Participer Proposer une synergie Liens conseillés Archives Retrouvez la chaîne Diploweb sur

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Anders-CALMFORS_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Stratégie d’influence - États membres
    les droits de l homme ceux ci étant sélectifs et constituant une arme politique La langue anglaise devenue vernaculaire à l échelle mondiale bénéficie du capital de l Empire britannique ex colonies et dominions de la couronne Cette langue est véhiculée avec ses messages sur Internet CNN des radios Board of international broadcasting Radio Free Europe Voice of America le cinéma les séries télévisuelles les vidéos etc L influence des Etats Unis s exerce directement ou indirectement sur les institutions internationales comme la Banque mondiale et le Fonds monétaire international 25 du budget de ces organismes est payé par les Etats Unis selon USIA mais aussi la FAO l UNESCO et l ONU particulièrement depuis l effondrement de l URSS Les réseaux de plusieurs types jouent un rôle essentiel Il existe des réseaux religieux par exemple les églises protestantes en Amérique latine des réseaux politiques par exemple avec des Etats comme Israël la Turquie l Arabie Saoudite ou le Japon des réseaux interpersonnels avec tous ceux qui sont allés étudier ou travailler aux Etats Unis ou chez eux avec des Etats Unis ou des firmes américaines Des fichiers existent par pays ou par profession et les contacts sont maintenus de façons diverses Ce que la France ne fait pas L USIA Pour mesurer régulièrement leur image reflet au moins partiel de leur influence les Etats Unis disposent d une agence US Information Agency Celle ci publie une série de sondages effectués à la demande de l USIA par des organismes de sondages locaux sur des questions intéressant les Etats Unis Les points forts des Etats Unis dans la stratégie d influence exercée de façon ciblée sont La formation des élites économiques politiques et militaires des pays qui leur sont favorables Quand cela est possible un système scolaire similaire à celui des Etats Unis y est développé d où l aisance avec laquelle un étudiant de ces pays s adapte au système universitaire américain C est le cas par exemple au Brésil pays qui avait naguère un cursus à la française La pêche aux cerveaux permet d attirer chez soi des éléments de valeur déjà formés en leur donnant les moyens de travailler La liste serait longue des chercheurs étrangers qui ont été de passage en France et que nous avons perdus faute d avoir su les retenir Depuis quelques années nous perdons même nos propres diplômés tandis que notre immigration est presque entièrement composée de gens peu ou pas qualifiés Des ambassades axées non seulement sur le travail politique qui consiste aussi à maintenir des contacts avec le réseau des amis des Etats Unis au sens le plus large mais sur des services commerciaux actifs animés non par des fonctionnaires de formation n ayant jamais fait fructifier de capital mais par des hommes d affaires recrutés à cet effet pour une période donnée La conquête d un marché se fait en écoutant l autre et en répondant d abord à ses besoins non en l assurant qu on a ce qui lui faut puisqu on en est le fabricant ce qui reste une méthode de vente fréquente chez les industriels français Deux exemples européens La Grande Bretagne quant à elle axe sa politique d influence sur Une collaboration avec les Etats Unis chaque fois que c est dans l intérêt de la langue anglaise par exemple en matière de radio Même durant les années où son économie était médiocre le maintien d un très haut niveau de qualité de ses médias BBC World Program télévision éducative journaux et hebdomadaires par exemple le Financial Times et The Economist dont la France n a pas l équivalent Un réseau très sélectif de soutien sélectionné et cultivé par les ambassades et invités dans le cadre de négociations utiles à la Grande Bretagne dans des châteaux et autres lieux historiques dont l Etat a la disposition Londres reste un carrefour politique financier commercial et culturel très important et une plaque tournante que la politique d Air France ne nous a jamais permis d égaler La politique de reconversion de British Airways a plus de dix ans Celle menée à l égard d Air France illustre assez bien notre incohérence ou nos conservatismes Quant à l Allemagne son influence au profil discret compte tenu du passif de la Seconde Guerre mondiale dont désormais 55 années nous séparent s exerce d abord économiquement et commercialement à travers des politiques dynamiques menées par les firmes allemandes et non par l Etat ou les entreprises d Etat En Europe centrale et orientale et dans l ex URSS l implantation est grandement facilitée par des décennies de présence technique commerciale et linguistique de la RDA Ailleurs des pénétrations déjà anciennes ont été faites sur le continent américain et en Asie La Deutsche Welle émet en 8 langues en Asie au lieu de 4 pour Radio France Internationale Dans ce domaine malgré des avancées considérables la France reste en retrait par rapport à la BBC qui émet en 14 langues tandis que Voice of America émet en 17 langues L Afrique francophone est évidemment abondamment couverte mais ni en Haoussa ni en Swahili ni en Malinké Les Français sont leur pire ennemi Notre principale faiblesse est d ordre interne multiplication des divisions internes économiques sociales culturelles etc Il nous faut améliorer notre efficience Notamment celle de l Etat trop fort consommateur avec 45 du Produit Intérieur Brut en prélèvement obligatoire Il nous faudrait dégager 3 à 5 sur la Sécurité Sociale comme sur le fonctionnement de l Etat Sommes nous en mesure de le faire C est antienne que de constater qu il y a dans ce pays trop de positions acquises à divers échelons les syndicats n étant pas de reste dans cette sclérose Il importe de se donner les moyens d une véritable réduction du chômage dont les effets désintégrateurs parmi les jeunes sont considérables Crise des élites Au sommet on ne peut que constater une crise des élites Contrairement à ce qui s entend communément aujourd hui

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Strategie-d-influence.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • terrain avant tout il a été à la rencontre de plusieurs mouvements de libération nationale algérien vietnamien palestinien ou afghan pour appréhender leur lutte de l intérieur Il évoque ses enquêtes de terrain dans Voyage dans 40 ans de guérillas 1966 2006 De 1980 à 1989 Gérard Chaliand a été maître de conférence à l École nationale d administration ENA puis enseignant à l École supérieure de guerre 1993 1999 et directeur du Centre européen d étude des conflits 1997 2000 Il est également conseiller auprès du Centre d analyse et de prévision du ministère des Affaires étrangères français depuis 1984 Il est régulièrement professeur invité dans de nombreuses universités étrangères Harvard Montréal Berkeley Gérard Chaliand est auteur de plus de 30 ouvrages dont une quinzaine traduits Le Temps des héros Paris Bouquins 2014 Biographie mise à jour partiellement en 2014 Ses articles pour Diploweb com A Blin Les batailles qui ont changé l histoire éd Perrin Arnaud Blin traite avec clarté et intelligence non seulement des batailles décisives mais du sens et de la portée qu elles eurent dans l histoire Djihadistes quelles actions Le 29 juin 2014 un groupe de djihadistes annonçait la création d un Etat islamique en Irak et en Syrie Sollicitée par le gouvernement de Bagdad Syrie Guérilla urbaine Stratégie Avec les conflits d Irak et de Syrie la guérilla urbaine réapparait Gérard Chaliand met en perspective cette pratique Puis il La fabrication de l ennemi ou comment tuer avec sa conscience pour soi Pierre Conesa éd Robert Laffont Gérard Chaliand présente le livre de Pierre Conesa La fabrication de l ennemi ou comment tuer avec sa conscience pour soi Préface de Michel Géopolitique de la Turquie Voici une mise en perspective historique et géopolitique de la Turquie très utile pour bien appréhender le parcours

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Gerard-CHALIAND,20_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • L’Allemagne à l’aube du XXI e siècle - États membres
    politique de la part de Kohl et plus de bon sens A l échelle européenne la réunification allemande a été cher payée Si l on considère maintenant le bilan de la réunification allemande au regard des relations intra européennes et internationales il apparaît que le chancelier Kohl s est comporté de manière tout à fait surprenante L Acte unique de 1985 comportait un volet diplomatique avec des clauses indiquant que tout pays membre de la CEE devait consulter ses partenaires pour les affaires intéressant l ensemble communautaire du moins les informer Or entre le 10 et le 30 novembre 1989 les partenaires européens n ont été mis au courant de rien Lorsque le 28 novembre le chancelier H Kohl dévoile au Bundestag son plan de confédération en dix points de l Allemagne de l Ouest et de l Est tous ses partenaires sont surpris et furieux Un très mauvais climat européen s est alors développé Kohl a mené la réunification tambour battant en se moquant de ce que voulaient les partenaires européens parce qu il était certain qu il aurait l appui américain En effet le président G Bush a décidé de soutenir complètement H Kohl lui laissant carte blanche à une seule condition que l Allemagne réunifiée reste dans l Organisation du Traité de l Atlantique Nord OTAN Résultat un climat déplorable s installe en Europe notamment en France mais aussi au Royaume Uni et en Italie Celle ci aurait bien voulu que Paris soit davantage en mesure de peser Le Président de l Union soviétique M Gorbatchev a fait plusieurs fois appel à F Mitterrand pour qu il intervienne auprès des américains afin que l Allemagne réunifiée n intègre pas l OTAN mais l Elysée s est dérobé Lorsqu on a voulu sortir de ces impasses diplomatiques on a conçu la relance de l Union économique et monétaire européenne Or celle ci a été mise en œuvre pour des raisons politiques au moment même où il aurait fallut laisser l Allemagne s occuper seule de ses affaires monétaires économiques et financières Le moment était particulièrement mal choisi Résultat les problèmes spécifiques de l Allemagne liés à des décisions monétaires erronées comme la parité monétaire interallemande se sont répercutés sur l ensemble de l économie européenne de façon beaucoup plus forte que cela n aurait été le cas autrement Dans les années 1990 1992 il aurait été de l intérêt de la France de se tenir à l écart L économie française s en serait beaucoup mieux portée Au lieu de cela la politique de franc fort via l arrimage au mark a obligé la France a élever ses taux d intérêts au dessus de ceux de la Bundesbank Ce qui montrent les études économiques faites depuis a valu à la France 600 000 à 1 million de chômeurs de plus cf ci dessous dans la rubrique Plus avec www diploweb com un extrait d un rapport récent à ce sujet Evidemment on s est alors bien gardé de le faire savoir au plus grand nombre au peuple souverain pour préserver l idée européenne au besoin contre la démocratie Tour de passe passe Si vous observez les dix huit premiers mois de l Euro comme unité de compte vous constatez une situation tout à fait paradoxale l Allemagne peut solder partiellement le passif de la réunification grâce à une dévaluation monétaire inavouée Ceci tout en préservant la réputation de l économie allemande puisque c est la monnaie européenne cette lire camouflée comme on dit sur les marchés financiers ou dans les milieux conservateurs allemands qui baisse Le moment venu les allemands pourront donc toujours prétendre que la responsabilité de la cette chute revient à l Italie ou à la France qui cède aux revendications de chauffeurs routiers ou des cheminots de la Société Nationale des Chemins de Fers SNCF Alors qu objectivement l Allemagne a eu les yeux plus gros que le ventre en voulant à la fois financer la reconstruction de l Allemagne de l Est mais aussi la transition de l Union soviétique puis de la Russie tout en restant le plus gros contributeur de l Union européenne Il faut y ajouter tous les problèmes indépendants de la réunification à savoir les blocages de la société ouest allemande et les réformes nécessaires Ce qui chargeait beaucoup la barque D autant que depuis les années 1980 l économie allemande a beaucoup vécu sur sa réputation de qualité mais la force du DM n était déjà plus justifiée par un différentiel de productivité et de qualité des produits par rapport à ses partenaires européens Avec l arrivée à l âge de la retraite de la génération du miracle économique allemand qui a pratiqué une sorte de rédemption dans le travail pour sortir du nazisme les actifs d aujourd hui ne fabriquent plus des produits véritablement supérieurs à ce que feraient des français des italiens ou des américains L Allemagne était avec ou sans la réunification confrontée au début des années 1990 au paradoxe de vouloir à la fois combiner un système de prestations sociales les plus sophistiqués du monde et une démographie déclinante sources de nombreuses difficultés pour le financement de retraites Alors que l Allemagne est un des pays d Europe où l on entre le plus tardivement sur le marché du travail tout en pouvant partir le plus tôt à la retraite Sans parler de vacances beaucoup plus longues qu ailleurs de syndicats qui défendent des intérêts établis La dévaluation inavouée de l euro mark qu est l euro n est donc pas étonnante Pourtant les Allemands n ont pas encore conscience de ce phénomène Ils n ont pas encore compris les raisons objectives pour lesquelles H Kohl a été battu aux élections de 1998 On parle de l usure du pouvoir et de l affaire du financement de la CDU mais ce n est que la surface En réalité cette défaite sanctionne les impasses dans lesquelles H Kohl a mis l Allemagne mais aucun homme politique

    Original URL path: http://www.diploweb.com/L-Allemagne-a-l-aube-du-XXI-e.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive



  •