archive-com.com » COM » K » KAIRN.COM

Total: 774

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Interview exclusive : Anna Stöhr et Kilian Fischhuber
    2 ou 3 heures pour grimper On s ouvre des blocs on essaie de les faire et on fait aussi du spécifique comme du pan Güllich Après cela dépend de quand la séance intervient dans la programmation car si c est avant une compétition c est plus cool Mais les entraînements hivernaux sont plus intenses Kairn Vous avez différentes approches selon les moments de l année comment s organise votre programmation Y a t il a des invariants Kilian En général on attaque pendant quelques semaines en janvier Car on est toujours en milieu naturel autour de Noël Mais tranquille car en général nous sommes assez faibles On monte en puissance en février et en général ce qu on fait de plus intense se passe en mars On fait un entrainement musculaire assez puissant et dynamique pas mal basé sur de la vitesse d exécution segmentaire Et puis cela se précise plus les compétitions approchent Et puis maintenant avec Anna nous avons acquis pas mal d expérience et nous savons ouvrir des blocs d entraînement type coupe du Monde dans notre salle d entraînement Il faut du fun de la variété et être très créatif Nous ne sommes pas très forts dans des domaines particuliers justement on essaie de s adapter et travailler chaque style On n a pas d ouvreurs attitrés qui viennent nous ouvrir des blocs on se débrouille par nous mêmes Kairn Avez vous des trucs ou des rituels en compétition qui permettent de vous concentrer et d être plus performant Anna Perso je n ai pas de rituel ou de truc car si j en avais et que je l oubliais je serai mal Chaque compétition est différente et je me sens différente Des fois maintenant après quelques années parfois je me sens nerveuse Donc si j avais un rituel et que je l oubliais cela serait encore pire Pour moi c est mieux d aborder les compétitions différemment de ressentir au plus profond les choses et de prendre du plaisir Kilian Oui le rituel c est une sorte de rappel Pour moi c est plus important de sentir les choses Quand j étais plus jeune je me ramenais en compète en voulant être plus fort que quelqu un d autre C était super mauvais car je me calais sur les autres Au tennis tu dois te focaliser sur ton adversaire Si tu connais les faiblesses de Djokovic tu peux jouer dessus Mais en escalade tu n as pas d adversaire Seulement toi le mur le problème que tu dois grimper Ce n est pas grave d évaluer le niveau des autres car si tu es plus fort tu gagnes J ai donc appris à me concentrer sur moi même pour être efficient ne pas faire d erreurs être concentré et sérieux C est le plus important sur les compétitions de bloc Kairn Depuis le début de votre carrière la planète bloc s est énormément développée Quel est votre regard là dessus Anna Je pense que cela montre que l escalade en général est une bonne activité Beaucoup de gens débutent en ce moment et quand j étais plus jeune c était plus exceptionnel d être un grimpeur Plein de gens ne savaient pas à quoi ça ressemblait et maintenant c est vrai que quand je dis que je pratique le bloc je n ai pas à expliquer davantage aux gens de quoi il s agit Il y a plein de facteurs qui expliquent cela l essor des salles d escalade et puis plus de gens vont grimper dehors aussi car il y a eu des développements de spots Cela a des bons et des mauvais côtés Les mauvais côtés c est l impact sur la nature les bons côtés c est que beaucoup de gens est réactif au fun de l activité et que l on peut plus facilement trouver un écho et jouer un rôle comme modèle pour les générations futures Kilian Oui il y a du bon et du mauvais Kairn Quel message vous semble important de partager à la communauté en tant que star et que grimpeur pro Kilian Pour moi c est qu on n a pas à dire aux gens ce qu ils devraient faire Mais de prendre conscience de notre rôle d exemple Si on va dans des voies qu on fait des traits avec de la magnésie partout qu on écoute de la musique qu on hurle à chaque mouvement on sait comment ce sera dans 10 ans Mais si on adopte une attitude respectueuse qu on brosse que s il y a 10 personnes sur le bloc on va ailleurs etc Cela sera mieux On essaie comme cela de devenir des exemples dans les faits plutôt que tenter d éduquer les autres grimpeurs Kairn Qu est ce qui vous a fait vous tourner davantage vers le bloc que vers la difficulté en compétition Anna Quand j étais jeunes y avait pas de compétitions internationales en bloc Donc j ai fait de la difficulté en tant que préparation Je faisais déjà beaucoup de bloc dehors avec mes amis et j adorais cela A la première compétition internationale sénior où j ai participé en bloc les championnats d Europe à Lecco en 2004 ça a tout de suite marché j ai fini 2ème Du coup je me suis lancée Pour moi je trouvais plus de satisfaction en bloc car c était plus fun et tu peux mettre davantage d essais En difficulté tu n as qu un essai En bloc tu dois trouver la solution et j adore jouer avec cela C est définitivement ma vision de l escalade Kilian C est la même chose pour moi Je faisais de la compétition de la difficulté et je voulais devenir un compétiteur fort comme Yuji Hirayama ou François Legrand Mais c était très dur pour moi L entraînement je n avais vraiment pas vraiment les capacités physiques requises en endurance Donc je me suis tourné vers le bloc et j

    Original URL path: http://www.kairn.com/fr/escalade/93705/interview-exclusive-anna-stohr-et-kilian-fischhuber.html (2016-02-17)
    Open archived version from archive

  • Critique et interview : Change, le nouveau film sur Adam Ondra, par Petr Pavlicek
    en août 2010 alors que tout était bouclé elle est tombée enceinte Tout mon projet a été foutu par terre et j avais tout donné pour ce tournage je me suis retrouvé alors dans une situation stupide Je me suis demandé quoi faire Du coup avec les chutes de la rencontre avec Adam j ai monté une vidéo Adam Ondra warming up qui a été tout de suite une des premières belles vidéos de grimpe sur Adam Ondra à l époque On a eu de bons retours Du coup je l ai rencontré de nouveau dans les Alpes et on a filmé une autre deuxième vidéo Un mauvais jour pour Adam Ondra très populaire sur internet Je le voyais comme un ado de 16 ans très particulier et j ai décidé de faire un opus plus conséquent sur lui même si à la base ce n était pas forcément ma tasse de thé Mais cela a été définitivement un challenge de faire quelque chose de différent créer un film sur ce talentueux et motivé grimpeur Kairn Peux tu expliquer pour toi quel est l esprit de Change Petr Change n est pas un film d escalade classique Et ne le sera jamais C est un film davantage tourné vers un mode de vie avec un point de vue véhiculant certaines valeurs règles de vie Bien sûr la Norvège et Adam Ondra sont les deux principaux éléments à travers lesquels un message peut être diffusé Un message qui indépendamment de qui et où vous êtes montre que tout est possible et que la chose la plus importante qui fait la différence entre approcher ses rêves ou vivre sa vie normale est ta propre décision Rien de plus Bien sûr notre destin est bâti par d autres dès notre naissance amis parents famille école média le système en lui même mais les esprits forts arrivent toujours à tracer leur chemin pour atteindre leur propres buts et de nouveaux horizons Ce film tend à encourager et motiver les jeunes générations constater que finalement ça paye et qu on n est pas forcé d obéir aux des règles de sécurité conventionnelles que notre société occidentale nauséabonde tente de nous inculquer Tu sais je pense que maintenant sérieusement quand tu as à 15 ans avec des rêves plein la tête et que tout le monde te dit va dans le droit chemin traditionnel tu as besoin de te rattacher à une certaine idole qui te dit Go pour tes rêves ne fais pas attention à ce que tout le monde dit C est super important et cela m aide à faire encore plus Ma vie a complètement changé à l âge de 14 ans après avoir vu quelques films avec des gens ouverts d esprit Kairn Qu est ce qui change pour toi dans l approche entre Wizard s apprentice et Change Petr J aime vraiment grimper mais les médias de la scène grimpe sont vraiment un monde inconnu pour moi Ces dernières années tout le monde a commencé à faire des films d escalade dans son coin mais la plupart ont copié le style Big up qui était vraiment cool en son temps ils ont été les premiers et à l origine de tout et cela commençait à devenir ennuyeux de regarder ces productions Le fait que j aime m immerger dans la nature coupé de toute civilisation dans des endroits très sauvages m a énormément stimulé Bien sûr je n ai pas traité de cela dans The wizard s apprentice Mais du coup j étais un peu frustré et je n étais pas motivé pour reproduire d autres films de grimpe malgré le succès Mais un peu plus tard Adam a décidé de se rendre dans le Nord et pour moi cela a été différent J adore la Norvège et la nature là bas et Adam est un chouette type à travers lequel mes idées et mes points de vue différents peuvent être diffusés de belle manière Dans le premier film tout était régi par Adam Les locations l emploi du temps les amis avec qui voyager Ici pour Change cela a été l inverse c est moi qui ai tout organisé Adam voulait juste découvrir de nouveaux endroits et grimper le plus et le mieux qu il pouvait Il avait 18 ans avait obtenu son permis et c était le premier gros trip sans ses parents Pour moi cela a été le déclencheur Je savais que ce serait un pas important de sa vie et je voulais en faire partie et l immortaliser Kairn Pourquoi avoir focalisé le film uniquement sur la Norvège et non pas ailleurs Petr Car il était programmé de grimper dans ce beau pays Et puis que bien sûr Adam était animé par ce rêve d atteindre le 9b en escalade Et il a trouvé ce projet de rêve dans cette grotte au milieu de la Norvège Voilà en gros Kairn Comment s est passé le tournage Si tu peux expliquer rapidement le processus Petr Je pourrai écrire très longtemps là dessus Je dirai juste que cela a été très éprouvant à la fois mentalement et physiquement avec tout de même des os cassés des secours en hélicoptère des attentes interminables des balades du kayak des moments à ignorer les moustiques des combats contre les troubles et le désespoir Mais aussi plein d incroyables amitiés des couchers de soleil des scènes incroyables offertes par la nature et des moments de joie incroyables Le tournage a pris 4 mois au total durant notre long trip de 2012 et nous sommes retournés en Norvège 2 fois de plus en 2013 pour tourner des scènes additionnels et des détails comme des interviews ou des paysages Le processus d édition a commencé il y a un an et cela a été plus dur que ce que je pensais car nous avions utilisé 4 caméras et j ai récupéré pas moins de 120 heures de bande Une vraie torture mentale car il y

    Original URL path: http://www.kairn.com/fr/escalade/93506/critique-et-interview-change-le-nouveau-film-sur-adam-ondra-par-petr-pavlicek.html (2016-02-17)
    Open archived version from archive

  • Interview Xavier de Le Rue
    est vraiment moins risqué que faire une ballade en ski de randonnée avec tes potes par risque 3 dans une pente à 30 J adore raisonner comme ça parce que c est un combat mental pour s engager dans la pente mais scientifiquement tu mises beaucoup moins ta vie là que dans l exemple précédent K Tu peux nous parler de l avalanche de 2008 Tu étais déjà papa Xavier s est fait prendre par une double coulée monstrueuse qui l a trainé sur plus de deux kilomètres Il s en est sorti grâce à son sac ABS et grâce à beaucoup de chance X C est la seule fois de ma vie ou je me suis fait prendre par une avalanche J étais déjà papa et ça a déclenché une grosse remise en question C est un tournant dans ma carrière J en suis sorti avec une entorse qui clôturait la saison et j ai eu tout l été pour gamberger Une grande leçon Je ne suis vraiment pas passé loin cette fois ci J ai analysé ma pratique pour savoir si c était acceptable ou non de continuer J ai choisi la première option mais en étant intransigeant avec les signes et mes feelings C est ce que j ai fait ces dernières années et je suis complètement à l aise avec les risques que j ai pu prendre Ce qu on voit de moi ce sont essentiellement des vidéos Dans ma pratique au quotidien je suis hyper prudent Si tu me voyais en station je suis le dernier à sortir dans les pentes à risque Je préfère laisser les autres faire les premières traces Les vidéos restent des montages des meilleurs moments de glisse même si on parle de la peur et du renoncement elles ne sont pas représentatives Elles ne montrent pas toutes les décisions prises dans une saison dans une journée ou à chaque seconde Elles sont un condensé des moments les plus fous ce qui donne l impression que je fais ça tous les jours Mais ce n est pas le cas K On te voit de plus en plus avec des skieurs C est assez rare dans le milieu du snowboard On te verra un jour avec deux planches au pied X Je ne fais pas du snowboard je fais du snowboard en montagne et les skieurs ont une mentalité plus proche de l alpinisme Le délire de se détester entre les disciplines est complètement has been surtout dans un environnement pareil On a fait une session avec Aurélien Ducroz les conditions n étaient pas folles pour filmer et la neige pas top Du coup on a switché de matos Il ride super bien et moi j ai fait de la compétition en ski Je n en fais plus beaucoup mais j en ai bouffé C était mortel K On parle de Marco Siffredi X On est presque de la même génération C était un monstre Un monstre avec un brin de folie

    Original URL path: http://www.kairn.com/fr/activites-montagne/95855/interview-xavier-de-le-rue.html (2016-02-17)
    Open archived version from archive

  • Ultra ski-Alpinisme
    retour Tes premières impressions après ces 36 heures de course Nous ne sommes pas encore redescendus 6 mois de préparation motiver des personnes pour l assistance Et 36 heures non stop a être hyper concentré sur le parcours imaginez des plans B en direct Quand nous sommes arrivés à Menton certes épuisés nous étions tellement heureux C est maintenant que nous profitons de tous ces moments magiques Quels ont été les moments les plus difficiles La fin dans le Mercantour avec le manque de neige il fallait déchausser pour à peine quelques centaines de mètres les remettre et ça continue C est épuisant toutes ces manip Et puis la fin en vélo jusqu à Menton où nous nous endormions sur le tandem je peux te dire que cela se sent bien sur un tandem quand l autre n y est plus Alors nous nous sommes octroyés un café à Sospel Avez vous eu envie de vous arrêter Non jamais Même si au second col au col Fromage où au deuxième virage il n y avait plus de neige sur ce versant sud nous avons du porter jusqu en bas Après ça allait mieux heureusement Quelles ont été les conditions dans l ensemble Idéales une neige dure sur tout le parcours Le vent du nord ne permettait pas des températures hautes et conservait de ce fait la neige de façon parfaite Comment as tu ressenti le partage avec Rémy Nous n avions jamais marché ensemble et pourtant tout de suite une harmonie s est dégagée Un ensemble naturel évident Le terme c est cela évident C est un compagnon génial facile et toujours d attaque As tu une envie de repartir Oui on se dit que nous pourrions toujours faire mieux Et puis se retrouver seul au monde juste les étoiles

    Original URL path: http://www.kairn.com/fr/activites-montagne/94500/ultra-ski-alpinisme.html (2016-02-17)
    Open archived version from archive

  • Helias Millérioux, la p'tite bébête qui monte, qui monte...
    être réalisée de manière épurée Et bien sûr ils ne font pas qu en parler ils le mettent aussi en pratique En trois ans le jeune parisien a réalisé quatre expéditions majeures Le tournant de sa carrière Il l a vécu en Argentine dans la face sud de l Aconcagua C était en décembre 2012 avec son pote Robin Revest Une face de 3000m de haut avec une barrière de séracs qui raye le mur et demande un engagement total En style alpin naturellement épuré de tout superflu Pas d appareil à raclette rien pour l apéro juste le strict nécessaire un baise en ville sur le dos et GAZ Ils en tireront des enseignements majeurs sur la gestion des risques objectifs de l effort et de l altitude l acclimatation la préparation physique et technique ainsi que la logistique C est sur les traces de leurs mentors Graziani Benoist Sourzac etc qu ils font l apprentissage de l isolement et de l éloignement Il part ensuite pour la face sud du Dénali avec pour objectif la voie slovaque Le projet est celui de son pote Damien Tomasi jeune guide niçois de talent qui a réalisé cet automne 2014 la Démaison Goussault à la journée Accompagné de Rémi Sfilio ils vivront un marathon des plus éprouvants Les portages éreintants l acclimatation par la voie normale peut être un peu trop rapide une approche chaotique voire franchement glauque ainsi qu une tempête surprise qui les piègera sur une vire minuscule et mal abritée au milieu de la paroi Enfin un sursaut de volonté pour repartir vers le sommet et boucler ce projet avec pas grand chose dans le ventre comme carburant Ce printemps 2014 il repart en expédition pour le Pérou avec comme objectif d ouvrir une ligne extrême en face ouest du Siula chico 6250m Le projet se trouve en cordillère Huayhuash sur la ligne de crête du Siula Grande théâtre de la Mort suspendue de Joé Simpson Robin Revest compagnon de toujours ainsi que Fred Degoulet et Benjamin Guigonnet sont de la partie Ils mènent à bien le projet en 5 jours contraints de grimper de nuit et d atteindre les emplacements de bivouac avant midi La ligne prend le soleil rapidement et déverse tous les projectiles possibles jusqu au regel Les stalactites suspendues menacent les quatre acrobates en permanence et les longueurs s ont toutes mutantes 900m de difficultés allant jusqu à M7 et grade 6 en glace Le tout à plus de 6000m La stratégie qu ils adoptent sera cependant payante un leader est envoyé pour deux longueurs en tête durant lesquelles il donne tout ce qu il a dans le ventre et une fois vidé va se mettre au fond du wagon en laissant les autres fixer les longueurs suivantes Le terrassement des emplacements de bivouac auraient été dignes des plus grands chantiers d Égypte Le sommet est atteint le 4 ème jour à force de persévérance et de brassage dans les dernières longueurs d une

    Original URL path: http://www.kairn.com/fr/activites-montagne/93736/helias-millerioux-la-p-tite-bebete-qui-monte-qui-monte.html (2016-02-17)
    Open archived version from archive

  • Interview : Robin Revest
    Europe de ski alpinisme Salvan Les Marécottes 2016 Montagne Ski Vacances d hiver des prévisions encourageantes pour les semaines à venir que les récentes chutes de la neige pourraient optimiser Activités Montagne Retour aux news Interview Robin Revest Par Cedric Larcher Article saisi le Mardi 29 Avril 2014 02 38 Tweeter Robin Revest est aspirant guide de haute montagne Il vient juste de partir pour une nouvelle expédition au Pérou

    Original URL path: http://www.kairn.com/fr/activites-montagne/91906/interview-robin-revest.html (2016-02-17)
    Open archived version from archive

  • De Perpignan a New-York : le projet fou de Philippe Pellet
    de Briançon dans les Hautes Alpes LAETITIA PAULINE et BENOIT mes trois enfants mes TRE CIMES et sans oublier JADE ma petite fille D où est venue l idée de combiner Pyrénées Atlantique C est un peu la suite logique des longs parcours d arêtes que m a fait partager DOD et d un petit voilier échoué sur les berges de la Garonne C était un vaut rien Il y a eu aussi une histoire d amour qui s est terminée à deux pas du centre du monde la gare de Perpignan Une envie de changer la règle du jeux prolonger la skyline et peindre les montagnes en bleu Le sommet sera NEW YORK et tous les artistes sont invités à laisser une trace de cette histoire qui démarre de la gare de Perpignan Centre du monde C est DALI qui l a dit A ce jour c est le projet d une cordée avec mon ami Gépéto Jean François ETIENNE retraité du P G H M de Briançon et Guide de haute montagne C est le projet d un équipage avec Gépéto et Vincent PRUNIN un homme de la mer qui a voué sa vie à la régate et au grand large C est aussi le projet des artistes musiciens sculpteurs peintres qui composent autours de se voyage C est aussi le projet des enfants qui ont dessinés des poissons et les plus grand qui en parlerons à l école comme de culture de migration d Océan ect Comment un alpiniste devient il marin Enfant j ai appris à naviguer sur la Garonne Privé de mer d un coté loin des montagnes de l autre ces deux éléments m ont toujours attirés Trente cinq ans plus tard survivant d un métier et d une passion ou tout le monde

    Original URL path: http://www.kairn.com/fr/activites-montagne/91762/de-perpignan-a-new-york-le-projet-fou-de-philippe-pellet.html (2016-02-17)
    Open archived version from archive

  • Interview de Ueli Steck
    du Mont Blanc FODACIM ouverture de l appel à candidature vous avez jusqu au 15 avril pour déposer vos dossiers Montagne Championnats d Europe de ski alpinisme Salvan Les Marécottes 2016 Montagne Ski Vacances d hiver des prévisions encourageantes pour les semaines à venir que les récentes chutes de la neige pourraient optimiser Activités Montagne Retour aux news Interview de Ueli Steck Par Cyril Marjollet Article saisi le Mercredi 12

    Original URL path: http://www.kairn.com/fr/activites-montagne/91529/interview-de-ueli-steck.html (2016-02-17)
    Open archived version from archive



  •