archive-com.com » COM » K » KAELE-MAGAZINE.COM

Total: 882

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Kaële Magazine
    une éclipse Ce phénomène entraîne une variation lumineuse de l éclat de l étoile qui est mesurée par les astrophysiciens Par exemple Jupiter fait varier l intensité lumineuse du soleil de 1 tous les douze ans avec la Terre la variation est de 0 01 une fois par an quelques minutes seulement Aussi bref soit il le transit indique la période le rayon et l inclinaison de la planète Ces deux méthodes de détection indirecte exigent la patience d une révolution quatre ans pour la première exoplanète découverte 51 Pégase b par Michel Mayor et Didier Queloz jusqu à quinze années pour les exoplanètes les plus éloignées de leur étoile La troisième méthode est aussi la plus ancienne l imagerie directe Cette dernière contrairement aux méthodes indirectes est rapide Inutile d attendre sa période deux observations suffisent pour confirmer l existence de l exoplanète Toutefois les difficultés ne manquent pas en particulier la dégradation des images due à la turbulence atmosphérique de la Terre L optique adaptative corrige en temps réel la turbulence atmosphérique et la coronographie masque la lumière de l étoile pour révéler celle de la planète ainsi que l imagerie différentielle angulaire discerne un objet réel d un défaut optique en tenant compte du mouvement du ciel ont permis ces dernières années les premières images de planètes géantes gazeuses Les grands télescopes qui ont vu le jour dans les années 2000 sont maintenant capables de détecter des objets de faible luminosité en gravitation autour d étoiles à fort éclat La luminosité des objets permet ensuite de déterminer leur masse à l aide de modèles Armés de ces trois méthodes d observation les astrophysiciens du XXIe siècle n ont donc jamais été aussi près de voir l insondable Pourtant comme on va le voir la découverte d une autre planète bleue constitue toujours l un des plus grands défis lancés aux inventeurs d exoplanètes UNE PLANÈTE HABITABLE Certes les récoltes depuis quinze ans sont abondantes Les progrès technologiques et les moyens mis en oeuvre ont permis de fantastiques avancées dans notre compréhension et notre connaissance des galaxies voisines Reste que nos yeux télescopiques les sondes spatiales et l ensemble des instruments les plus performants n ont pas encore réussi à détecter la planète qui réunirait toutes les conditions pour être potentiellement habitable Autrement dit quelles conditions doivent être réunies pour que la vie émerge et se développe Si une telle planète réunissait toutes ces conditions serait il possible de la découvrir Premier critère la planète doit être tellurique rocheuse Plusieurs étapes président à la formation d une planète tellurique au sein des régions de formation stellaire particulièrement riches en gaz et en poussières la matière s effondre pour former une étoile et un disque de poussières et de gaz À partir de ces poussières des briques de formation se forment les planétésimaux corps de quelques kilomètres de diamètre Ces derniers vont ensuite coaguler pour former des planètes Second critère la planète doit être ni trop près ni trop

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=2535 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    la soif de connaissance et la curiosité des chercheurs sur cette énigmatique particule élémentaire qu est le neutrino et pour lequel les théories se multiplient autant que les attentes Retrouvez l article complet en téléchargeant le magazine de décembre 2011 Kaële Magazine n 84 Edité le Lundi 5 Décembre 2011 Imprimer OPERA Impliquant 160 chercheurs de 30 instituts originai res de 11 pays Allemagne Belgique Corée Croatie France Israël Italie Japon Russie Suisse Turquie l expérience OPERA veut mesurer avec une très gran de précision la vitesse des neutrinos partant du CERN et atteignant le détecteur situé sous la montagne du Gran Sasso près de l Aquilla en Italie après un voyage d une durée d environ 2 4 millièmes de seconde C est au cours des trois dernières années d étude que les chercheurs impliqués dans cette collaboration ont constaté que les 15 000 neutrinos émis ont une énergie centrée autour de 17 GeV puis détectés et analysés exprimaient dans leur cheminement une vitesse significativement différente de celle que la lumière aurait atteinte pour parcourir la même distance Les neutrinos produits au CERN ont atteint les détecteurs de OPERA près de 60 milliardièmes de secondes avant des photons virtuels qui auraient voyagé à la vitesse c 299 792 458 m s Sur les 732 Km qui séparent le CERN du laboratoire de Gran Sasso les neutrinos sont arrivés avec 20 m d avance Ces mesures présentent de faibles incertitudes et une statistique telle que nous ac cordons une grande confiance à nos résultats indique Dario Autiero Annoncée officiellement le 23 septembre cette découverte de neutrinos fonçant à 7 4 Km s de plus que la vitesse de la lumière ne soulève pour l heure aucune tentative d interprétation théorique ou phénoménologique de la part de ses découvreurs Ils ont

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=2499 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    médecine romaine doit à la médecine grecque Un héritage qui d après les textes n a pas été légué en toute quiétude Au IIIe siècle avant notre ère quand la médecine grecque fait son apparition à Rome la médecine romaine traditionnelle est exercée par la figure du pater familias chef de famille qui soigne femme enfants et esclaves Certains ne voient donc pas d un bon il le fait de laisser son corps aux mains d un étranger esclave ou affranchi d origine grecque La méfiance est si grande qu un courant de xénophobie jette l opprobre sur ces médecins qui pratiquent des techniques inédites jusqu alors comme les ventouses et la saignée celle là même que Molière raillera bien des siècles plus tard Il n en reste pas moins qu au fil du temps les médecins vont acquérir un statut une reconnaissance et pour certains une réussite sociale remarquable Les stèles funéraires les épitaphes gravés dans la pierre témoignent de l identité de ces médecins de l Antiquité Sur ce point bien qu on ignore ce que représentait la démographie médicale l exposition pose la question de la féminisation de la profession Ainsi la stèle dite de la Medica une femme médecin qui a exercé au IIe siècle de notre ère ou la base d un monument offert par Metilia Donata avec son propre argent est il gravé dans la pierre femme médecin de Lugdunum Lyon au début du IIe siècle de notre ère Le terme medica est apparu après celui de medicus Nous ne savons pas si ces femmes médecins avaient le droit de soigner les hommes À l époque la médecine faisait une nette distinction entre les corps masculin et féminin Le savoir de la medica ne semble pas se résumer à celui de l obstetrix sage femme spécialisée en gynécologie et obstrétrique À Vindonissa actuelle Windisch dans le canton d Argovie en Suisse NDLR la tombe d une jeune femme mise au jour contenait des instruments de chirurgie indique Véronique Dasen Une féminisation qui pourrait être l incarnation d une certaine idée des corps La conception du Corpus hippocratique qui se base sur l équilibre des éléments fondamentaux explique en effet que le corps de l homme est sec froid et dur quand celui de la femme est humide chaud et mou Deux corps à l opposé qui demandent à être auscultés et soignés par des médecins dont la spécialisation serait déterminée par l identité sexuelle En cas d impuissance d une medica on pouvait cependant faire appel à une sommité tel Galien de Pergame qui exerça à Rome à la cour de l empereur Marc Aurèle ou Soranos d Éphèse qui semble avoir exercé la médecine sous Trajan et Hadrien auteur de Maladies des femmes ouvrage consacré aux choses des femmes présentant de la gynécologie la conception la plus riche traitant avec compétence délicatesse et tact des problèmes de la femme en période d activité génitale et de la petite enfance indiquent ses traducteurs DANS

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=2469 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    de l Atlantique depuis son origine Comment en forant à plus de 6 500 m de profondeur et jusqu à 1 000 m dans le sous sol marin des carottes parlèrent et l expédition fut un succès L analyse des roches confirmait les déplacements verticaux et latéraux de la croûte océanique mais aussi la théorie de la tectonique des plaques qui enseigne que la croûte océanique formée à l axe de la dorsale sera en s éloignant de cet axe de plus en plus profonde en fonction de l âge la subsidence Le manteau de la Terre est animé de lents mouvements de convection très rapides à l échelle géologique plusieurs centimètres par an En se déplaçant une cicatrice à la surface de la croûte terrestre se forme créant un vide qui se remplit de roches La dorsale médio atlantique est l une de ces cicatrices alimentées par les magmas volcaniques du manteau qui s étirent de chaque côté comme toute dorsale médio océanique C est ce phénomène qui a fissuré la Pangée il y a 200 millions d années donnant naissance à de nouveaux continents qui ne cessent depuis de s éloigner les uns des autres ou de se rapprocher cf Afrique Europe Les données récoltées lors de cette première expédition et celles qui suivirent firent l objet de plusieurs milliers de publications scientifiques Le programme américain devenu international à partir de 1975 aura carotté plus de 320 km dans les sédiments et la croûte océanique Plus de 3 000 puits auront été forés dans les océans du monde entier Yves Lancelot finira par occuper les fonctions de directeur scientifique du programme de forage océanique à la Scripps de San Diego à l âge de quarante trois ans soit 11 ans après cette première expédition qui lui fit découvrir tant l aventure humaine du forage en haute mer que les secrets de la formation des océans Désormais nous savons que l Atlantique est âgé de 180 millions d années les couches les plus anciennes de l Atlantique central ont été étudiées aux marges continentales américaine à l ouest et africaine à l est né d une cicatrice de la croûte terrestre qui s élargit depuis de 2 5 cm an au cours de votre vie l Atlantique se sera ouvert de la hauteur de votre corps Grâce à la charge magnétique et à la nature des roches les scientifiques ont donc obtenu les preuves d une géologie en perpétuel mouvement Bien entendu les expéditions de l océanographe ne se limitèrent pas à l ouverture de l Atlantique Il y eut celle la toute première en mer Méditerranée dont on apprend l assèchement complet il y a 6 millions d années par évaporation de l eau de mer à condition que la communication avec l Atlantique au niveau de Gibraltar ait pu un temps devenir intermittente On a calculé qu il suffisait que l évaporation dure un peu plus d un millier d années pour assécher entièrement la Méditerranée et

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=2414 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    Muchachos Îles Canaries Giovanni Tessicini Les astrophysiciens les appellent exoplanètes mais les quêtent depuis plus d une décennie Ces planètes hors du système solaire pourraient elles ressembler à la Terre Quelles formes ont elles Pour répondre aux interrogations qui perdurent l Observatoire astronomique de l université de Genève se dote d un nouvel outil HARPS N En vue directe sur d autres planètes Installé depuis 2003 sur le télescope de 3 6 m de l ESO à La Silla dans les Andes chiliennes le premier High accuracy radial velocity planet searcher baptisé Harps n est désormais plus seul Ce spectrographe de précision conçu pour détecter et caractériser des exoplanètes a derrière lui une centaine de découvertes dont les plus légères exoplanètes jamais identifiées Cet équipement hautement technologique disposera bientôt d un jumeau Harps N un appareil d observation qui présente comme principale caractéristique d être implanté dans l hémisphère nord d où son suffixe N Accueilli au c ur du Telescopio nazionale galileo un télescope de 3 6 m de l Institut national d astrophysique d Italie aux Iles Canaries Harps N densifiera dès mars 2012 la chasse aux planètes hors du système solaire Localisé au dessus de l équateur

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=2342 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    la matière noire invisible à l homme sinon par ses effets induits mais qui constitue 90 de la masse de l univers selon les théories des astrophysiciens L univers ne renferme t il que de la matière ou comprend il également les étoiles d antimatière que suggère la théorie du Big Bang Ces énigmes ont peut être leurs réponses dans l expérience AMS02 une collaboration internationale de 50 instituts originaires de 16 pays à laquelle participe le LAPP à Annecy le Vieux et dont le Cern sera le pilote Préparée depuis une quinzaine d années l expérience Alpha Magnetic Spectrometer 2 est prête à embarquer sur la navette spatiale de la Nasa Le 29 avril Endeavor arrachera de la gravité terrestre les sept tonnes une contrainte de poids difficilement dépassée par un lanceur spatial de ce spectromètre magnétique unique au monde Quelques jours plus tard cet ensemble exceptionnel de détecteurs sera fixé sur la station spatiale internationale ISS afin d observer depuis l espace les rayons cosmiques pour une quinzaine voire une vingtaine d années Sur une orbite oscillant entre 350 et 420 km d altitude ISS conservera son inclinaison de 51 6 degrés par rapport à l équateur terrestre afin de maintenir une même orientation par rapport au sol et un axe vertical tourné vers le zénith C est un challenge inédit AMS02 sera arrimé par les spationautes sur le support conçu à cet effet sur la poutrelle principale L axe du détecteur autorisera un cône de sensibilité de 45 degrés à l intérieur duquel les trajectoires des particules cosmiques pourront être détectées et mesurées Par Raphaël Sandraz Retrouvez l article complet en téléchargeant le magazine d avril au format pdf ici Kaële Magazine n 77 Edité le Mardi 5 Avril 2011 Imprimer Une quarantaine de chercheurs techniciens ingénieurs

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=2310 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    médicament Rompre avec la diffusion généralisée des médicaments pour privilégier la précision adressée dans la concentration et la durée le Edité en Novembre 2008 En savoir plus 2ème journée transfrontalière de télémédecine franco suisse À Archamps le 14 novembre Organisée par la FFSRT Inscription obligatoire avant le 7 novembre Edité en Novembre 2008 En savoir plus Biomédicale Des robots pour soigner les maux Dans le cadre des 13e journées de l ingénierie biomédicale tenues mi septembre à Aix les Bains deux cents congressistes et autant d exposants ont Edité en Octobre 2008 En savoir plus À la découverte des nouvelles sciences L environnement technologique écologique climatique et médical de l humanité ne cesse d évoluer Les progrès scientifiques vers davantage de précisions de contenus Edité en Septembre 2008 En savoir plus Esthétique médicale L anatomie révélée L objectif d Antoine Rosset et d Osman Ratib était de fournir à la communauté médicale un outil de visualisation d images multidimensionnelles Edité en Juillet 2008 En savoir plus Obésité La diététique expérimentale avant la prévention génétique On est foutu on mange trop chante Alain Souchon un constat devenu en 2008 cause nationale de santé Edité en Juin 2008 En savoir plus La chimie des gastronomes La gastronomie moléculaire fête ses vingt ans Cette nouvelle science créée par un physicien anglais Nicholas Kurti et un chimiste Edité en Mai 2008 En savoir plus Particules biologiques Peut on mettre le vivant en équation Au Laboratoire d Annecy le Vieux de physique théorique Lapth des physiciens et biologistes travaillent de concert relevant l extraordinaire défi de franchir une Edité en Mars 2008 En savoir plus Identité qui es tu Recherches transdisciplinaires Le 18e Festival des sciences de Chamonix mène l enquête cette année sur l identité Rencontres débats ateliers animations expériences vont pénétrer Edité en

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles.php?pageNum_rsArticles=4&id_cat=9&totalRows_rsArticles=111 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    quelques singularités propre au monde dans lequel elles évoluent Ainsi deux photons intriqués réagissent d une façon identique et simultanée ils forment un seul tout bien qu ils ne se situent pas dans le même espace l éloignement physique n ayant pas d impact sur l état d intrication principe de non localité L expérience menée en juillet 2010 et qui a fait l objet d un article paru avant la version papier dans la version numérique de la revue scientifique Nature le 12 janvier dernier a consisté à intriquer un photon avec les atomes du cristal Dès lors le cristal et la particule de lumière ont présenté des réactions simultanées et contenu la même information Cette intrication réussie qui n a pas d équivalent dans le monde classique en effet comment deux hommes éloignés l un de l autre même de quelques kilomètres pourraient ils agir pareillement et simultanément sans lien de causalité marque une extraordinaire avancée scientifique Les atomes de néodyme terre rare utilisés dans le cristal ont émis cf processus d écho le photon intriqué sans le dénaturer démontrant ainsi qu il était désormais possible de manipuler un photon qui contient un état d intrication autrement dit une information à l échelle quantique Nous créons une paire de photons intriqués à partir d un photon Le premier photon transmet son intrication au cristal ce dernier va alors être intriqué avec le deuxième photon envoyé plus loin explique Nicolas Gisin Fort de ce succès l équipe du professeur s est lancé un nouveau défi parvenir à intriquer deux mémoires L objectif Il n a pas changé depuis notre dernière rencontre voir Kaële n 52 janvier 2009 et continue de mobiliser ces brillants cerveaux Par exemple si je souhaite envoyer mon photon de Genève à Zurich il y a peu de chance pour qu il y arrive Je vais donc diviser le trajet en tronçon soit des répéteurs à Lausanne et à Berne qui vont porter l intrication pour la transférer aux photons et créer ainsi un canal de téléportation quantique de Genève à Zurich Ces répéteurs quantiques représentent la condition pour que l information véhiculée par le photon dans la fibre optique voyage sans altération malgré la distance une centaine de kilomètres suffit pour perdre 99 des photons Rappelons que dans ce cas précis la téléportation quantique consiste à transférer la structure d un photon à un autre photon sans passer par aucun lieu intermédiaire Ce n est donc pas l énergie qui est téléportée mais la structure ou les propriétés de l objet Pour autant la deuxième prouesse technologique sera de faire patienter le photon dans le cristal c est à dire de conserver l état d intrication quantique quelques millièmes de seconde dans le répéteur Pourquoi Parce qu à Lausanne je vais avoir deux photons intriqués l un le sera avec Genève l autre avec Berne Mais il n y a aucune raison pour que ces deux photons soient arrivés en même temps à Lausanne Le

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=2274 (2016-02-10)
    Open archived version from archive



  •