archive-com.com » COM » D » DIPLOWEB.COM

Total: 1806

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Le missile d’Obama - Institutions
    est de l obliger à partager avec nous des intérêts communs Pas seulement parce que l efficacité de ces systèmes d armes et notamment une garantie à 100 contre des agressions balistiques reste à démontrer On sent bien que le symbole était plus fort que l arme elle même Mais aussi parce qu il ne peut y avoir de relations transatlantiques qu équilibrées dans un dialogue partagé et égalitaire entre l Europe et les Etats Unis La 1ère puissance militaire ne peut donner que ce qu elle a et c est insuffisant pour régler les grandes questions stratégiques de la planète Le Soft Power européen est souvent plus efficace que beaucoup de missiles même s il doit vraisemblablement évoluer lui même vers moins d idéalisme et plus de capacités militaires Enfin les Européens se voient adresser un message clair leur sécurité dépend d abord d eux mêmes et de leur volonté à définir défendre et promouvoir leurs intérêts propres Ils ne doivent plus s en remettre à d autres pour assurer leur défense La Pologne et la République tchèque reçoivent une autre leçon le temps est fini des alliances de revers et des petits jeux personnels Quand on est membre de l Union européenne on ne prend pas la décision d accepter de telles installations sans au moins en parler avec ses partenaires priviligiés Les alliés les plus proches sont toujours les plus surs parce qu ils partagent plus facilement une même vision stratégique Les Etats membres de l Union européenne doivent donc en tirer les conséquences l Europe politique doit progresser l intégration s accélérer pour permettre à l Europe de la défense de garantir la sécurité de l Europe Cela passe par une alliance l OTAN réformée et rééquilibrée et par une Europe plus unie Merci M Obama

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Le-missile-d-Obama.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive



  • Levant 44ème Session En 1979 il entre au Service des relations internationales au ministère de l Agriculture Deux ans plus tard il rejoint le groupe de l Union centriste au Sénat en qualité de Secrétaire général Il le sera jusqu en 1992 Il devient alors le Directeur de cabinet du Président du Sénat René Monory jusqu en 1998 Nommé Maître des Requêtes au Conseil d État en 1995 il en démissionne pour poursuivre librement son travail auprès du Président du Sénat Jean Dominique Giuliani intègre la Direction générale du groupe Taylor Nelson Sofres TNS Sofres En 2001 il fonde sa propre entreprise de consulting international J DG COM International Consultants qu il préside Depuis 2000 il préside la Fondation Robert Schuman célèbre laboratoire d idées français qui oeuvre pour la promotion de l Europe et les recherches européennes Il a également publié de nombreux ouvrages dont Marchands d influence les lobbies en France Le Seuil Paris 1991 Plaidoyer pour l élargissement et Atlas des nouveaux membres 2 tomes Notes de la Fondation Robert Schuman Paris 2002 Quinze Dix le grand élargissement Albin Michel Paris 2003 L élargissement de l Europe collection Que sais je PUF Paris 2004 Un Européen très pressé Editions du moment mai 2008 Son expertise sur les questions européennes le conduit à publier régulièrement des articles Il participe également à de nombreuses conférences Chevalier de la Légion d Honneur Commandeur du Merite federal d Allemagne Commandeur de l ordre de Gediminas de Lituanie Commandeur du Service national de Roumanie Plus http www jd giuliani eu index php Ses articles pour Diploweb com Le missile d Obama BARACK OBAMA vient d abattre au missile l un des symboles de l unilatéralisme de son prédécesseur en renonçant à installer en Pologne et en République Direction Directeur P Verluise Conseil

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Jean-Dominique-GIULIANI_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Parlement européen : participation et abstention, 1979-2009 - Institutions
    se situe pas en 2004 avec l élargissement à dix nouveaux pays mais remonte à 1999 avec l élection qui fait directement suite aux adhésions de la Suède de l Autriche et de la Finlande en 1995 Par rapport au scrutin de 1994 la participation baisse de 7 16 points de pourcentage en 1999 L intégration de l Autriche et de la Finlande résulte de la fin de la Guerre froide 1990 puisque l Union soviétique n aurait certainement pas toléré leur adhésion à l Europe communautaire Dès 1999 leur participation est inférieure à la moyenne communautaire dans des proportions différentes Autrement dit il est faux de charger les élargissements de 2004 et de 2007 de la responsabilité initiale de la baisse de la participation aux élections pour le Parlement européen En revanche il est exact que la tendance remonte aux années 1980 et que la reconfiguration géopolitique post guerre froide a accéléré le processus via les élargissements de 1999 2004 et 2007 Il importe de noter que depuis 1999 les trois élections successives pour le Parlement européen se soldent par une participation inférieure à 50 des inscrits Logiquement depuis cette même date l abstention est systématiquement supérieure à 50 En juin 2009 la participation tombe à 43 08 des inscrits soit une baisse de 2 39 points de pourcentage par rapport à 2004 Toujours en juin 2009 l abstention s élève à 56 92 des inscrits Si la tendance se poursuivait le prochain Parlement européen serait élu en 2014 avec seulement 41 à 40 de participation Copyright juin 2009 Verluise diploweb com Plus P Verluise 20 ans après la chute du Mur L Europe recomposée préface de J D Giuliani Paris Choiseul 2009 Voir G F Dumont et P Verluise Géopolitique de l Europe Coll Impulsion Paris Sedes 2009

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Parlement-europeen-participation.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • "Le Parlement européen", par O. Costa et F. Saint Martin, éd. (...) - Institutions
    très nombreuses données chiffrées originales La facilité à lire l ouvrage n empêche les auteurs d aborder des éléments moins connus ou moins attendus comme les attributions du Secrétariat la comitologie le contrôle des nominations ou la réglementation du lobbying La lecture de la troisième partie consacrée à l insertion du Parlement européen au sein du régime politique européen achève de convaincre que cette assemblée a utilisé stratégiquement les pouvoirs qui lui étaient attribués par les traités pour peser de manière effective sur les décisions communautaires A cet égard la contradiction relevée par les auteurs en conclusion retient l attention Ils écrivent Les membres du Parlement européen sont ainsi confrontés à une contradiction qui a déjà affecté le fonctionnement interne de l assemblée à la fin des années 1980 les gains en termes d efficacité fonctionnelle de leurs travaux ont pour prix une moindre transparence et lisibilité p 148 L idée que la démocratisation parlementaire de l Union puisse se payer du prix de l élitisme et de l opacité de l espace public parlementaire se révèle particulièrement stimulante Elle aurait pu davantage être creusée ici en vulgarisant les travaux les plus récents de science politique sur le sujet qu ils portent sur l analyse des scrutins parlementaires Simon Hix ou sur la division sociologique du travail entre eurodéputés Julien Navarro De ce point de vue le premier chapitre qui présente le profil politique des eurodéputés et la dernière partie de l ouvrage sur le rapport entre citoyens et élus se révèlent particulièrement utiles pour saisir la nature originale du lien électoral tissé au Parlement Il apparaît que l éloignement mécanique des eurodéputés vis à vis des électeurs produit des effets contradictoires la législation à l abri du public dans certains cas et la recherche éperdue d appuis dans la société dans d autres Originalité On relèvera pour finir l originalité de la préface de Jean Louis Bourlanges et son apparente contradiction avec le reste de l ouvrage L ancien eurodéputé y défend en effet l idée que l étendue des compétences politiques réelles du Parlement européen reste désespérément limitée et qu une telle atrophie explique le désintérêt des électeurs La contradiction entre cette idée et le reste du livre n est qu apparente puisque les deux auteurs s efforcent d analyser la dynamique de montée en puissance du Parlement européen dans les domaines où il est influent et a fortiori dans le cadre des secteurs de compétence de l Union européenne Reste cependant le doute semé par l intuition provocatrice de Jean Louis Bourlanges L ouvrage d Olivier Costa et de Florent Saint Martin fait brillamment la démonstration que le Parlement européen jouit aujourd hui d un degré d autonomie dans son organisation et d influence vis à vis de la législation sans commune mesure avec les parlements nationaux des Etats membres Cette montée en puissance n a t elle été permise ou voulue que parce que l Union européenne ne légiférait pas ou pas directement sur des enjeux

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Le-Parlement-europeen-par-O-Costa.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • pour Diploweb com Le Parlement européen par O Costa et F Saint Martin éd documentation française Alors que se déroule la campagne pour les élections européennes présentation du livre d Olivier Costa et Florent Saint Martin Le Parlement Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir membre Auteurs Proposer un article Synergies Présenter le site Conférences Partenaires Participer Proposer une synergie Liens conseillés Archives Retrouvez

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Olivier-ROZENBERG_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • "Atlas de l’Europe dans le monde", C. Didelon, C. Grasland, Y. (...) - Institutions
    mondiale l UE demeure aussi un des très grands nœuds mondiaux des échanges au sein de la Triade Sa position géographique au croisement de routes commerciales de première importance renforce sa position ainsi que le poids de ses grandes façades maritimes De même sa flotte maritime reste la première du monde Par ailleurs la position de l UE dans le réseau aérien mondial est impressionnante la présence de ses hubs permet à l UE de demeurer un véritable carrefour des réseaux mondiaux Les Technologies de l Information et de la Communication sont aussi un indice de la place qu occupe l UE dans le monde Avec un haut niveau d équipement un fort taux d adoption des TIC dans la population ainsi que dans les noms de domaines l UE s en sort plutôt bien à l échelle mondiale malgré la domination des Etats Unis sur l Internet Enfin si l on en juge par les droits de l homme ces derniers semblent mieux assurés dans l UE que partout ailleurs dans le monde Fragilités Cependant en contre point de toutes ces performances l UE montre aussi de réelles fragilités Fragilité démographique d abord De ce point de vue faut il parler de déclin Même si de nouveaux indicateurs tel l Indicateur de Développement Démographique Durable apportent quelques nuances il n en demeure pas moins que le rapport jeunes adultes reste un des moins favorables comparativement aux autres régions du monde De même le renouvellement des actifs n est désormais plus assuré dans certains pays membres L UE apparait comme un des espaces où l on trouve la plus forte proportion de personnes âgées dans la population totale C est aussi dans l Europe communautaire que la croissance démographique est la plus lente du monde Cela n ira pas sans poser à terme le problème du développement du niveau de vie et pour finir de la croissance économique même de l UE La dynamique des élargissements successifs semble avoir apporté pour un temps une réponse mais les derniers pays intégrant l UE sont très vieillissants La solution au problème démographique de l UE résiderait elle alors dans le renforcement des liens avec la rive sud de la Méditerranée dont la population est jeune et nombreuse Fragilité énergétique ensuite L UE est en effet marquée par une forte dépendance énergétique Pour palier cette dépendance l UE cherche à diversifier ses sources d approvisionnement et à ouvrir de nouveaux itinéraires d importation Mais le défi reste considérable Pour ce qui est de son environnement la situation de l UE n est pas à la hauteur de ses ambitions écologiques à l échelle mondiale En effet l UE est loin d être un modèle Ses dégradations environnementales sont nombreuses et préoccupantes Fragilités économiques enfin De nouvelles concurrences se sont dressées face à l Europe communautaire dont la part dans la richesse mondiale ne cesse de reculer L Asie orientale est devenue un concurrent sérieux Dans un autre registre la mondialisation a eu pour

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Atlas-de-l-Europe-dans-le-monde-C.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • UE-OTAN / Géorgie : quelles perspectives ? - Institutions
    victimes d un nettoyage ethnique mais aussi aux exactions qu elles subissent aux déplacements forcés et aux destructions massives Ces procédés sont injustifiables Le retrait des troupes russes de la totalité du territoire géorgien ainsi que le retour sécurisé des réfugiés sur leur terre d origine doivent constituer les thèmes principaux du processus de négociations de Genève Tout renoncement même partiel à ces principes serait interprété par la Russie comme une capitulation de l Europe Il aurait des conséquences désastreuses pour les Etats de la région ex membres de l Union soviétique et donnerait une piètre image de nos capacités à défendre nos valeurs les plus essentielles Nous souhaitons vraiment que l UE devienne une puissance douce qui se fasse respecter P V La Géorgie souhaite t elle encore obtenir un MAP pour l Otan M K Pour la Géorgie l Otan représente un moyen de garantir sa sécurité mais ce n est pas une idée fixe Nous voyons notre avenir politique dans des structures européennes mais notre désir d adhérer à l OTAN est plutôt lié à une question de survie d être protégé des dangers d agression qui restent encore éminents dans la région Toutefois nous restons réalistes et nous comprenons que des pays européens en l occurrence la France et l Allemagne ne sont pas favorables à notre intégration dans l Alliance dans un avenir immédiat L important pour Tbilissi est d obtenir des garanties pour sa sécurité et de voir les Russes partir d Ossétie du Sud et d Abkhazie parce qu il s agit du territoire de la Géorgie Faute de pouvoir intégrer l Union européenne la Géorgie cherche surtout à assurer sa sécurité et son développement économique Notre priorité reconstruire l économie développer des infrastructures pour devenir plus attractifs Nous souhaitons améliorer le régime des visas établir le régime de libre échanges intégrer la Géorgie aux échanges Erasmus et aboutir a minima à un accord d association avec l UE Nous ne visons par une adhésion rapide à l Europe communautaire parce que sa réglementation ne correspond pas encore à l étape actuelle à nos capacités présentes en matière de développement A moyen terme l objectif est de s européaniser davantage en harmonisant la législation du pays avec celle de l Union européenne afin de rendre à terme l adhésion plus facile et harmonieuse Pour acheminer le gaz de la Caspienne en Europe la Géorgie est la seule alternative à la Russie c est pourquoi elle représente un intérêt vital pour les pays européens Nous soutenons le démarrage rapide du gazoduc Nabucco en 2010 Certes les Russes ont signé des accords gaziers avec des républiques d Asie centrale mais il reste d autres réserves P V Comment comprenez vous les relations entre la France et la Russie M K Les relations franco russes sont anciennes à la fois marquée par une dimension sentimentale et des jeux de puissance Le concept de la Russie éternelle qui existait en France ne tient plus aujourd hui Les

    Original URL path: http://www.diploweb.com/UE-OTAN-Georgie-quelles.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • UNESCO 2005 2006 Premier Vice Ministre Ministère de la Défense 2002 2004 Directeur Département des Etats Unis du Canada et de l Amérique Latine Ministère des Affaires Etrangères 2000 2002 Chef adjoint Mission de la Géorgie auprès de l OTAN 1998 2000 Conseiller Ambassade de Géorgie aux pays du Benelux et auprès de l Union européenne 1995 1998 Département des Organisations Internationales Département Politico Militaire Ministère des Affaires Etrangères FORMATION 2004 2005 Diplôme de l Ecole Nationale d Administration E N A France 2000 2001 Master en Politique internationale Université Libre de Bruxelles Belgique 1994 1995 Master en Administration publique Institut Américano Géorgien d Administration publique Géorgie 1988 1993 Diplôme en Mathématiques Université d Etat de Tbilissi Géorgie DIVERS Stage à l Ambassade de France au Cameroun 2005 Certificat de Programme Exécutif Harvard University 2004 Visiting Fellow Monterey Institute of International Studies California 1998 Gagnant de Bourses de recherche de l OTAN 1997 99 Ses articles pour Diploweb com UE OTAN Géorgie quelles perspectives Géopolitique de la politique orientale de l Union européenne Cet entretien exclusif fait le point sur le devenir de l accord négocié le 12 août Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Mamuka-KUDAVA_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive



  •