archive-com.com » COM » D » DIPLOWEB.COM

Total: 1806

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

  • émérite de l Institut d Études Œcuméniques de Lviv Il a publié plusieurs ouvrages dont Russie Ukraine de la guerre à la paix Paris Parole et Silence 2014 Antoine Arjakovsky a travaillé au ministère des affaires étrangères français de 1989 à 2002 en tant que directeur du Collège Universitaire Français de Moscou et directeur adjoint de l Institut Français d Ukraine Il fut également attaché de coopération éducative à Kiev En 2004 il a créé et dirigé l Institut d Études Œcuméniques au sein de l Université catholique ukrainienne dont il reste à ce jour membre du Conseil d administration et Senior Fellow En 2000 il a défendu à l École des Hautes Études en Sciences Sociales Paris sa thèse de doctorat Celle ci portait sur la génération des penseurs religieux de l émigration russe La revue La Voie 1925 1940 Depuis septembre 2011 il codirige avec Antoine de Romanet le département Société Liberté Paix du pôle de recherche du Collège des Bernardins à Paris Il a publié plusieurs ouvrages consacré à l histoire de la pensée chrétienne orthodoxe et a enseigné dans plusieurs universités européennes et américaines Académie Mohyla de Kiev Université Lomonossov de Moscou Université catholique de Louvain Centre Sèvres Notre Dame University En 2013 il lance au Collège des Bernardins un nouveau site de formation continue à la culture éthique et religieuse avec le soutien de l ensemble des responsables de culte en France agapan fr Ses articles pour Diploweb com Russie Ukraine de la guerre à la paix Entretien avec A Arjakovsky Longtemps absente des écrans radars l Ukraine est devenue un enjeu géopolitique Il importe de mieux connaître son identité bi culturelle et Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir membre Auteurs Proposer un article Synergies Présenter le site

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Antoine-ARJAKOVSKY_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Géopolitique de l'Ukraine: Halte au feu ! F. GUTMANN - CEI
    d abord de l entrée dans l Union européenne mais celle ci était en général accompagnée de l entrée dans l OTAN Face à tant de rebuffades et il en connut d autres telle l indépendance du Kosovo Poutine le patriote devint de plus en plus nationaliste et les Occidentaux se méfièrent de plus en plus de lui Durant toutes les années suivant la disparition du Rideau de Fer l Ukraine avait vécue dans le trouble politique et le désordre économique V Ianoukovitch à la fin avait été élu 2010 Très vite il avait été rejeté par la grande majorité des Ukrainiens moins parce qu il était soutenu par Moscou que pour son autoritarisme son incompétence et sa cupidité Son refus de signer l arrangement projeté avec l Union européenne 2013 a été moins la cause profonde des manifestations qui ont suivi qu une péripétie qui fit exploser le mécontentement Mais très vite l affaire s est internationalisée et elle devint autant qu une affaire de l Ukraine celle d une opposition entre l Est et l Ouest Celle ci se nourrit et s aggrave des antagonismes entre ukrainiens de Kiev et russophones de Donetsk les uns et les autres soutenus qui par l Ouest et qui par l Est sur fond de caisse de résonnance médiatique Peu à peu la surenchère prévaut chacun se sent et se dit agressé la situation paraît échapper à tous on touche maintenant à l irrationnel D aucuns même imaginent une guerre Heureusement il y a de part et d autre la dissuasion nucléaire pour nous garder d aller jusqu à des extrêmes Il est urgent de raison retrouver La majorité silencieuse des Ukrainiens n y suffira pas Il est utopique d autre part d escompter que des élections comme celles envisagées pour le 25 mai 2014 pourraient seules résoudre légitimement la crise dans ce pays en désordre Pour ce qui concerne les Occidentaux la prolongation et l aggravation de cette crise actuelle outre ses conséquences potentielles au delà même de l Ukraine ne feraient que davantage ressortir leur impuissance hélas trop habituelle face à des situations périlleuses Chacun dans le monde sait bien désormais qu ils reculeront toujours devant l usage de la force En tout cas ce n est pas en l occurrence une multiplication des sanctions qui amènera Moscou à résipiscence C est en Russie même que réside la véritable possibilité de mettre fin aux dérèglements actuels Monsieur Poutine a mis à profit le problème ukrainien pour récupérer la Crimée Mais il sait bien qu à aller trop loin il compromettrait gravement le redressement économique qu il avait su conduire et qu il exposerait à un tragique isolement cette Russie dont il s était employé à faire de nouveau un acteur international majeur la retenue actuelle de la Chine est à cet égard significative Russes et Occidentaux ont donc tous intérêt à chercher à s entendre et à le faire sans tarder tandis qu au contraire leurs partisans de Kiev et

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Ukraine-Halte-au-feu.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Géopolitique d'un Etat tampon: l'Ukraine. P. GOURDIN - CEI
    l identité nationale ukrainienne ce qui en fait un sujet politiquement très sensible Les tensions résultent avant tout de ce que le russe est pratiqué par plusieurs millions de personnes qui entendent continuer à en user alors que les nationalistes ukrainiens les plus radicaux tentent d en faire interdire l utilisation Après plusieurs textes plus ou moins libéraux l ex président Ianoukovitch avait fait adopter en juillet 2012 une loi qui permettait de déclarer deux langues officielles dans les régions où une minorité linguistique dépassait les 10 Ainsi le russe avait été déclaré deuxième langue officielle dans les régions d Odessa Kharkiv Sébastopol Dnipropetrovsk ou encore Donetsk Pour certaines villes de l ouest du pays le hongrois le moldave et le roumain avaient également été déclarés langues officielles Sous l influence d extrémistes nationalistes de droite qui exploitèrent l exacerbation du sentiment anti Ianoukovitch le Parlement la Rada vota le 23 février 2014 l abrogation de ce texte Même si le président de la Rada Oleksander Tourchinov qui est aussi le chef de l État par intérim opposa son véto à la promulgation ce texte polémique le mal était fait les pro Russes et le Kremlin disposent désormais d un redoutable argument pour susciter l inquiétude des russophones et élargir le clivage entre ceux ci et les ukrainophones Or les premiers sont essentiellement concentrés dans les parties orientale et méridionale du pays celle qui jouxte la Russie et celle qui borde la mer Noire Dans la mesure où nombre d Ukrainiens pratiqu ai ent le russe et l ukrainien la querelle linguistique peut apparaître davantage comme une machine à susciter du clivage que comme un enjeu vital Toutefois lorsque l on compare les cartes celle qui coïncide le plus exactement avec celle des résultats électoraux est celle des aires ethnolinguistiques La mouvance pro russe remporte systématiquement la majorité des suffrages dans les 9 8 sans la Crimée oblasts où l on pratique majoritairement voire exclusivement la langue russe depuis le XVIIIe siècle Kharkiv Lougansk Dnipropetrovsk Donetsk Odessa Mykolaïv Kherson et Zaporijia Les deux premiers incorporèrent l empire russe sous Pierre Ier le Grand en 1709 Les autres conquis au détriment des Tatars et des Turcs ottomans furent regroupés par Catherine II sous le nom de Nouvelle Russie en 1764 L utilisation de ce vocable dans les discours officiels russes depuis avril 2014 joue donc sur un souvenir historique et les observateurs seraient bien avisés de noter que cette année coïncide avec le 250e anniversaire de la décision de la Grande Catherine Quelle preuve plus éclatante de la renaissance de la puissance russe que la réintégration de ce territoire dans la Fédération de Russie Vladimir Poutine pourrait il administrer urbi et orbi À ce litige linguistique s ajoutent de fortes tensions religieuses héritées de l histoire complexe de la région Hormis quelques communautés juives et les Tatars de Crimée musulmans sunnites la plupart des Ukrainiens sont chrétiens de rite orthodoxe ce qui explique que la religion élément de dissociation essentiel vis à vis des Polonais des Hongrois ou des Tatars n ait pas joué de rôle dans l affirmation de l identité ukrainienne face aux Russes Néanmoins la discorde règne car les uns sont affiliés au patriarcat de Moscou d autres à celui de Kiev et certains font allégeance à Rome Le grand prince de Kiev Vladimir Ier Sviatoslavitch qui convola à cette occasion avec la sœur de l empereur Basile II Anna Porphyrogénète se convertit au christianisme byzantin en 988 et contraignit ses sujets à l imiter Cela lui valut de passer à la postérité sous le nom de Vladimir Ier le Saint Après la disparition de la principauté de Kiev en 1240 une grande partie de ses terres et de ses populations passèrent progressivement sous le contrôle du grand duché de Lituanie tandis que le clergé orthodoxe se tournait vers le patriarcat de Moscou Or en 1385 par le traité de Krevo la Pologne et la Lituanie s unirent Cette fusion s accompagna de la conversion au christianisme romain du souverain du nouvel État le prince lituanien Ladislas Jagellon qui avait épousé la princesse Hedwige héritière du trône de Pologne L ouest de l Ukraine se polonisant une partie des habitants se rallièrent à l Église d Occident mais l est demeura fidèle au christianisme byzantin Toutefois au début du XVe siècle l Église orthodoxe d Ukraine qui disposait de sa propre hiérarchie se détacha de Moscou Les réformes religieuses du XVIe siècle se répercutèrent jusqu aux confins européens La Pologne catholique plus étroitement liée encore à la Lituanie par l Union de Lublin conclue en 1569 face à la poussée russe renforça son emprise sur les régions ukrainiennes Elle offrit à la Compagnie de Jésus une base arrière pour mener une activité missionnaire intense Celle ci conformément à la stratégie de conquête des élites mise en œuvre par l ordre qu avait fondé Ignace de Loyola attira une partie de l aristocratie ukrainienne au catholicisme Le désir de préserver leur statut et leurs biens contribua également à la conversion de ces nobles Parmi les résultats les plus curieux qu obtinrent les Jésuites s inscrit sans conteste l Union de Brest Litovsk conclue en 1596 le clergé orthodoxe de Galicie reconnut l autorité du pape tout en obtenant le droit de conserver sa liturgie de type byzantin Ainsi peut on résumer l originalité de l uniatisme Les fidèles orthodoxes se rapprochèrent alors de Moscou et demandèrent son appui Cette fracture religieuse est l un des avatars du schisme d Orient intervenu en 1054 Les Vénitiens instrumentalisèrent cette rupture pour pousser les combattants de la IVe Croisade à piller Constantinople en avril 1204 Le pape Innocent III commença par condamner cet acte barbare puis chercha à en tirer partie pour latiniser l Orient Ce projet de réunification religieuse sous l autorité de Rome fit long feu et renforça la détestation des orthodoxes envers les chrétiens d Occident uniates compris environ 6 millions de fidèles dont l église fut interdite et persécutée entre 1946 et 1989 Les Polono Lituaniens catholiques introduisirent le servage à partir du XVIe siècle dans les régions de l ouest ce qui ajouta une motivation sociale au clivage confessionnel Quant à la séparation entre les tenants du patriarcat de Moscou environ 12 500 000 fidèles et ceux du patriarcat de Kiev environ 12 500 000 fidèles elle plonge ses racines dans les aléas de l église orthodoxe des régions ukrainiennes en proie aux rivalités entre l ensemble polono lituanien et la Moscovie après la destruction de la principauté de Kiev Elle resurgit lors de la proclamation de l indépendance du pays en 1991 Elle tient autant au nationalisme qu à des rivalités personnelles et à des litiges matériels propriété des biens ecclésiastiques notamment Elle alimente les tensions actuelles comme on put le constater avec les propos peu amènes qu échangèrent les chefs des deux églises à la veille de Pâques le 19 avril 2014 Le patriarche russe Kirill exhorta ses fidèles en ces termes Nous devons aujourd hui prier pour le peuple russe qui vit en Ukraine pour que le Seigneur fasse la paix sur la terre ukrainienne qu il mette fin aux desseins de ceux qui veulent détruire la sainte Russie Filaret le patriarche de Kiev déclarait pour sa part Le pays qui nous avait garanti l intégrité territoriale accord quadripartite de Budapest 1994 a commis une agression Dieu ne peut pas être du côté du mal c est pour cela que l ennemi du peuple ukrainien est condamné à l échec L appareil d État ukrainien est rongé par l autoritarisme la corruption et des antagonismes personnels qui recoupent souvent des rivalités d intérêts De création récente 1991 l État ukrainien est faible ce qui reflète les lacunes du mouvement national ukrainien depuis le XIXe siècle l inexpérience politique l incapacité à concevoir des institutions politiques stables sans oublier le déficit en cadres qualifiés aptes à gouverner et administrer un pays Accaparé par des membres de l ex nomenklatura soviétiques et des oligarques l appareil d État est rongé par l autoritarisme la corruption et des antagonismes personnels qui recoupent souvent des rivalités d intérêts Il en résulte l atomisation des partis une grande instabilité de la vie politique et la cristallisation de vives oppositions régionales particulièrement marquées lors des consultations électorales ou des débats sur l avenir du pays comme on l observe actuellement L affirmation des identités nationales au XIXe siècle fut assortie de la revendication d un État propre à chaque nation Mais il arrive que des populations s entremêlent sur un même territoire De là naquirent et naissent encore d innombrables et parfois inexpiables conflits dès lors qu une ethnie majoritaire confisque ou donne l impression de confisquer le pouvoir et les ressources au détriment de la ou des minorité s qui réside nt à l intérieur des mêmes frontières Hormis un accord politique garantissant un partage équitable il n existe pas de solution satisfaisante Cette équité semble parfois passer par un système de type fédéral avec redistribution Ainsi fonctionnait l URSS les peuples constitutifs les nationalités étaient à la fois citoyens égaux d un même État et distincts les uns des autres par l appartenance à une République ou un territoire autonome formée en tenant compte de leur histoire et de leur culture Le gouvernement fédéral veillait à ou donnait l impression de rééquilibrer les niveaux de vie entre les différentes entités Toutefois ce système explosa en 1991 la façade fédérale masquait un fonctionnement totalitaire Le parti communiste contrôlait l ensemble de l édifice politique et réprimait les aspirations nationalistes sans jamais parvenir à les éradiquer complètement Dès que l emprise du centre faiblit elles resurgirent menant le pays à sa dislocation Aussi l ex URSS ne survécut elle pas à la libéralisation politique lancée par Mikhaïl Gorbatchev en 1986 15 États lui succédèrent fin 1991 La nostalgie qui se manifeste actuellement dans les oblasts russophones d Ukraine résulte de la persistance sous un autre régime politique et économique des maux économiques sociaux et moraux qui avaient détruit le système soviétique de l intérieur Pourtant la fédéralisation sous ses différentes formes est loin de stabiliser automatiquement les pays qui y recourent cf le Nigeria passé de 2 États en 1960 à 36 depuis 1999 ou l Union indienne engagée dans un redécoupage territorial quasi continu depuis son indépendance en 1947 D une part en dépit de leur multiplication les États fédérés connaissent à leur tour des revendications internes Le processus tourne à l atomisation du pays génératrice d affaiblissement D autre part la répartition du budget suscite d incessantes récriminations Tout bien considéré la forme institutionnelle s avère secondaire le plus important réside dans le respect du principe d égalité entre tous les habitants et dans l existence d une autorité capable de l appliquer Il paraît donc hautement improbable que la fédéralisation de l Ukraine à laquelle les autorités provisoires de Kiev se sont engagées dans la feuille de route signée à Genève le 17 avril 2014 résolve la crise qui oppose les parties occidentale et orientale du pays faute d une gouvernance compétente et irréprochable acceptée par tous les Ukrainiens la fédéralisation accélérerait la décomposition du pays pour le plus grand profit de la Russie qui apparaîtrait ou serait présentée comme le recours salvateur Ce que Moscou semble en passe de faire en suscitant dans les régions russophones à l aide de ses forces spéciales un mouvement rompant avec Kiev et cherchant à organiser un référendum d autodétermination le 11 mai 2014 Ainsi pourrait elle rééditer le processus qui lui a permis d annexer la Crimée et restaurer la province de Nouvelle Russie créée par Catherine II III L UKRAINE OU LES APPARENCES D UNE NATION Tous les Ukrainiens subirent le régime soviétique mais ceux de la partie occidentale participent de la culture européenne fruit d une longue incorporation à la Pologne puis pour certains à l Autriche La question de l existence d une identité ukrainienne se pose et l histoire n apporte pas de réponse tranchée chacun l interprète à sa manière En revanche ceux de l est se rattachent à la Russie et à sa civilisation Ceux du centre mêlent les deux apports aux influences cosaques et enfin ceux de Crimée notamment les Tatars présent ai ent leurs propres caractéristiques La question de l existence d une identité ukrainienne se pose et l histoire n apporte pas de réponse tranchée chacun l interprète à sa manière En outre la guerre civile 1917 1922 et la Seconde Guerre mondiale suscitent nombre de querelles mémorielles le nationalisme la résistance antibolchévique doivent ils occulter l antisémitisme ou la collaboration avec les nazis Et sur ces questions sensibles dispose t on de tous les documents permettant d éviter la manipulation de ces épisodes particulièrement complexes Circonstance aggravante ces polémiques sont étroitement liées aux affrontements de personnes qui dominent la vie politique actuelle La nation ukrainienne semble donc aujourd hui se trouver au mieux à l état embryonnaire En dépit de toutes les contorsions intellectuelles il faut se rendre à l évidence avant l indépendance en faveur de laquelle les Ukrainiens votèrent en majorité dans toutes les régions du pays en 1991 le sentiment national ukrainien était faible En témoignent l existence éphémère 1846 1847 de la Confrérie des saints Cyrille et Méthode ainsi que son recrutement limité à quelques intellectuels de Kiev dont l historien Kostomarov 1817 1885 Qu il s agît d un phénomène marginal résultait largement de l histoire en 1240 les envahisseurs mongols mirent fin à l État indépendant qui contrôlait l espace aujourd hui revendiqué comme ukrainien et toutes les tentatives ultérieures d y faire revivre une entité politique échouèrent jusqu en 1991 Il est en outre permis de s interroger sur la nature ukrainienne de certaines de ces entreprises notamment durant la période des Cosaques XVIe XVIIIe siècles Ces derniers étaient d origine hétéroclite et comme leur nom l indique cosaque est un terme turco tatare signifiant guerrier libre leur dénominateur commun n était pas la communauté ethnique et culturelle mais le rejet qui variait au gré des circonstances et des rapports de force des constructions politiques qui tentaient de dominer la région Pologne Empire ottoman Russie ainsi que le refus du servage imposé par l aristocratie polonaise catholique Ce fut d ailleurs pour tenter de souder l ensemble de ces éléments que l hetman Khmelnitski lorsqu il déclencha la grande révolte de 1648 contre la Pologne toile de fond du roman historique d Henryk Sienkiewicz très lu en Pologne Par le fer et par le feu paru en 1884 utilisa pour la première fois dans un sens politique le vocable Ukraine jusque là cantonné à son acception géographique L échec sanctionna son entreprise comme celles qui suivirent notamment la révolte de Mazepa en 1708 1709 d ailleurs Bien plus contraint à chercher un allié face à ce qui était l une des plus grandes puissances européennes de l époque Khmelnitski convainquit les Cosaques de signer avec la Russie en 1654 l accord de Pereïaslav Aujourd hui encore ce texte fait polémique s agissait il d une démarche de circonstance thèse défendue par les nationalistes ukrainiens ou de l acte d allégeance qui scellait la réunification sous l autorité de Moscou des héritiers de l État kiévien interprétation de l historiographie russe Donc au fil des siècles écoulés depuis 1240 le trait dominant des habitants des régions ukrainiennes réside dans la diversité des sujétions et des confessions fruit d une longue rivalité d influence entre plusieurs puissances notamment entre la Pologne et la Russie de part et d autre du Dniepr avec stabilisation par le traité d Androussovo en 1667 entre l Empire russe et l Empire ottoman le long de la steppe pour le contrôle du littoral des mers Noire et d Azov acquis au premier après la signature du traité de Küçük Kaïnardji en 1774 et connu par la suite sous le nom de Nouvelle Russie Pour autant faire de la principauté de Kiev et donc de l Ukraine contemporaine le berceau de la Russie et nier ainsi l existence d une spécificité ukrainienne prête à discussion Certes le débat peut sembler byzantin Mais il s agirait d une grave erreur de perspective cette controverse se trouve au cœur des représentations géopolitiques qui s affrontent aujourd hui et suscitent les plus vives inquiétudes de la communauté internationale L essentiel de la querelle porte sur la filiation quelle fut la postérité de la principauté de Kiev L histoire russe présente cette dernière aussi dénommée Rus comme le premier État russe et en fait l origine de la Russie contemporaine Continuité qui permet d affirmer l appartenance de ce territoire et de sa population à la Russie et que réfute l histoire ukrainienne en faisant valoir deux arguments D une part l Ukraine actuelle est l héritière de la principauté de Kiev entité prospère grâce à son agriculture et à son commerce urbanisée anéantie en 1240 mais prolongée par le royaume de Galicie sur le territoire de la Galicie et de la Volhynie modernes qui fut largement intégré à l ensemble polono lituanien entre les XIVe et XVIIIe siècles jouissant d un respect relatif de ses minorités et du poids des aristocraties locales avant de subir la domination russe à partir du règne de Pierre le Grand 1682 1725 et surtout de Catherine II 1762 1796 D autre part la Russie d aujourd hui résulte de l expansion de la principauté de Moscou entité vassale et initialement fidèle des Mongols formée au XIIIe siècle par une branche latérale des Riourikides isolée de l Occident donc coupée des territoires correspondant à l Ukraine contemporaine rurale muée en puissance impériale à la fin du XVe siècle et soumise à un régime autocratique depuis le règne d Ivan IV le Terrible 1547 1584 En réalité Moscou dut attendre le troisième démembrement de la Pologne en 1795 pour régner sur l essentiel du territoire aujourd hui ukrainien Les habitants furent désarmés puis soumis au servage et à une intense russification La Galicie et la Bucovine passèrent sous le contrôle de l Autriche jusqu en 1918 Cela valut à leurs habitants le bénéfice d un traitement relativement moins sévère qui en fit le foyer de la renaissance religieuse uniate et culturelle ukrainienne au XIXe siècle La politique ouverte à l affirmation de l identité ukrainienne adoptée pour des raisons tactiques par le gouvernement bolchevik dans les années 1920 fut brutalement interrompue par Staline à partir de 1929 et la répression atténuée sous Khrouchtchev reprit sous Brejnev et perdura jusqu à la libéralisation gorbatchévienne Il s avère donc impossible d apporter une conclusion scientifique au débat ce qui est le propre des représentations géopolitiques les brassages humains et les frontières mouvantes ne permettent pas plus d attribuer avec certitude à l Ukraine actuelle un passé spécifique qu une communauté pluriséculaire de destin avec la Russie Sans oublier que le concept de nation et la forme politique d État nation sont des notions récentes fin du XVIIIe siècle au plus tôt et que toute lecture de l histoire antérieure s appuyant exclusivement sur celles ci est entachée d anachronisme les États antécédents étaient des États personnels regroupant des populations plus ou moins hétérogènes sous l autorité d un seul et même individu de qui elles tiraient leur unité La mémoire des événements tragiques survenus au XXe siècle entretient aussi de profondes fractures En ordre dispersé les partisans de l indépendance de l Ukraine parmi lesquels le très controversé Simon Petlioura tentèrent en vain et au prix de sanglants affrontements assortis de pogroms de réaliser leur projet lors de la guerre civile qui déchira l Empire russe entre 1917 et 1922 À l issue les Ukrainiens connurent à nouveau le partage entre la domination polonaise et la domination russe La majeure partie d entre eux passa sous le joug du totalitarisme soviétique Un joug particulièrement douloureux du fait de la famine planifiée par Staline en 1932 1933 pour briser le sentiment identitaire qui se développait depuis le début des années 1920 Les autorités soviétiques avaient alors laissé se développer les cultures nationales sous la responsabilité de cadres autochtones période dite de la korenizatsia l indigénisation Elle demeure comme une plaie ouverte dans la mémoire ukrainienne qui la baptisa Holodomor ce qui signifie extermination par la faim Pour masquer le caractère intentionnel de ce massacre l histoire officielle russe souligne encore aujourd hui que l ensemble de l URSS souffrit de famine meurtrière entre 1931 et 1933 La polémique fait rage depuis 1991 en Ukraine comme sur la scène internationale pour décider si l on doit ou non qualifier l Holodomor de génocide Dans un article très bien documenté le journaliste Benoît Hopquin rapporta la conclusion la plus convaincante celle de l historien Nicolas Werth l un des meilleurs connaisseurs français de la période Est ce un génocide Plutôt oui Par rapport aux autres famines qui ont touché l Union soviétique celle ci se distingue par la volonté d éradiquer le nationalisme et de punir des paysans Elle est aggravée volontairement Les crimes du communisme soviétique furent cause du bon accueil réservé par une partie de la population aux troupes du totalitarisme rival le nazisme lorsqu elles envahirent l URSS le 22 juin 1941 Il y a une spécificité estime t il Le tabou de l Holodomor ukrainien Le Monde 25 novembre 2006 Quoi qu il en soit les crimes du communisme soviétique furent cause du bon accueil réservé par une partie de la population aux troupes du totalitarisme rival le nazisme lorsqu elles envahirent l URSS le 22 juin 1941 Rappelons que en application du Pacte germano soviétique 23 août 1939 Moscou contrôlait depuis 1939 l ensemble des régions peuplées d Ukrainiens Environ 150 000 Ukrainiens collaborèrent activement et prirent part à la lutte contre les résistants prosoviétiques ou polonais ainsi qu à l extermination des Juifs victimes de massacres récurrents dans l histoire de la région notamment lors de la révolte de Khmelnitski en 1648 La division SS Galicie formée au printemps 1943 compta 26 000 hommes La plupart se recrutèrent à l ouest de l Ukraine dont les idéologues nazis jugeaient la population intégrable au IIIe Reich contrairement à celle des régions orientales qui furent en conséquence soumises à une guerre de prédation et à d innombrables massacres Dans ce contexte des nationalistes proclamèrent un éphémère État ukrainien à Lviv le 30 juin 1941 Stepan Bandera chef de l Organisation des nationalistes ukrainiens OUN créée en 1929 par Yevhen Konovalets fit partie du gouvernement alors installé et collabora à la création de la Légion ukrainienne un ensemble de deux unités de combat le bataillon Roland et le bataillon Nachtigall placé sous le commandement de la Wehrmacht Toutefois Hitler refusa de reconnaître ce nouvel État et en juillet 1941 fit arrêter puis déporter ses instigateurs Ainsi Bandera se retrouva t il au camp de concentration de Sachsenhausen Et la Wehrmacht démantela la Légion ukrainienne à l automne 1941 En 1942 l OUN riposta par la création de l Armée insurrectionnelle ukrainienne UPA qui affirma lutter pour l indépendance de l Ukraine tout à la fois contre la Pologne l Allemagne nazie et l Union soviétique En septembre 1944 alors que l armée Rouge progressait à leurs dépens les Allemands libérèrent Bandera pour tenter d utiliser à leur profit les combattants de l UPA Sans grand succès car Bandera anticipant la défaite du IIIe Reich mena avant tout le combat pour sa propre cause l indépendance de l Ukraine La lutte armée se prolongea contre les forces soviétiques et polonaises communistes jusqu en 1954 Après le 8 mai 1945 de nombreux soldats de la division SS Galicie continuèrent à combattre l Armée rouge en intégrant l UPA Ces engagements sanglants et contradictoires font de Stepan Bandera une figure très controversée certains ne veulent retenir que sa lutte pour l indépendance et le considèrent comme un héros national d autres voient avant tout le criminel qui collabora avec les nazis et fut un antisémite virulent Le 22 janvier 2010 le président Viktor Iouchtchenko élu majoritairement avec les suffrages des populations de l ouest signa un décret élevant Bandera à la dignité posthume de Héros d Ukraine Cela provoqua une vague de protestations au sein de la population russophone d Ukraine dans la fédération de Russie et parmi les Juifs du monde entier Pour tous ceux ci Bandera demeure un collaborateur nazi responsable du massacre de milliers de personnes juives et non juives pendant la Seconde Guerre mondiale Viktor Ianoukovitch élu majoritairement avec les suffrages des populations de l est fit annuler cette disposition le 12 janvier 2011 Dans le discours qu il prononça devant la Douma le 18 mars 2014 lors du pseudo débat sur l intégration de la Crimée et de Sébastopol dans la Fédération de Russie Vladimir Poutine déclara sous les ovations la Crimée sera un foyer pour tous les peuples qui y vivent Ce qu elle ne sera et ne fera jamais c est suivre la voie de Bandera Pour lui comme pour une partie de la population russophone d Ukraine des nationalistes des néo nazis des russophobes et des antisémites ont mené ce coup d État i e le renversement de Viktor Ianoukovitch et ce sont les héritiers idéologiques de Bandera le complice d Hitler pendant la Seconde Guerre mondiale Address by President of the Russian Federation 18 March 2014 eng kremlin ru news 6889 Cela explique l usage quotidien des qualificatifs de fascistes et de nazis ainsi que l utilisation de la croix gammée sur les banderoles ou les affiches pour stigmatiser les dirigeants provisoires de Kiev et leur politique De fait parmi les manifestants qui luttèrent pour le départ de Viktor Ianoukovitch figuraient d authentiques extrémistes de droite se réclamant du combat nationaliste de Bandera et cachant mal leur antisémitisme notamment le parti Svoboda Liberté bien implanté dans l oblast de Lviv où il était en tête aux élections législatives de 2012 et qui a 37 députés sur les 450 que compte la Rada ainsi que les groupes Praviy Sektor Secteur droite et Spilna Sprava Cause commune Passé le feu de l insurrection personne n est en mesure d évaluer avec certitude l audience de cette mouvance Mais depuis février 2014 Moscou en tire argument et suscite dans les régions russophones d Ukraine des Fronts du salut pour contrer les fascistes de Maïdan Ce qui rappelle la manière dont pour effacer l ensemble de ses turpitudes l URSS instrumentalisa l antifascisme processus magistralement analysé par François Furet Le passé d une illusion Paris 1995 Robert Laffont Calmann Lévy notamment chapitres VII IX Afin de s inscrire dans la filiation de la lutte contre le IIIe Reich et pour en accaparer le prestige les pro Russes ont choisi comme signe de ralliement un ruban noir et orange inspiré du ruban de la médaille pour la victoire sur l Allemagne nazie dans ce que l on appelait en URSS et que l on continue d appeler en Russie la Grande Guerre patriotique de 1941 1945 Cette décoration reprenait les couleurs de l ordre de Saint Georges martyr et victorieux institué par Catherine II en 1769 pour récompenser les mérites militaires La population ukrainienne semble communier dans le rejet de sa classe dirigeante Mais cela ne suffit pas en l état actuel des choses du moins à fonder un sentiment national reposant sur un incontestable vouloir vire ensemble En effet la tradition démocratique fait cruellement défaut ce qui contribue à éclairer les aléas de la vie politique du pays depuis son indépendance En premier lieu il s avère difficile d évaluer l état de l opinion publique faute que cette dernière existe réellement Héritage du totalitarisme soviétique l inculture politique d une partie de la population fait de celle ci la proie de la propagande comme on peut l observer parmi les russophones de Crimée ou de l est du pays Ensuite le règlement des différends politiques par la voie électorale processus normal dans une démocratie mature ne fonctionne pas correctement en Ukraine Toutes les élections depuis le référendum pour l indépendance ont été entachées de soupçons de fraude Lorsque cette dernière sembla plus massive qu à l habitude elle provoqua des manifestations et même un changement politique imposé la révolution orange de 2004 qui fit échouer l élection truquée de Viktor Ianoukovitch L absence de culture du débat démocratique entraîna également entre novembre 2013 et février 2014 le rejet par des manifestations de rue de la politique de rapprochement avec Moscou adoptée brusquement en lieu et place d un resserrement des liens avec l Union européenne Les autorités provisoires de Kiev procèdent de la même culture de la désinformation lorsqu elles qualifient les activistes pro Russes de terroristes Le terme a de quoi frapper les esprits vise peut être à rallier le soutien de l Occident mais ne correspond pas à une réalité politique observable Autre signe d immaturité démocratique le pays se trouve sous la coupe d une poignée d oligarques bénéficiaires des privatisations des années 1990 liés à diverses organisations politiques et contrôlant une partie des élus Rinat Akhmetov propriétaire des principales industries lourdes du sud est du pays et Dmytro Firtash actif dans le commerce du gaz naturel ainsi que dans l industrie chimique et maître de la production de titane financent le Parti des Régions et auraient influencé la politique du président Viktor Ianoukovitch Notamment jugeant trop coûteuse l adaptation de leurs entreprises aux normes de l UE ils auraient contribué à la rupture des négociations avec Bruxelles fin 2013 Certains comme Petro Porochenko magnat de la confiserie également engagé dans divers secteurs industriels ou Viktor Pintchouk qui a bâti sa fortune à partir des tubes en acier seraient plutôt favorables au rapprochement vers l UE Toutefois tous redouteraient les conséquences d une révolte populaire et ont adopté un profil bas depuis la révolution de Maïdan Enfin cette inexpérience démocratique nourrit des projets politiques antagonistes nationalistes d extrême droite pro occidentaux de circonstance nationalistes libéraux partisans d un rapprochement durable avec l Union européenne et ou les États Unis habitants des régions orientales clients de l ex président Ianoukovitch et des oligarques qui le soutiennent habitants des régions orientales convaincus que des institutions de type fédéral amélioreraient leur triste sort pourtant meilleur que celui des habitants des régions occidentales populations russophones qui ne jurent que par le rattachement à la Russie sur le modèle de la Crimée La population se retrouve donc très divisée et dans ce contexte la fédéralisation risquerait fort d aggraver les problèmes au lieu de les résoudre Ce qui ferait un grand gagnant la Russie IV L UKRAINE OU LES APPARENCES DE LA SOUVERAINETÉ L Ukraine dépend de l extérieur ce qui n est pas la marque d un État indépendant Ce fut d ailleurs le choix de l entité étrangère qui lui baillerait l aide financière dont elle a cruellement besoin qui déclencha la crise actuelle Au delà des apparences médiatiques l Ukraine ne mobilise guère la communauté internationale A priori parce qu il s agit ou semble s agir d un enjeu essentiellement pour la Russie Tout dans le dossier ukrainien intéresse Moscou En premier lieu la stabilité politique du moins comprise comme le maintien au pouvoir de Vladimir Poutine et de ses affidés Il se trouva doté d une majorité confortable au Parlement en 2011 puis réélu président en 2012 dans des conditions contestables et contestées Par conséquent il redoute la contagion d une victoire remportée à ses frontières par tout mouvement favorable à la démocratie et hostile à la corruption ainsi qu à la fraude L agitation qui secoue les régions orientales depuis le 6 avril 2014 pourrait bien viser à perturber les élections présidentielles ukrainiennes prévues pour le 25 mai afin de démontrer que le pays n est plus gouvernable et donc discréditer les démocrates ainsi que les élections qu ils organiseraient Ajoutons la solidarité ethnoculturelle avec les minorités russophones adeptes du christianisme orthodoxe et acceptant l autorité du patriarcat de Moscou soutien fervent et constant de Vladimir Poutine L effondrement de l Union soviétique a été une catastrophe géopolitique majeure du XXe siècle Vladimir Poutine 25 avril 2005 Ensuite instrumentalisant le sentiment d humiliation ressenti par une partie des élites dirigeantes et de la population Vladimir Poutine s est fait le chantre de la grandeur russe perdue et se pose en héros de sa restauration Cela entraîne une série d actions politiques et ou militaires D abord la conservation par tous les moyens des sujets composant la Fédération de Russie comme la Tchétchénie Puis la reprise et l amplification de la politique entamée dès 1992 en vue de constituer une zone d intérêt exclusif sur cet étranger proche constitué des anciennes républiques soviétiques juridiquement sinon toujours effectivement indépendantes depuis 1991 De plus la création et ou l entretien de foyers d instabilité par le biais des conflits gelés comme en Moldavie Transnistrie ou dans le sud Caucase Abkhazie Ossétie du Sud Haut Karabakh Enfin la récupération de territoires considérés comme russes telle la Crimée qui rappelons le n avait jamais été ukrainienne avant 1954 date à laquelle Nikita Khrouchtchev l offrit à la RSS d Ukraine sans que cela revêtît alors la moindre importance politique réelle Les événements ont montré qu il fallait prendre au sérieux les propos tenus par Vladimir Poutine dans son discours annuel sur l état de la Russie le 25 avril 2005 l effondrement de l Union soviétique a été une et non pas la comme on le lit parfois Cf texte officiel en version anglaise the collapse of the Soviet Union was a major political disaster of the century catastrophe géopolitique majeure du XXe siècle archive kremlin ru eng speeches 2005 04 25 2031 type70029type82912 87086 shtml Il affirmait plus loin nous désirons accroître l indépendance de la Russie et renforcer sa souveraineté Nous sommes une nation libre Et notre place dans le monde d aujourd hui je tiens à le souligner avec insistance dépendra uniquement de notre force et de nos succès ibidem Il est difficile d être plus explicite Par ailleurs Moscou défend des intérêts économiques La Russie dépend des revenus de ses ventes de pétrole 275 millions tonnes par an et de gaz naturel 200 milliards de mètres cubes par an celles ci assurent plus de la moitié de ses recettes d exportation et une part importante de ses rentrées budgétaires Toutefois la vulnérabilité russe semble faible du moins à court terme le fonds de stabilisation pétrolier du pays disposerait de 75 milliards de dollars seule une baisse significative et durable des cours mondiaux pourrait affecter Moscou mais la bonne tenue de la demande mondiale rend cette hypothèse baissière des plus improbables Par ailleurs au moyen de l interruption des flux exportés les hydrocarbures constituent également pour la Russie un moyen de pression sur l extérieur Mais dont il convient d user avec habileté et prudence car l Ukraine et la partie occidentale de l Europe sont des partenaires indispensables pour Gazprom le bras armé énergétique du Kremlin Autre motivation au moins en partie économique le désir depuis 2011 de mettre sur pied une union douanière l Union eurasiatique Celle ci n a rallié aujourd hui que l Arménie la Biélorussie et le Kazakhstan Or la Russie estime que l Ukraine en est un maillon indispensable Enfin Moscou défend ses intérêts stratégiques D une part elle a tout fait pour conserver la presqu île de Crimée jugée essentielle pour ses forces navales bail de 20 ans signé en 1997 prolongé en 2010 jusqu en 2042 annexion déguisée en autodétermination en 2014 L argument militaire semble d ailleurs un peu court dans la mesure où la flotte russe de mer Noire est très modeste et où pour sortir de cette mer il faut passer par des détroits Bosphore et Dardanelles contrôlés par la Turquie un État membre de l Alliance atlantique et de son bras armé l Organisation

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Ukraine-geopolitique-d-un-Etat.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Géopolitique de la crise ukrainienne: que fait l'OSCE (...) - CEI
    et finalement ce sont les trois ministres du triangle de Weimar France Allemagne Russie qui ont imposé le 21 février 2014 un accord entre le pouvoir et l opposition ukrainienne prévoyant le retour à la Constitution de 2004 et l avancement des élections présidentielles à la fin 2014 au plus tard C est la première fois depuis sa création que le triangle de Weimar se manifestait ainsi par un rôle actif et concret Même si l accord paraphé dans sa version initiale par un représentant de la Russie est devenu caduc dès le lendemain avec la poursuite des manifestations et la fuite puis la destitution de V Ianoukovitch il a symbolisé le basculement de la crise interne vers une gestion internationale de la question ukrainienne La présidence suisse s est emparée de ce momentum en nommant un envoyé spécial le diplomate Tim Guldimann ambassadeur de Suisse à Berlin en proposant la création d un groupe de contact discours de M Burkhalter ministre suisse des affaires étrangères au Conseil de sécurité de l ONU et en mobilisant tous les instruments de l organisation pour stabiliser l Ukraine rôle du bureau de l OSCE à Kiev pour lancer des projets concrets rôle de la représentante pour la liberté des médias rôle du BIDDH pour superviser les nouvelles élections Avec l escalade de la crise soulèvement organisé de la Crimée annexée par la Russie après un référendum hâtivement tenu le 16 mars 2014 la présidence suisse a cherché à mettre au point un groupe de contact à Vienne où l on a commencé à discuter du mandat d une mission de stabilisation de l OSCE Finalement sous la pression des Etats Unis et de l UE qui ont décidé une stratégie de riposte graduée de sanctions contre la Russie et sur fond de négociations continues entre les capitales un accord a pu être trouvé le 21 mars 2014 à Vienne sur le déploiement d une mission spéciale de surveillance de l OSCE en Ukraine ne couvrant pas explicitement la Crimée C est le premier accord dans la phase internationale de la crise et le premier pas dans la désescalade Le troisième rôle de l OSCE tient aux instruments de maîtrise des armements et aux mesures de confiance Cette dimension de l OSCE qu on appelle parfois première dimension ou première corbeille par rapport à la deuxième dimension économique et à la troisième humaine est en crise depuis plusieurs années reflétant les blocages du processus de désarmement au niveau mondial La Russie a suspendu en 2007 l application du traité sur les forces conventionnelles en Europe et l OTAN a suspendu à son tour le traité vis à vis de la Russie en 2011 Malgré cela la première dimension n est pas morte et la crise ukrainienne l a montré Le traité ciel ouvert de 1992 qui permet le survol réciproque des Etats parties est toujours d application et des survols ont pu être effectués normalement durant la crise ukrainienne Le document de Vienne sur les mesures de confiance et de sécurité dont la négociation remonte à la guerre froide comprend des dispositions diverses qui ont été mobilisées par les Occidentaux inspections demandées par un Etat hôte sur son territoire l Ukraine inspections demandées dans un Etat tiers les Occidentaux en Russie demande de consultations à un Etat pour rendre compte d activités inhabituelles les Occidentaux vis à vis de la Russie La Russie a critiqué un certain acharnement occidental poussé par les Etats Unis elle s est justifiée avec des arguments souvent de mauvaise foi mais elle n a jamais remis en question la validité de ces mécanismes de confiance C est au moins quelque chose qui a pu être sauvé dans le choc énorme que représente cette crise pour le système de la sécurité européenne Un quatrième rôle de l OSCE est l activité concrète et opérationnelle de ses structures exécutives qui jouissent d une large autonomie dans le système OSCE A partir du moment où l OSCE a été clairement investie grâce au leadership de la présidence suisse d un rôle dans la crise tous les moyens opérationnels de l organisation ont été mobilisés Le BIDDH a lancé une mission d évaluation sur la situation des droits de l homme et une mission d observation électorale pour superviser les élections présidentielles prévues le 25 mai 2014 La Représentante pour la liberté des médias Dunja Mijatovic Bosniaque s est rendue plusieurs fois en Ukraine y compris en Crimée pour suivre cet aspect des choses La commissaire aux minorités nationales Astrid Thors finlandaise s est elle aussi enquise de la dimension interethnique et s est en particulier alarmée de la situation des Tatars de Crimée Par des visites de terrain des rapports des prises de position publiques ces institutions exercent un droit de regard qui est d une certaine façon celui de la communauté internationale Leurs critiques et leurs recommandations ont beaucoup plus de poids que celles des Occidentaux car elles tirent leur légitimité de la configuration très inclusive de l organisation et des principes et des engagements auxquels ont souscrit tous les pays participants dans le passé même si certains ont tendance à les oublier ou à les négliger aujourd hui Le cinquième et dernier rôle de l OSCE est celui de sa présence de terrain L OSCE a une quinzaine de missions de terrain dans des zones qui se caractérisent par leur instabilité les Balkans l Europe orientale le Caucase l Asie centrale En Ukraine la mission est devenue un bureau de coordination de projets l Ukraine ayant souhaité comme beaucoup de pays de l OSCE réduire la tutelle et le droit de regard que pourraient incarner ces missions un peu trop intrusives à leur goût Mais ce bureau a pu lancer au moment de la montée en puissance de la crise un projet de dialogue national qui a en fait été l embryon de la mission spéciale de surveillance Celle ci a pu commencer à se déployer dès le lendemain

    Original URL path: http://www.diploweb.com/L-OSCE-et-la-crise-ukrainienne.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Russie. L’empire sans limites. L. CHAMONTIN Entretien - Russie
    Certains des traits des pays développés sont bien là il s agit d une économie à très haut niveau de technicité servie par une population éduquée Mais comme nous venons de le mentionner la corrélation entre niveau d éducation et démocratie rencontre ici une exception importante au moins jusqu à aujourd hui et la priorité longtemps accordée aux canons sur le beurre a conduit à sur développer le complexe militaro industriel à un coût social exorbitant au détriment de l économie civile Le résultat est visible à l exportation aéronautique armement technologie nucléaire et d un autre côté des matières premières minérales ou agricoles qui pour le coup rappellent nettement les pays en développement Outre ce legs encombrant du passé il faut compter ici encore avec l influence du territoire qui contribue à compliquer l intégration de cette économie continentale aux échanges internationaux à déconnecter les acteurs russes de l émulation générale Quand on est au cœur du bassin de la Volga ou dans l Oural il faut faire un certain nombre de kilomètres pour étudier les ressorts de la compétitivité européenne Nous sommes ici à l opposé des interactions incessantes entre sociétés européennes dont le rôle décisif a été mis en lumière par Paul Kennedy 3 Moscou est elle pour autant un village Potemkine C est clairement une vitrine comme toute capitale Pour autant je crois qu il est devenu relativement plus simple de se déplacer en province et donc de voir l envers du décor Pour le village Potemkine je citerais plutôt les Jeux Olympiques de Sotchi avec leur emplacement pour manifestants concession de pure mauvaise grâce aux usages de la vie internationale qui servait à masquer le fait que la liberté d expression n est pas sans risques en Russie P V Quelle est la conception russe de la frontière L C Ici comme ailleurs la frontière joue un rôle de filtrage et de protection La question est de savoir de quoi elle protège la spécificité russe est ici encore l empire patrimonial dont le pouvoir n admet aucune restriction La délimitation du territoire est une concession aux nécessités qui limitent la portée de toute entreprise humaine et elle a pour but de protéger la vérité décrétée par le souverain Il ne s agit pas seulement de considérations sur l imaginaire historique les restrictions récentes d accès à Internet ont un lien direct avec la confiscation des imprimés à la frontière que décrivait Custine en 1839 P V Que nous apprend la crise ukrainienne au sujet des relations que V Poutine entretient avec l étranger proche de la Russie L C Nous sommes en présence d un affrontement très classique entre le centre et les marges de même que la Krajina croate l Ukraine porte un nom qui signifie confins V Poutine est l héritier d une longue tradition d affirmation exclusive de l État aux dépends de toute légitimité alternative appuyée sur l isolation vis à vis de l extérieur permise par l éloignement c est ce que j appelle le vase clos Le fait que Moscou soit une puissance excentrée entretient une insécurité permanente liée au risque de marginalisation d où une tendance systématique à pousser ses pions le plus loin possible C est un facteur que l on retrouve dans son intérêt ancien pour les détroits turcs comme aujourd hui dans son attitude vis à vis du Japon aux îles Kouriles car celles ci ferment la mer d Okhotsk dans le cas de l Ukraine il y a les fameux gazoducs qui transportent 60 du gaz russe à destination de l Europe et avec Sébastopol un accès commode à la mer Noire autant de raisons d y être intransigeant À cette dimension purement géographique se superpose la dimension culturelle Vladimir Poutine n est ni Ivan le Terrible ni Joseph Staline mais il est l héritier d une longue tradition d affirmation exclusive de l État aux dépends de toute légitimité alternative appuyée sur l isolation vis à vis de l extérieur permise par l éloignement c est ce que j appelle le vase clos Dans ce contexte les entités frontalières ouvertes sur l Europe sont conçues comme des facteurs de déstabilisation et doivent être mises au pas L Ukraine marquée par l influence polonaise et austro hongroise dont les districts occidentaux ne sont entrés dans la sphère russe qu en 1944 est dans ce cas Cela peut paraître étrange mais il y a une continuité structurelle profonde entre ses déboires actuels et l assujettissement de Novgorod par Ivan le Grand et Ivan le Terrible aux XVe et XVIe siècles Il faut noter en l occurrence que le risque de déstabilisation n a rien d imaginaire avec le compromis boiteux évoqué plus haut un peu de bien être contre la non ingérence dans le champ politique une croissance en berne et les images des ukrainiens visitant la villa de Yanoukovitch en fuite il y a de quoi être nerveux L autoritarisme est certes bien accepté en Russie mais nul ne peut dire ce qui adviendrait si le contrat implicite entre la société et l État n était plus respecté par ce dernier Ce que l on voit enfin dans la crise ukrainienne c est une grande différence entre Russie et Chine avec Deng Xiaoping cette dernière a su se réinventer à partir de ses marges les points de contact avec la modernité que sont Hong Kong Taïwan et la diaspora La Russie de son côté est en train de choisir le repli sur soi et sa réinvention reste des plus hypothétiques P V Que répondez vous à ceux qui jouent la petite musique d une adhésion de la Russie à l Union européenne Seriez vous favorable à un axe Paris Berlin Moscou pour résister aux tendances hégémoniques des Etats Unis L C Si vous le permettez je vais prendre le temps de répondre en détail à cette question d une actualité brûlante Autant le dire tout de suite je ne vois pas un seul argument

    Original URL path: http://www.diploweb.com/La-Russie-L-empire-sans-limites.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Géopolitique de la Russie au Caucase. V. Poutine - R. (...) - Russie
    que le FSB se préparait à commettre cet attentat pour faire porter la responsabilité aux Tchétchènes Autrement dit de très forts soupçons pèsent jusqu à aujourd hui sur le fait que l ascension vers le Kremlin de Poutine est le résultat d une cynique mise en scène destinée à installer un inconnu à la tête de la Russie pour préserver les intérêts de la famille B Eltsine et des oligarques pensent les uns pour que les guébistes s emparent des rênes du pays estiment les autres Ensuite dans la foulée de ces événements et avec la relance de la guerre en Tchétchénie il va créer un Etat où les médias sont repris en main les gouverneurs des régions nommés par le Kremlin et non plus élus par le peuple des républiques de la Fédération où le sécuritaire justifie tout où le citoyen n est rien face à l Etat Et souvent ces mesures autoritaires se trouvent justifiées par la politique au Caucase la chaîne de télévision NTV tombe dans l escarcelle de l Etat après avoir trop dit la vérité sur les attentats de septembre 1999 les gouverneurs ne sont plus élus après la crise de la prise d otage de l école de Beslan en septembre 2004 par des rebelles islamistes Nord Caucasiens Certes M Poutine va ensuite apparaître comme légitime en remettant l Etat sur ses pieds après le chaos de l époque Eltsine en améliorant les performances économiques ce qui est surtout dû toutefois à l augmentation des cours du pétrole 1 Le prix du pétrole 2000 2013 Cliquer pour agrandir Source INSEE P V Quid de sa légitimité au Caucase R G Elle est éminemment problématique En Tchétchénie bien sûr où comme je l explique dans un chapitre que j ai intitulé Pax Poutina cela ne tient que parce que le Kremlin achète la loyauté de la république à coup de milliards Problématique dans toute la moitié orientale du Caucase russe parce que et cela fait partie du bilan de M Poutine après sa relance de la guerre en Tchétchénie la rébellion s est étendue aux républiques voisines au Daghestan qui est aujourd hui la république la plus instable de la région en Kabardino Balkarie en Ingouchie etc Il y a eu près de 500 morts en 2013 au Caucase du nord du fait de l insurrection Et même du côté de Sotchi qui est beaucoup plus calme que dans la moitié orientale de la région les gens ne sont pas contents J ai fait ce livre aussi parce que je me suis rendu compte que les JO se déroulent exactement 150 ans après ce que Moscou considère généralement comme la victoire finale sur le Caucase à savoir la bataille de Krasnaïa Poliana sur les tribus circassiennes Et en plus une bonne partie de ces JO se déroulent précisément là où a été remportée et fêtée le 21 mai 1864 selon l ancien calendrier russe cette victoire à Kranaïa Poliana C est pour cela que leader de la rébellion islamo nationaliste du Nord Caucase Dokou Oumarov a appelé en juillet 2013 tous ses frères d armes à empêcher ces danses sataniques sur les os de nos ancêtres Il faisait évidemment référence aux Circassiens tués à la fin des guerres du Caucase et à ceux qui ont été contraint à l exil en direction de l empire ottoman et dont peut être 700 000 sont morts pendant la traversée de la mer Noire P V C est pourquoi vous parlez dans votre livre de ces JO comme d un nouvel épisode dans les interminables guerres du Caucase R G Absolument Dans mon premier chapitre je tente d ailleurs de montrer ce qu on pourrait appeler la guerre symbolique mémorielle que Poutine mène à ce sujet Mais en plusieurs endroits du livre je rappelle et montre combien cela s articule aussi avec l incapacité de M Poutine à définir ce qu est l a Russie à savoir un Etat nation ou un empire multiethnique On a l impression qu il tend lui même vers la première solution ou du moins qu il s y laisse entraîner par le nationalisme russe Mais cela pose des gros problèmes de violence entre Slaves et Caucasiens Je ne sais pas combien de temps cela pourra durer Dans le même temps de façon schizophrénique il rappelle en permanence que la Fédération de Russie est multiethnique mais il semble incapable d aller au delà de la bien pensance hérité de l URSS celle très déclarative de l amitié entre les peuples P V Nous observons avec son troisième mandat que M Poutine se dote d une sorte d idéologie qui s appuie fortement sur l orthodoxie cela ne fait il pas que creuser l écart avec les populations caucasiennes souvent musulmanes R G En effet Cela fait partie des facteurs aggravants En même temps cet ersatz d idéologie a une fonction simple mettre la Russie sur le devant de la scène internationale en prenant systématiquement le contrepied de l occident en se posant comme un leader d un monde qui se dit traditionnaliste respectueux des valeurs nationales etc Cela a été l unique raison de l adoption de deux lois dites contre la propagande homosexuelle Ce tournant idéologique se veut un des piliers de la stratégie russe pour s assurer un retour sur le devant de la scène internationale P V Quels sont les autres piliers R G Celui ci l idéologique sert aussi à se trouver des alliés dans le monde occidental dans les franges traditionnalistes ou nationalistes d où l accueil chaleureux qu a reçu la française Marine Le Pen Front national à Moscou durant l été 2013 reçu par le numéro 2 de la Douma etc Quels autres piliers Le gaz bien sûr nous l avons vu avec la façon dont le Kremlin a mis la pression sur l Arménie ou l Ukraine pour qu elles ne signent pas d accord d association avec l UE en maintenant des prix élevés

    Original URL path: http://www.diploweb.com/J-O-Russie-Poutine-Caucase-Sotchi.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • GENTE Biographie mise à jour en 2014 Journaliste basé à Tbilissi correspondant au Caucase et en Asie centrale du Figaro de Radio France Internationale France 24 et du Bulletin de l Industrie Pétrolière Régis Genté est l auteur d un livre recommandé par le Diploweb com Voyage au pays des Abkhazes Caucase début du XXIe siècle éditions Cartouche avril 2012 180 p Il a aussi publié Poutine et le Caucase Coll Document Paris éd Buchet Chastel 2014 Ses articles pour Diploweb com J O Russie Poutine Caucase Sotchi Géopolitique des J O de Sotchi Entretien avec Régis Genté à l occasion de son livre Poutine et le Caucase éd Buchet Chastel Une analyse nourrie L Abkhazie et la Russie Dans les griffes russes L Abkhazie devient une grosse base militaire russe sur les rives de la Mer Noire Régis Genté en présente ici des photos et les commente Il est Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir membre Auteurs Proposer un article Synergies Présenter le site Conférences Partenaires Participer Proposer une synergie Liens conseillés Archives Retrouvez la chaîne Diploweb sur Union européenne États membres Institutions Pays candidats Russie CEI Russie CEI Amérique Amérique du

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Regis-GENTE_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • L'Union douanière Russie, Biélorussie, Kazakhstan - Russie
    l intégration depuis la mise en place de l UD se manifeste également par l apparition ou le développement de structures annexes à l UD CEEA mais qui témoignent clairement d une dynamique en marche L activité de la Banque eurasiatique de développement EDB atteste de ce mouvement 16 Cette institution a certes été fondée en 2006 par la Russie et le Kazakhstan c est à dire avant la mise en place de l UD et comprend aujourd hui plusieurs membres qui ne sont pas parties de cette organisation comme le Tadjikistan le Kirghizstan ou l Arménie Des développements récents au sein de cette structure tendraient néanmoins à montrer que la mise en place de l UD à renforcer son activité c est ainsi l EDB qui gère le fond anticrise de l Eurasec et qui pour le moment a alloué deux crédits d un montant de 1 24Md à Minsk en 2011 et la même année de 70M à Douchanbé L EDB semble ainsi appelée à jouer un rôle moteur dans le processus eurasiatique en témoigne le travail de vulgarisation qu elle propose via la publication d un extensif périodique trimestriel consacré à l actualité des mécanismes d intégration post soviétiques D autres initiatives attestent d un renforcement de l intégration eurasiatique dans la foulée de la mise en place de l UD Ainsi la mise en place par les trois opérateurs ferroviaires des pays de l UD d une société conjointe de transport l United Transport Logistics Company UTLC Selon un accord signé en juin 2013 à Saint Pétersbourg les pays membres de l UD puiseront dans les réserves de leurs opérateurs ferroviaires historiques respectifs afin de doter cette nouvelle société en matériel qui fonctionnera ensuite en fonds propres La UTLC dont les investissements atteindront 6 2Md d ici 2020 pourrait selon plusieurs estimations contribuer à une croissance de 11 3Md du PIB de l espace économique commun à l horizon 2020 dont un apport de 5Md au PIB russe de 5 3Md au PIB kazakhe cette société devrait notoirement permettre à Astana de renforcer ses exportations à destination de l Europe et de 1Md à la Biélorussie 17 Par ailleurs les pays membres de l UD ont mis en place en janvier 2013 un centre pour l innovation nommé centre conjoint de l Eurasec pour l innovation technologique dont les fonctions seront notamment de favoriser les activités de recherche et de développement la commercialisation des différentes innovations et les transferts de technologies 18 L UD est elle rationnelle économiquement Une croissance des échanges qui coïncide avec la mise en place de l UD mais qu il faut replacer dans un contexte mondial La forte progression du commerce entre Minsk Moscou et Astana constitue pour l heure la réalisation la plus significative de l UD Comme constaté précédemment entre 2010 et 2012 le volume des échanges intra UD avait augmenté de 87 tandis que les échanges avec le reste du monde accusaient une progression de 50 Si plusieurs mesures importantes de l UD ont joué un rôle certain dans cette dynamique il semblerait que cette dernière soit aussi et surtout liée à un contexte mondial de reprise de l activité économique et commerciale après la crise de 2008 La progression des échanges intra UD par année montre effectivement que la croissance est forte en 2010 et 2011 respectivement 29 et 33 mais moins significative en 2012 où elle n atteint que 8 7 Dit autrement la croissance du commerce intra UD si elle coïncide avec la mise en place de l UD n est pas uniquement et de loin une conséquence des dispositions de cette structure Le futur le dira mais il se pourrait fort que la croissance des échanges commerciaux soit une conséquence de court terme aussi bien due à une facilitation des échanges entre les pays qu à une dynamique mondiale de retour à la croissance De nombreux indicateurs montrent d ailleurs un ralentissement général des échanges entre les pays de l UD Une forte asymétrie économique et politique Contrairement à l Union européenne l UD comporte un pays dépassant de loin ne serait ce que sur le plan démographique et économique les autres parties la constituant alors que la population et le PIB kazakhs respectivement 16 8 millions de personnes et 202Md représentent 1 10 de leurs équivalents russes 143 5 millions de personnes et 2015Md la disproportion est encore plus forte pour la Biélorussie d une population de 9 464 millions de personnes et d un PIB de 63 27Md 19 Ainsi en 2012 alors que la Russie représente 65 du volume commercial de l UD la part du Kazakhstan n y est que de 25 et celle de la Biélorussie de 10 Cette asymétrie inexistante à un tel niveau dans les autres regroupements douaniers mondiaux pourrait à terme créer un problème de fonctionnement Tout d abord elle induit arithmétiquement une forte disproportion des échanges entre les membres de l UD Dans ce cadre Astana a ainsi vu le déficit de sa balance commerciale vis à vis de Moscou s aggraver cette dernière passant de 8 5Md en 2011 à 11Md en 2012 20 Par ailleurs il est à supposer qu eu égard à la prééminence économique de la Russie au sein de l UD et malgré les volontés affichées d équité entre les États membres prévalant à la formation de ses structures décisionnelles les grandes orientations de l UD soient avant tout dirigées vers la préservation des intérêts russes C est notamment ce qu il s est passé lors du calcul du tarif douanier unique largement inspiré sur celui en vigueur en Russie Certaines difficultés qu éprouve le Kazakhstan suite à son entrée dans l Union douanière semblent directement liées cette asymétrie Le relèvement des tarifs douaniers a ainsi conduit à une forte inflation des prix au Kazakhstan de l ordre de 7 en 2011 et 6 en 2012 directement ressentie par la population certains produits de première nécessité comme le sucre l huile végétale ou encore la viande et les produits laitiers auraient ainsi vu leur prix presque doublé ce qui a notamment amené le gouvernement à augmenter le salaire des fonctionnaires et les pensions des retraités 21 L Union douanière et plus généralement l Union eurasiatique se heurteraient donc à ce premier problème le poids incontournable de la Russie Outre les inégalités dans les relations économiques et commerciales cette asymétrie pourrait également avoir des conséquences politiques En fait elle constitue l une des difficultés récurrentes des processus d intégration post soviétique parfois perçus par les NEI comme des tentatives russes de recréation d un empire Une intégration économique faible Une autre interrogation pouvant être posée à l égard de l Union douanière concerne l intensité de l intégration économique de ses pays membres chacun de ces derniers commerce effectivement davantage avec les pays tiers qu avec ceux de l Union douanière en 2012 le montant des échanges internes à l UD atteignent 68 6MD alors que ceux réalisés avec le reste du monde représentent 939 3MD Seuls 10 des exportations réalisées dans l UD ont comme destination l UD En ce qui concerne les importations ce taux est de 17 Alors qu en 2012 les échanges avec la Biélorussie et le Kazakhstan ne comptent que pour 8 3 du commerce extérieur russe les échanges avec la Russie et la Biélorussie ne représentent que pour 19 6 du commerce extérieur kazakh Si le volume des échanges avec les autres pays de l UD est plus élevé pour la Biélorussie il demeure inférieur à ses échanges avec le reste du monde dans la mesure où il représente 48 du commerce extérieur biélorusse dont 47 avec la Russie 22 Ainsi en comparaison des autres grands regroupements douaniers mondiaux l UD est celui dans lequel le degré d intégration commerciale est le moins fort comme le montre le document suivant 23 Un autre indicateur témoignant de la faible intégration économique intra UD est la part des investissements directs à l étranger IDE réalisés entre les pays membres Moscou et Minsk ne représentent que 5 des IDE réalisés au Kazakhstan les principaux investisseurs dans ce pays en 2012 étant les Pays Bas la Chine le Canada et le France alors que la Biélorussie et le Kazakhstan ne comptent que pour 0 5 des IDE réalisés en Russie les principaux investisseurs dans ce pays en 2012 étant Chypre les Pays Bas Luxembourg et la Chine Ces constations amènent à l interrogation suivante quel est le sens de promouvoir une intégration douanière et économique entre des pays qui commercent davantage et de loin avec des pays tiers D aucuns répondront que l UD a notamment été conçue pour renforcer les échanges entre la Russie la Biélorussie et le Kazakhstan et que cet objectif a pour l heure été rempli Mais au vu du ralentissement des échanges observé depuis 2012 il convient de se demander si cette croissance s inscrira dans la durée ou si elle n était qu une conséquence de court terme tant liée à une embellie mondiale qu à une facilitation des échanges entre pays membres Des échanges peu diversifiés La structure des échanges commerciaux au sein de l UD suscite également certaines interrogations Ces derniers sont en effet majoritairement constitués de ventes de matières premières et de produits issus de l industrie lourde Ainsi au titre de l année 2011 2012 la répartition des produits est la suivante les hydrocarbures représentent 37 des échanges les véhicules camions et autres moyens de transport 21 les métaux et produits sidérurgiques 13 24 Certaines catégories de produits à hautes valeurs ajoutés comme les technologies de pointe sont donc grosso modo absents des échanges intra UD alors que des biens non compétitifs en terme de qualité et ou de coût sur le marché mondial remplacent les produits auparavant importés d Europe ou de Chine C est par exemple le cas au Kazakhstan où certains produits russes comme les voitures remplacent progressivement les produits européens souvent de meilleurs qualité mais devenus trop onéreux du fait du relèvement des tarifs douaniers Les échanges intra UD paraissent donc pour le moment peu diversifiés ce qui pourrait être problématique à moyen terme car les systèmes économiques et productifs des trois pays membres ont tous besoin de modernisation ce que la nature protectionniste de l UD pourrait ralentir Cela pourrait laisser supposer que l innovation dans certains secteurs et notamment ceux de la haute technologie ainsi que le processus de modernisation du secteur industriel soient ralentis puisque davantage protégés de la concurrence mondiale Le bilan de ces trois années d existence de l UD est donc mitigé Modèle d intégration post soviétique le plus poussé l UD par sa structure décisionnelle partiellement supranationale présente une grande nouveauté par rapport aux tentatives qui l ont précédée Ce mode de fonctionnement témoigne entre autre d une réelle volonté de donner une légitimité à l Union Économiquement parlant l UD a permis un net développement des échanges commerciaux entre ses pays membres et avec le reste du monde La suppression des taxes douanières notamment pour les hydrocarbures et des contrôles douaniers a ainsi eu un effet positif sur cette croissance Outre le renforcement des échanges entre Moscou Minsk et Astana le développement de l UD s est accompagné d un renforcement de la dynamique intégratrice dans le domaine économique et commercial par la mise en place de diverses initiatives Les négociations en cours relatives à l instauration de zone de libre échange entre l Union douanière et des pays comme l Inde ou le Vietnam montrent par ailleurs que d une part l existence de l UD en tant qu entité propre est reconnue par des États tiers d autre part que cette structure peut être considérée comme attractive 25 Ces réussites doivent être soulignées elles attestent de la crédibilité de l UD envers des pays qui n en sont pas membres et de la volonté de ses dirigeants à l inscrire sur la scène économique mondiale Toutefois en dépit de ses succès initiaux la modération semble devoir s imposer d une part l augmentation initiale des échanges au sein de l UD doit être placée dans un contexte mondial de reprise de la croissance suivant la crise de 2008 Si leur croissance se maintient elle a néanmoins fortement baissé et la majorité des indicateurs montrent clairement un vif ralentissement du commerce intra UD Par ailleurs toujours sur le plan économique l UD témoigne d une faible intégration économique entre ses pays membres ce qui appelle à des doutes quant à sa rationalité Enfin et cet aspect est aussi bien politique qu économique l asymétrie existante dans l UD entre la Russie et ses deux autres membres pourrait compromettre la viabilité de cette structure II Vers un renforcement tant quantitatif que qualitatif de l Union douanière et de l intégration post soviétique La dynamique d intégration post soviétique renforcée avec la mise en place de l UD et de l espace économique commun pourrait encore se développer dans les années à venir à la fois quantitativement et qualitativement D une part d autres pays pourraient rejoindre l UD D autre part cette dernière encore de nature essentiellement économique serait appelée à devenir une véritable union politique c est en tout cas le souhait de son partisan principal V Poutine Cette partie sera ainsi consacrée à la dynamique de renforcement des processus d intégration post soviétique devant mener à l Union eurasiatique à partir de 2015 Le premier sous ensemble sera dédié à la possible extension géographique de l UD A l heure actuelle trois États d ailleurs déjà membres de l Eurasec pourraient rejoindre l UD il s agit du Kirghizstan du Tadjikistan et de l Arménie membre observateur de l organisation Pour le moment l entrée d autres anciennes républiques soviétiques dans l UD semble plus hypothétique Le cas de l Ukraine sera cependant abordé tant ce pays est fondamental dans le projet poutinien d intégration eurasiatique Une seconde partie sera consacrée aux fondements du projet d Union eurasiatique censé se substituer à l UD et à l espace économique commun à partir de 2015 Le dernier sous ensemble évaluera les limites pouvant affaiblir la réalisation du projet d Union eurasiatique A Une Union ouverte à d autres pays Lors du sommet de Douchanbé de 2007 durant lequel l idée d UD avait été remise sur la table V Poutine avait clairement indiqué que si cette structure était initialement limitée à 3 pays elles pourraient en accueillir d autres par la suite Des adhésions probables Kirghizstan Tadjikistan et Arménie Le Kirghizstan A l heure actuelle le Kirghizstan est le seul État se trouvant dans des négociations avancées pour son intégration à l UD Dès 2010 Bichkek a manifesté son intérêt pour l UD En décembre 2010 Almazbek Atambaiev alors Premier ministre kirghize avait déclaré que Le Kirghizstan et la Russie partagent un passé commun et avec optimisme un avenir commun Nous considérons le Kirghizstan comme un membre de l UD et de l EEC La Russie est le principal partenaire stratégique du Kirghizstan Nous serons des amis avec tous les pays dans le monde mais la Russie est un partenaire stratégique et il n y aucune alternative 26 Le 19 octobre 2011 dans le cadre d un sommet de la CEI organisé à Saint Pétersbourg un groupe de travail pour l accession du Kirghizstan à l UD a été fondé Depuis les consultations se poursuivent entre Bichkek et la CEEA une feuille de route pour l adhésion du Kirghizstan à l UD devrait être adoptée d ici la fin 2013 et de façon vraisemblable son intégration pourrait avoir lieu en 2015 27 Sur le plan économique l intégration du Kirghizstan pourrait permettre aux pays de l UD Russie et Kazakhstan surtout d avoir un meilleur contrôle sur les frontières kirghizes et ainsi de limiter l entrée de marchandises chinoises dans le territoire douanier commun l une des bases sur laquelle repose l économie kirghize est effectivement la réexportation de produits chinois qui représentaient 55 8 du total des importations kirghizes en 2012 28 vers le Kazakhstan et la Russie Au delà de cette considération cette adhésion représente essentiellement un gain politique et arithmétique l extension de l UD à un autre État Du point de vue kirghize l entrée dans l UD procède surtout d une absence de choix Vu sa dépendance multiple à l égard de la Russie et du Kazakhstan le Kirghizstan n a guère d alternatives A titre informatif il est possible de rappeler qu en 2012 l UD représentait 26 du commerce kirghize 29 et que selon plusieurs estimations près de 800 000 citoyens kirghizes travailleraient à l étranger en Russie et Kazakhstan essentiellement soit 1 3 de la population active Les transferts d argents de ces travailleurs migrants contribueraient à près de 30 du PNB du pays 30 6 5Md en 2012 Plusieurs perspectives proposées comme la liberté de mouvements des personnes joueraient de fait un rôle majeur dans la volonté de Bichkek à rejoindre l UD Tadjikistan Le Tadjikistan pourrait également à moyen terme rejoindre l UD En décembre 2012 au cours d un sommet de la CEEA le Président tadjik aurait fait montre de l intérêt de son pays à rejoindre l UD 31 La motivation du Tadjikistan pour l UD est globalement la même que celle du Kirghizstan à ceci près que la dépendance économique de Douchanbé à l égard des pays de l UD est encore plus forte que celle de Bichkek Si Moscou Minsk et Astana représentent quelques 25 du commerce extérieur du Tadjikistan le poids de la Chine dans l économie de ce dernier est moindre que pour le Kirghizstan respectivement 34 5 et 50 3 et surtout l économie tadjike est encore plus basée sur le transfert de fonds des migrants travaillant en Russie Sur ce point précis l agence RIA Novosti indique qu en 2012 près de 800 000 travailleurs tadjiks soit plus de 15 de la population active du pays ont envoyé de Russie et du Kazakhstan quelques 3 8Md au Tadjikistan une somme qui représenteraient la moitié du PIB du pays 7Md en 2012 Ces travailleurs feraient vivre plus de 50 des familles tadjikes 32 Comme pour le Kirghizstan les perspectives d une libre circulation des travailleurs avec les pays membres de l UD jouent un grand rôle dans l intérêt de Douchanbé pour l UD Et encore une fois du point de vue russe l intégration du Tadjikistan si elle peut indirectement permettre un meilleur contrôle des frontières de ce pays notamment celles avec l Afghanistan Douchanbé et Kaboul partagent une frontière longue de 1 700km constitue surtout un gain politique Il semble nécessaire d attirer l attention sur les problèmes sécuritaires et économiques posés par l éventuelle entrée du Kirghizstan et du Tadjikistan dans l UD et plus précisément par l incapacité de ces pays à gérer efficacement leurs frontières Pour le Kirghizstan le problème principal a trait à un possible afflux de produits chinois sur le territoire de l UD Un grand nombre de marchandises y rentrent illégalement puis sont redirigées vers les pays de l UD en tant que marchandises kirghizes Vu la différence globale de prix des produits fabriqués en Chine de ceux au sein de l UD et notamment en Russie cela risquerait de créer une situation de forte concurrence En ce qui concerne le Tadjikistan les appréhensions viennent surtout du trafic de stupéfiants héroïne notamment en provenance d Afghanistan et transitant notamment par ce pays d Asie centrale avant d atteindre la Russie Il convient d insister sur l ampleur des problèmes posés par la consommation d héroïne en Russie Elle représente 20 de la consommation mondiale de cet opiacé Selon plusieurs sources officielles russes il y aurait près de 8 5 millions de personnes dépendantes à la drogue en Russie soit 6 de la population totale du pays dont 90 d entre eux à l héroïne Ce stupéfiant dont le marché représenterait annuellement le montant de 6Md entrainerait ainsi la mort de 30 à 40 000 Russes par an 33 Les jeunes sont particulièrement touchés avec les conséquences induites sur le renouvellement de la population en Russie un sujet risquant fort de devenir une question de sécurité nationale à l avenir Dans la perspective d une intégration du Tadjikistan dans l UD ces chiffres pourraient prendre une proportion encore plus dramatique du fait de la suppression des contrôles douaniers et possiblement à terme des contrôles migratoires Il incomberait ainsi à la Russie soit de financer la sécurisation des frontière tadjikes et kirghizes soit de participer directement à leur surveillance ce qui dans les deux cas implique des coûts supplémentaires pour Moscou et ce qui dans au moins un cas revient à une baisse relative de souveraineté pour Bichkek et Douchanbé Il faut observer ici que la Russie semble pousser ses intérêts sécuritaires via l OTSC ODKB Elle multiplie en effet les initiatives pour donner une nouvelle existence et consistance à cette organisation militaire régionale notamment via des actions dans le domaine de la sécurité aux frontières Ce choix permet certainement à Moscou d éviter certaines critiques de ses anciens satellites d un retour hégémonique du grand frère Arménie Cet État du Caucase entretient depuis la chute de l Union soviétique des relations fortes avec la Russie tant pour des raisons historiques que pour des motifs plus pragmatiques En situation de conflit avec son voisin azerbaidjanais l Arménie est un pays enclavé Ses frontières sont fermées avec deux de ses quatre voisins l Azerbaïdjan et la Turquie Ne disposant que de peu de ressources naturelles sans accès à la mer et placé dans une situation géopolitique problématique Erevan a depuis son indépendance en 1991 systématiquement favorisé une politique d amitié à l égard de la Russie très présente en Arménie Moscou y dispose d une importante base militaire celle de Gyumri forte de 5 000 hommes et dont la présence a en 2010 été prolongée jusqu en 2044 34 La Russie est le premier partenaire commercial de l Arménie en considérant les données par pays non par bloc représentant 21 7 de ses échanges extérieurs Elle est de manière générale fortement impliquée dans de nombreux secteurs cruciaux de l économie arménienne Par ailleurs Erevan dépend intégralement de Moscou pour son approvisionnement en gaz dont le réseau de distribution Armrosgazprom est détenu à 80 par Gazprom qui souhaite d ailleurs racheter les 20 restant détenus par l État arménien 35 Enfin de la même façon que pour le Kirghizstan et le Tadjikistan de nombreux immigrés arméniens travaillent en Russie qui attire toujours la majorité des migrants arméniens La relation de dépendance de l Arménie à l égard de la Russie est donc forte et multiple concernant aussi bien les domaines commerciaux qu économiques énergétiques et sécuritaires En dépit de cette relation l Arménie membre actif de l OTSC et disposant du statut d observateur de l Eurasec avait jusqu alors montré un intérêt limité envers l Union douanière et le projet d Union eurasiatique et s était engagé avec Bruxelles pour la signature d un accord d association Les négociations pour la signature de cet accord ayant été finalisées en juillet dernier 36 celui ci aurait logiquement dû être signé en novembre prochain à Vilnius lors du sommet du Partenariat oriental En signant l accord de libre échange complet et approfondi DCFTA Erevan cherchait notamment à réduire la tutelle qu exerce Moscou à son égard tout en restant par ailleurs un fort allié notamment sur le plan politique et militaire du grand frère russe Le Président Serge Sarkissian a provoqué la surprise en déclarant contre toute attente lors d un entretien avec son homologue russe à Moscou le 3 septembre dernier que son pays avait finalement choisi d intégrer l Union douanière et à terme l Union eurasiatique 37 Si l Arménie maintenait effectivement ce nouveau cap l accord d association avec l UE se trouvant pourtant à un point de négociations avancées ne pourrait être signé ce qui constituerait une victoire symbolique importante pour la Russie Un pays fondamental dans le processus eurasiatique mais qui semblerait privilégier Bruxelles à Moscou l Ukraine NDLR Rappel ce texte a été initialement publié en octobre 2013 il ne pouvait donc pas tenir compte de la prise de distance de Kiev à l égard de l UE en novembre 2013 L Ukraine est de loin le pays envers lequel Vladimir Poutine a déployé le plus d énergie pour le pousser à intégrer l UD Outre son intérêt économique dépassant de loin celui du Kirghizstan du Tadjikistan de l Arménie ou de pays déjà membres de l UD comme la Biélorussie et le Kazakhstan l adhésion de Kiev à l UD et plus généralement au projet d Union eurasiatique donnerait à cette initiative un sens qui lui manque présentement à de nombreux égards L intégration de ce pays européen berceau historique de la nation russe au potentiel économique fort constituerait une justification de poids à l entreprise eurasiatique envers la population russe se montrant bien plus indifférente voire franchement hostile à l intégration des républiques d Asie centrale musulmanes et faibles économiquement Sur le plan extérieur l adhésion à l UD et au projet eurasiatique de l Ukraine constituerait une victoire de taille de Moscou vis à vis de Bruxelles et de Washington engagés depuis plusieurs années et à des degrés différents en faveur d un arrimage de cet État aux structures occidentales Si sous la présidence de Viktor Ioutchenko 2005 2010 la potentialité d un tropisme ukrainien envers l UD en construction semblait exclue l élection de Victor Ianoukovitch en janvier 2010 a ouvert une période d incertitude quant aux choix que fera Kiev entre Bruxelles et Moscou Hâtivement présenté en Occident comme pro russe V Ianoukovitch a effectivement été élu sur la base d un programme de rapprochement avec la Russie dont les relations avec l Ukraine s était fortement distendues sous la présidence de son prédécesseur Il est vrai que certaines promesses symboliques du candidat Ianoukovitch comme celle de faire du russe la seconde langue officielle d Ukraine partiellement réalisée par l adoption d une loi à portée régionale à l été 2012 a renforcé l image pro russe du nouveau Président Plusieurs événements liés à l actualité ukrainienne ont de façon directe et indirecte pu faire suggérer que l Ukraine se tournait vers l Est Un exemple significatif est la prorogation pour une durée de 25 ans du bail de la flotte russe basée à Sébastopol en Crimée qui pourra ainsi y demeurer jusqu en 2042 Cette prolongation fixée selon les termes de l accord de Kharkov signé dans la ville du même nom en avril 2010 a été acceptée en échange d une réduction de l ordre de 30 du tarif du gaz vendu par la Russie L accord de Kharkov lui même a suscité des réactions globalement négatives en Union européenne où la crainte d un retour de Kiev dans le giron russe s est particulièrement faite entendre Par ailleurs le procès puis la condamnation en octobre 2011 de l ancienne Première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko à 7 ans de prison a contribué à un net refroidissement des relations entre Bruxelles et Kiev entre autres illustré par l appel de nombreuses personnalités européennes à suspendre les négociations sur l accord de libre échange 38 Parallèlement à ce contexte de ralentissement des relations UE Ukraine la Russie a fait montre d une grande insistance pour attirer son voisin slave dans l UD De façon positive tout d abord Moscou a vanté à de maintes reprises les avantages dont bénéficierait Kiev en intégrant l UD réduction substantielle du prix des hydrocarbures gains significatifs de croissance du PIB développement des partenariats russo ukrainiens dans certains domaines comme l industrie l aéronautique ou les technologies Il est également plausible que la structure décisionnelle prévalant au sein de l UD ait été pensée et mise en œuvre afin de rassurer l Ukraine dans l UD dont les décisions et les politiques sont adoptées a priori sur un mode consensuel et de façon transnationale Kiev serait un associé de Moscou participant pleinement aux orientations de cette structure et non un vassal Conjointement à cette promotion de l UD la Russie a signalé à l Ukraine qu en cas de signature de l accord d association l ensemble des accords de libre échange liant Moscou et à fortiori les autres pays signataires des accords de libres échanges de la CEI pays de l UD en tête à Kiev seraient rompus l argument principal étant qu il faudrait prendre des mesures protectionnistes contre les marchandises importées des pays de l UE par l Ukraine La Russie a même récemment vraisemblablement à titre d avertissement décrété des embargos sanitaires sur les produits ukrainiens le dernier datant du mois d août 2013 et interdisant provisoirement l importation des célèbre confiseries de la marque ukrainienne Roshen 39 Au vu du caractère politique des embargos sanitaires décidés par Rospotrobnadzor les précédents moldave et géorgien de 2006 sont éloquents il est possible qu ils ont été émis afin de montrer à l Ukraine les mesures que prendront la Russie et à fortiori l UD en cas de signature par Kiev d un accord d association avec l UE Le 21 août 2013 Sergei Glaziev le conseiller du Président russe a ainsi indiqué que l UD devrait probablement mettre fin à son accord de libre échanges avec l Ukraine si ce pays signait l AA avec l UE arguant de problèmes liés à la réexportation de produits européens via l Ukraine vers l UD et à la non adéquation entre les règlements phytosanitaires en vigueur en UE et au sein de l UD 40 Kiev a longtemps cherché un compromis lui permettant de bénéficier des avantages de l AA et de ceux de l UD et a ainsi tenté de négocier une participation simultanée dans ces deux entités Sans vouloir remettre en cause le processus de rapprochement avec Bruxelles fondamental pour l économie ukrainienne en grand besoin d investissements et de modernisation Kiev visait une forme de participation à l UD Cette intégration duale a été rejetée par les deux blocs alors que Bruxelles indiquait que l instauration d une zone de libre échange avec l Ukraine était incompatible avec son intégration dans l UD Moscou insistait pour une participation entière de l Ukraine à l UD et non un format spécifique de type 3 1 proposé à plusieurs reprises par Kiev De récents développements montreraient qu a priori Kiev a finalement fait le choix d un rapprochement avec l UE au détriment de son intégration eurasiatique Après de longues tergiversations il semblerait bien que l accord d association soit signé au sommet à venir du Partenariat oriental qui se tiendra en novembre 2013 à Vilnius Du fait de la densité de cet accord sa signature aurait notamment pour effet de rendre impossible toute participation poussée de l Ukraine à l UD Union eurasiatique et surtout de rapprocher très fortement l Ukraine de l Union européenne Ce rapprochement substantiel de Kiev avec Bruxelles avec en corollaire son éloignement de Moscou sera lourd de conséquences sur le processus d intégration eurasiatique NDLR Au vu des développements de novembre décembre 2013 et janvier 2014 ce point est à reconsidérer B De l Union douanière à l Union eurasiatique L Union eurasiatique selon V Poutine D ici quelques années l UD pourrait être assimilée à une structure plus vaste et aux compétences beaucoup plus importantes il s agit de l Union eurasiatique que V Poutine évoque pour la première fois dans un programme publié par le journal Izvestia en octobre 2011 41 Dans cet article V Poutine revient tout d abord sur les réalisations de l UD près de deux après son lancement et quelques mois avant sa transformation formelle en espace économique commun Soulignant les nombreux impacts positifs qu aurait suscités la mise en place de l UD sur ses membres V Poutine met en exergue la grande innovation qui la caractérise par rapport aux structures qui l avaient précédée comme la CEI ou l Eurasec la présence d organes transnationaux Par ailleurs le Président russe fait à plusieurs reprises références à l UE qui aurait de façon non exclusive servi de modèle à la construction de l UD Il déclara ainsi Il a fallu 40 ans aux Européens pour passer de la CECA à l Union européenne La mise en place de l UD et de l espace économique commun est bien plus rapide car elle s inspire de l expérience de l UE et d autres organisation régionales en prenant en compte leur réussites et leurs échecs Dans un second temps le chef d État russe indique que le processus ne s arrêtera pas à l UD et qu il s agira désormais de poursuivre un but plus ambitieux c est à dire passer à l étape suivante plus profonde d intégration l Union eurasiatique Se défendant d emblée de vouloir restaurer l Union soviétique V Poutine affirme qu il s agira de créer une intégration forte reposant sur de nouvelles valeurs et de nouvelles bases politiques et économiques L Union eurasiatique serait ainsi appelé à devenir un nouvel acteur mondial jouant notamment le rôle de pont entre l Europe et l Asie pacifique Ouverte à tous les États et avant tout à ceux issus de la décomposition du bloc soviétique la participation à l Union eurasiatique ne serait pas toujours selon V Poutine contradictoire avec l intégration à d autres structures régionales UE notamment cette précision semble notamment adressée à l Ukraine qui n a pas arrêtée de façon définitive son choix entre rapprochement avec Bruxelles ou participation au projet eurasiatique Il convient par ailleurs de souligner qu elle est démentie par la réalité Moscou a clairement fait savoir à Kiev que l intégration à l UD ne serait pas possible si l Ukraine se rapprochait de l UE en signant le DCFTA Le programme d Union eurasiatique annoncée par V Poutine en octobre 2011 marque par l étendue de son ambition et témoigne de la volonté du Président russe de créer un nouveau pôle d influence mondiale qui serait structurée autour de la Russie Quoique plusieurs aspects de ce projet doivent être pour l heure considérés comme purement déclaratifs le processus initié par la mise en place de l UD est appelé à se renforcer de façon concrète dans un futur proche les membres de cette structure ayant effectivement décidé de passer d ici 2015 au quatrième stade de leur intégration c est à dire l union économique Après la conclusion d accords de libre échange stade 1 puis d union douanière stade 2 puis d espace économique commun stade 3 stade actuel apparaitrait donc le quatrième stade de l intégration celui d une union économique en occurrence l Union économique eurasiatique Schéma récapitulatif des 4 stades de l intégration économique 42 Schéma récapitulatif des 4 stades de l intégration économique Le passage de l Union douanière à l Union eurasiatique L Union économique eurasiatique présentera une étape de plus dans le processus d intégration économique comparativement à l Union douanière et à l espace économique commun en ce sens qu elle envisage l instauration des fameuses 4 libertés sur son territoire Ces dernières fondamentales dans l histoire de la construction européenne sont la liberté de mouvement des marchandises des services des capitaux et des personnes Si la liberté de circulation des marchandises existe déjà au sein de l espace économique commun avec de nombreuses limites les trois autres ne sont pas encore développées La CEEA travaille actuellement à la mise en place totale de ces quatre libertés pour l horizon 2015 Liberté de mouvements des marchandises Quoiqu elle soit censée être totale depuis la mise en place de l espace économique commun en janvier 2012 de nombreuses limites grèvent encore sa pleine réalisation 43

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Quelle-Union-eurasiatique.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive



  •