archive-com.com » COM » D » DIPLOWEB.COM

Total: 1806

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Géopolitique du TTIP, TAFTA, GMT Grand marché transatlantique - Institutions
    au reste du monde C est bien ce qui ressort de la lecture des Directives de négociation rendues publiques le 9 octobre 2014 par le Conseil de l Union européenne dont il a été question supra Déjà des tensions sur le dossier agricole L excédent que l UE à 28 retire de ses flux commerciaux avec les Etats Unis s est fixé en moyenne à 5 5 milliards d sur la période 2007 2012 un peu plus de 6 milliards d pour la seule année 2012 et celui de la France à près de 2 milliards d soit 12 5 de l excédent global agroalimentaire graphique 1 L excédent bilatéral de l UE surgit au détour des années 1997 1998 la période précédente étant caractérisée par un déficit commercial agroalimentaire vis à vis des États Unis Graph 1 Balance agroalimentaire France Etats Unis De 1981 à 2013 exportations importations soldes Cliquer sur le graphique pour l agrandir Il est donc important de rappeler que les États Unis ont depuis plusieurs décennies une balance commerciale agroalimentaire excédentaire sur la plupart des régions en particulier vis à vis de l Asie et que leurs rares déficits est émane de leurs échanges avec l UE et singulièrement avec la France Pour les Etats Unis la perspective est de récupérer des parts de marché autrefois perdues sur le marché européen du fait de la PAC On comprend alors assez bien la motivation avec laquelle les américains se sont lancés dans cette négociation la perspective étant de récupérer des parts de marché autrefois perdues sur le marché européen du fait de la PAC Sans doute une occasion toute trouvée de reprendre la main sur tous les marchés mondiaux sur lesquels s échangent des biens agricoles et alimentaires Cette ambition concerne essentiellement les produits issus de la transformation secteur dans lequel les États Unis ont enregistré en 2012 un déficit de plus de 9 milliards d S agissant des produits bruts c est l UE qui est bilatéralement déficitaire avec 3 milliards d On peut affiner la dimension statistique en indiquant que en 1992 en pleine négociation au GATT 22 des importations de produits agricoles et alimentaires de l UE provenaient d outre Atlantique contre seulement 8 vingt ans après 3 Les droits de douane appliqués sont supérieurs dans l UE comparativement aux États Unis Pour mesurer les effets d un accord commercial sur les productions agricoles il faut d une part établir un état des lieux des droits de douanes en vigueur et d autre part repérer les secteurs où leur baisse sera la plus préjudiciable aux agriculteurs Pris globalement les droits de douane appliqués et mesurés en équivalent ad valorem sont plus élevés dans l UE 12 8 qu aux États Unis 6 6 Si l on descend à des niveaux plus fins de la nomenclature des produits on constate très vite que à l exception du sucre raffiné les droits de douane appliqués sont supérieurs dans l UE comparativement aux États Unis Il existe même des pics tarifaires en Europe pouvant atteindre 45 1 sur les viandes pour la viande bovine désossée et grimper jusqu à 97 voire 146 sur les abats comestibles 42 sur les produits laitiers 21 8 aux États Unis 24 3 sur le sucre et produits de sucrerie 18 7 aux États Unis 18 4 sur les préparations de légumes 7 6 côté américain En viande bovine la signature d un accord pour un GMT présente donc des risques pour les éleveurs français Rappelons d abord que les États Unis figurent depuis de longues années parmi les principaux exportateurs de viande bovine avec le Brésil l Inde et l Australie graphique 2 Ensuite plus de 10 des importations européennes de viande bovine proviennent d Amérique du Nord États Unis et Canada 4 et qu elles ont été multipliées par six depuis 2007 En 2012 ce sont plus de 20 000 tonnes équivalent carcasses qui ont été exportées par les États Unis vers l UE à 27 Outre la diminution des droits de douane c est sans doute sur les aspects non tarifaires que l enjeu de la négociation va être le plus complexe échanges de produits avec hormones acide lactique dans le traitement des carcasses question des antibiotiques réglementation en matière de bien être animal moins stricte côté américain autant de distorsions de concurrence en gestation L ouverture du marché européen aux productions bovines américaines ferait alors courir un risque sérieux aux régions de l UE qui se sont spécialisées depuis longtemps dans l élevage et la production de viande bovine en particulier dans les zones herbagères S agissant de la production de bœuf sous hormones les producteurs relayés par l American Farm Bureau ont régulièrement dénoncé les obstacles que l UE dressent à l encontre de leurs exportations faisant ainsi pression sur les négociateurs pour que l UE ouvre son marché Cet exemple met également en exergue les risques encourus par l UE dans le domaine de la sécurité alimentaire vue sous l angle sanitaire et du principe de précaution Jusqu où l UE peut elle aller en matière de suppression des droits de douane et de barrières non tarifaires Question décisive car la viande bovine américaine dispose en effet d une marge de compétitivité non négligeable liée à la fois au différentiel de prix le prix du kilo de carcasse aux États Unis reste inférieur à celui des gros bovins pratiqués dans l UE et aux écarts de coûts de production traçabilité dépenses vétérinaires coûts des équipements Au regard de ce différentiel de coûts de production l ouverture du marché européen aux productions bovines américaines ferait alors courir un risque sérieux aux régions de l UE qui se sont spécialisées depuis longtemps dans l élevage et la production de viande bovine en particulier dans les zones herbagères Graph 2 Principaux exportateurs mondiaux de viande bovine 2000 à 2013 Etats Unis Union européenne Brésil Inde Australie Nouvelle Zélande Argentine Cliquer sur le graphique pour l agrandir En produits

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Grand-Marche-Transatlantique-GMT.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive



  • et sociétés série systèmes agroalimentaires numéro 33 octobre 2011 Rivalités et convoitises dans le commerce international agricole une approche géoéconomique Cahier Déméter numéro 13 février 2012 La politique agricole un angle mort dans la théorie macroéconomique et la politique économique Une lecture à partir du cas américain Communication au XIVème colloque de l Association Charles Gide pour l Histoire de la Pensée Economique 7 9 juin 2012 Nice Régulation versus dérégulation des marchés agricoles la construction sociale d un clivage économique à paraître en octobre 2012 dans le numéro 183 de la Revue L homme et la société avec J C Kroll La Chine au risque de la dépendance alimentaire Revue OCL numéro 5 volume 19 septembre octobre 2012 avec J M Chaumet L affirmation des firmes multinationales de l agroalimentaire des pays émergents Le cas des firmes brésiliennes de la viande Economie rurale numéro 334 2013 avec Cécile Fèvre Tensions sur les marchés agricoles un jeu à double face Géoéconomie numéro 64 hiver 2012 2013 Déséquilibres instabilité et régulation sur les marchés agricoles mondiaux in L économie mondiale en 2030 ruptures et continuités sous la direction de J Mazier P Petit D Plihon éditions Economica 2013 Ouvrages La politique économique mutations et mondialisation éditions L Harmattan 2006 sous la direction de La guerre des terres Stratégies agricoles et mondialisation éditions Choiseul 2010 Agriculture et mondialisation L atout géopolitique de la France Presses de Sciences Po 2013 avec Sébastien Abis Biographie mise à jour en 2013 Ses articles pour Diploweb com Grand Marché Transatlantique GMT quels risques pour l agriculture française Géopolitique du projet de Grand Marché Transatlantique En quoi la montée en puissance de l Asie pèse t elle dans les motivations des Etats Unis et de Géopolitique de l agriculture dans la mondialisation La force de frappe agricole

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Thierry-POUCH_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Elargissements de l'OTAN et l'UE: quelles relations ? Carte (...) - Institutions
    les anciens États communistes de la zone d influence russe Cela passe notamment par l établissement de Partenariats Pour la Paix PPP à partir de janvier 1994 Il s agit d accords bilatéraux conclus entre un pays et l OTAN et qui s adressent à la Russie et aux États dans sa sphère d influence ainsi qu aux pays occidentaux neutres ne souhaitant pas devenir membres à part entière de l OTAN République tchèque Hongrie et Pologne deviennent membres de l OTAN dès 1999 soit seulement 10 ans après l ouverture du Rideau de fer A l exception de l Albanie qui n est aujourd hui pas membre de l UE mais qui est toutefois considérée comme un candidat potentiel 3 tous les anciens régimes communistes établissent ainsi un PPP dans un premier temps puis deviennent membres de l OTAN et enfin de l UE République tchèque Hongrie et Pologne quittent ainsi le PPP en 1999 pour devenir membres à part entière en 2004 c est le tour de la Bulgarie des États baltes de la Roumanie la Slovénie et la Slovaquie L Albanie interrompt son PPP en 2009 pour rejoindre l OTAN en tant que membre à part entière Comment expliquer que l adhésion à l OTAN précède toujours celle à l UE Trois éléments de réponse Premièrement l antériorité de l adhésion à l OTAN sur celle à l UE peut s expliquer par l ordre de priorités des États d abord la sécurité assurée par l OTAN et ensuite l intégration économique et politique proposée par l UE Après la chute de l URSS il paraît ainsi plus urgent aux États baltes et aux Pays d Europe Centrale et Orientale PECO d assurer dans un premier temps leur sécurité face à la Russie en intégrant une structure occidentale leur permettant de sortir de la sphère d influence directe de l ancienne URSS avant de finaliser leur candidature à l Union européenne Que cela fasse plaisir ou non l OTAN a fait ses preuves même si cela mériterait un bon débat Ensuite les faiblesses de la politique de défense commune de l UE envisagée par le traité de Maastricht qui entre en vigueur le 1er novembre 1993 rendent plus attirante une adhésion à l OTAN L Europe CEE puis UE a ainsi montré son incapacité à maintenir la paix dans les Balkans dans les années 1990 De même la Politique Étrangère et de Sécurité Commune PESC trouvant également son origine dans le traité de Maastricht ne permet pas de calmer les inquiétudes des pays baltes et des PECO quant à leur sécurité En effet si la PESC a pour ambition de sauvegarder l indépendance de l Union européenne renforcer la sécurité des États membres et la sécurité internationale la Politique européenne de sécurité et de défense PESD se focalise sur la gestion des crises externes à l UE en maintenant ou rétablissant la paix et par le biais de missions humanitaires alors que la défense collective des États

    Original URL path: http://www.diploweb.com/UE-OTAN-quels-rapports.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • N. Gnesotto: Faut-il enterrer la défense européenne ? - Institutions
    la défense et contraint au retour de la France dans le commandement militaire intégré de l OTAN 2009 N G L OTAN est et reste pour une immense majorité d Etats européens l organisation de défense prioritaire quel que soit l état de la menace à l encontre de leurs intérêts Immédiatement après la chute de l Union soviétique 1991 les anciens pays du bloc communiste y voyaient le symbole de leur retour dans la famille occidentale et la seule solution pour se protéger contre leur ancien occupant russe Et ils avaient raison L Union européenne n est pas faite pour dissuader la menace russe notamment sur le plan nucléaire La Pologne est aujourd hui un membre fidèle de l OTAN et un partisan convaincu de la défense européenne La politique de défense de l Union est davantage une politique d intervention extérieure qu une politique de défense C est une politique de gestion des crises régionales non stratégiques et pas du tout contrairement à ce que le vocabulaire pourrait faire croire une politique d autodéfense collective du territoire des Etats membres de l UE Après une période de tout OTAN assez compréhensible les nouveaux membres de l Union issus d Europe centrale et orientale sont d ailleurs revenus à une position nettement plus équilibrée la Pologne est aujourd hui un membre fidèle de l OTAN et un partisan convaincu de la défense européenne Quant à la France son retour dans la structure militaire de l OTAN n était à mes yeux ni totalement absurde ni vraiment nécessaire D un côté la France était dans une situation politique difficilement compréhensible pour ses partenaires à la fois énorme contributeur à l OTAN et critique systématique de l organisation Sa réintégration pouvait faire espérer un retour à la confiance la fin des suspicions à l égard de Paris et donc une relance plus consensuelle de la défense dans un cadre européen D un autre côté la France rejoignait l OTAN à une période où celle ci perdait un peu de sa raison d être stratégique et elle se trouvait tout d un coup soupçonnée d abandonner son ambition historique en faveur de l Europe de la défense Depuis les choses se sont apaisées La France a repris le flambeau de la PSDC mais l inertie de ses partenaires n a guère changé P V Que nous démontre la crise ukrainienne au sujet de la défense Européenne N G Avant tout la crise ukrainienne montre à quel point l Union européenne pêche par excès d angélisme stratégique Croire que l on pouvait traiter l Ukraine comme n importe quel pays du voisinage sans tenir compte de son poids stratégique au milieu du continent européen sans tenir compte des perceptions russes fussent elles fausses était bien sur une erreur Le sommet de l UE devrait disposer de compétences stratégiques Or on a proposé à l Ukraine un partenariat économique comme il s agissait des îles Marquises ou Salomon Il est donc plus que temps

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Quelle-defense-europeenne-N.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • de Lettres modernes et titulaire d un DEA d histoire Elle est aussi Vice présidente de la fondation Notre Europe créée par Jacques Delors Vice présidente du Conseil scientifique pour la formation et la recherche stratégique CSFRS Membre du réseau d experts de la Commission européenne Cordis Membre du Comité de rédaction de la revue Esprit Publications récentes Faut il enterrer la défense européenne La documentation française mai 2014 L Europe a t elle un avenir stratégique éditions Armand Colin 2011 Partenariat euro américain une nouvelle approche Rapporteur du groupe de réflexion présidé par Romano Prodi et Guy Verhofstadt février 2010 Notre Europe en collaboration avec Michel Rocard éditions Robert Laffont 2008 Le monde en 2025 en collaboration avec Giovanni Grevi éditions Robert Laffont 2007 réédition chez Pocket en 2011 Biographie mise à jour en 2014 Ses articles pour Diploweb com Enterrer l Europe de la défense Vidéo Après une décennie de succès 1998 2008 le projet d une défense autonome de l Union européenne semble aujourd hui au point mort Faut il pour Quelle défense européenne N Gnesotto répond Quels sont les ambiguïtés et les clivages qui caractérisent la défense européenne Aujourd hui l UE 28 compte 22 pays

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Nicole-GNESOTTO_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Schéma des institutions de l'Union européenne C. BEZAMAT-MANTES - Institutions
    journée de l Europe le Diploweb est heureux de vous offrir un outil pratique pour comprendre les institutions européennes Il sera particulièrement utile à ceux qui ont à composer un devoir ou se préparer à un entretien Tous nos voeux de réussite I L EST vrai que les institutions européennes sont complexes Avec un schéma cela devient beaucoup plus clair et tellement facile à mémoriser Schéma des institutions européennes Cliquer sur la vignette pour agrandir Plus Pour aller plus loin dans la compréhension des institutions européennes le Diploweb com vous recommande l ouvrage dont ce schéma est inspiré Yves Doutriaux et Christian Lequesne Les institutions de l Union européenne après la crise de l euro coll réflexeeurope Paris La documentation française 2013 9e édition Voir tous les articles et toutes les cartes sur l Union européenne Pourquoi et comment faire un don au Diploweb Mots clés Commission européenne Parlement européen Conseil européen Cour de justice des communautés européennes Banque centrale européenne BCE Conseil Union europénne Cour des comptes de l Union européenne Recommander cette page Votre adresse email Destinataire Texte de votre message Tweets de diploweb Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir membre

    Original URL path: http://www.diploweb.com/UE-Schema-des-institutions.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Quelles relations Europe - Asie ? M. FOUQUIN (CEPII) - Institutions
    ouverte L Asean apparaît en dépit de sa faiblesse ou peut être à cause d elle comme le pôle le plus acceptable d organisation d une communauté économique asiatique Plusieurs projets d accords de libre échange ont été élaborés On a estimé quel serait l impact de ces accords commerciaux selon leur degré d engagement 8 D une manière générale tous les pays sont gagnants cependant la question agricole apparait cruciale dans ces accords à la fois du fait de l importance sociale plus de 50 de la population vit dans les zones rurales dans les pays les plus pauvres et économique du secteur pour certains pays première ressource d exportation pour le Vietnam par exemple Du Bol de Nouille au Sac de Nœud Le paradoxe de la situation de l Asie tient à ce que les accords multilatéraux ont été décisifs dans le développement du régionalisme asiatique En effet c est depuis l adhésion de la Chine à l OMC c est à dire depuis l engagement pris par la Chine de respecter les codes de bonne conduite en matière de commerce international que l on a vu fleurir les accords commerciaux régionaux Les pays comme le Japon et les quatre dragons étaient plutôt opposés à de tels accords soutenant la position américaine qui est restée longtemps clairement multilatéraliste Jusqu à ce que les Etats Unis à leur tour s engagent dans la voie régionaliste avec la signature de l Accord de Libre échange du Nord de l Atlantique ALENA ou NAFTA en Anglais entre les États Unis le Canada et le Mexique entré en vigueur en 1994 date de la signature de l accord portant création de l OMC tout un symbole Les accords commerciaux régionaux se multiplient Les accords commerciaux régionaux se multiplient depuis lors en juillet 2013 on recensait plus de 575 notifications faites auprès de l Organisation Mondiale du Commerce dont 379 sont entrées en vigueur dont 61 concernent les pays d Asie orientale et du Sud Cette flambée d accords résulte pour une part de l échec échec en dépit de l accord de Bali qui est plus un accord pour sauver la face qu un progrès réel du multilatéralisme des négociations multilatérales engagées dans le cadre du cycle de Doha négociations qui ont pourtant la faveur de la plupart des économistes parce qu elles sont non discriminatoires Ces négociations qui supposent l accord de tous les pays membres soit de plus de 159 pays au mois de mars 2013 s avèrent impossible à conclure du fait principalement de l opposition entre pays développés et pays émergents L Inde a semble t il été le pays le plus hostile à tout accord tandis que la Chine gardait un profil discret compte tenu des immenses bénéfices qu elle avait su tirer des accords de l OMC L autre facteur déterminant de cette frénésie régionaliste a été l activisme de la diplomatie économique chinoise et celle ci correspond bien aux intérêts fondamentaux de la Chine qui est le centre mondial de transformation et d assemblage des matières premières et des composants industriels venus du monde entier et qui de ce fait a besoin de sécuriser ses relations avec les pays fournisseurs Parmi les accords régionaux les plus importants on peut citer celui de l AFTA ASEAN Free Trade Agreement qui concerne les relations entre pays membres et avait pour objectif théorique l abolition complète des obstacles aux échanges en 2010 On en est très loin aujourd hui Ce qui caractérise les accords mettant en présence des pays en développement en Asie c est que les engagements pris sont plutôt des déclarations d intention que des actes réels 9 Dés lors que l on tente d introduire des règles contraignantes et un système de sanction comme celui de l Organisme de Règlement des Différents de l OMC il y a blocage D où l impression dans l optique des Occidentaux et singulièrement des Américains que l on assiste à des marchés de dupes sauf que tout le monde sait de quoi il retourne Autre cause de perplexité est la multitude des accords qui semblent se recouvrir les uns les autres Dans notre exemple du Vietnam celui ci est signataire de l accord entre l Union européenne et l Asean d une part et d autre part il a signé un accord bilatéral avec cette même Union européenne De même comment s y retrouver entre les accords ASEAN les accords ASEAN plus trois Chine Corée Japon et les accords bilatéraux de la Chine avec l Asean du Japon avec l Asean et bien sur de la Corée du Sud avec cette même ASEAN Dans le même ordre d idée on a le Comprehensive Economic Partnership for East ASIA CEPEA qui est une initiative japonaise pour créer une zone de libre échange entre les 16 pays participants au Sommet Asiatique c est à dire les 10 pays membres de l ASEAN le Japon la Chine la Corée du Sud l Inde l Australie et la Nouvelle Zélande Initiative quelque bloquée depuis deux ans par les incidents provoqués par la Chine dans les eaux de la mer de Chine N oublions pas enfin l APEC et le tout nouveau TransPacific Partnership dont nous avons déjà parlé dans l introduction Un mille feuille régionaliste On pourrait multiplier les exemples à l infini on a décrit cette situation par le terme de noodle bowl en référence au plat de spaghetti qui lui est censé décrire l ensemble des accords signés par l Union européenne Dans le cas de l Asie il me semble que le degré de recouvrement des accords atteint des proportions dantesques c est pourquoi j ai choisi le terme un peu vulgaire de sac de nœud qu on me pardonnera j espère Ce mille feuille régionaliste pose problème son inefficacité et son coût Son inefficacité car seules les très grandes entreprises ont les moyens de s informer des différentes réglementations mises en œuvre par ses accords on y recoure

    Original URL path: http://www.diploweb.com/UE-Asie-quelles-relations.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • zone Euro continue de se creuser Problèmes économiques n 3017 Mai 2011 La Chine et la mondialisation Géopolitique N 100 Septembre 2010 La crise mondiale accélère la montée en puissance de l Asie Mondes en développement n 150 Mai 2010 L écart de productivité entre les Etats Unis et la zone Euro continue de se creuser La Lettre du CEPII N 294 novembre 2009 Productivité du travail la fin du processus de convergence Economie et Statistique n 419 420 INSEE 2009 Productivité du travail les divergences entre pays développés sont elles durables Working Paper du CEPII 2009 02 Regionalisation in East Asia in Economic Change and Restructuring Éditeur Springer Boston Volume 41 Number 4 décembre 2008 Comparing Bilateral and Multilateral ASEAN 10 4 FTA pp 281 à 320 in East Asia s Economic Integration Progress and Benefit edited by Daisuke Hiratsuka and Fukunari Kimura IDE JETRO Palgrave Macmillan 2008 Une chronique de la mondialisation avec Agnès Benassy Quere et Agnès Chevallier Lettre du CEPII n 274 Janvier 2007 La documentation française Divergences in Productivity between Europe and the United States edited by G Cette M Fouquin and H W Sinn ifo economic policy collection Edward Elgar Publishing 2007 Maitriser le dragon numéro spécial de Géostratégiques sur la Chine n 17 Septembre 2007 Fin de partie les Echos décembre 2007 Comparing Europe and Asia Road to Regional Integration Through Trade Beijing 2006 Economic Integration in Asia CEPII working paper n 15 2006 October 2006 Natural Resource Abundance and its Impact on Regional Integration Curse or Blessing Policy paper with Rolf Langhammer and Rainer Schweikert from Kiehl presented at the ELSNIT follow up meeting at the Fundacao Getulio Vargas Sao Paulo April 7 2006 Vertical Production Networks Evidence from France CEPII working paper Michel Fouquin Laurence Nayman and Laurent Wagner Biographie mise

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Michel-FOUQUIN_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive



  •