archive-com.com » COM » K » KAELE-MAGAZINE.COM

Total: 882

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Kaële Magazine
    Météo Histoire Les Suisses et l Algérie de 1954 à 1962 De 1954 à 1962 des réseaux de soutien au FLN dits Jeanson et Curiel se constituèrent pour soutenir les combattants algériens Parmi ces réseaux des citoyens suisses et des résidents vont aller au bout de leurs convictions Par Fabien Franco En 1954 alors que la France mobilise ses troupes récemment débarquées d Indochine pour dit elle pacifier l Algérie certains citoyens français suisses et belges s engagent dans des réseaux de soutien au FLN Front de libération nationale algérien Ces réseaux que Francis Jeanson philosophe et journaliste né en 1922 à Bordeaux et Henri Curiel militant communiste né en 1914 au Caire fondent pour venir en aide aux combattants algériens rassemblent des hommes et des femmes appelés les porteurs de valise Parmi eux des citoyens et résidants suisses Leurs témoignages particulièrement précieux recueillis dans le livre Les Porteurs d espoir de Jacques Charby 1 lui même membre du réseau Jeanson révèlent une Suisse engagée tant au niveau de la population qu au niveau de la diplomatie Kaële n 19 janvier 2006 Retrouvez la suite de l article dans le magazine Kaële n 19 janvier 2006 chez votre marchand de

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=296 (2016-02-10)
    Open archived version from archive


  • Kaële Magazine
    Santé Medias Livres Expos Actu culturelle Politique Editorial ONU Evasion Sport Kaléidoscope Portfolio Cahier Vins Communiqués Météo Histoire La grande expédition d Égypte Quand guerre rime avec culture F Bertin Grandvaux Bibliothèque publique et universitaire Genève Un épisode oublié de notre Histoire l expédition en égypte de 167 savants qui parce qu ils ont accompagné Bonaparte ont largement contribué à la découverte de ce pays et à l évolution de la science et des arts Par Annick Stevenson Nous connaissons tous les crayons Conté que l on trouve aujourd hui dans les secteurs arts graphiques des bonnes papeteries Mais qui se souvient du propriétaire originel de la marque Jacques Nicolas Conté qui parce qu il sut associer judicieusement graphite et argile fut l inventeur du crayon il y a tout juste deux cent dix ans en 1795 Ce que l on a aussi oublié c est que cet inventeur qui était à la fois ingénieur chimiste peintre physicien et directeur d école aérostatique accompagna Napoléon Bonaparte en égypte où il fut le premier à mesurer la hauteur de la grande pyramide de Gizeh par variation de la pression atmosphérique à l aide d un baromètre de sa création Et c est grâce à une machine à graver une autre de ses inventions que furent réalisées les immenses planches de La Description de l Égypte ouvrage de grande envergure qui permit de faire connaître l Égypte au monde Un régiment de savants Jacques Nicolas Conté n est pas parti seul Lors de la grande expédition d Égypte de 1798 à 1801 Napoléon Bonaparte amena avec lui outre son armée un tout autre régiment composé de cent soixante sept savants et artistes tous volontaires mathématiciens astronomes naturalistes ingénieurs des Mines et civils géographes architectes dessinateurs chimistes écrivains musiciens Article disponible dans Kaële

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=53 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    école nous avions abordé le chapitre de la Seconde Guerre mondiale et du génocide des juifs grandement perturbée j avais cherché à me documenter sur les mécanismes génocidaires Dans le cas du génocide rwandais nous assistons à une manipulation du concept d ethnicité par les pouvoirs politiques La grande leçon que l on peut tirer du Rwanda est d être vigilant à ces dérives Malheureusement quand les hommes politiques veulent prendre ou garder le pouvoir à un moment donné ils jouent la carte ethnique Et je crois que aucun pays n est à l abri de cela En tant qu Ivoirienne Véronique Tadjo est particulièrement sensible à ce genre de discours politique Le concept d ivoirité a mis le feu au poudre dans mon pays natal Cette idée nationaliste est d autant plus dangereuse qu elle se développe sur une terre africaine qui a connu de nombreuses migrations et dont le tracé des frontières est issu de l époque coloniale Au Rwanda il n y a pas de séparation linguistique entre les Hutus et les Tutsis ni de séparation géographique c est pourquoi nous avons qualifié ce massacre de génocide de proximité Pour autant il existe plus de raisons pour que ces deux ethnies soient solidaires qu antagonistes Une leçon sur laquelle devraient se pencher beaucoup de Français sympathisants du discours lepeniste qui lui aussi utilise outrageusement l argument de l identité nationale pour s emparer du pouvoir Libre Véronique Tadjo recueille les témoignages se rend sur les sites de génocide croise des destins brisés Ce premier voyage jusqu au bout du Rwanda s avère trop difficile à digérer Il me fallut prendre des distances avec ce pays afin de pouvoir comprendre ce que j avais vu Quelques temps après mon retour j ai réalisé qu il y avait des espaces à combler Je voulais me rendre dans les prisons rwandaises rencontrer ceux qui avaient perpétué ces actes Je n avais également jamais assisté à un procès Cette distance m a permis de revenir plus forte Le travail de l écrivain essaye de rendre compte de l Histoire à travers sa dimension humaine Sa quête de la parole de l individu fait revivre des drames et des destins uniques auxquels plus tard les lecteurs pourront s identifier Les autorités rwandaises ont voulu maintenir en état certains sites de génocide afin d éviter toute tentative de négationnisme Sur ces sites nous sommes en contact avec la mémoire primaire Avec le temps comme avec l écrit je pense que cette mémoire changera de nature pour devenir symbolique Là bas sur l un de ces sites où la peur est palpable je remarquais un homme qui touchait les ossements Je lui posais alors la question N avez vous pas peur de les toucher Il me fit cette réponse Non c est peut être ma tante ma mère quelqu un que je connais J ai compris à cet instant que ce n étaient pas des ossements mais des individus qui avaient été qui avaient

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=17 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    payé de sa vie son dévouement au sauvetage de ses coreligionnaires De là direction la Cure lieu dit près des Rousses On nous a rassemblé près d une ferme en attendant que le groupe soit assez étoffé Deux jeunes enfants étaient déjà là Ils avaient manqué le convoi précédent Le passeur refusa de faire partir la vingtaine de personnes que nous étions tant qu il n y aurait pas de volontaires pour se charger de ces deux filles Mon père chargeant sur ses épaules l une d elles l autre fut pris en charge par un jeune homme marié dont la femme enceinte ne pouvait être du voyage Si j insiste sur ce point c est qu il est le symbole de toutes les tragédies humaines qui se sont déroulées aux différents lieux de passage à la frontière suisse Il avait beaucoup neigé cette nuit là le passeur tout de blanc vêtu nous accompagna jusqu au no man s land Il nous quitta en disant la Suisse c est tout droit devant vous La description de cette nuit d enfer serait trop longue A l aube un géant habillé en vert de gris avec un grand chapeau nous arrêta Les femmes se jetèrent à ses pieds croyant que c était un Allemand ne craignez rien je suis un garde frontière suisse vous êtes sauvés Malheureusement nous n étions pas tous sauvés A cette époque en effet les autorités suisses n acceptaient que les familles avec enfants Et le jeune homme qui avait porté la deuxième fillette avoua pendant son interrogatoire au poste frontière de Saint Cergue que l enfant n était pas le sien Il se déroula alors une scène qui m habite depuis plus de soixante années et dont je garderai éternellement le souvenir c est le refoulement ou

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=92 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    douanier déclara que le quota pour les juifs était atteint Edith Aron En provenance de la Drôme où nous vivions cachés nous avons tenté de franchir la frontière franco suisse avec l aide d un passeur Nous étions en 1943 A quelques centaines de mètres de la Suisse près d Annemasse il nous laissa tomber en nous indiquant le chemin alors que la nuit tombait Lorsque nous sommes arrivés à la frontière mon grand père mon père ma mère et moi avec une poupée dans les bras le douanier déclara qu il était impossible de rentrer en Suisse que le quota était atteint pour les juifs Après moult supplications de mes parents il finit par nous expliquer qu il y avait peut être une solution si vous avez de la famille en Suisse je laisse passer l enfant seul Mes parents ont totalement refusé bien sûr Il était hors de question de se séparer durant cette période difficile Il nous a donc rejetés Il était odieux par ailleurs nous obligeant à rebrousser chemin sous une pluie diluvienne Nous étions trempés jusqu à l os lorsque soudain nous avons entendu au loin des bruits de bottes des Allemands approchaient Puis il y eut un orage épouvantable un coup de tonnerre éclata Nous nous sommes cachés alors dans un ruisseau en contrebas de la frontière Dans la fuite j ai perdu ma poupée Cela a été pour moi un drame épouvantable Je pleurais mes parents étaient désespérés mon grand père ayant cherché vainement la poupée Nous avons pataugé dans ce ruisseau jusqu à ce que le temps se calme Mais cet orage fut un miracle il nous a sauvés et surtout il a arrêté les Allemands qui se sont dégonflés pour avancer sous les cordes qui pleuvaient Après cette nuit là mes

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=93 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    obtenus par les historiens En agissant de la sorte il donnait un signe politique fort comme quoi il était inutile de se pencher sur son passé et qu il n y avait en somme plus rien à dire C est parfaitement lamentable et c est contradictoire avec sa décision prise cinq ans auparavant d instaurer la Commission Bergier et de la doter de moyens conséquents pour qu elle puisse faire son travail Cela dit durant la polémique sur les fonds en déshérence le président d alors de la Confédération avait reconnu solennellement dans un discours devant l Assemblée fédérale la responsabilité de la Suisse dans l affaire du J dans les passeports des juifs allemands et s en était excusé A ma connaissance c est la seule fois où la Suisse a officiellement reconnu sa responsabilité K A l origine de la création de la CIE les fonds en déshérence soit les valeurs déposées dans les banques suisses ou confiées entre 1933 et 1945 par des victimes du nazisme et qui n ont pas été récupérées après la guerre par les héritiers ou ayants droit Or à la lecture du livre il apparaît que les nazis auraient quant à eux récupérer leurs billes après guerre Pourquoi P B Cette histoire est très compliquée En substance il s agit de ceci Sous la pression des Alliés la Suisse gèle les avoirs allemands dans ses banques en février 1945 Ce blocage est censé empêcher la disparition de l argent volé aux victimes du nazisme Le montant en question dépasse alors le milliard de francs dont deux tiers a été transféré en Suisse après le début de la guerre Une fois la guerre terminée cette question est reprise lors des négociations de Washington au printemps de 1946 qui doivent régler tous les contentieux existant encore entre la Suisse et les Alliés Lors de ces négociations qui portent surtout sur l or allemand acheté par la Suisse on ne fixe pas de délais pour liquider ces avoirs allemands gelés Les banquiers suisses en profitent font traîner les choses jusqu à la création en 1949 de la République fédérale d Allemagne RFA Finalement cette dernière se substitue à ce qui avait été décidé dans l accord de Washington Suite à diverses tractations entre la RFA et la Suisse on se met d accord sur le fait que plus de 80 des titulaires allemands d avoirs inférieurs à 10 000 francs récupèrent leurs billes Il est possible que des criminels nazis en aient profité Il faut savoir qu alors la guerre froide a commencé que l ennemi principal c est l URSS et que les ex Alliés ont désormais d autres priorités politiques sur leur agenda La guerre est déjà une vieille histoire La priorité absolue c est d unifier le camp occidental y compris la RFA sous le leadership des États Unis Alors on a plutôt tendance à oublier les vieux contentieux La Suisse saura en profiter K Durant l entre deux guerres la Suisse a adopté une politique de lutte contre l enjuivement Il semblerait donc que la guerre n ait fait que radicaliser des politiques discriminantes déjà existantes à l égard des juifs cf P27 28 le Canton de Vaud emploie déjà le J pour signaler certain juifs avant 1939 P B La Suisse comme de nombreux autres pays développe durant l entre deux guerres tout un arsenal de contrôle de l immigration Les conditions pour pouvoir s établir en Suisse deviennent de plus en plus sévères surtout pour les juifs en provenance d Europe de l Est Ce n est pas spécifique à la Suisse tous les pays européens en particulier la France font peu ou prou la même chose Lorsque la guerre éclate tout cela se radicalise Les autorités comprennent bien qu il va y avoir un afflux de réfugiés qui s ils sont admis en Suisse ne pourront plus être expulsés ailleurs La priorité devient dès lors d empêcher les réfugiés et parmi eux bien entendu les juifs persécutés par les nazis de pénétrer en Suisse D où le bouclage que les autorités désirent hermétique des frontières aux réfugiés civils La composante antisémite de cette politique qu on retrouve dans d autres pays aussi s inscrit dans la lutte contre l enjuivement de l époque Durant toute l entre deux guerres c est l un des grands fantasmes de la politique d immigration K Pendant la guerre les directives de Berne sont de plus en plus restrictives à l égard des réfugiés Pouvez vous revenir sur cette histoire du J P B Concernant le J il faut savoir que la demande d inscrire un signe distinctif sur les passeports des juifs allemands vient des autorités suisses Celles ci craignaient que par inadvertance elles laissent venir en Suisse des juifs allemands Les autorités suisses ont toujours la même préoccupation empêcher la venue en Suisse d étrangers qui seront obligés d y rester parce qu on ne pourra pas les expulser ailleurs ce qui était exactement le cas des juifs que presque personne ne voulait accueillir La préoccupation des autorités allemandes à l époque càd juste avant le début de la guerre c est au contraire d expulser d Allemagne le maximum de juifs en les dépouillant de leurs biens au passage Avec l éclatement de la guerre les choses changent les nazis n expulseront plus les juifs car désormais leur politique c est de les exterminer K Peut on conclure que le Conseil fédéral partageait avec les autorités du IIIe Reich un souci d efficacité sans considération morale à l heure de réduire les afflux des réfugiés juifs Plus largement la Conférence d Evian n a t elle pas conforté et l Allemagne et la Suisse dans leurs politiques respectives à l égard des juifs P B On ne peut pas conclure comme vous le faites L intérêt des autorités allemandes avant le début de la guerre n est pas le même que celui des autorités suisses Le Troisième Reich veut

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=91 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    et la nervosité perceptible dans sa voix le trac des grands acteurs Un premier plat est soigneusement servi par l équipe du chef haut savoyard qui a fait le voyage depuis le col de la Croix Fry pour l occasion Il s agit de son chef de salle de son sommelier de son complice en cuisine Bruno Locatelli Nous découvrons ce yaourt de foie gras virtuel à l oxalis hostie de myrrhe odorante L acidité est fabuleuse très prononcée et déplaît à certains palais autour de la table Pour d autres au contraire dont je fais partie elle est précisément plébiscitée pour sa vigueur Elle forme avec l onctuosité aérienne de la mousse et la saveur douce du foie gras un brillant contraste L hostie sucrée et parfumée ajoute sa texture avec assurance L uf biologique qui suit révèle un caractère bien trempé En bouche le mousseux rivalise avec un croquant délicat Les grains de poivre réchauffent l uf servi froid L émulsion de maïs et le coulis d ache de montagne finissent de convaincre les convives Le plat suivant stimule l imagination évoque la forêt où Marc Veyrat puise son inspiration La truite a été cuite entre deux écorces d épicéa et servie telle quelle Nous voyageons alors dans un sous bois odoriférant inédit et audacieux Le serpolet coupe les goûts boisés la truite peut être un peu trop cuite n en exprime pas moins le meilleur d elle même Le défilé se prolonge avec des écrevisses L expérience développe des arômes complexes des textures mixtes affolantes Le bonbon de reine des prés enchante par sa saveur d amande amère C est le quatrième plat que nous dégustons à la cuillère La faim a disparu pour laisser place à la gourmandise Une gourmandise bluffée par tant de dextérité d équilibre et de maîtrise Arrive sur table un plat qu un confrère qualifie d hiver et l on acquiesce devant ce tendron de veau accompagné d une purée de pommes de terre ratte aux truffes noires de Haute Savoie rehaussée de chocolats noir et blanc C est une réelle découverte l intelligence des mesures la sobriété en bouche la délicatesse des mélanges et des textures séduisent et allègent ce plat d hiver Le chef nous apprendra plus tard qu il n y a pas de roux donc ni beurre ni farine mais une sauce préparée à base d amidon de manioc La viande a été cuite dans un bouillon de légumes carottes céleri navets sans matière grasse mais avec des pommes de pin Le déjeuner est émaillé d intermèdes récréatifs Ainsi cette promenade en forêt que nous propose un bonbon plongé dans l azote liquide puis déposé au creux de la main par un chef facétieux Sur la langue le glacé s empare de vos papilles et libère une extraordinaire explosion de saveurs Immédiatement nous voici marchés aux pieds des grands conifères des montagnes alpestres C est une cuisine de proximité conçue avec la terre locale des fougères des pommes

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=3208 (2016-02-10)
    Open archived version from archive

  • Kaële Magazine
    alpins La neige le froid je détestais Moi je voulais voyager Le voici sur le pont du Tartu un escorteur d escadre en port de Toulon Ce cuisinier de formation est une recrue intéressante pour tout soldat avide de bonne chère Le jeune cuisinier qui sous les conseils de son père vient de passer un an chez l étoilé Michel Rostang sait préparer le turbo farci au champagne la glace de nougat créée par Jacques Maximin ami de Rostang Il connaît aussi la tension dans les cuisines de chefs autoritaires voire méprisants Sur le navire de guerre ils sont quatre en cuisine deux appelés et deux professionnels À bord 300 marins à nourrir Les ingrédients sont les mêmes pour tous seule la manière de les travailler change Jacques Brosse rencontre le commandant du bateau et lui propose en dessert une omelette à l orange flambée au Grand Marnier Me voici le chouchou du commandant avec un tas d ennemis mais aussi un tas d amis Il fait le tour des pays de la Méditerranée longe l Afrique de l Ouest traverse l Atlantique sud découvre le Brésil avant de remonter vers les États Unis puis le Canada Lors des missions Sargasse c est à lui que l on fait appel pour préparer le service traiteur de ces soirées de représentation de la marine française qui accueillent les délégations officielles des pays hôtes Que retirer de cette expérience de cuisine collective J ai réalisé qu un boeuf bourguignon préparé pour 300 personnes pouvait être aussi bon que celui servi pour dix L expérience aura été aussi la découverte de nouvelles saveurs de recettes inconnues à ce Français curieux et ouvert à l étranger Lors des escales certains cherchaient des filles et la bagarre moi je cherchais des restaurants LA DÉCENNIE ANGLAISE En 1977 de retour à la vie civile Jacques Brosse oeuvre chez Léon de Lyon pour le compte de Jean Paul Lacombe une table lyonnaise distinguée de deux étoiles Michelin Il y restera neuf mois Dès lors le parcours de Jacques Brosse va multiplier les lieux les goûts et les saveurs les rencontres humaines L année suivante il est à Tullins dans son Isère natale À l Auberge de Malatras il devient chef pour la première fois après un an d activité Mais le patron était raciste et je décide de partir Le voici à Arêches en Savoie où il sert des fondues des raclettes et autres spécialités locales Il tombe amoureux d une belle Savoyarde aux yeux bleus dit il et décide de partir pour Londres Il part le premier elle le rejoindra plus tard L envie de voyager d apprendre l anglais de poursuivre une nouvelle vie Dans la capitale anglaise où tout va vite il décroche rapidement un emploi une location et découvre un environnement professionnel stimulant Si son couple prend fin avant un an lui reste et découvre une fois encore de nouvelles recettes de nouvelles manières de travailler les produits au contact des gastronomies du

    Original URL path: http://www.kaele-magazine.com/fr/articles_read.php?id_art=3198 (2016-02-10)
    Open archived version from archive



  •