archive-com.com » COM » K » KAELE-MAGAZINE.COM

Total: 882

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Kaële Magazine
    au niveau du répertoire que de la conception des concerts Pour toutes ces raisons je suis très heureuse que mon contrat ait au moins une durée de cinq ans K Vos concerts mêleront ils encore cette année compositeurs contemporains et compositeurs classiques G C L important est que le public vienne avec l esprit et le c ur ouverts Ainsi l orchestre et moi même donnons beaucoup en étant vigilants à ce que les gens ne se sentent pas perdus face à des uvres inaccessibles K D où le succès des propos d avant concert G C Tout à fait Ils ont été très appréciés au cours de ces deux dernières années et rassemblent de plus en plus de monde C est une façon très simple très naturelle de se rapprocher du public mais aussi de comprendre les réactions d après concert K Quels seront les moments forts de la saison G C Je suis très fière des uvres que nous proposons et naturellement des solistes prestigieux qui vont travailler avec nous comme Michel Portal entre autres Deux programmes dédiés à la rencontre entre la danse et l orchestre Tango en novembre une chorégraphie éblouissante par Abou Lagraa et La Jeune Fille et la Mort de Schubert en mars 2006 Nous rendons hommage à Mozart qui sera entouré de compositeurs moins connus comme Salieri Kozeluch Ce dernier un compositeur tchèque très estimé à l époque a écrit une symphonie en sol mineur un an avant celle très célèbre de Mozart Je voulais rendre compte du contexte artistique dans lequel un génie comme Mozart a émergé d où pouvaient venir ses sources d inspiration Selon moi il n était pas un créateur de styles mais un collectionneur de styles qui avait le don de réunir en partie grâce à une enfance voyageuse différentes impressions musicales et artistiques Autre compositeur à découvrir le Russe Alexandre Raskatov c est comme du Mozart mais à travers un filtre de couleurs Sa composition Cinq minutes dans la vie de W A Mozart est une création française datée fin XXe siècle absolument magnifique K Un artiste russe contemporain qui compose du Mozart Ne craignez vous pas les critiques des fanatiques du génie G C Ces compositeurs russes sont respectueux mais contrairement à nous Européens occidentaux qui n osons pas toucher une musique sacralisée après avoir vécu des années d oppression politique ils se permettent d utiliser Mozart comme matériau musical Cinq minutes dans la vie de W A Mozart une uvre qui dure réellement cinq minutes nous apporte une vision très ouverte de la musique K Parlez nous de l opéra de Viktor Ullmann Der Kaiser von Atlantis programmé en janvier 2006 G C Viktor Ullmann un compositeur tchèque allemand fut déporté au camp de Theresienstadt en 1943 où il rédigea son opéra et après à Auschwitz Élève de Sch nberg grand admirateur de Malher il était aussi correcteur de musique de jazz Lorsqu il fut transféré à Auschwitz il donna ses partitions en fait de

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=120 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    à un homme politique on a souvent l impression qu il craint qu on ne lui pique son portefeuille on est vite dans un rapport de méfiance ce que je n ai jamais ressenti à Genève Ici il y a cette envie de travailler et de faire avancer l institution ensemble Le pédagogue Il y a quatre ans à mon arrivée le Grand Théâtre avait l image d une institution élitiste fréquentée par des privilégiés mais la réalité n était pas aussi marquée que cela Nous avons donc travaillé à ce que le théâtre soit plus accessible en diminuant le prix de certaines places Nous avons également cherché à communiquer davantage et nous avons surtout développé un service pédagogique à l attention des maîtres et des élèves et à travers eux des familles Les élèves se rendent au théâtre tout au long de l année scolaire suivent des ateliers l aboutissement étant l invitation à une représentation en fin de cycle L ouverture au public Nous ne nous sommes pas servis de la programmation pour agrandir le nombre de spectateurs Il ne s agit pas de proposer uniquement les grands standards mais bel et bien de couvrir les grandes périodes de l art lyrique toutes les écoles jusqu aux créations Et c est peut être la part la plus difficile faire découvir les compositeurs contemporains Les créations C est une part du métier que nous n avons plus l habitude de réaliser Un directeur d opéra au début du XXe siècle réalisait essentiellement de la création Puis celle ci est devenue marginale a pratiquement disparu On pouvait diriger un opéra avec un talent indiscutable tout en n accordant qu une toute petite place à la création contemporaine Les temps ont changé aujourd hui les compositeurs ne rejettent plus cet art qu il percevait comme bourgeois rétrograde ils ont au contraire très envie d écrire pour des voix De la part du public il y a aussi une curiosité plus grande Nous nous lançons donc dans une politique qui appelle à écouter la musique d aujourd hui à sortir du répertoire Notre travail consiste alors à accompagner le compositeur choisir un livret monter une équipe Le metteur en scène lui même n aura pas le même rôle il pourra collaborer avec le compositeur ce qu il ne fait pas habituellement Le choix des artistes est différent souvent on doit se fier à ce que le compositeur imagine des voix pour lesquelles il va écrire Il nous faut aller au delà de la simple nomenclature C est passionnant créer une uvre contemporaine demande trois fois plus de temps et pratiquement autant de dépenses qu une uvre du répertoire Comment se monte une programmation Il y a l envie d une uvre Elle peut être suggérée par le chef d orchestre par un metteur en scène Cette année Die tote stadt de Korngold sera dirigé par Armin Jordan qui avait depuis longtemps ce désir là Alors je le lui ai proposé Autre envie

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=119 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    dit une et une seule chose et la répète durant toute l uvre C est l histoire d une répétition obsessionnelle Là pas du tout Dans Tannhaüser chaque personnage a sa parole et chaque parole est valable Wagner à mon avis présente les conflits intérieurs de l homme jeune qu il est encore et qu il n a pas résolu C est plutôt cela que j ai essayé de mettre en évidence C est un Tannhaüser mystique qui aura probablement son retour de balancier K Pourquoi O P Parce que j aime mettre en scène la foi d une façon sérieuse Or la plupart du temps elle est traitée de manière dérisoire Autrefois involontairement aujourd hui c est volontairement qu elle est mise en scène avec ironie K N y a t il pas dans Tannhaüser une morale qui puisse déranger O P Je ne trouve absolument pas qu il y ait une morale dans Tannhaüser C est la vision très soixante huitarde du Tannhaüser qui perdure et dont vous avez hérité Je n ai jamais associé la religion à la morale Pour moi c est le monde séculier qui est le plus moral et le plus ennuyeux La mystique est la morale par excellence En revanche on pourrait dire qu il y a quelque chose d amorale à la fin Elizabeth ne l a pas reconnu elle meurt sans savoir qu elle l a sauvé et lui meurt sans savoir qu il est sauvé Il y a une vraie cruauté cette notion de sacrifice est fondamentale Le sacrifice c est la vie La joie de l homme est faite de sacrifices C est une uvre totalement au delà des questions morales K Lorsque l on parle de foi ne parle t on pas de morale O P Vous peut être moi non Selon moi le rôle de l Église n est pas d édicter des lois morales et ma foi est justement ce qui me place au delà du bien et du mal La foi chrétienne est justement ce qui nous permet d échapper à la morale Nos pêchés nous permettent d échapper à la culpabilité En tout cas l uvre n est pas morale ce n est pas du tout cet angle de la religion qui est proposé K Comment la mise en scène traduit elle ce Tannhaüser jeune et mystique O P J ai utilisé un objet qui est à la fois très contemporain et très fort plastiquement et qu on appelle vulgairement le néon mais qui en fait est un fluo Le décor est quasiment composé par des fluos soit plus d un millier Cela me permet d avoir un Tannhaüser très onirique presque immatériel le décor n étant fait que de barres de lumière donc sans poids Dans l ensemble je ne transpose pas dans le quotidien La mise en scène est contemporaine C est un peu comme une grande installation symbolique dans laquelle le fluo est un élément poétique Le décor propose des architectures

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=118 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    il existe une réelle volonté de la part des élus d Annemasse et de Genève de renforcer les collaborations d où la signature d une convention cadre en octobre 2004 Elle est le fruit d investigations et de propositions en matière culturelle Cadre de développement de projets elle encourage au déplacement des gens de part et d autre la frontière il s agit de promouvoir la culture et son accès à un public toujours plus large La politique culturelle d Annemasse est également celle du canton et de la Communauté de communes françaises qui circonscrivent le bassin genevois De toute façon nous travaillons de plus en plus avec Genève dont Château Rouge peut devenir un théâtre à part entière Genève pour qui la culture est un fer de lance a conscience qu Annemasse est une cité dynamique qui offre des complémentarités L avenir c est vraiment la France voisine On ne peut que se réjouir de cette ouverture à la région proche qui représente on ne le réalise pas assez une population de plus de six cent mille habitants K La carte Transculture est donc une invitation au déplacement transfrontalier au nom de la culture Comment fonctionne t elle J M On s est toujours heurté au problème du transport les services de bus s arrêtent assez tôt à Annemasse Alors cette carte offre un nouveau service de navette gratuit sur présentation d un billet de spectacle valable pour le jour même ou de ladite carte Les Genevois auront un accès facilité à la programmation de Château Rouge et les Annemassiens pourront profiter du grand choix des nombreuses salles genevoises Grand Théâtre de Genève La Comédie Maison des arts du Grütli théâtre Le Poche théâtre Saint Gervais Usine Victoria Hall Ce service de bus sera régulier et maintenu en attendant que les transports locaux se développent Des projets sont en cours K Parlez nous de la collaboration artistique franco genevoise qui pourrait contribuer à faire se déplacer le public suisse vers Annemasse J M Par exemple le Teatro Malandro viendra en résidence à Château Rouge pour préparer El Don Juan mis en scène par Omar Porras Colombien installé en Suisse Dans une adaptation proche de la commedia dell arte celui ci revisite le mythe dans une version originale et baroque où masques costumes et décors participent de la fête La fabrication de ces derniers les répétitions et la création technique musicale auront lieu en janvier et février 2006 L état et la ville de Genève qui financent ce spectacle ne nous ont pas refusé l accueil de la compagnie Château Rouge prendra le pari de quatre représentations dont une scolaire du 10 au 13 janvier 2006 Un potentiel de public genevois existe beaucoup suivent Omar Porras De même nous accueillerons en résidence de janvier à avril La Cerisaie une création d une compagnie genevoise Christian Geffroy après une première résidence de recherche en juin 2005 répètera avec les jeunes interprètes issus du collectif Demain on change de nom que nous

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=87 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    privilégie la musique avant toute chose Je crois au plus loin que je me souvienne que j avais bille en tête de faire le genre de spectacles que je fais aujourd hui J ai été formé au conservatoire d art dramatique de Crétéil qui m a donné les bases pour appréhender au mieux la scène S il y avait eu une école de chansons comme la Star Académy peut être que je l aurais fait Qui sait Une chose est sûre c est que j aime faire ce métier par passion uniquement Dès mon plus jeune âge j ai eu quelques prédispositions pour l imitation je me suis plu à faire rire Aujourd hui je suis devenu le chanteur que je voulais être et je peux y ajouter avec toute ma personnalité du drama dans le sens latin du terme Je me sens acteur chanteur puisque je fais partie à ma manière du mouvement de la chanson cinématographique Dans tous mes spectacles il y a une grande place pour la mise en scène Lorsque j ai décidé de mettre en musique Dante ou Rimbaud je voulais me plonger au plus profond dans leurs univers Lorsque j ai réalisé mon spectacle Cabaret de Paris je me suis voulu très festif En choisissant de revisiter Dante ou Rimbaud j avais l assurance de chanter de bons textes et que l on ne puisse se concentrer que sur ma musique ma voix K Et quand avez vous décidé de devenir le chantre du kitch P H Ma passion pour l Inde vient de très loin J ai voyagé il y a dix huit ans en Malaisie C est en furetant sur un marché à Kuala Lumpur dans le Little India que j ai découvert pour la première fois une cassette colorée de Bollywood très baroque Je dis bien baroque car c est plus noble C est le côté émotionnel de cette cassette qui m a séduit De la joie des couleurs des sons baroques qui ne véhiculent qu expression de joie Ce baroque m a plu il est moins chargé de superficialité que le kitch Je me souviens effectivement de ces images si baroques de couple enlacé de cette fille éperdument amoureuse ridicule mais tellement drôle C était pour moi un univers fou Je percevais d emblée dans Bollywood le monde entier un vrai tour du monde où les westerns se confondent avec l Inde Les mélanges musicaux ont mis aussi mes sens en éveil Ces mélanges de ragga indien juxtaposé avec des rythmes de western avec un peu de tyrolienne de pop anglaise de mazurka etc Un tel tourbillon ne m a pas laissé insensible car il me correspondait K C est à dire P H J ai vécu ensuite un vrai cheminement grâce à Bollywood J ai injecté petit à petit quelques chansons de Bollywood dans mon répertoire qui était déjà multilingue Je peux chanter dans une quinzaine de langues dont quatre langues indiennes Cet éclectisme m a toujours permis d

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=35 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    Issus des multiples promotions ils ne se connaissent pas forcément les faire se rencontrer semblait nécessaire et constructif L autre but enfin c est qu au delà de l aspect sérieux ils fassent tous la fête en scène ou en salle en tant qu acteurs ou spectateurs et auprès du public qu ils auront l occasion de rencontrer Kaële Tous les élèves sont ils désormais impliqués dans la vie professionnelle artistique Serge Martin Tout à fait Même si leur chemin professionnel ne se déroule pas rapidement en contrats en tout genre Confiance patience et persévérance s imposent avant de voir éclore une carrière Tous les élèves le savaient à leurs débuts et le savent encore En fait sur les 132 élèves issus des différentes promotions la moitié travaille dans le milieu théâtral l autre moitié dans les arts Deux pour cent font autre chose Certains sont peintres ou dans la BD les installations vidéos Kaële Manifestement cette palette artistique se retrouve dans l organisation de Label de Juin avec une diversité étonnante de spectacles Serge Martin Oui Label de Juin se présente comme un événement rassemblant spectacles performances expositions expériences artistiques débats et rencontres Le thème de l ouverture artistique sera à l honneur placé sous le signe de la spécificité de chacun Quant au public placé au centre de l événement il pourra passer d un concert à l autre d une discussion à une installation vidéo Nous voulons susciter les échanges mettre en avant les différents parcours créatifs et bien sûr la richesse et diversité culturelles En toute modestie l école n inonde pas le marché de gens elle contribue simplement à ce que ceux formés deviennent de réels professionnels Le public pourra le constater Kaële Comment avez vous pensé Label de Juin et son rapport avec le public Serge Martin Tout d abord nous avons désiré de la gratuité pour un maximum d interventions Les tours de chant expositions et installations projections de films lectures de textes et événements de rue seront gratuits Nous voulons que le public découvre pleinement ce qu est le milieu artistique et le métier d acteur travail d équipe avant tout Car l apprentissage de la scène c est l écoute de l autre et du partage du jeu dans un esprit de collaboration De plus il est important qu à travers des rencontres spécifiques publiques les gens deviennent plus conscients de la réalité artistique en termes de temps de budget et d implication à l élaboration d une création La population ne sait pas toujours combien d heures de travail sont nécessaires pour la mise en scène d un spectacle par exemple De plus à notre façon nous témoignons qu un réel trajet artistique existe suite à l école Kaële Pourquoi plusieurs scènes de théâtres différentes pour présenter la programmation de cette manifestation Serge Martin Quinze spectacles et une vingtaine d événements constituent le Label de Juin et les scènes genevoises sont nombreuses Réunis tous s associaient à la démarche du

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=884 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    une grosse manifestation musicale à Genève Et puis ça dure toute la nuit avec des concerts attendus et des surprises qui s enchaînent au fil des heures du cirque de la danse des objets animés LE PLATEAU MUSICAL ACCUEILLE TOUR À TOUR ZENZILE LA PHAZE ET INTERLOPE Zenzile s est fait pister par le Chasseur de musique de France Inter décrypté comme la vibration universelle à travers le dub Il marche sur les pas de Bob Marley adopte l allure tantôt rock tantôt funk et laisse l emprunte d un groupe à la patte inédite Très en vu sans paroles et pas sans conviction Zenzile porte en patronyme le nom d un poète sud africain engagé contre l apartheid arrive à Annemasse avec Modus vivendi l album fraîchement sorti Inventeur du Pungle une collision choc entre le punk et la jungle La Phaze le trio revient d une escapade brésilienne en 5 concerts avec Manu Chao De lui on dit qu il fait des ravages Il prône un chasser le naturel pour qu il revienne au galop parce que ça va bien plus vite et chante des textes engagés qui s attaquent au consumérisme ambiant et font palpiter l idée du métissage culturel A Château Rouge les La Phaze sortiront de leurs poches des titres inédits tirés de Fin de Cycle le CD annoncé pour juin Enfin Interlope à l électro taille un costume d élégance fait de breaks virevoltants et de boucles malicieuses La manifestation pousse sur une musique d auteurs boude les étiquettes et reggae rock et jazz voit grandir leurs horizons CÔTÉ SPECTACLE Scène Art Visuel est l un des invités notoires de la Nuit Blanche Profession tailleur pour sons Le quatuor habille les concerts avec des visuels cousus main Leur objectif Noyer le public dans une scène aux décors mouvants terriblement renversante Ces professionnels du montage vidéo expliquent comment ils sont passés de la production de clips et autres documents promotionnels à la création d installations vidéo intégrées au spectacle Avec l arrivée controversée des musiques actuelles s est posée la question de l usage de l ordinateur dans les pratiques artistiques Manque d autonomie décalage entre le visuel et le son Le V jaying basé sur des banques d images synchronisées en direct sur la musique ne nous satisfaisait pas Nous avons travaillé sur méthode de fabrication d images en temps réel centrée sur la manipulation manuelle En 2000 le brevet déposé à l INPI définit une performance audiovisuelle live autour de deux pôles d animation les établis où sont manipulés et filmés objets matières et lumières la régie vidéo qui retraite les images de direct Aucune banque d image n est utilisée Résultat des grains de riz bougent avec les vibrations sonores une marionnette pointe son nez sur scène un casier à vin joue à l un et au multiple et de part et d autres des écrans suspendus de tulle voile plastique etc transcrivent le direct Ni plasticiens ni cinéastes ces quatre artistes

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=885 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    rachetés par les Studios Universal et Assia Djebbar devient Edité en Avril 2006 En savoir plus Emmanuelle Maia La lumière du côté obscur Emmanuelle Maia jeune auteur franco suisse est possédée par l esprit du fantastique Après La Croix du Néant Résurgences son second roman Edité en Avril 2006 En savoir plus Karine Vonna La nouvelle locataire de la Villa du Parc En septembre dernier Karine Vonna emménage à la Villa du Parc restée inhabitée après le départ de Corinne Guerci Après Edité en Avril 2006 En savoir plus Anaïs Une jeune fille dans les cordes Révélation du Printemps de Bourges 2005 nominée aux dernières Victoires de la Musique Anaïs décroche le c ur du public avec Edité en Avril 2006 En savoir plus Rodrigo García Poète militant Connu pour ses pièces provocatrices et dérangeantes dénonciateur d une société de consommation qu il prend à partie le démiurge argentin est il Edité en Mars 2006 En savoir plus Cali Le bonheur parfait En deux albums Bruno Caliciuri a trouvé l amour du public Avec ses airs de Perpignan et ses yeux couleur d enfant Edité en Mars 2006 En savoir plus Cinéma espagnol des vitamines sans ordonnance À l image du cinéma qu il défend Loïc Diaz Ronda successeur de Raoul Rodriguez à la direction de la Biennale du Edité en Février 2006 En savoir plus Dionysos Les monstres dévorent la scène À l heure où la musique se négocie entre le prime time et les mp3 le groupe Dionysos tient la barre Edité en Janvier 2006 En savoir plus Lyon La Biennale d art contemporain Depuis deux mois Lyon palpite au rythme débridé de l art postsoixante huitard L art d aujourd hui est une expérience plutôt qu un monument Edité en Décembre 2005 En savoir plus Le numérique

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles.php?pageNum_rsArticles=15&id_cat=2&totalRows_rsArticles=200 (2016-02-10)
    Open archived version from archive



  •