archive-com.com » COM » K » KAELE-MAGAZINE.COM

Total: 882

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Kaële Magazine
    de ce magazine jusqu à la une qui précipitera son départ une photo de Cécilia Sarkozy en compagnie de Richard Attias Depuis Alain Genestar a tourné la page en lançant Polka avec ses enfants un magazine une galerie un site Internet Cet inconditionnel du photojournalisme revient sur cette trajectoire familiale en rebondissant sur l actualité qu il bouscule sur France Info et RFI Kaële Au lendemain du remaniement ministériel Libération a titré à la une Fillon garde Sarkozy Alain Genestar Oui Au delà du côté amusant c est le seul titre de la presse française qui a insisté très justement sur un événement inédit sous la 5ème République Le Président s est fait imposer son Premier ministre Certes Jacques Chirac avait démissionné de son poste de Premier ministre sous Giscard d Estaing mais ce n est en rien comparable avec ce qui vient de se passer Sarkozy voulait vraiment changer de Premier ministre et pourtant Fillon s est imposé au Président le plus autocrate que la France ait jamais connu K Avec les écoutes liées à l affaire Woerth Bettencourt la loi en faveur de la protection des sources votée en décembre 2009 vole en éclats A G C est un bon résumé de Sarkozy La loi qu il a soutenue était une bonne chose pour faire avancer sinon la liberté de la presse la protection des sources Encore une fois il a tout gâché Je me fiche totalement que cet homme soit de droite ou de gauche Au commencement il avait beaucoup d atouts Où est passé l homme moderne et visionnaire qui laisse aujourd hui se dérouler des agissements dignes du début de la 5ème République Factures téléphoniques épluchées et ordinateurs volés Et pourtant c est sous sa présidence que l article suivant a été ajouté à la

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=2183 (2016-02-10)
    Open archived version from archive


  • Kaële Magazine
    27e BCA s envoleront à destination de l Afghanistan Forts de leur expérience de chasseurs alpins ils combattront dans les montagnes afghanes pendant six mois Nous avons voulu comprendre comment les reliefs modèlent la tactique militaire Chef de corps du 27e BCA le colonel Pierre Joseph Givre partage ses connaissances de l action militaire en montagne un espace où se jouent désormais certains enjeux géopolitiques majeurs Kaële Le terrain montagneux contraint la liberté d action Les soldats français vêtus de gilets pare balles portent lourd Ils font face à une guérilla à des ennemis rustiques qui connaissent le terrain mieux que quiconque qui traversent les frontières pour trouver refuge et se confondent dans la population locale Les talibans n ont ils pas l avantage de la tactique militaire Pierre Joseph Givre En effet beaucoup d éléments sont a priori à leur avantage Ils sont difficilement reconnaissables car ils sont issus de la population locale et peuvent se fondre dedans Pour la plupart ce sont des combattant à temps partiel vêtus comme les paysans sauf les étrangers tels que les Tchétchènes ou les Ouzbeks Ils maîtrisent le terrain y sont à l aise ce sont des montagnards Ils sont très mobiles mais ils ont aussi de nombreux points faibles Leur armement est sommaire et une fois fixés ils ne soutiennent plus la comparaison Comment allons nous neutraliser les talibans Cela nous demande de réfléchir évaluer nos propres faiblesses pour dimunuer nos vulnérabilités mais aussi évidemment nos forces et faire de même pour l adversaire Donc il faut attaquer là où il ne nous attend pas en utilisant nos atouts Or nos troupes sont également très à l aise en montagne et ils les talibans NDLR n y étaient pas habitués Nous connaissons le milieu montagneux et nous n en avons pas

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=2115 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    Politique Editorial ONU Evasion Sport Kaléidoscope Portfolio Cahier Vins Communiqués Météo Interview du mois Ma différence à moi Une interview d Élizabeth Tchoungui Présentatrice des Maternelles sur France 5 Elizabeth Tchoungui est aussi romancière Elle revient sur son parcours et son engagement de femme d images et de lettres Rencontre Kaële Votre premier roman Je vous souhaite la pluie décrit une femme noire du Cameroun qui découvre la vie en France après être tombée amoureuse d un expatrié français Elizabeth Tchoungui Une jeune femme des quartiers pauvres de Yaoundé qui ne veut pas faire boutique mon cul car elle a des principes tombe amoureuse d un Parisien Cette histoire a été le prétexte pour me moquer gentiment des préjugés des Africains et des Hexagonaux Cela a été aussi l occasion de jouer avec le camfranglais cette langue du Cameroun mélange de français de pidgin et d argot J ai commencé par décrire une scène de quartier et l histoire a jailli Le point de départ de l écriture de ce premier roman est bel et bien la richesse de cette langue de la rue savoureuse et métaphorique K Vous avez confié ne pas vouloir être ghettoïsée Pourquoi E T En effet je refuserais d être publiée dans la collection Continent noir chez Gallimard J ai eu la chance de rencontrer Muriel Beyer directrice littéraire chez Plon Elle a eu le désir de s ouvrir à la littérature du monde sans créer de ghetto Elle a eu le flair de saisir ce besoin d Afrique et de littérature non germanopratine Leonora Miano a signé son premier roman chez elle 1 8239 elle publie à la rentrée le dernier roman d Amanda Sthers 2 Mon premier livre est né de cette rencontre Propos recueillis par Fabien Franco Retrouvez l article complet en

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=2062 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    ans du Festival international du film d animation d Annecy Demain il repartira à la recherche de bobines perdues Serge Bromberg s est arrêté un instant Le temps de parler de cinéma et de confier sa vision du monde et de ses images Kaële Quelles ont été vos premières émotions de cinéma Serge Bromberg La peur Je regardais King Kong j avais onze ans et à l époque King Kong ça faisait peur J étais seul dans la grande salle de projection de mon oncle Je suis allé me réfugier derrière le projecteur en me disant que si je me plaçais là King Kong ne pourrait pas m atteindre Il s agissait bien sûr de la version de 1933 1 K Étiez vous un spectateur assidu des salles de cinéma S B J y allais avec mes parents ma grand mère Étudiant à Paris je voyais trois films par jour Je suis resté un cinévore Le goût du cinéma ne s invente pas En ce qui me concerne il n y a pas de demi mesure K Pourquoi avez vous choisi d intégrer l école supérieure de commerce de Paris plutôt qu une école de cinéma S B Parce que Sup de Co est une très bonne école et mène à tout Parmi mes amis qui ont fait l ESCP l un est gardien de prison l autre est chanteuse d opéra un troisième est ministre Le cinéma c est la vie Combien de gens aujourd hui savent faire des films mais ne savent pas quoi dire Vous connaissez le titre du film de Jacques Besnard C est pas parce qu on a rien à dire qu il faut fermer sa gueule Moi je pense que si Beaucoup de films privilégient l exploration de nouveaux territoires esthétiques au détriment du

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1986 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    Actu culturelle Politique Editorial ONU Evasion Sport Kaléidoscope Portfolio Cahier Vins Communiqués Météo Interview du mois Demis ou la résurrection du vintage Après une longue période de silence discographique l artiste marque son retour studio là où on ne l attendait plus Tendances rock blues et soul pour l une des plus grande voix de l histoire de la musique Rencontre avec une légende internationale Kaële En 2006 je vous ai croisé sur la tournée Âge Tendre et Têtes de bois Vous m avez fait le privilège de me dédicacer le 666 des Aphrodite s Child Au début des années 70 quelle fut l importance de ce disque Demis Roussos C est une très bonne question Mais la réponse que je vais vous donner s adresse à l ensemble de mes enregistrements et de ma carrière On ne fait pas une carrière qui dure longtemps et qui vend cinquante millions de disques sans que ces enregistrements ne soient pas quelque part cultes Après les Aphrodite s Child j ai fait une carrière de variétés un peu singulière Jusqu à aujourd hui mes catalogues se vendent énormément C est ce répertoire qui est là toujours présent Alors concernant 666 il s agit du dernier album enregistré avec les Aphrodite s Child Ce disque est particulièrement underground et culte On l a fait dans une période de grande folie Il faisait même partie de la discothèque personnelle d Andy Warhol et était joué dans les discothèques branchées de New York C est un album très spécial l Apocalypse selon Saint Jean vu par Vangelis À cette époque la créativité était foisonnante Par Yannick Perrin Retrouvez l article complet en téléchargeant le magazine de juillet août au format pdf ici Kaële Magazine n 58 Edité le Mercredi 1 Juillet 2009 Imprimer Nouvel album

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1709 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    Carron Si l argent ne servait qu à faire de l argent je n aurais pas ma place dans une banque Président du conseil d administration du Crédit agricole premier groupe bancaire en France René Carron revient sur la crise et les dommages collatéraux qu elle a engendrés Car si les banquiers sont pointés du doigt la responsabilité du séisme économique mondial dépasse celle du seul secteur bancaire Pour autant les professionnels des marchés sauront ils tirer les leçons de la crise Pour René Carron il ne fait aucun doute que le système dans lequel on évolue ne peut pas perdurer V u pieux ou réel désir de changement La banque verte qui conserve son projet mutualiste sans complètement céder aux excès de la finance veut en tout cas s inscrire à l image de son président dans une démarche qui prenne en compte les bouleversements du monde actuel Kaële Comment sont rémunérés les dirigeants du Crédit agricole SA René Carron Sous l autorité du Conseil d administration qui prend les décisions politiques de la maison et fixe sur proposition du comité des rémunérations les rémunérations du président du directeur général et des quatre directeurs généraux délégués Aucun des cinq n a bénéficié de bonus cette année Nous n avons pas émis de stock options depuis 2006 il n y a pas de parachute doré et il n y a jamais eu de distribution d actions gratuites Quant à moi en tant que président je ne reçois ni stock option ni action gratuite Tout cela est consigné dans le document public de l Assemblée Générale et consultable sur internet 1 K Faut il selon vous légiférer sur la rémunération des dirigeants R C Non je ne le souhaite pas On peut appliquer une politique différente limiter les excès et les

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1663 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    de carrière avec la sortie d une série de DVD Par Yannick Perrin Kaële Où se trouvent la source de Magma et cet impressionnant langage Christian Vander Le Kobaïen est venu en même temps que la composition Cette langue venait de quelque part elle n a pas été préméditée J ai composé le premier morceau sur une plage J étais un peu seul ne savant trop quoi faire À quelques mètres de moi il y avait un type avec une guitare Il n en jouait pas Je l ai emprunté pour faire quelques accords dessus Tout de suite une mélodie m est passée par la tête et un mot Kobaïa C était le premier son le premier cri K Le Kobaïen fonctionne t il avec une grammaire C V Peut être il y a quelque chose Il faudrait que ce langage soit terminé Hors chaque composition amène des sons et des mots nouveaux Il faudrait que je répertorie tout ceci Certains mots certains sons sont toujours dits dans une certaine ambiance On peut arriver à y capter des choses K Quel message vouliez vous véhiculer à la fin des années 60 C V Dans l idée c était de se libérer de cet endroit où l on était tombé un peu comme des champignons C était de dire Qu est ce qui nous arrive dans ce monde là Il fallait le quitter absolument Dans le temps cela s est affiné d une autre manière On regarde les étoiles et on se dit qu il y a des choses concrètes à faire ici dans la matière Comme un nageur qui touche le fond il donne un simple coup de pied et se retrouve propulsé à l extérieur L idée fut ensuite de creuser à l intérieur de cette planète C est

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1422 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    lequel les époques les lieux et les sensibilités individuelles expriment quelques unes des multiples facettes de l éducation scolaire par Fabien Franco Michel Sandoz Une prison aux barreaux de réglisse Éditeur écrivain Michel Sandoz a vécu son enfance à Yverdon dans le Canton de Vaud Entre un père colonel de l armée aux lectures maurassiennes et une école à la pédagogie prussienne Michel Sandoz a respiré dans les livres l air enivrant de la liberté Son école est celle des années 50 quand les règles de bois servaient aussi bien à la mesure qu au châtiment Ce souvenir j y tiens comme à la prunelle de mes yeux Enfant une grave maladie m a plongé dans le coma À douze ans en 1956 après trois ans de convalescence durant laquelle j ai récupéré ma mémoire et toutes mes capacités cognitives je me suis retrouvé avec six ans de retard J étais donc le dernier reclus au fond de la classe avec un retard scolaire que je n ai jamais rattrapé Je me suis donc développé dans l imaginaire la littérature la musique et le théâtre Cette année là j avais noué une amitié avec Jean Jacques Weil Il était pris à partie par l ensemble des élèves de la classe sans que je comprenne pourquoi Nous venions de connaître ce qui est rare en Suisse un congé exceptionnel d un mois à cause du grand froid de l hiver 56 Nous retrouvions des classes surchauffées et des distributions de lait À chaque récréation on lui cassait la figure à Jean Jacques parce qu il était juif Il avait un gros nez des yeux globuleux Le professeur et d ailleurs mon père aussi disaient ce sont les stigmates juifs C était l acte raciste primaire véhiculé par les parents qui s

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1387 (2016-02-10)
    Open archived version from archive



  •