archive-com.com » COM » K » KAELE-MAGAZINE.COM

Total: 882

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Kaële Magazine
    Acquisition vente des Missions Suisse 1942 Inv ETHAF 018740 Â MEG J Watts Pourquoi les masques africains fascinent autant Grâce aux études ethnologiques il est désormais possible de comprendre comment ces objets agissent sur le monde qui les entoure Un pouvoir enchanteur qui s exerce sur quiconque s attarde à leur faire face Au musée d ethnographie de Genève jusqu au 30 décembre 2009 La force du regard Alors que certains masques sont contemplés pour leur seule valeur esthétique d autres ont le pouvoir de tuer le non initié qui oserait poser les yeux sur lui Dans tous les cas les masques objets sont à l origine d une expérience unique pour qui leur fait face Dès le XIXe siècle ces visages de bois de fer d ivoire de pierre d ombres ou de lumières ont attisé les convoitises Tous en effet qu ils soient commerçants aventuriers naturalistes ou voyageurs venus des empires coloniaux ont été subjugués par la puissance d attraction qui émane de ces objets de bois sculptés À tel point qu entre 1930 et 1950 la spoliation des masques africains fut la plus grande et la plus systématique 1 Ensuite ce fut au tour des musées occidentaux d être piégés par ces pièces que l on conserve avec soin en attendant la prochaine exposition Ce pouvoir d attraction et de fascination a suggéré à Boris Wastiau directeur du MEG et commissaire de l exposition Médusa en Afrique la sculpture de l enchantement une muséographie qui s inspire directement du mythe grec de Méduse dont la tête une fois tranchée par Persée conserve le pouvoir de méduser ceux qui la regardent exactement comme les masques rapportés au musée 2 Un pouvoir létal que certains masques en Afrique de l Ouest partagent avec la Gorgone renseigne Boris Wastiau dans

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1740 (2016-02-10)
    Open archived version from archive


  • Kaële Magazine
    l évolution La mutation clé de la sélection Michel Milinkovitch ici à la nurserie de tortues géantes des Galápagos dirige l analyse génétique du programme de rapatriement des tortues sur Española une des îles de l archipel des Galápagos Alors que l année 2009 marque les 200 ans de la naissance de Charles Robert Darwin et le 150e anniversaire de sa publication sur l Origine des espèces décrivant sa théorie de l évolution du monde vivant par la sélection naturelle Michel Milinkovitch professeur de biologie à l Unige de Genève poursuit l investigation Observateur et chercheur le naturaliste anglais Charles Robert Darwin pose en 1859 le socle de recherches depuis enrichies destinées à établir les liens de parenté entre les espèces et à comprendre leur évolution au fil des millénaires Dans une société puritaine et traditionnellement chrétienne l annonce du naturaliste secoue les pensées Le scientifique explique ainsi que les organismes vivants sont en perpétuelle évolution par le phénomène de sélection naturelle qui fait qu au sein d une même espèce les individus les plus adaptés à leur milieu se reproduisent davantage que les autres Il ajoute que toutes les espèces dont l homme descendent d un ou de plusieurs ancêtres communs Les mécanismes clés de l évolution à travers les âges sont établis L évolution s observe tous les jours dans les laboratoires et dans la nature et se définit comme une variation de fréquence allélique 1 de génération en génération confirme Michel Milinkovitch chercheur et directeur du laboratoire d évolution naturelle et artificielle dans le département de zoologie et de biologie animale de l Unige Par Raphaël Sandraz Retrouvez l article complet en téléchargeant le magazine de juillet août au format pdf ici Kaële Magazine n 58 Edité le Mercredi 1 Juillet 2009 Imprimer L échantillon de sang

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1708 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    vertes entrain de bourgeonner Hydre sur une Hippuris lac d Annecy Jean Luc Bertoncello Que sait faire une hydre à part manger et se déplacer Pas grand chose Pourtant les capacités biologiques de ce petit habitant de nos lacs alpins sont exceptionnelles L hydre conserve en effet tout au long de sa vie la possibilité de se régénérer entièrement Une faculté dont les secrets dévoilés permettraient de repousser les frontières de la médecine humaine Une petite fleur verte tels seraient les mots les plus simples pour décrire l hydre qu observe à la lumière de sa loupe binoculaire Brigitte Galliot médecin et chercheuse au département de zoologie et biologie animale de l université de Genève Le corps allongé se contorsionne parfois développe de temps à autre ses pétales filiformes cherchant à saisir un improbable protozoaire qui passerait par là Cette hydre verte s appelle Hydra Viridissima commente la biologiste parce qu elle vit en symbiose avec une algue unicellulaire du genre Chlorella contenue dans ses tissus Sa couleur typique la rend facilement reconnaissable parmi les quelques espèces d hydres d eau douce que l on rencontre chez nous Immortalisée par les grecs et notamment par Homère lorsqu il écrivit les

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1695 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    Cahier Vins Communiqués Météo Science Migrations internationales La dignité le moteur vers l ailleurs Centré sur le thème des frontières le 19e festival des sciences prend ses quartiers du 21 au 23 mai à Chamonix À cette occasion scientifiques et grand public approfondiront la notion même de limites celle des astres dans l univers comme celle des cellules pour le corps humain Autant de connaissances que les hommes s échangent depuis l antiquité par delà les frontières physiques et politiques au bénéfice de migrations internationales c ur des recherches menées par le géographe Gildas Simon Définies selon l Organisation des Nations unies comme un changement de pays de résidence pour une durée d au moins un an les migrations internationales revêtent des caractéristiques sociales humaines et économiques qui rompent diamétralement avec bien des a priori Sujet extraordinairement vaste par essence l étude de ces flux humains relève d une approche pluridisciplinaire géopolitique géographique sociologique juridique historienne économique et psychologique Les migrations internationales concernent 210 millions d individus de part le monde soit 3 seulement de la population mondiale à l inverse des migrations dans les limites intérieures des États qui touchent près de un milliard de personnes précise d emblée le professeur Gildas Simon par Raphaël Sandraz Retrouvez l article complet en téléchargeant le magazine de mai au format pdf ici UR Kaële Magazine n 56 Edité le Jeudi 30 Avril 2009 Imprimer Gildas Simon géographe professeur émérite à l Université de Poitiers il a fondé en 1985 au sein de l Université de Poitiers et dirige depuis le laboratoire Migrinter et la Revue Européenne des Migrations Internationales médaille d argent du CNRS 1996 Il est notamment l auteur de La planète migratoire dans la mondialisation Armand Colin Alors que ses analyses des migrations internationales font référence le chercheur s

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1659 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    laboratoire du cerveau et du comportement était inauguré au centre médical universitaire L occasion de rencontrer Patrik Vuilleumier professeur en neurologie co directeur du laboratoire et d en savoir plus sur l imagerie par résonance magnétique de diffusion L imagerie par résonance magnétique IRM a permis aux neurologues de visualiser nombre de pathologies qui auparavant restaient dans l ombre du cerveau Depuis les médecins ont pu affiner leur diagnostic des maladies neurodégénaratives maladies d Alzheimer et d Huntington par exemple des accidents vasculaires cérébraux AVC et des maladies inflammatoires et infectieuses substance blanche dans la sclérose en plaques encéphalites du sida La précision des résultats et son innocuité ont autorisé l exploration en profondeur de cet organe dont l accès n était possible que par l autopsie il y a seulement trente ans La technologie n a jamais cessé d évoluer et il est désormais possible d observer et de mesurer les mouvements des molécules d eau du cerveau qui constituent 90 des molécules du cerveau et 80 de son poids La visualisation en trois dimensions du réseau de connexion entre les aires cérébrales chez un individu est devenue réalisable Cette méthode non invasive a enrichi notre connaissance de la structure fine du cerveau de son organisation et des changements structurels induits par la maladie car elle sonde plus finement et plus rapidement les tissus que les méthodes d imagerie classique B M Retrouvez l article complet en téléchargeant le magazine d avril au format pdf ici Kaële Magazine n 55 Edité le Mercredi 1 Avril 2009 Imprimer Patrik Vuilleumier professeur à la Faculté de Médecine et co directeur du BBL L IRM 3Tesla de dernière génération du BBL dispose non seulement d une bobine 32 canaux établissant une cartographie très fine du cortex mais aussi d un double système

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1648 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    du terrain face à la théorie Nous devons à l observation astronomique de Kepler une très grande découverte Kepler s est frotté à l observation des positions des planètes et a vu que certaines orbites pouvaient être elliptiques qu elles obéissaient à des lois mathématiques Ces découvertes d hier sont nées de l observation C est encore le cas aujourd hui par exemple les quasars 1 ont été découverts par l observation Mais il arrive aussi que la théorie précède l observation Les étoiles à neutron étaient prédites avant leur découverte observationnelle il en va de même pour le rayonnement à 3 K 2 prédit par Gamow 3 avant d avoir été observé des années plus tard Dans le domaine des planètes extrasolaires la théorie avait prédit que ces dernières pouvaient exister Mais en règle générale l observation tire le char et à chaque fois on découvre quelque chose d imprévu Quelles découvertes passées ont été selon vous les plus significatives Au tournant du début du XXe siècle le classement de plusieurs centaines de milliers d étoiles nous a permis de nous rendre compte que leur luminosité dépendait de leur témpérature de surface et de leur taille L ordre des étoiles dans le ciel nous devenait compréhensible Le spectre est une mine d informations il renseigne sur plusieurs dizaines de milliers de transitions atomiques C est un outil fabuleux pour comprendre la composition chimique la température la gravité la densité d une étoile N oublions pas qu il y a moins d un siècle nous ne savions pas d où venait l énergie du soleil Il faudra attendre 1937 et Hans Bethe pour apprendre que le soleil rayonnait à partir d une nouvelle énergie la fusion thermonucléaire de l hydrogène Je suis un grand fan du XXe siècle sur le

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1618 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    ans d essais les expériences menées à la section de physique de l université genevoise ont conduit les chercheurs sur une voie prometteuse reconnue par la communauté scientifique internationale à travers la publication en décembre dernier dans la revue Nature d un article intitulé A solid state light matter interface at the single photon level ou une mémoire quantique solide pour photon individuel Le professeur Gisin et son équipe de chercheurs Hugues de Riedmatten Mikael Afzelius Matthias Staudt Christoph Simon ont en effet réussi à capturer un photon à l intérieur d un cristal la mémoire quantique composée d un million d atomes puis de le relâcher un instant plus tard sans avoir modifié ses propriétés Le photon n a perdu ni son énergie ni sa polarisation sa phase la situation dans son cycle à un instant donné a été conservée Concrètement le photon capturé a été absorbé et ses propriétés transférées sur l ensemble des atomes contenus dans le cristal préparés à pouvoir émettre un photon portant le même état quantique à un instant et dans une direction déterminés L ensemble des atomes piégés dans le cristal comme le feraient les parois d une grotte avec un son émis vont réfléchir ou émettre à nouveau ce photon On parle d un processus d écho explique N Gisin En 2005 deux équipes de chercheurs aux États Unis étaient parvenues à créer isoler et manipuler un photon puis à le récupérer en s assurant que ce dernier avait bien conservé ses propriétés dans un ensemble d atomes contenus dans un gaz Cette voie actuelle de recherche dans laquelle l équipe du professeur Gisin s est engagé avec succès porte en elle les germes des futurs outils de traitement et de transmission quantique de l information Dans les communications quantiques la fibre optique par exemple la distance pose problème car après une centaine de kilomètres 99 des photons sont perdus Les résultats obtenus par Nicolas Gisin et son équipe constituent un pas significatif vers la résolution de ce problème grâce à des répéteurs quantiques qui s affranchiraient de l espace parcouru en réfléchissant le photon et son information sans altération Une mémoire préservée domestiquée qui pourrait voir la création d ordinateurs quantiques super puissants Mais avant cela il faudra parvenir à maîtriser téléportation et intrication quantique La téléportation quantique consiste à faire passer la structure d un objet d un endroit à un autre sans passer par aucun lieu intermédiaire Un photon par exemple va voir sa structure disparaître alors qu un autre photon éloigné qui n avait quant à lui pas de structure va adopter la structure du premier Il y a un échange de propriétés C est ce que l on appelle la téléportation quantique L énergie n est pas téléportée La question est de savoir si la nature exploite cette capacité et dans quel but vulgarise le physicien Quant à l intrication phénomène ô combien exaltant il s agit de la capacité d une particule quantique à échanger ses

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1568 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    Edité en Avril 2007 En savoir plus Des glaciers alpins en perte de vitesse Certains glaciers alpins éléments mythiques des territoires de montagnes sont en train de mourir Ces langues de glace vont elles définitivement Edité en Mars 2007 En savoir plus Cern un aimant géant descendu 100 mètres sous terre C est à 6 h du matin le 28 février 2007 que la partie la plus lourde du détecteur CMS Compact Edité en Février 2007 En savoir plus Exploration spatiale L univers au bord de la confidence L univers qui enlace la Terre abrite de profondes zones d ombre De la matière noire à l énergie noire d hypothétiques traces d antimatière Edité en Février 2007 En savoir plus La chimie supramoléculaire Quand les molécules bâtissent des cathédrales Si la chimie classique conçoit des briques à partir des atomes la chimie supramoléculaire elle construit des édifices entiers Jonathan Edité en Janvier 2007 En savoir plus La statique constructive L auscultation du bois ouvre de nouvelles portées Les arbres ne jouent désormais plus seulement un rôle écologique et décoratif leur bois accepte un regard nouveau depuis l approfondissement Edité en Janvier 2007 En savoir plus Biogéographie évolutive Les biotopes alpins victimes du climat Faune et flore d altitude sont les premiers témoins de l influence des changements climatiques sur l évolution des biotopes Exposées à des Edité en Décembre 2006 En savoir plus Tara Arctic La télésanté du monde et des hommes Depuis septembre huit équipiers ont pris place à bord de Tara un navire unique au monde par ses aptitudes et Edité en Novembre 2006 En savoir plus Paléoenvironnement L avenir de la Terre est dans sa mémoire L histoire se répète assurent ses spécialistes Celle des sols des climats et des montagnes oserait elle pareille redondance Les recherches

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles.php?pageNum_rsArticles=6&id_cat=9&totalRows_rsArticles=111 (2016-02-10)
    Open archived version from archive



  •