archive-com.com » COM » K » KAELE-MAGAZINE.COM

Total: 882

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Kaële Magazine
    des départements d expérimentation de nouveaux dispositifs de solidarité le haut commissaire aux solidarités actives et à la lutte contre la pauvreté Martin Hirsch est revenu mi novembre apprécier le bien fondé des assouplissements qu il préconise Kaële Quel regard portez vous sur les actions conduites par l Association pour le Développement de l insertion Sociale par l Economique en Savoie Martin Hirsch Nous sommes sur un thème important celui de celles et ceux qui se sont vus même lorsque la croissance se porte bien fermer les portes des banques et autres organismes sur le motif que monsieur vous êtes trop fragile nous n allons pas vous faire confiance pour créer votre entreprise Depuis vingt ans les réseaux tel que l ADISES font eux confiance à ces personnes en difficulté tout en restant exigeant sur l examen des dossiers leurs dimensions économique et sociale avant de pouvoir apporter une garantie Avec ce soutien les portes se rouvrent au sein des établissements de financement Se pose donc aujourd hui la question d aller plus loin K Rompre la frilosité des banques M H Pas seulement Il ne faut pas tourner autour du pot On peut considérer la crise qui nous touche historique et ne pas s interroger sur les digues nécessaires pour organiser les systèmes qui aident l économie K Les systèmes en faveur des publics en difficulté M H Nous entrons dans une nouvelle période de programmation budgétaire avec des financements qui se prolongent pour les dispositifs d accompagnement avec aussi l assouplissement de plusieurs critères L exemple révélateur concerne le fichage des individus exposés à l interdit bancaire faute à trop de crédits à la consommation Les dispositifs aujourd hui en place leur sont fermés or avec des garanties telles que celles apportées par l ADISES il est temps

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1550 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    ans reste encore très attaché aux livres papier Pour eux c est une préférence culturelle et une question de confort de lecture Mais du moment qu on dispose d une tablette ou d une liseuse on se met à lire sur ce type de support prévient Patrick Beaune des éditions Champ Vallon Et le côté multiusages des tablettes permet de capter un nouveau lectorat De quoi susciter peut être un nouvel engouement pour la lecture notamment chez les plus jeunes qui ne liraient pas À l heure du multimédia l édition numérique pourrait encore diversifier son public même si le livre reste concurrencé par d autres pratiques culturelles et de loisirs comme les jeux vidéo et les films UNE LIBERTÉ VERROUILLÉE Les e books intéressent de plus en plus ceux et celles qui se déplacent en permanence tout comme les personnes handicapées ou âgées qui apprécient de pouvoir augmenter les caractères de lecture ou qui peuvent ainsi accéder plus facilement à de multiples ouvrages L impératif du Tout tout de suite via internet gagne du terrain en France alors qu aux États Unis il règne déjà depuis une vingtaine d années Quand il faut compter entre trois et six jours voire plus d une semaine pour recevoir chez son libraire un livre commandé on peut l obtenir en un jour ouvré auprès d Amazon en s acquittant de certains frais Et pour un e book c est encore plus rapide puisqu il suffit d une minute pour télécharger le texte depuis une plateforme Du coup les habitudes de consommation du livre changent même si les ventes d ouvrages numériques ne représentent pour le moment en France qu à peine 2 des ventes tous secteurs de livres confondus Pourtant le potentiel de ce marché est extraordinaire estime Nicolas Gary rédacteur en chef d ActuaLitté site internet en pointe sur ces questions Il se souvient du rapport commandé en 2008 par la ministre Christine Albanel à Bruno Patino à l époque PDG de Télérama et du Monde interactif devenu depuis responsable du numérique à France Télévisions Ce rapport préconisait que l offre de livres numériques se développe en France en devenant légale attractive et dense Or jusqu à présent elle est plutôt restée marginale du fait d un taux d équipement du public encore faible et du fait de la prison dorée mise en place par Amazon Car le géant américain donne au lecteur l illusion qu il peut se passer de lui mais cela s avère difficile souligne Nicolas Gary La compatibilité avec les supports d autres marques n est pas toujours possible De plus des codes de limitation ont été introduits dans les e books afin d en contrôler l utilisation et les droits avec d une part les DRM en anglais Digital Rights Management qui contiennent des métadonnées sur l éditeur et d autre part une forme de tatouage numérique appelé electronic watermarking qui consiste à ajouter des informations de copyright ou autre message de vérification Ce procédé permet

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=2876 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    macro et la micro économie le livre révèle aussi bien les ressorts du mécanisme économique dans sa globalité que leurs répercussions dans le quotidien des citoyens voués à se dépêtrer seuls dans un milieu cynique violent sordide abandonnés des institutions étatiques et des politiciens corrompus Car le Système c est avant tout une réalité économique qui à l instar des rouages de l économie formelle entraîne les destinées avec ou sans leur consentement SUR LA PELLICULE UNE CARTE POSTALE ÉCORNÉE Le film s attache aux individus au plus près des visages avec une approche réaliste et la volonté d éviter de poser un regard manichéen sur ces familles napolitaines éloigné donc de la mythologie que les longs métrages hollywoodiens ont créé dans l imaginaire des cinéphiles et des mafiosi et libéré du militantisme des oeuvres cinématographiques de Francesco Rosi et d autres réalisateurs engagés Plus proche de La déchirure de Roland Joffé que du Parrain de Francis Ford Coppola comme le souligne Matteo Garrone le film s est attaché à traduire visuellement le style du livre qui est celui du reportage de guerre c est un territoire mutilé où règne la munezza stigmate ostentatoire du poids de la camorra sur la Campanie ces déchets qui envahissent la terre jusqu à la défigurer que la caméra de Garrone filme sans complaisance écornant au passage la carte postale napolitaine Carrières servant de site d enfouissement pour les déchets toxiques au mépris des plus élémentaires règles de respect de la nature banlieues dantesques où la proportion de dealers est la plus élevée d Europe et où un clan peut réaliser un chiffre d affaires de cinq cent mille euros par jour avec le trafic de drogue où les héroïnomanes servent de cobaye humain pour tester les nouvelles coupes où les enfants embrigadés des milieux pauvres débutent leur carrière dans le Système avec le sourd désir de finir à la tête d un clan avant de mourir assassiné comme un vrai boss L il du réalisateur est parvenu à mettre sur la toile le quotidien de destins qui jamais ne se croisent dans quatre quartiers différents de Naples et de ses alentours avec le souci de provoquer chez le spectateur la sensation d être là bas et en évitant le moindre commentaire qui aurait banalisé l histoire Compte tenu que je viens du monde de la peinture il m a été difficile parfois de ne pas succomber à la tentation de tomber dans des complaisances esthétiques des cadres bien soignés des images bien léchées Or il était important pour moi d adopter un style réaliste proche de celui du documentaire Pour Matteo Garrone il était avant tout question de montrer que là bas la notion du bien et du mal est floue en perpétuel mouvement que des vies sont broyées parce que maudites d être nées dans un espace et un temps où des mots comme démocratie civisme et légalité ont perdu tout leur sens Gomorra peut être vu comme la métaphore de la

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1445 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    social Qu est ce qui détermine les prises de position sur l immigration le mariage homosexuel ou la sécurité Une équipe de chercheurs suisses s est donnée pour objectif d analyser la construction des opinions politiques Et de révéler des attitudes sociorépressives inattendues Par Fabien Franco Christian Staerklé docteur et enseignant en psychologie sociale à l université de Genève a mené en collaboration avec des sociologues et des psychologues sociaux un projet ambitieux celui de décortiquer les opinions et les attitudes politiques qui contribuent au maintien et à la légitimation de l ordre social Publié aux presses universitaires de Grenoble l ouvrage pose la question des influences de l économique et du social sur la vision que les individus se font du rôle de l État et de son degré d intervention dans la gestion de la cité L enquête menée par les chercheurs s est déroulée dans quatre villes deux en Suisse alémanique et deux en Suisse romande afin de prendre en compte les spécificités linguistique économique culturelle du pays environ 800 personnes ont été interrogées L opinion politique privée ou grand public Née de la rencontre entre la psychologie et la sociologie la psychologie sociale s intéresse à

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1449 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    Histoire Rencontre Gastronomie Santé Medias Livres Expos Actu culturelle Politique Editorial ONU Evasion Sport Kaléidoscope Portfolio Cahier Vins Communiqués Météo Société Une table ronde sur la loi relative à la rétention de sûreté Loi n 2008 174 du 25 février 2008 Vendredi 23 mai 2008 dans l amphithéâtre Roger Decottignies de l université de Savoie rue Marcoz une centaine de personnes ont répondu présentes à l invitation des étudiants de l Institut d Etudes Judiciaires et du master métiers du droit et de la justice de la faculté de droit et d économie Etudiants avocats magistrats enseignants et un public beaucoup plus large encore ont pu entendre les réflexions et particulièrement les critiques adressées par les intervenants à l endroit de la loi du 25 février 2008 relative à la rétention de sûreté Le texte avait eu un large écho tant dans les milieux judiciaires que dans l opinion publique et les réactions ont parfois été vives comme en témoignent les propos de la plupart des intervenants Tour à tour Jean François Dreuille maître de conférences à l université de Savoie Philippe Busche président de cour d assises Daniel Cataldi avocat au barreau de Chambéry et Jean Claude Berlioz avocat général à la cour d appel de Chambéry n ont eu de cesse de souligner les dangers que constituent tant l inflation législative que le manque de réflexion qui a précédé certaines des récentes réformes du droit pénal Le dispositif de la rétention de sûreté renvoie ainsi plus largement à une question de société Gilles Rambaud psychiatre et expert judiciaire depuis plusieurs décennies a ainsi précisé que la dangerosité des criminels les plus dangereux pouvait être évaluée selon des critères statistiques et psychiatriques ce qui enlèverait le risque d une dérive vers l arbitraire communiqué de l université de Savoie

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1440 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    sa voiture sera présentée en avant première au public Interview Par Fabien Franco Kaële Comment est née l idée de concevoir un moteur à air comprimé Guy Nègre L idée est née en 1996 Depuis 1992 je cherchais des solutions technologiques pour concevoir des moteurs les moins polluants possibles D après le constat que les déplacements urbains ne nécessitent que très peu d énergie je me suis dirigé vers la conception de moteurs à air comprimé K À l époque quelle était votre situation professionnelle G N En 1992 ma société a fait faillite Je construisais alors des moteurs pour la formule 1 un secteur économique très difficile Au cours de ma carrière j ai construit des moteurs d avions de bateaux et de voitures À 51 ans je me retrouve sur le pavé sans un sou Ma réflexion a été la suivante quel est le challenge technologique actuel Il y a maintenant seize ans la réponse était déjà la pollution J ai donc décidé de relever ce défi Mais je n étais pas écolo je fabriquais les moteurs très polluants de la formule 1 Retrouvez l interview complète en téléchargeant le magazine de mars au format pdf ici Kaële Magazine n 43 Edité le Lundi 3 Mars 2008 Imprimer Guy Nègre P DG fondateur de MDI il est ingénieur motoriste de formation Il a débuté sa carrière en concentrant ses travaux de recherches sur le rendement des moteurs Parmi ses nombreuses réalisations notons le développement d une distribution rotative pour une R8 Gordini qui développait 152 CV à 11 000 tr min des moteurs d aviation légère Sacma mais aussi le développement à la fin des années 80 d un moteur 12 cylindres en W de 3 5 litres de cylindré pour la formule 1 www mdi lu La

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1287 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    L évolution de la pratique ces cinquante dernières années tient de plus en plus compte du patient dans sa globalité car il ne s agit pas seulement de rééduquer une main ou un genou encore faut il savoir appréhender la réalité du patient qui est il Quel est son poste de travail S il est retraité comment passe t il ses journées Où habite t il etc En effet de l usage que l on fait de son corps dépendra l efficacité des soins prodigués comme le souligne Brigitte Vincent kinésithérapeute Notre rôle est de permettre au patient d être à nouveau autonome Pour cela il faut comprendre à quelle autonomie il aspire Et le masseur kinésithérapeute touche toutes les peaux celle des bébés afin de dégager les voies respiratoires la bronchiolite des personnes âgées afin d endiguer la fonte musculaire ou une déficience vestibulaire des femmes et des hommes traumatisés ou souffrant de problèmes urinaires etc Il connaît le langage du corps l écoute de ses mains tous les kinésithérapeutes rencontrés s accordent à dire que leur approche du corps est globale et non plus simplement mécanique et localisée Et d expliquer par exemple qu un genou malade peut l être à cause d une hanche Il est aussi l un des rares thérapeutes à côtoyer le patient aussi longtemps et d aussi près c est un interlocuteur privilégié qui s immisce naturellement dans l intimité du patient Le masseur kinésithérapeute astreint au secret médical développe des compétences qui vont au delà du simple geste technique focalisé sur une zone déterminée du corps qu il soigne Outre le fait que l exercice de la profession exige une résistance physique le masseur kinésithérapeute travaille essentiellement debout la manipulation et les massages des patients parfois lourds sollicitent le corps elle requiert

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1251 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    aura fallu attendre 1997 pour que se crée au centre hospitalier d Annecy l Antenne une équipe composée de psychiatres infirmières et psychologues chargés de répondre aux urgences psychiatriques au suivi des patients hospitalisés et aux complications psychiatriques survenues après une maladie somatique De janvier à septembre 2007 1 610 personnes ont été vues par les psychiatres de l Antenne De la tentative de suicide à l expertise judiciaire requise par la préfecture de police les urgences psy répondent à la demande vingt quatre heures sur vingt quatre 25 psychiatres d Annecy assurent les astreintes de nuit Nous intervenons en deuxième ligne après le médecin urgentiste Les patients que nous gardons sont ensuite dispatchés dans les différents services de l hôpital Les durées de séjour ont tendance à se raccourcir allant d une semaine à dix jours contre dix jours ou plus auparavant explique Isabelle Lacaille médecin psychiatre à l hôpital d Annecy depuis novembre 2001 Les urgences psychiatriques sont le fruit d un travail d équipe entre les médecins les psychologues et les infirmiers du secteur afin d amener le patient à la prise en charge Lors des crises le diagnostic doit être le plus exhaustif possible pour éviter des hospitalisations abusives ou a contrario que soit relâché prématurément un patient délirant explique la psychiatre Sophie Bonnel directrice déléguée du pôle santé mentale il regroupe les médecins infirmiers administratifs techniciens soit 250 personnes travaillant dans le secteur psychiatrique Retrouvez l article complet en téléchargeant le magazine de novembre au format pdf ici Kaële Magazine n 39 Edité le Vendredi 2 Novembre 2007 Imprimer Note 1 Dr Nicolas Dantchev responsable de l unité psychiatrie de l Hôtel Dieu le 13 septembre 2007 lors des Deuxièmes Rencontres parlementaires sur la santé mentale Maison de la chimie Paris Pénurie de psychiatres L

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1131 (2016-02-10)
    Open archived version from archive



  •