archive-com.com » COM » D » DIPLOWEB.COM

Total: 1806

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Comment comprendre la Perestroïka ? M. Heller (Sorbonne) (...) - Russie
    que la Russie devienne le maillon fort du nouveau noyau dur maintenant composé par la Communauté des Etats slaves Mikhaïl Gorbatchev lui a toujours eu peur de réformer Ce qui a engendré l explosion du système L audace d Eltsine ne garantit cependant pas une transition vers la démocratie et une économie de marché Le président de la République de Russie se présente comme un démocrate tout en insistant sur la nécessité d un pouvoir fort pour réformer En effet sa réforme politique consiste jusqu ici à construire un système de pouvoir tout à fait autoritaire Comment Boris Eltsine a t il procédé Il a nommé un représentant personnel dans chacune des 65 unités administratives de sa République Et il peut révoquer ces représentants quand il le veut Quels atouts économiques possède Boris Eltsine pour essayer une transition vers l économie de marché D une part il a pris d assaut la fabrication du rouble D autre part la Russie rassemble l essentiel des ressources du pays en or pétrole et diamant Pronostic P V Boris Eltsine peut il réussir M H Il semble fort probable qu il échoue Pourquoi Premièrement parce que la réforme politique risque de se heurter aux structures de pouvoir existantes Deuxièmement parce que la réforme économique ne peut pas bénéficier de l adhésion de la population à cause de l inévitable hausse des prix Considérons tout d abord l aspect politique Sur quelle structure les représentants personnels d Eltsine peuvent il s appuyer Les Soviets constituent les seuls organes législatifs et exécutifs existants Cette continuité indique qu au sens politologique le système demeure soviétique Qui siège dans ces instances La nomenklatura du Parti communiste Dès lors comment les représentants personnels de Boris Eltsine pourraient ils mettre en œuvre une transition vers l économie de marché Leur seul instrument est un appareil qui a fait la preuve de son opposition à toute réforme Il n existe pas d élite dirigeante alternative immédiatement disponible En effet le parti drainait par le passé tous ceux qui avaient le goût du pouvoir Nul ne peut affirmer sérieusement que la nomenklatura est devenue aujourd hui adepte de la démocratie et de l économie de marché Peut on introduire le capitalisme par décret Considérons maintenant l aspect économique Une transition véritable vers l économie de marché impose une forte augmentation des prix Or 75 de la population vit déjà en dessous du seuil de nécessité selon des chiffres officiels Et la multiplication de l accroissement des prix porterait un coup terrible aux habitants que les mesures sociales d accompagnement envisagées par Boris Eltsine ne compenseraient pas Lui même a commencé à prendre peur Aussi tout en comprenant la nécessité d une réforme économique il a déjà fait marche arrière dans plusieurs domaines Ainsi l augmentation des prix annoncée pour le 16 décembre 1991 a été reportée au 2 janvier 1992 En fait l ultime contradiction d Eltsine est de vouloir introduire le capitalisme par décrets Ainsi le premier pays socialiste du

    Original URL path: http://www.diploweb.com/URSS-8-decembre-1991-pourquoi-l.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive



  • et envoyé en camp de travail Kazakhstan 1956 Libéré émigre en Pologne 1956 68 Travaille à la PAP Agence de presse polonaise Varsovie 1968 Emigration et installation en France 1969 90 Enseigne à la Sorbonne Paris 1969 97 Mène une rubrique mensuelle consacré à la presse soviétique dans la revue Kultura Paris 1974 1982 Soutient les thèses de doctorat du 3e cycle et d Etat sur Le monde concentrationnaire et la littérature soviétique et Andreï Platyonov à la recherche du bonheur 1983 Est déchu par un décret d Andropov de sa citoyenneté soviétique 1993 Reçoit la Médaille d Argent du CNRS 31 janvier 1997 Décède à Paris suite à une crise cardiaque Membre de rédaction des revues et journaux Kontinent Paris Cahiers du monde russe et soviétique Paris La Pensée russe Paris collaborateur permanent des revues Kultura Paris Est Ouest Paris Commentaire Paris Revue des études slaves Paris Le Messager Paris Strelec Paris New York Survey London et beaucoup d autres a travaillé dans les radios Liberté et Free Europe Paris et Munich Bibliographie Plus de mille articles consacrés aux questions de l histoire et de la culture russes et soviétiques Rubriques et émissions régulières dans divers organes de presse et de radio de l émigration Livres traduits en français Le Monde concentrationaire et la littérature soviétique L Age d Homme Lausanne 1974 L Utopie au pouvoir Calmann Lévy 1982 1985 Sous le regard de Moscou Pologne 1980 1982 Calmann Lévy Paris 1982 La Machine et les rouages Calmann Lévy 1985 70 ans qui ébranlèrent le monde Calmann Lévy Paris 1987 Le Septième Secrétaire Splendeur et misère de Mikhaïl Gorbatchev Olivier Orban Paris 1990 Histoire de la Russie et de son empire Olivier Orban Paris 1997 1999 NB Les archives de Michel Heller ont été déposées à la bibliothèque de

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Michel-HELLER_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Russie – OTAN : Un nouveau souffle ? - Russie
    et relève lui incontestablement du dialogue OTAN Russie S il y a accord et coopération entre les partenaires pour la défense dite de théâtre c est à dire la défense des unités militaires déployées censée protéger des forces projetées dans une opération hors du territoire de l Alliance les choses se gâtent depuis que l OTAN a décidé lors du sommet de Lisbonne en novembre 2010 de se doter d une capacité de défense du continent européen ou pour être plus précis de l espace européen de l Alliance Pour Moscou l idée d une défense différenciée selon que l on est ou non membre de l Alliance contredit directement la notion de sécurité indivisible de l Europe concept participant pourtant de la doctrine de l OTAN Pour cette dernière chacun a droit à la sécurité mais détient aussi le choix d y pourvoir à sa guise par exemple en devenant membre de l Alliance et l indivisibilité de la sécurité ne peut être un prétexte ou un argument pour empiéter sur les choix souverains des nations notamment pour contester leur droit à rejoindre l Alliance Ce sont donc là deux visions diamétralement opposées d une notion qui paraît pourtant anodine et allant de soi Ces philosophies différentes mènent à des propositions techniques inconciliables ainsi les Russes prônent un système totalement intégré dans lequel l analyse de la menace et la décision de tir seraient fusionnées en un centre unique Pour l OTAN le fusionnement est purement et simplement inacceptable qu elle coopère avec un système voisin russe en l occurrence est envisagé et même souhaitable mais la relation doit se cantonner à la coordination Néanmoins tant que les éléments du futur bouclier antimissiles ne sont pas déployés et opérationnels et en admettant même qu on y parvienne il faudra du temps pour cela les deux parties peuvent vivre avec cette contradiction qui reste virtuelle Au demeurant les Russes font preuve de flexibilité sur les phases initiales du déploiement en effet l architecture de cette défense antimissiles balistiques est censée être déployée en quatre phases complétant progressivement le dispositif en étendue couverte et en capacités La mise en lumière du contentieux se trouve donc reportée à une date ultérieure Néanmoins il ne disparaîtra pas de lui même et dans la mesure où il est identifié et fait l objet d une certaine publicité il n en acquerra que plus de force Un troisième sujet tenant du dialogue de sourds a trait à la suspension du traité sur les Forces conventionnelles en Europe FCE signé en novembre 1990 à Paris et la non ratification de son successeur le traité FCE adapté qui fut entériné lors du sommet d Istanbul en novembre 1999 par les 30 États parties Nul ne conteste que le traité a été dépassé par les événements d où le souci de l adapter ni que certaines des dispositions essentielles du nouvel accord posent un vrai problème aux Russes C est tout particulièrement le cas des limitations au déploiement de forces sur le flanc sud à savoir dans le Caucase Nord compte tenu de la situation dans cette région la Russie estime qu elle devrait pouvoir y déployer plus de forces besoin qui n est pas vraiment contesté par l OTAN En réaction à l absence d avancée sur ce sujet certains des engagements d Istanbul contraignant les Russes restent lettre morte en 1999 ces derniers s étaient en effet engagés à évacuer leurs forces de Moldavie et de Géorgie Mais depuis la partie russe conteste le linkage entre cet engagement et la révision du traité FCE Très technique par nature mais avec des implications politiques lourdes cette question est révélatrice des différences d approche des partenaires l OTAN se calant en cela sur les Américains prône un traitement du dossier par composantes alors que de son côté Moscou souhaite un accord sur les principes découlant de la nouvelle architecture de sécurité européenne Vers le milieu de 2011 force est de constater qu aucune de ces deux approches ne l a emporté autre motif de frustration pour la Russie Certes à condition que priment volonté et confiance chacun de ces grands sujets peut être traité isolément Néanmoins il subsiste des incompréhensions sous jacentes plus ou moins ouvertement formulées qu un jour il faudra bien prendre en compte Les incompréhensions fondamentales Le discours d amitié et de confiance rencontre des limites tant que le dialogue s inscrit dans une logique d action réaction sans perspective de long terme Il faut reconnaître que la Russie a récemment contribué à inquiéter La guerre de Géorgie août 2008 a démontré que Moscou n hésitait pas à employer la force pour régler un différend frontalier En réaction l Alliance a suspendu pendant un an le Conseil OTAN Russie à la grande fureur des Russes privés d un forum où justement on devait pouvoir débattre de la coopération comme des contentieux L année suivante la Russie et la Biélorussie ont organisé à quelques encablures de la Lituanie et de la Pologne une série d exercices militaires de grande ampleur Zapad Ladoga 2009 autour d un scénario équivoque de l insurrection d une minorité irrédentiste Dans la même veine on peut évoquer la saga du cargo Arctic Sea ce vraquier battant pavillon maltais armé par une société finlandaise et doté d un équipage russe qui fut détourné durant l été 2009 puis mystérieusement retrouvé par les forces de police russes L affaire non élucidée contient de nombreuses zones d ombre notamment quant au rôle joué par la Russie On sait que certains alliés répètent à tout instant qu ils ont besoin d être rassurés Mais rassurés de quoi et contre qui si ce n est la Russie Dans leurs discours de politique intérieure même si le terme de menace reste proscrit il subsiste une certaine ambivalence et une exigence non dissimulée de planification de défense à des fins dites de réassurance Les Russes s en offusquent et exigent que l Alliance renonce à cette planification Au

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Russie-OTAN-Un-nouveau-souffle.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • auprès du Comité militaire de l OTAN Ses articles pour Diploweb com Russie OTAN Un nouveau souffle Le rapprochement OTAN Russie répond certes à un vrai besoin stratégique pour les deux parties mais pour autant il ne peut faire abstraction d un Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir membre Auteurs Proposer un article Synergies Présenter le site Conférences Partenaires Participer Proposer une synergie

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Michel-YAKOVLEFF_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Quelle est la stratégie russe à l'égard de l'UE ? P. VERLUISE - Russie
    1990 1999 la réappropriation de la rente par l État et la mise en place d institutions de développement dirigées par la puissance publique au service d un projet politique et géopolitique Au delà des ruptures on peut y lire une certaine continuité avec un modèle historique russo soviétique notamment parce que le FSB est associé à cette stratégie Depuis 2004 en coupant à plusieurs reprises les flux de gaz et de pétrole pour dicter ses conditions à ses voisins notamment l Ukraine et la Biélorussie la Russie s affirme comme une superpuissance énergétique prête à se servir de l arme énergétique à des fins tant économiques que politiques Dans le même temps ces crises ont révélé aux yeux des Européens la forte dépendance énergétique de l Union européenne vis à vis de la Russie constate un rapport de la délégation pour l Union européenne du Sénat 7 La reprise en main du secteur énergétique par l État russe a été un préalable et la société Gazprom 8 en devient le symbole La nouvelle diplomatie énergétique russe s articule autour de trois objectifs sécuriser les voies d exportation acquérir des actifs à l étranger notamment par des Fonds souverains et faire monter les enchères en annonçant son intention de diversifier les débouchés en direction de l Asie ou des États Unis tout en nouant des alliances de revers avec d autres pays producteurs Depuis le début des années 2000 au nom de la défense des intérêts russes le Kremlin s est progressivement re mis en position d imposer son contrôle sur l exploitation des matières premières et des ressources naturelles de son territoire et son monopole sur le transit tout en profitant de l ouverture des marchés européens pour s y implanter 9 Ce qui lui permet de s aménager des positions de force pour l avenir afin d atteindre le vieil objectif d un ancrage européen Dans un mémoire de géopolitique réalisé à l Ecole de guerre sous ma direction l Ingénieur Principal de l Armement Laurence Gabouleaud a mis à jour la stratégie du Kremlin visant à ancrer la Russie non seulement par les oléoducs et gazoducs mais encore par les investissements 10 Elle écrit Consciente de l avantage acquis avec ses richesses en hydrocarbures la Russie investit au sein de l Union européenne de façon méthodique et organisée pour maîtriser l ensemble de la chaine énergétique Dans le transit des hydrocarbures la Russie cherche à prendre le contrôle des infrastructures de transport stratégie qui vise à sécuriser son exportation L effondrement de l URSS a fait perdre à la Russie la maîtrise de certaines voies de transit La construction de pipelines est une alternative à l éventuel blocage du transit des hydrocarbures vers l Europe occidentale son principal client Ainsi le projet de gazoduc nord européen avec l Allemagne ou bien celui plus au Sud avec l Italie participent de cette stratégie De même un accord russo autrichien autorise à Gazprom à assurer directement le transit de son gaz via le territoire autrichien sachant que le volume de gaz russe transitant annuellement via l Autriche dépasse les 30 milliards de m3 Le contrôle de voies de transit doit permettre à la Russie d être un acteur incontournable à la fois dans le développement de nouvelles infrastructures et dans les tarifs du transit qui constituent un poids important du coût d exportation de la société gazière L idée de Moscou est bien de sécuriser les voies d exportation et de trouver de nouveaux débouchés Au niveau du stockage Gazprom et la firme autrichienne OMV ont signé un accord qui porte sur la coopération pour le développement d un pôle gazier en Europe centrale à Baumgarten près de la frontière slovaque Ce pôle gazier aura une capacité de stockage de quelque 2 5 milliards de m3 ce qui devrait faire de lui dès 2011 le deuxième plus grand centre de stockage de gaz en Europe centrale Sa construction sera assurée par Gazprom pour un coût estimé à 260 millions d euros Plus au nord Gazprom Germania prévoit d aménager le plus grand site de stockage souterrain de gaz naturel en Europe au nord de Berlin site qui serait alimenté par le gazoduc North Stream En Belgique un Memorandum Of Understanding MOU a été signé en 2006 entre les opérateurs gaziers Fluxys filiale de Suez Tractebel et Gazexport filiale à 100 du russe Gazprom prévoyant la création d une co entreprise qui étudierait le développement d un stockage souterrain de gaz naturel dans la partie nord du pays Dans le domaine du raffinage la Russie négocie en 2009 avec la Serbie pour le rachat de la raffinerie NIS Avec l Allemagne Gazprom via sa filiale Gazprom Germania dont le siège est à Berlin a conclu en novembre 2007 un accord avec Dow Chemical dans le domaine du traitement du gaz naturel Au niveau pétrolier Lukoil second groupe pétrolier pour son activité en Russie étudie en 2009 le rachat d une raffinerie en Italie En ce qui concerne la distribution Gazprom a été autorisé à prendre une participation importante dans les activités de distribution de gaz domestique en Autriche et plus précisément à Salzburg et dans les provinces de Carinthie et de Styrie ce qui représente en termes de population la moitié des neuf provinces autrichiennes Gazprom vend son gaz au prix de 240 dollars les 1 000 m3 alors qu en 2009 le consommateur autrichien se voit facturer près de 1 000 dollars pour la même quantité C est le premier accord de ce type pour la Russie sur le marché européen En France Gazprom et Gaz de France ont prolongé jusqu en 2030 leurs contrats existants de fourniture de gaz naturel avec une augmentation du volume approvisionné à compter de la mise en service de North Stream Enfin Soteg fournisseur de gaz naturel et d électricité du Grand Duché du Luxembourg a annoncé en avril 2007 la signature d un MOU avec Gazprom Marketing Trading visant à construire une

    Original URL path: http://www.diploweb.com/URSS-Russie-1991-2011-quels.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Le « nihilisme juridique » russe et la géopolitique Russie-Occident - Russie
    instances auxquelles elle participe OSCE Conseil OTAN Russie structures UE Russie mais aussi OCS Organisation de coopération de Shanghaï pour rehausser son statut et jouer des divisions entre les autres membres 17 Un conglomérat de régimes à caractère autoritaire et patrimonial L essentiel semblant préservé dans ce jeu d ambivalences faudrait il donc considérer que le discours lénifiant de la diplomatie publique est une fiction utile et nécessaire Nenni Pour être comprise et soutenue une grande politique doit être plus vraie que la réalité elle requiert de la clarté dans les principes et valeurs qui la fondent 18 ce qui n exclut pas le secret dans sa mise en œuvre pratique la nécessaire clarté morale doit être distinguée de la revendication de transparence illusoire parce que incompatible avec les règles de la praxéologie En l occurrence cette absence de franchise des discours publics et leurs effets émollients contribuent à occulter la réalité des processus en Russie et dans une partie de ce que les dirigeants russes considèrent être leur étranger proche Précédemment décrites les logiques de pouvoir en Russie ont leurs prolongements extérieurs et les dirigeants du Kremlin travaillent à la consolidation de l autoritarisme comme de leurs intérêts économiques étroitement mêlés dans l hinterland eurasiatique des Européens La guerre russo géorgienne d août 2008 et la mise en action d un jeu d incitations positives accords énergétiques exportations de capitaux clientélisme et négatives menaces plus ou moins ouvertes manœuvres de déstabilisation embargos et boycotts ont produit leurs effets en Ukraine où une fois passé l optimisme de commande en guise de réponse à l arrivée au pouvoir de Viktor Ianoukovitch 19 les diplomaties européennes ont été surprises par la rapidité du rapprochement entre Kiev et Moscou prolongation du bail de la base navale de Sébastopol jusqu en 2042 moyennant une baisse du prix du gaz de 30 et elles restent excessivement prudentes face à de multiples signes inquiétants dans le domaine des libertés fondamentales pression sur l information menaces sur l opposition et ses chefs retour des agents russes en Crimée etc Quant à la Biélorussie la personnalité d Alexandre Loukachenko et les modes de fonctionnement de ce régime l amènent naturellement à se réorienter vers la Russie le jeu oscillatoire entre Bruxelles et Moscou ne visant qu à accroître la marge d action du pouvoir biélorusse 20 Ces mêmes involutions se retrouvent au sein de l OTSC Organisation du traité de sécurité collective une alliance post soviétique centrée sur la Russie dans la CEI Communauté des Etats indépendants ou encore dans l ensemble OCS qui inclut la Chine populaire ces différentes configurations constituant des conglomérats de satrapies et de régimes à caractère autoritaire S il ne faut certainement pas exagérer la cohérence interne et le degré de cohésion de leurs membres l OTSC elle même n est guère fonctionnelle et l OCS est fondée sur un illusoire statu quo russo chinois rehaussé par un anti occidentalisme plus ou moins explicite et une forme molle de counterbalancing des Etats Unis il serait réducteur d analyser ces solidarités entre autoritarismes comme de simples et transitoires associations d intérêts politico mafieux Les rapports réciproques entre autoritarismes et leur rassemblement dans ces différentes organisations ont une influence sur la scène internationale voir le soutien diplomatique et les liens d affaires avec différents régimes parias de par le monde et ils peuvent être source d aggravation des tensions les dirigeants russes et chinois pratiquant une diplomatie opportuniste et cherchant à se placer sur le fléau de la balance dans les conflits entre l Occident et diverses puissances du Sud Pour nous résumer les différences dans les modes de gouvernement des hommes ont une influence sur les perceptions des enjeux de sécurité et les relations avec les autres acteurs du système international 21 Relativisme et pluralisme des valeurs Les rhétoriques officielles à l endroit de la Russie ont des incidences autres que la mésinterprétation des tendances à l œuvre et la mauvaise évaluation du rapport des forces Elles contribuent aussi à l indifférentisme des opinions publiques occidentales ainsi qu à la fragilisation accrue du socle culturel et spirituel sans lequel un peuple ou une communauté politiquement organisée de peuples ne peut prétendre persévérer dans l être De fait le discours cynique des dirigeants russes selon lequel tous les régimes politiques se valent entre en résonance avec le relativisme et le pluralisme des valeurs au cœur de la post modernité occidentale Il n est que trop aisé de pratiquer un mixte d hyper moralisme et d angélisme chimérique en faisant l impasse sur la nature individuelle et collective des hommes pour rejeter une forme politique nécessairement imparfaite si les hommes étaient des anges il n y aurait ni formes politiques et modes de gouvernement ni forces armées et services de sécurité et se replier sur la sphère personnelle Avant d être libérales pluralistes et constitutionnelles les démocraties occidentales sont d abord des régimes politiques qui se doivent d assurer la concorde intérieure et la sécurité extérieure des collectivités en charge dans un monde où la dialectique du danger et de la vulnérabilité entre les hommes et les sociétés qu ils forment est une donnée d expérience Pour ce faire il faut s inscrire dans les rapports de puissance discriminer l ami de l ennemi au sens public de ces termes recourir à la force et parfois à la violence armée Le fait qu un régime politique donné serait bien en mal d abolir les conditions naturelles du politique Polémos est père et roi de toutes choses n implique en rien l égalitarisme la confusion des systèmes de valeur et l illégitimité de toute hiérarchisation tous les régimes politiques ne se valent pas En cela l impérialisme pris dans son acception la plus large et la moins précise à savoir l ensemble des phénomènes de force et de puissance est une dimension irréductible des relations entre les unités politiques ce qui en dernière instance nous amène à préférer l impérialisme des bons à celui des mauvais 22 Dire les choses telles qu elles sont Au total les développements de l affaire Khodorkovski ont au moins pour vertu de nous ramener à la nature du système russe aux corrélations entre pouvoir intérieur et pouvoir extérieur à leur impact sur les relations avec les puissances occidentales La relance diplomatique entre la Russie et l Occident a permis de développer des plages de coopération mais les attentes doivent être strictement limitées du fait même de l hétérogénéité des acteurs et de leurs représentations géopolitiques des oppositions entre les systèmes de valeurs qui fondent leurs régimes respectifs et commandent l identification de leurs intérêts il n existe pas d intérêts en soi et pour soi intelligibles indépendamment du contexte géopolitique et de leur arrière plan historique Non seulement l invocation tous azimuts du pragmatisme ne saurait pallier les insuffisances d une vision fragmentaire des réalités mais de surcroît un tel discours est l expression des tendances nihilistes de la science politique moderne telles qu elles ont été mises en évidence par Léo Strauss ou encore Eric Voegelin Plus largement les oppositions entre les régimes politiques et les systèmes de valeurs dans ce monde polycentrique et déséquilibré seront l une des lignes de force de la géopolitique planétaire en combinaison avec d autres paramètres comme les rivalités classiques de puissance les conflits identitaires et territoriaux ou encore la lutte pour l accès aux ressources raréfiées dans une ambiance malthusienne ces paramètres déterminant des alignements variables selon les contextes et les périodes une vision totalisante qui négligerait les différents ordres de grandeur des situations géopolitiques et leurs multiples dimensions serait erronée Le système international est et demeurera hétérogène mais le fait que nombre de réalités géopolitiques ne rentrent pas dans les catégories des idéologies douces ne doit pas conduire à leur négation ou à leur édulcoration Et si l on va au fond des choses rien n oblige à aimer ce qui est inévitable ou du moins semble l être Copyright Janvier 2011 Mongrenier Diploweb com Les destinées de Khodorkovski Par Jean Sylvestre Mongrenier N É LE 26 juin 1963 Mikhaïl Khodorkovski est le fils d un couple d ingénieurs chimistes résidant à Moscou Doué pour les disciplines scientifiques il intègre l Institut Mendeleïev des technologies chimiques de Moscou et il en sort diplômé à 23 ans Bien qu issu d une famille ne portant guère crédit aux fallacieuses promesses du marxisme léninisme il affiche un certain conformisme et ce d autant plus que les origines juives de sa famille peuvent jouer contre son désir de réussite sociale et professionnelle La décomposition de la Russie Soviétie s accélère mais Khodorkovski n est pas aux avant postes de la dissidence la chimie ne le porte pas à la philosophie morale et politique C est au sein des Jeunesses communistes les Konsomols sous le regard désapprobateur de ses parents qu il entend œuvrer aux lendemains qui chantent De fait le Konsomol business lui permet de s initier aux rudiments du marché dans l atmosphère d ébullition et de déliquescence des années Gorbatchev Glasnost et Perestroïka Parvenu au faîte du pouvoir en 1985 Mikhaïl Gorbatchev lance une forme de nouvelle économie politique comme Lénine au lendemain de la guerre civile soit un ensemble confus de réformes Glasnost et Perestroïka plus ou moins inspirées par Iouri Andropov 23 son parrain au cœur de l oligarchie partito tchékiste qui monopolise le pouvoir en Russie Soviétie En butte aux rigidités du PCUS et à l hostilité de certains de ses cadres Gorbatchev s appuie sur les responsables des Konsomols pour mettre en place un réseau de coopératives laboratoires de la privatisation économique partielle qu il planifie pour donner de l oxygène à un système soviétique épuisé Le Konsomol business aurait aussi et surtout servi de levier pour préserver les positions économiques et financières de la nomenklatura dans un avenir incertain C est dans ce contexte que Khodorkovski entame son ascension socio économique Sa première expérience entrepreneuriale consiste à ouvrir un café étudiant expérience pour partie décevante en raison du site choisi en marge des axes de passage et des lieux de festivités underground Toutefois le commerce de blue jeans et de boissons alcoolisées plus encore celui d ordinateurs d occasion achetés à bas prix sur les marchés occidentaux sont sources de profits En 1998 Khodorkovski bénéficie de fonds en provenance de ramifications du Parti Etat pour fonder sa propre banque la Menatep Muni d une autorisation officielle il gère des fonds publics et spécule sur les marchés une bonne part de son activité consistant semble t il à transformer les roubles d entreprises et de personnalités nomenklaturistes en devises étrangères Selon diverses informations qui restent à corroborer le personnage aurait même été impliqué dans la disparition du trésor de guerre du Parti Toujours est il qu au tout début des années 1990 Khodorkovski est déjà un homme riche Une des figures de l oligarchie Les années Eltsine sont aussi celles des oligarques ces personnalités bien souvent issues de la nomenklatura voire des organes de sécurité le KGB qui mettent à profit leur ingéniosité et leurs réseaux clientélistes pour bâtir des fortunes et prospérer à l intersection du capital et du politique les accointances avec la Loubianka i e l ex KGB sont de règle Moins exposé médiatiquement que Boris Berezovski l âme damnée de la famille Eltsine Khodorkovski est l une des figures de l oligarchie des plus engagées dans les temps nouveaux Tout en participant au partage des dépouilles il entre dans le gouvernement d Eltsine comme vice ministre de l énergie 1993 ce qui lui permet d observer avec attention le secteur et sa banque contribue au financement occulte de la première guerre de Tchétchénie 1994 1996 En retour la Menatep se voit confier l argent de la reconstruction Avec Vladimir Potanine un oligarque de premier plan 24 il propose à Eltsine de financer les déficits étatiques par le truchement de prêts gagés sur les actions des entreprises publiques les plus intéressantes celles qui sont engagées dans l exploitation et l exportation des produits de base Cette formule dite Prêts contre actions est officialisée par le décret du 31 août 1995 C est sur cette base juridico financière et à l issue d un schéma frauduleux que Khodorkovski peut en 1995 prendre possession de Ioukos le second groupe pétrolier russe après Rosneft sous contrôle étatique On retrouve notre homme dans le groupe d oligarques qui finance et organise la victoire électorale d Eltsine lors de l élection présidentielle de 1996 et il est aussi partie prenante de la spéculation sur les bons du Trésor russe les GKO jusqu au krach boursier du 17 août 1998 La Menatep ferme ses portes et des milliers d épargnants sont ruinés Début des années 2000 Au début des années 2000 Khodorkovski est l homme réputé le plus riche de Russie classement Forbes 2001 Certains des observateurs et journalistes étrangers qui l approchent décrivent une personnalité transformée apparemment soucieuse de rompre avec les pratiques qui ont permis l ascension des oligarques 25 Il entend faire du groupe Ioukos 3 du PIB russe une major d envergure planétaire gérée selon les règles du gouvernement d entreprise Aussi recrute t il des cadres occidentaux qui viennent s installer à Moscou même Il rend publique la structure de l actionnariat fait peu fréquent en Russie verse des dividendes aux actionnaires et investit dans l extraction de l or noir 26 Transparence et bonne gouvernance sont devenues les maîtres mots de Khodorkovski Une aimable plaisanterie L action de l oligarque se déploie aussi dans la société civile russe qui difficilement émerge des décombres de l URSS Alors que l Open Society de George Soros confrontée à l hostilité de l appareil d Etat se retire de Russie Khodorkovski crée sa propre fondation Russie nouvelle L idée est de contribuer à la diffusion dans les écoles russes du savoir informatique et de la Net économie ainsi qu à l extension des principes de la démocratie de marché dans les profondeurs du pays Les ambitions politiques affleurent quand bien même il est difficile d imaginer Khodorkovski se poser en compétiteur électoral de Poutine pour briguer la présidence L oligarque se propose de financer l ensemble des forces politiques qui ne sont pas intégrées au système Poutine de l Union des Forces de Droite aux communistes en passant par les libéraux de Iabloko Ce faisant Khodorkovski incarne peut être malgré lui une voie occidentale alternative à la voie russe bientôt mise en avant par Poutine l heure est encore à un partenariat Russie Occident cimenté par la guerre contre le terrorisme Les observateurs se réfèrent volontiers à cette journée du 17 février 2003 au cours de laquelle le président russe accueille les principaux hommes d affaires du pays pour traiter de la corruption Alors que les uns et les autres se limitent à des propos convenus sur ce mal national tous les protagonistes de cette table ronde sont impliqués Khodorkovski se lance dans un exposé argumenté chiffres et graphiques à l appui pour prôner une action déterminée A l évidence il ne peut ignorer qu en Russie le contrôle et l exercice du pouvoir reposent sur la corruption et le détournement de fonds En guise de réponse Poutine fait allusion aux frasques de Ioukos et il l aurait menacé d un contrôle fiscal Quand on franchit la ligne jaune En toile de fond du conflit de pouvoir entre les deux hommes trois grandes initiatives prises par Khodorkovski semblent avoir précipité les choses le projet de fusion entre Ioukos et Sibneft 27 qui aurait porté son groupe pétrolier au premier rang en Russie devant Rosneft sous contrôle étatique et au quatrième rang mondial l échange prévu de parts avec le groupe américain Exxon Mobil censé mettre Ioukos à l abri des convoitises du Kremlin la construction d un oléoduc depuis Angarsk Sibérie orientale jusque Daqing Chine populaire un projet qui aurait battu en brèche le monopole étatique de Transneft sur les tubes russes D aucuns n excluent pas non plus les répercussions du début des années 1990 lorsque la Menatep s enrichissait avec des fonds financiers occultes l argent de noyaux de pouvoir partito tchékistes Un groupe de réflexion proche du Kremlin le Conseil de stratégie nationale publie un rapport intitulé La Russie à la veille d un coup d Etat oligarchique rapport selon lequel un groupe d hommes d affaires emmené par Khodorkovski s apprêtait à subvertir les pouvoirs présidentiels pour mettre en place une république parlementaire et oligarchique Des mesures énergiques et préventives sont recommandées Nous avons très peu de temps pour changer la nature de l évolution du pays Si nous n arrêtons pas l oligarchie maintenant nous manquerons le rendez vous de la modernisation efficace du pays 28 Dès le mois de juillet 2003 de très proches collaborateurs de Khodorkovski Platon Lebedev et Alexeï Pitchouguine sont arrêtés Le conflit est ouvert Le 4 juillet le patron de Ioukos se rend à l ambassade des Etats Unis en Russie pour l anniversaire de la déclaration d indépendance Le 25 octobre 2003 un commando du FSB procède à l arrestation de Khodorkovski en transit sur le tarmac de l aéroport de Novossibirsk Sibérie Inculpé pour fraude fiscale et détournements de fonds il est condamné à huit ans de réclusion et interné à Tchita Sibérie à proximité de la frontière russo chinoise 14 septembre 2005 Son sort est scellé pour de longues années Copyright Janvier 2011 Mongrenier Diploweb com Plus Yves Lacoste préface du livre de Jean Sylvestre Mongrenier La Russie menace t elle l Occident Paris Choiseul 2009 Prix du Festival de Géopolitique et de Géoéconomie de Grenoble Voir Jean Sylvestre Mongrenier publie régulièrement des analyses sur le site de l Institut Thomas More Voir Pourquoi et comment faire un don au Diploweb Mots clés Russie Diplomatie Économie Géopolitique Politique Justice Vladimir Poutine 2010 Dmitri Medvedev Programme géopolitique classes prépas HEC Représentations géopolitiques 2011 Etat de droit Mikhaïl Khodorkovski Autoritarisme patrimonial Nihilisme juridique Programme d histoire en

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Le-nihilisme-juridique-russe-et-la.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive


  • il est professeur agrégé d Histoire Géographie et chercheur à l Institut Français de Géopolitique Université Paris VIII Vincennes Saint Denis Il est ancien auditeur de l IHEDN Institut des Hautes Études de la Défense Nationales Paris où il a reçu le Prix Scientifique 2007 pour sa thèse sur Les enjeux géopolitiques du projet français de défense européenne Officier de réserve de la Marine nationale il est rattaché au Centre d Enseignement Supérieur de la Marine CESM à l École Militaire Il collabore régulièrement à la revue Hérodote ainsi qu au mensuel Afrique Magazine Livres La Russie menace t elle l Occident Paris Choiseul 2009 La Russie de Poutine à Medvedev joint publication Paris Institut Thomas More DAS ed Unicomm 2008 La France l Europe l OTAN une approche géopolitique de l atlantisme français Paris ed Unicomm 2006 Dictionnaire géopolitique de la défense européenne Paris ed Unicomm 2005 Ses articles pour Diploweb com Le nihilisme juridique russe et la géopolitique Russie Occident La guerre russo géorgienne d août 2008 et la poussée militaire russe dans le Sud Caucase l accaparement des dirigeants occidentaux par la gestion de Direction Directeur P Verluise Conseil scientifique Charte du site Faire un don Devenir

    Original URL path: http://www.diploweb.com/_Jean-Sylvestre-MONGRENIER_.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive

  • Les relations Russie-Europe. La méfiance l'emporte - Russie
    voir comme réunissant les Etats membres de l UE et de l OTAN et les pays qui pourraient en être membres s ils le désiraient Dès lors la Russie ne serait donc pas européenne L UE elle même n aide pas à trouver une réponse le Traité de Maastricht 1992 reprenant l article 237 du Traité de Rome 1957 affirme que tout Etat européen peut en devenir membre sans définir une seule fois le terme européen D où l expression du dilemme russe qui a pu constater durant les procédures de reprises de l acquis communautaire des pays candidats combien l Union se présentait comme un ensemble de règles et de normes dès lors la Russie peut elle s ouvrir à l Europe sans perdre son identité On a vu au cours des vingt dernières années s exprimer le traditionnel complexe russe imbrication ou alternance entre affirmation de puissance et sentiment d infériorité Lorsqu ils dirigeaient l URSS puis la Russie M Gorbatchev et B Eltsine avaient en partage la conscience de la faiblesse de leur pays sur la scène internationale ils ont eu alors l ambition de faire accepter celui ci au sein de la communauté occidentale L Ouest prenant avantage de cet aveu d impuissance en a profité pour stabiliser l Europe autant que faire se pouvait Notamment en élargissant l OTAN en dépit des promesses du président américain George Bush qui s était en privé engagé auprès de son homologue soviétique à ce que l Alliance ne s étende pas si l URSS autorisait les démocraties populaires à s émanciper Vladimir Poutine lui a vite changé de registre affirmant dans un contraste saisissant la force retrouvée de la Russie Au nombre des objectifs du nouveau maître du Kremlin l Ouest a vite compris qu il devait compter avec celui qui consisterait à empêcher d autres pays que les Etats baltes d adhérer à l Alliance atlantique On a pu alors entendre de nouveaux discours du moins jusqu aux révolutions de couleurs insistant sur l égalité des partenaires mettant en regard l UE s élargissant et la Russie avec sa CEI et précisant qu entre l Union et la Russie il n y aurait ni meneur ni mené La potentielle reprise des normes européennes a été ouvertement rejetée par V Poutine ne voyant aucune justification à l application des valeurs communautaires dans une Russie dotée de sa voie propre Le Président a eu quelque espoir après le 11 septembre 2001 de voir en effet s établir une nouvelle relation entre son pays et l Ouest dont l Europe par l identification d un ennemi commun Mais la Révolution des roses en Géorgie 2003 la Révolution orange en Ukraine 2004 le projet américain d installation en Pologne et République tchèque d un bouclier anti missile 2007 officiellement pour se protéger de la menace iranienne mais de facto déployé à la proximité de la frontière russe la reconnaissance de l indépendance du Kosovo février 2008 ou la guerre en Géorgie août 2008 ont évincé ces espoirs d une véritable relation d égalité Tout particulièrement les tentatives de l UE en vue de jouer un rôle concurrent de la Russie dans l espace post soviétique auraient dans une certaine mesure provoqué la prise de distance du partenaire russe Le pays entend bien garder une partie de sa zone d influence ce qu il a montré à maintes reprises crises du gaz russe avec l Ukraine guerre en Géorgie réticences à tout élargissement ultérieur de l OTAN etc Il est trop tôt sans doute pour y voir un infléchissement de cette position mais force est de noter néanmoins la nouvelle tonalité des déclarations de l actuel président russe Dmitri Medvedev de plus en plus assimilé par les politologues russes à un occidentaliste le chef de l Etat aurait actuellement tendance à exprimer le choix d une voie plus européenne pour la Russie peu de discours récents dans lesquels il n évoque les standards de vie européens et de plus en plus d appels lancés à ses ministres en vue d appliquer les règlements techniques communautaires A la fin de 2009 il s est par exemple adressé à l Assemblée fédérale et a demandé au gouvernement de V Poutine de hisser les infrastructures du pays routes bâtiments etc au niveau européen dénonçant au passage très explicitement la réponse qui lui est généralement faite à propos de la voie russe belle excuse pour ne pas accélérer la modernisation Pour le Président la norme est européenne de nouveau parce qu elle est assimilée à la modernisation du pays qu il s agisse de calculer le niveau des retraites d établir la consommation énergétique de retenir les standards de transmission télévisée ou de déterminer le numéro de téléphone des services urgentistes la référence est communautaire Tendance de fond manipulation à destination de la scène politique interne et ou internationale poudre aux yeux processus exclusivement technique Il est encore difficile d en déduire quoi que ce soit dans un contexte politique russe particulièrement brouillé en ces temps de cohabitation déroutante entre le Président et son Premier ministre L Alliance atlantique trublion des relations avec l Europe Si globalement l UE n est pas ressentie comme une menace directe aux yeux de Moscou en revanche la perspective d adhésion d un Etat de l entre deux à l OTAN provoque de grandes inquiétudes au Kremlin On l a constaté lors des précédents élargissements La juxtaposition faite par la Russie entre les deux institutions UE et OTAN résulte en partie de l approche développée par les pays candidats eux mêmes qui ont eu tendance à voir dans la première une pourvoyeuse de soft security seule la seconde étant jugée apte à leur apporter la hard security qui pourrait notamment les prémunir contre un nouveau danger venant de l Est Complexe depuis le début des années 1990 la relation Russie OTAN s était récemment améliorée avec la reprise d un dialogue soutenu autour de quelques projets concrets notamment la coopération

    Original URL path: http://www.diploweb.com/Russie-Europe-un-regard-empreint.html (2016-02-08)
    Open archived version from archive