archive-com.com » COM » K » KAELE-MAGAZINE.COM

Total: 882

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Kaële Magazine
    critiques fusent déjà et l on met l accent sur la déforestation du pays engendrée par cet ouvrage DYNAMIQUE ÉCONOMIQUE ET STAGNATION SOCIALE Il reste que l économie est surtout viable le long de la côte atlantique où sont installés les principaux centres financiers économiques politiques et portuaires Rio de Janeiro Sao Paulo Brasilia Belém Il est vrai que ce pays ne manque pas d atouts L agriculture reste solide bien qu elle ne soit exploitable que sur 5 du territoire national L agro alimentaire est en pleine expansion fruits jus d orange bière Le Brésil est le premier producteur de café au monde un tiers de la production mondiale de sucre et d orange C est aussi le deuxième pour le soja le troisième pour le maïs et la bière et le quatrième pour le bois L exploitation pétrolière est en plein essor grâce à la participation locale Petrobras et étrangère Shell Texaco Exxon Si le développement économique est notable et on l a constaté en 1999 quand le Brésil a résisté à la dévaluation de sa monnaie le real en revanche le bât blesse quand il s agit de la dynamique sociale En effet la répartition des richesses reste très inégale Et la drogue et la corruption dans les grandes villes sont les soucis majeurs dans ce pays à titre d exemple le président Lula da Silva en difficulté a dû congédier son Premier ministre José Dirceu accusé de corruption afin de préserver son image d honnêteté en vue d un second mandat en 2006 Au delà de la conjoncture il existe une constante qui domine l histoire de ce pays Conscient de l immensité de ses terres agricoles mais dont seulement 14 sont des surfaces productives le pays a développé l idée d une réforme agraire donc d une redistribution des terres et du désir d une politique d assentamentos établissement de paysans sur des terres Cela a été une véritable obsession depuis des décennies Les mouvements paysans se heurtent à une réalité implacable 1 des propriétaires Fazendeiros possède environ 50 des terres et plus de 50 moins de 3 des surfaces cultivables Le constat est sans appel et ce sont d immenses étendues cultivables qui restent improductives Ce leitmotiv est tel que la réforme agraire a été inscrite dans la constitution de 1946 et réaffirmée dans celle de 1988 Malheureusement les atermoiements des différents gouvernements et les quelques expropriations opérées n ont réussi qu à pousser les ruraux à s installer dans les villes de la côte atlantique d où la crainte de nos jours d un désintéressement du projet agraire Cependant il faut reconnaître que l écart entre le développement économique et les réformes sociales n est pas la caractéristique du Brésil mais de la quasi généralité de l Amérique latine LE BRÉSIL UN DILEMNE PLANÉTAIRE Avec le développement des technologies sophistiquées utilisées dans le domaine des grands travaux et la frénésie des investisseurs on peut imaginer qu un rush vers l Amazonie et le

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=52 (2016-02-10)
    Open archived version from archive


  • Kaële Magazine
    tournée vers l Inde et a conclu un accord historique avec ce pays malgré un contentieux territorial de plusieurs décennies Pour l heure l Inde pourrait être un allié en attendant de devenir un rival On le voit le centre de gravité se déplace vers l Asie au détriment de l Occident Ce qui fait dire au premier ministre indien Ensemble l Inde et la Chine peuvent redessiner l ordre du monde Décidément le président Bush fait école Ce bond en avant n occulte pas les problèmes de Pékin et l image ternie de sa politique à l extérieur la question du Tibet reste d actualité de même que celle récurrente des droits de l homme d autant que Amnesty International fait état pour 2004 de 3 400 exécutions en Chine La production alimentaire baisse et l inégalité économique entre les régions est criarde Côté écologie la Chine compte six des villes les plus polluées de la planète INTERVENTIONNISME TOUS AZIMUTS Ces lacunes n empêchent pas la Chine de tisser sa toile d araignée L automobile chinoise concurrence l industrie japonaise et coréenne en Amérique Le Salon de Détroit en 2006 affichera des prix de voitures chinoises inférieurs de 30 aux prix actuels Le textile n est pas en reste depuis la fin des quotas du 1er janvier 2005 la part chinoise du marché des vêtements est passée de 15 à 50 La Chine s implante également dans la chasse gardée de l Oncle Sam L Argentine et le Brésil intéressent la Chine Au grand dam de la Banque mondiale la Chine se propose de racheter la dette de Buenos Aires alors que l Argentine est au bord du gouffre La France et l Europe s inquiètent du forcing de Pékin La société Marionnaud tombe dans l escarcelle chinoise L Europe redoute les retombées du dumping social et propose une clause de sauvegarde relative à une dizaine de produits commercialisables De plus le continent africain devient une terre de prédilection pour la Chine et de concurrence face aux Français et Américains Pékin cherche à s assurer les matières premières Le niveau des échanges commerciaux est symptomatique passant en cinq ans de quelques centaines de millions de dollars à 20 milliards actuellement Mais si la France et les États Unis redoutent l expansion chinoise la levée de l embargo sur les ventes d armes par Paris et Berlin à destination de la Chine irrite Washington Vis à vis de Taïwan Pékin a affiché une nervosité palpaple avant de lancer une opération de charme en direction des membres de l opposition taïwanaise Une récente loi confère au président chinois Hu Jintao plus de pouvoir par rapport à l île rebelle pour empêcher toute tentative indépendantiste Sans doute le désir de Pékin est de récupérer l île en lui faisant jouer un rôle semblable à Hong Kong ou Macao Quant aux contacts de Pékin avec le Vatican ils restent tributaires de deux conditions que le Vatican cesse ses relations avec Taïwan et son

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=15 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    la protection de la Force multinationale pour un exil à Tunis L assassinat du président élu Béchir Gémayel et les massacres dans les camps de Sabra et Chatila ponctuent les semaines de septembre 1982 les Forces Libanaises de Béchir Gémayel ont participé à ces massacres L armée israëlienne de A Sharon entourait les camps Amine Gémayel est élu à la présidence de la république En 1983 et l année suivante les milices libanaises reprennent les combats C est le bourbier Les Marines quittent le Liban suivis par les Britanniques et les Italiens La résistance s accentue contre les Israéliens qui se cantonnent au Sud Liban où une armée pro israélienne est constituée sous les ordres de Lahad général libanais En 1987 l armée syrienne revient à Beyrouth qu elle avait abandonnée lors de l entrée des troupes israéliennes En 1989 les Accords de Taëf en Arabie saoudite mettent fin à la guerre civile Les pouvoirs sont équilibrés parité entre députés chrétiens et musulmans et l armée syrienne se retirera du Liban le moment venu à la demande du gouvernement libanais La tutelle syrienne sera constante pour empêcher une telle démarche En 2000 l armée israélienne quitte le Sud Liban en conservant les fermes de Chébaa les soldats israëliens ont quitté en 2000 le Liban Sud à l exception de la zone des fermes de Chebaa qu Israël estime syrienne Le président libanais Emile Lahoud est reconduit en 2004 pour trois ans sous la pression de Damas L opposition nationale toutes confessions réunies s enhardit et affiche ouvertement son hostilité à la mainmise syrienne au Liban Deux groupes se forment avec le même état d esprit celui de Kornet Chehwan formé des grands leaders chrétiens et le groupe du Bristol regroupant les leaders sunnites druzes et certains chiites En février 2005 le premier ministre Rafic Hariri sunnite est assassiné Un vent de révolte populaire mais pacifique à la présence syrienne souffle sur le pays et entraîne la démission du gouvernement prosyrien d Omar Karamé Entre temps Français et Américains parrainent une résolution du Conseil de sécurité rés 1559 du 2 sept 2004 Celle ci en appuyant l intégrité territoriale la souveraineté et l indépendance du Liban demande instamment à toutes les forces étrangères qui y sont encore de se retirer du Liban ainsi que la dissolution et le désarmement de toutes les milices libanaises et non libanaises Le Hezbollah est visé en première ligne et dénonce l ingérence étrangère Mais les Israéliens continuent d occuper les fermes de Chebaa au Liban ce qui justifie encore l activisme du Hezbollah le problème reste dans un contentieux régional et onusien voire communiqué de presse CS 2719 Le Conseil de Sécurité proroge le mandat de la force intérimaire des Nations Unies au Liban FINUL jusqu au 31 janvier 2005 sur la page web www un org News fr press docs 2004 CS2719 doc htm Si Israël se retirait totalement du territoire libanais alors le Hezbollah n aurait plus d argument à rester armé Pour

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=567 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    Âge ressuscité Laurent D Agostino Du 4 au 22 juillet les archéologues partent à l assaut des ruines de Château Vieux à Allinges Un château et son bourg plongés dans le sommeil depuis le XIVe siècle L opportunité pour les archéologues d exploiter des vestiges figés depuis le Moyen Âge Les Chablaisiens connaissent bien ces deux silhouettes fortifiées qui dominent la colline d Allinges À 714 m d altitude Château Neuf et Château Vieux se font face depuis plus de 800 ans Pourtant ces places fortes sont loin d avoir livré tous leurs secrets Depuis l année dernière le site de Châteaux Vieux fait l objet de toutes les attentions Dans le cadre du programme européen Des montagnes de châteaux un projet transfrontalier associant le Conseil général de Haute Savoie et la Région de la Vallée d Aoste des investigations archéologiques ont débuté en juillet 2010 Au c ur de la réflexion la réhabilitation et la mise en valeur des vestiges du château médiéval La première campagne de fouilles a permis d évaluer l état de conservation des vestiges enfouis sur le secteur du bourg castral et de recueillir des données inédites sur l architecture mais aussi sur l organisation des maisons Cet état des lieux complet réalisé par lasergrammétrie numérisation robotisée en 3D du site en haute résolution a permis aux archéologues de comprendre la structure et d enregistrer des informations avant toute intervention Une acquisition d autant plus essentielle qu elle sauvegarde les données d un site abandonné depuis le XIVe siècle Il a donc été très peu touché contrairement au site de Château Neuf qui n a jamais cessé d être occupé jusqu à ce jour souligne Laurent D Agostino l archéologue responsable des fouilles historien spécialiste du Moyen Âge Mais pour comprendre ce présent archéologique un

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=2413 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    église ils ont résisté pour la liberté et la justice Leurs armes Une foi inébranlable en l homme 65 ans après la libération des camps de la mort leurs textes donnent à voir une humanité solidaire exemplaire et tolérante Une leçon du passé à garder en mémoire le 25 avril à Annecy Que l on soit croyant ou athée les textes qui seront lus par les comédiens ce dimanche 25 avril à Annecy ne manqueront pas de résonner singulièrement dans les esprits d aujourd hui Qu il s agisse du Chemin de croix et Croquis de l abbé Folliet des passages de prédications du pasteur Chapal d extraits du Journal de cellule du pasteur Roland de Pury ou des fragments des billets du père Louis Adrien Favre tous partagent des sentiments d indignation et de compassion En désobéissant à leur église et au nouvel ordre établi ces hommes d église ont bravé les interdits certains jusqu à donner leur vie Par Fabien Franco Retrouvez l article complet en téléchargeant le magazine d avril au format pdf ici Kaële Magazine n 66 Edité le Mercredi 7 Avril 2010 Imprimer Hommes d Eglise en Résistance Récitants Frédéric Allaire Marie Christine Mills Antoine

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1935 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    russes le 27 janvier 1945 la volonté de Robert Moos de rendre hommage à tous ces Haut Savoyards qui ont sauvé des vies humanise le visage d un passé innommable En 1938 l unique famille juive qui vit à Annecy est celle de Robert Moos Elle vient de quitter la Sarre en proie à la montée du nazisme Plus tard l invasion des troupes italiennes annoncera le début d une période durant laquelle les libertés seront progressivement restreintes jusqu en 1943 où la situation pour les réfugiés juifs et les familles haut savoyardes devient intenable À l époque Robert Moos est un enfant de dix ans que rien ne distingue des autres enfants de son âge Pourtant il connaîtra la clandestinité découvrant au passage des femmes et des hommes qui marqueront toute sa vie d adulte En 2007 et devant la lenteur des procédures de Yad Vashem l homme décide de créer avec son ami Michel Servet l association Les sauveteurs héroïques en Haute Savoie SH74 Des mois durant Robert Moos multiplie les appels téléphoniques à la recherche de ces sauveurs ou de leurs descendants restés dans l ombre de Yad Vashem afin de pouvoir honorer publiquement ceux qui par leur action courageuse et humanitaire de résistance ont contribué à sauver l honneur de la France tombée entre les mains de la barbarie nazie en aidant les juifs persécutés Aidé par d anciens résistants telle Jeanne Brousse vice présidente des Justes de France et présidente d honneur de SH74 Robert Moos mène des investigations basées sur le témoignage sur des documents mais aussi sur son propre vécu à une époque où lui même était un enfant persécuté Lorsque les Italiens sont partis le danger est devenu beaucoup plus tangible Après deux mois d occupation allemande les SS et la Gestapo

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1567 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    Annecy sur les bords du Thiou Cran Gevrier possédait une fabrique de tissage installée dès le XVe siècle Toutefois c est dans le premier quart du XIXe siècle que la véritable vocation industrielle de la commune trouva son point de départ L implantation du site de Cran gevrier et les débuts du tissage L importante manufacture implantée en 1804 à Annecy sur les bords du Thiou dans l ancien couvent des Clarisses par l industriel Jean Pierre Duport connut en quelques années une ascension spectaculaire C est à Cran Gevrier sur le site de la Thuile où une île formait un bief naturel que le directeur de l entreprise Jean Laeuffer décida d implanter une seconde unité de production À cet endroit le Thiou offrait une chute d eau de près de quatre mètres bien supérieure à celle de l usine d Annecy Laeuffer fit édifier perpendiculairement à la rivière un imposant bâtiment de soixante quinze mètres de long sur treize de large où sur plusieurs étages s alignaient les métiers à tisser par rangées de cinquante Ces métiers étaient entraînés grâce à des courroies de transmission par la même roue hydraulique Leur fonctionnement provoquait de telles vibrations qu on avait dû soutenir les planchers à chaque étage par une véritable forêt de poteaux de bois Deux bâtiments d aspect plus modeste parallèles à celui du tissage abritaient un atelier de réparation et le magasin des cotons filés tandis qu un local destiné à abriter les déchets récupérés était implanté sur l île En 1844 les sites d Annecy et de Cran employaient trois mille ouvriers À Cran Gevrier 410 métiers à tisser produisaient 2 5 millions de mètres de tissu par an Par Alain Morand Retrouvez l article complet en téléchargeant le magazine de décembre au format pdf ici

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1548 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    culturelle artistique et religieuse Une architecture moderne et radicale Lorsque Akhénaton décide de fonder sa cité idéale il en fait délimiter le territoire à l aide de stèles gravées appelées stèles frontières placées le long des falaises qui bordent les rives du Nil Une aubaine pour les archéologues qui grâce aux quatorze stèles découvertes délimiteront les frontières urbaines avec une grande précision Le texte gravé dans la pierre indique comment Akhénaton conçoit la cité édifices religieux palais royal appartements du roi et de la reine maisons pour les prêtres nécropoles On oublie les habitants et les vies économique et politique Seule la vie religieuse a droit de citer renseigne Jean Luc Chappaz conservateur des collections égyptiennes pharaoniques et nubiennes du musée d art et d histoire et commissaire de l exposition Sur les fondations vestiges du passé le tracé de l ensemble des murs du projet initial a survécu Chose singulière les graveurs de l époque reproduisent sur quelques temples et sur certaines tombes les édifices et autres constructions emblématiques de la ville Une sorte de mise en abîme que Jean Luc Chappaz explique par la fierté sincère ou forcée des particuliers à être associés à l univers de la famille royale à travers l architecture de la résidence royale Malheureusement ces représentations qui suivent les conventions culturelles de l époque n informent pas sur la hauteur des constructions puisque les Égyptiens font un traitement hiérarchique de l information Si le roi est grand le courtisan quant à lui est petit Temples en pierre villas et palais en brique connaissent une évolution radicale que souligne l avant gardisme des techniques de construction La technique des talatat consiste à tailler des blocs de pierre de 52 x 26 x 22 cm d environ 45 50 kg posés à la manière de

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=1534 (2016-02-10)
    Open archived version from archive



  •